La pensée créatrice et l’astrologie

Voici une petite réflexion qui fait suite à la lecture d’un commentaire qui m’a inspiré quelque chose que j’ai eu envie de partager tout de suite. Le commentaire concernait la proposition de partager sa vision du monde que j’avais proposée dans La Nouvelle Lune du 12 avril 2021. Le voici :

Bonjour Tristan, bonjour à tous Je voudrais un monde gouverné par une justice spirituelle sincère et véritable où l’Amour et la Lumière seront présents au cœur des vies de chacun. J’adore lire vos lettres heureuses. Elles sont si vivantes. Neige

J’ai répondu

Si vous le voulez, c’est que vous ne l’avez pas [ce monde là]. Et cela pourrait produire l’effet inverse de ce que vous désirez. Essayez de reformuler en disant « Je vois, je ressens un monde… » C’est ce que vous créerez.

Et en écrivant ce commentaire j’ai entendu dans ma tête « Je veux », « Je fais », « Je vois » et « Je ressens ». Depuis longtemps je me demande pourquoi les éléments de l’astrologie sont dans cet ordre « Feu : volonté », « Terre : faire, réaliser », « Air : concevoir, penser », « Eau : ressentir, relier ».

Il restait en moi l’idée d’un illogisme. Il me semblait plus logique de penser ce que l’on veut faire pour le réaliser par la suite.

Je viens de comprendre que ces 4 modes correspondent en fait aux outils de la manifestation et qu’ils sont dans un ordre parfaitement logique du plus élémentaire, qui demande le plus d’effort pour aboutir et est le plus éloigné de la manifestation, au plus efficient en termes d’écho dans l’univers.

Je veux, Je fais, J’imagine, Je ressens.

Si nous exerçons notre volonté, si nous voulons quelque chose, sans ressentir que nous sommes cela, l’univers nous renverra juste l’expérience de « tu n’as pas cela ». La volonté ne peux supplanter le ressenti. Si nous prenons les éléments astrologiques dans le sens inverse, alors la manifestation devient beaucoup plus rapide.

Si nous ressentons ce que nous voulons, nous le manifesterons beaucoup plus rapidement car le ressenti est le langage du cœur, organe le plus puissant dans son champ magnétique, pour informer l’univers de notre intention.
Notre ressenti engendrera notre vision. Notre vision deviendra plus concrète si nous agissons comme si elle était déjà réalisée. Et ainsi nous manifesterons notre volonté.

Voilà, c’est tout. C’est une petite clé de la loi d’attraction qui m’a permis de comprendre l’enchaînement de ces éléments grâce au commentaire de Neige. Merci Neige !

Bonne création à tous !

Image par DanaTentis de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

18 commentaires

Stéphanie 22 juin 2021 at 12 h 10 min

Bonjour Tristan, J’aime vous entendre faire le lien entre l’énergétique et l’astrologie. Ces deux visions sont indissociables pour moi et ce que vous proposez sonne juste à mes oreilles. Merci 🙂

Répondre
Tristan 4 juillet 2021 at 6 h 39 min

Pour moi aussi elles sont indissociable. Je ressens l’astrologie comme la science de ces flux d’énergie.

Répondre
Nuit*étoilée 10 juin 2021 at 7 h 05 min

Merci Tristan (et merci Neige 🙂 ) pour cette réflexion inspirante autour de la loi de l’attraction.

Cependant une chose me chiffonne un peu, je l’avoue, dans cet « ordre » des éléments.
Vous dites en effet « La volonté ne peut supplanter le ressenti » : tout à fait d’accord jusque-là. Mais pourquoi volonté et ressenti ne seraient-ils pas… concomitants ? C’est même une condition indispensable à mon sens pour que ladite concrétisation puisse avoir lieu. C’est l’intention qu’on met dans la volonté, plus que la volonté en elle-même, qui me paraît en effet l’essentiel : guider la volonté par une intention, un élan, un souffle, une émotion… ce qui supposerait quand même à la base la présence de la volonté, une volonté fondatrice, assortie d’une vision ET d’une émotion, qui lui donneraient une direction – c’est ce qu’on pourrait appeler « désir », au sens large, d’ailleurs dans d’autres langues cette idée est plus clairement rendue je crois : en allemand ce serait « Sehnsucht », en anglais « longing », et sûrement un équivalent en maints endroits du monde… Une direction, une quête, donc, jusqu’à la réalisation. D’ailleurs ne dites-vous pas vous-même « Et ainsi nous manifesterons notre volonté » : c’est bien que celle-ci est – qu’elle doit être ? – là d’emblée, mais tout est dans le « comment », dans l’intention et l’état intérieur qui l’accompagnent.

Quand Neige dit « Je voudrais un monde… », moi je voyais plutôt cela comme un élan, un rêve, qui peut conduire à ce monde, plutôt que de l’éloigner ; mais à la condition précisément de mettre tout son cœur (= ressenti) dans cette volonté, de croire sincèrement ce monde possible (= vision) et de s’impliquer intérieurement dans cette quête. Si on est plutôt dans le constat-regret (« ah, si seulement… »), là, je dirais qu’on éloigne cela même qu’on voudrait voir se réaliser. Mais ne faut-il pas partir de toute façon d’un « vouloir », même né d’un manque, donc de quelque chose qui met en mouvement, pour aller justement vers ce changement, jusqu’à la manifestation ?

Donc pour ma part je ressens que vouloir / rêver, voir intérieurement / ressentir se produisent dans l’idéal quasiment en même temps, dans un même élan – comme pour une flèche tirée vers les étoiles (pardon pour ma métaphore d’ascendant Sagittaire 🙂 ), il est essentiel pour qu’elle arrive à bon port qu’il y ait à la fois et tout ensemble une volonté (d’atteindre les étoiles, tant qu’à faire 😉 ), une vision claire du but qui guidera sûrement le geste, et un vif ressenti, un enthousiasme à l’idée d’atteindre ces fameuses étoiles là-haut dont on rêve… La main tirant la flèche étant alors le « faire » qui permet l’accomplissement final. Mais même ce « faire » doit être animé par cette triade volonté-ressenti-vision, cette flamme intérieure à trois faces, pour advenir.

Je ne sais pas, mais pour moi toutes ces forces arrivent en même temps et se soutiennent, s’alimentent mutuellement (peut-être que mon Soleil Verseau et ma dominante neptunienne, acoquinés à cet élan Sagittaire, n’y sont pas pour rien 😉 ). En somme, la pleine présence corps-esprit-coeur-âme, sans ordre d’apparition, dans une réelle synergie, me paraît être la clé de la manifestation…

J’espère avoir réussi à exprimer un peu ce que j’ai ressenti à la lecture de cet article passionnant, et inspirant, comme toujours !

Encore merci… et belles envolées réalisatrices à nous toutes et tous 🙂

Répondre
Tristan 4 juillet 2021 at 7 h 32 min

Tout est là dans votre questionnement « Mais ne faut-il pas partir de toute façon d’un « vouloir », même né d’un manque ». Lorsque votre vouloir est né d’un manque, si ce manque reste présent, vous enverrez l’énergie de ce manque dans l’Univers en tant que ressenti racine de votre volonté. L’Univers est très généreux et très basique. Il ne décode pas. Il vous renvoie ce que vous exprimer par votre ressenti. Je ressens le manque impliquera une réponse de l’Univers qui sera de vous faire vivre l’expérience du manque. Tout est là. Bien sur on peut être parti d’un manque. mais si votre ressenti ne s’est pas transformer en gratitude pour ce que vous désirez, c’est à dire en ressenti intérieur que vous vivez cette expérience, votre volonté seule ne changera rien.

Répondre
Aurélie 2 mai 2021 at 8 h 37 min

Jolie piqûre de rappel 🙂
Incontournable et tellement vibrante …
Merci
Prenez bien soin de vous

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 20 min

Merci 🙂

Répondre
Neige 1 mai 2021 at 7 h 44 min

Bonjour Tristan, bonjour à tous
Un grand merci pour vos lumineuses explications que je ressens et applique désormais. Quel bon en avant !
Bien à vous tous

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 32 min

Ravi 🙂

Répondre
Martine 1 mai 2021 at 6 h 38 min

Bonjour Tristan,

Merci pour votre message et ce rappel fondamental.
Ce thème me parle beaucoup car je me suis confrontée une grande partie de ma vie à une volonté cérébrale qui ne donnait pas de fruits. Pour moi, c’est la méthode Vittoz qui m’a fait découvrir que je ne pouvais pas vouloir sans ressentir d’abord, sinon soit je m’illusionne soit je ne suis pas prête, en tous cas les choses ne peuvent pas se concrétiser.
Belle journée!

Martine

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 33 min

Merci de votre témoignage Martine.

Répondre
cb 1 mai 2021 at 0 h 19 min

J’adore cette vision ! C’est très intéressant d’en faire un cheminement conscient. Merci

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 33 min

Oui, c’est très intéressant de rentrer dans cette perspective.

Répondre
odeta 30 avril 2021 at 22 h 36 min

Super
Commrncer par le ressenti et je reste suivra
Merci Tristan
A bientôt

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 34 min

Avec plaisir

Répondre
Simon 30 avril 2021 at 21 h 46 min

Merci Tristan! C’est une question que je m’étais également posée et qui restait en suspens. Votre éclairage est lumineux!

Simon

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 35 min

Cela m’a pris quelques années 🙂 Merci à Neige d’en avoir été le déclencheur.

Répondre
Charlotte 30 avril 2021 at 20 h 29 min

Bonjour Tristan,
Votre texte me fait penser au Sankalpa, qui signifie résolution en sanskrit.
Le sankalpa est une étape importante du Yoga Nidra. Il s’agit d’une résolution positive de quelque chose que l’on souhaite améliorer ou transformer dans sa vie ou en soi. On ne peut rien changer du monde que notre propre perception de ce monde, on ne peut changer les autres qu’en commençant à se changer soi-même.
Formulé de manière concise et précise, le sankalpa met en scène un progrès personnel. C’est une phrase exprimée au présent, on l’énonce avec le ressenti que ce progrès s’est déjà réalisé.
Le sankalpa doit être répété quotidiennement jusqu’à ce qu’il se réalise.
Charlotte

Répondre
Tristan 7 mai 2021 at 11 h 46 min

Merci Charlotte, c’est une information intéressante.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement