Vénus en astrologie

VénusVénus porte l’énergie de l’éveil des sens, de la sensibilité à la beauté qui permet d’établir des valeurs personnelles. L'énergie de Mercure qui se trouve juste avant Vénus dans le système solaire, a permis la séparation pour créer une individualité, mais sans la sensualité qui permet de discerner ce qui est beau, bon et bien pour soi, l’idée, le concept et la pensée de Mercure ne servent à rien.

C’est la réceptivité et la sensibilité de Vénus qui développe ce sens du beau et permet de transformer l’idée et le concept en une forme sensible. C'est la mission de Vénus d'affecter dans notre vie le goût de l'élégance, de la douceur, de la beauté.

Vénus est souvent considérée comme une énergie féminine. On l'associe dans un thème à des personnes féminines plutôt jeunes comme les soeurs par exemple. La féminité de Vénus n'est pas maternelle. C'est la Lune contient l'énergie féminine maternelle. La féminité de Vénus et une féminité de grâce et de douceur.

Vénus est associée au métal cuivre avec lequel elle partage le même symbole graphique : un rond surmontant une croix. La symbolique de la croix est associée à la matière, tandis que le rond est associé à l'énergie de la source, de Dieu, de l'unité. Le symbole graphique de Vénus (et du cuivre) montre donc une étape de la vie où le spirituel domine le matériel (le rond au dessus de la croix).

Le symbole graphique de de la Terre est le même symbole que celui de Vénus, mais renversé. La croix et au dessus du rond. La Terre qui la planète qui arrive juste après Vénus dans le système solaire est bien celle où l'on s'incarne, où le matériel domine le spirituel, où l'on vient faire l'expérience d'un corps matériel.

Astrologue et femmeMais revenons à Vénus. Vénus dans un thème va nous montrer comment fonctionne notre sensualité. Quelle est notre sensibilité au beau, au bon à la douceur, comment on l'intègre dans notre vie et comment le beau, le bon et la douceur nous environne. Si Vénus est stressée par des relations (aspects) difficiles avec d'autres astres dans le thème de naissance, on aura du mal à mettre de la douceur et à trouver un environnement apaisée et harmonieux dans notre vie. Peut-être aura-t-on aussi quelques difficultés à vivre avec des personnes symboliquement proches de Vénus, les soeurs, les jeunes filles, les artistes plasticiens par exemple.

Si Vénus est en relation harmonieuse avec les autres astres du thème, alors la sensualité trouvera une expression naturelle et on vivra avec une certaine douceur et harmonie son existence.

Le thème est toujours un miroir de nous-même. Si Vénus est stressée dans notre thème, c'est que nous avons du mal, en nous-mêmes, à nous accorder de la douceur, du beau et du bon. On attire alors à soi tous les désagréments du manque de douceur et d'harmonie, comme si on n'arrivait pas à accéder à la douceur de vivre.  Inversement une personne très douce au fond d'elle-même et s'accordant avec la beauté du monde attirera sur elle la même douceur.

On pourrait ainsi étudier Vénus dans toutes ses positions dans un thème de naissance (dans quelle maison astrologique elle se trouve? avec quelle astre elle est en relation?), mais cela ferait un article bien trop long.

Si vous voulez en savoir plus, Posez vos questions j'y répondrais avec plaisir!

Vénus dans les maisons astrologiques

    Vénus dans les signes du zodiaque

    Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

    Commentaire

    Vénus en astrologie — 61 commentaires

    1. Bonjour, j’ai Venus en Gémeaux, maison X avec une lune noire au milieu du ciel (lilith vraie). J’ai lu votre article sur la lune noire et votre exemple sur votre thème avec grand intérêt. Pouvez vous m’aider à appliquer la même démarche que vous faite dans votre article a mon cas afin que je puisse avoir une piste pour rectifier les effets dans ma vie de cette configuration ? Cela moyennant finance évidemment et je suis disponible par e-mail. Merci d’avance. Justine

    2. Salut Tristan, salut tout le monde,

      j’aimerais partager avec vous mon expérience personnelle de Vénus, cela inspirera peut-être certaines personnes?

      Dans mon thème natal, Vénus est dans la Maison XII, la maison de l’isolement, de la mise à l’écart, de la solitude choisie ou forcée, de la retraite.

      Vénus représente la fille (la fille de sa mère)…entre autres symboles.

      Depuis toute petite je me sens seule, isolée, à l’écart des autres: je regardais tout le monde avoir des amis, s’amuser, se mettre en couple, s’inviter à des fêtes, être emmené en promenade, être câliné, chouchouté… et moi je restais sur le banc de touche, regardant tout cela de loin comme si je n’y avais pas droit. « Punie »…
      Plus tard, à l’âge adulte, j’ai choisi des partenaires gentils mais qui étaient systématiquement « avares affectifs ». C’est-à-dire: jamais de câlin spontané, jamais un mot chaleureux, jamais un geste d’affection. Pourtant, l’amour ne manquait pas. Mais d’affection, point l’once.

      Je ne comprenais pas pourquoi la Vie s’entêtait à me priver ainsi de tout rapport affectif chaleureux, réciproque et spontané.

      Jusqu’au jour où j’ai commencé le yoga et la méditation…

      Chaque fois que je m’accordais ce petit moment de « gentillesse » avec moi-même, à savoir une heure de méditation avec un professeur très aimable et doux, je pleurais comme une madeleine pendant 2h pendant et après le cours… c’était tout simplement trop de douceur pour moi, et toute cette douceur me faisait pleurer… ça faisait comme une caresse sur le coeur… Je rentrais chez moi après le cours, et je continuais de pleurer, pendant que des pensées de solitude se mélangeaient dans ma tête, en même temps que des pensées de soin… et puis l’image de ma mère s’est imposée à mon esprit de plus en plus fortement chaque fois que je quittais la séance… je pensais avec tristesse: « Maman… »
      Prendre soin de moi réveillait une blessure très ancienne, qui allait au-delà de moi-même… Je ne pleurais pas seulement mes propres larmes: je pleurais aussi les larmes de ma mère que personne n’a jamais câlinée tendrement, et les larmes de ma grand-mère qui n’a jamais été prise dans les bras avec tendresse, et les larmes de mon arrière-grand-mère, qui n’a jamais connu l’affection ni la douceur dans sa vie…

      La douceur, la gentillesse sont des marques de Vénus… être gentille,douce et câline envers moi-même réveillait la part vénusienne de ma personnalité… cette part sensuelle, féminine et tendre, gracieuse, qui sourit toujours intérieurement avec beaucoup de douceur et de féminité… comme elle était malmenée ! Et là, avec la méditation, je libérais la petite déesse du placard dans lequel elle était enfermée depuis des lunes…

      Je voudrais dire aux femmes de tout âge: si vous sentez un terrible vide affectif dans votre vie, que vous n’avez pas d’amis ni d’amoureux, que vous vous sentez seule et que vous vous dites parfois que vous mourrez seule et que personne ne le saura, c’est peut-être la « FILLE » en vous qui a été exilée….

      Ma maman a été abandonnée par sa mère à plusieurs reprises quand elle était enfant (ma grand-mère partait sans prévenir et revenait parfois un an plus tard, laissant ma mère toute seule). Elle n’a jamais été maternée. Jamais un câlin, un mot doux, une caresse, une discussion sur les choses de la féminité. Moi-même je n’ai jamais été maternée par ma mère. Et ma grand-mère n’a jamais été maternée par sa mère non plus. Même si l’amour ne manquait pas. Mais l’amour et la tendresse douce sont deux choses distinctes. Bref, une lignée entière de femmes avec une Vénus vraiment ignorée, punie, mise au placard… Pauvre Vénus ! 🙁

      Condamnée, chacune, à vivre « loin » de toute affection, de toute chaleur douce et attentionnée…
      « Exilées » de l’affection de notre mère, notre vie porte la marque de l’abandon affectif. De l’isolement affectif. De la solitude affective.
      Mais tout n’est pas perdu.
      Vénus peut être ré-intronisée, elle peut revenir prendre sa place dans notre vie, là d’où elle n’aurait jamais dû être enlevée: dans notre coeur.
      Faites l’expérience. Essayez d’être gentille avec vous-même, vous verrez. Caressez votre coeur avec une douce attention bienveillante et chaleureuse.
      Vous sentirez sa présence. Vous apprendrez à devenir pour vous-même une bonne mère. Vous saurez vous donner à vous-même ce que vous avez toujours désespéré de recevoir du monde extérieur.

      Une mère « isolée » affectivement, abandonnée par sa mère ou mal aimée par elle, va elle-même imposer (inconsciemment) la « malédiction » à sa fille: sa fille devra éternellement rester sa fille, pour que la mère reste indéfiniment la mère et ne soit jamais abandonnée… Rien de tout cela ne respire la légèreté, la joie de vivre ou la liberté d’être.

      En me responsabilisant moi-même, en prenant tendrement par la main mon désir d’être-Femme, c’est toute ma lignée maternelle que j’ai réparée… La petite Vénus blessée retrouve sa juste place, qu’elle n’aurait jamais dû quitter: au creux de mon coeur, une couronne de reine sur la tête.

    3. Bonjour Tristan,
      j’aurais voulu que vous m’éclaireriez sur certains points de mon thème natal :
      voilà j’ai la maison VI et XII dominante, respectivement elles contiennent la lune et saturne en signe de poisson et le soleil et venus en signe de vierge.
      Merci

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *