La pleine lune du 30 septembre 2012

pleine-lune-30-septembre-2012 La pleine Lune du 30 septembre est forte parce qu'elle entre en résonance avec l'énergie de fond de la crise actuelle. Vous avez du le sentir, il y a un petit air de révolte dans l'atmosphère.

Je lisais un post sur facebook qui disait que les femmes allaient être dans un état de révolte ou quelque chose comme cela. C'est un effet de cette pleine lune que l'on peut voir comme cela. La nature féminine, nos émotions, notre émotivité en général (la Lune) vient à la rencontre d'une énergie de libération et d'émancipation qui prend en ce moment des accents de révolte (Uranus). Notre émotivité et notre sensibilité risque de s'exprimer avec une envie d'émancipation explosive (Lune conjointe à Uranus en Bélier carré à Pluton et opposée au soleil).

Cette pleine lune vient donc se positionner sur l'énergie de fond de la crise actuelle et cela me semble être le sujet important du jour. Nous vivons une amplification temporaire,  au fond de nous, de ce que la crise fait dans le monde. Dans le même temps, l'énergie de la crise (le carré Uranus Pluton) atteint un moment d'une intensité aiguë. Vous le voyez sur le graphique, plus les lignes sont dessinées en gras, plus cela veut dire que les angles formés par les astres sont justes et donc puissants. Et là, la justesse et la puissance porte sur les relations planétaires qui entrainent la crise.

Les énergies en crise en ce moment sont les énergies de la remise en question (Pluton) qui agit sur nos structures (le Capricorne) et l'énergie de l'émancipation, de la libération, de la libre pensée (Uranus) qui agit sur notre besoin d'exister, notre désir d'être (Le Bélier). Comme ils sont en crise, ils ont tendance à s'exprimer part leur part "négatives" d'eux-mêmes. Cela donne une émancipation qui passe par la révolte qui créé une une remise en question brutale par une volonté de destruction. L'idée de tension et de crise, c'est que ces deux énergies agissent en conflit au lieu de s'harmoniser.

Cet état de révolte et cette envie de détruire les structures et les autorités qui les soutiennent, est amplifié par le ciel du moment où notre vitalité, notre créativité, notre puissance et notre émotivité viennent prendre part au conflit (Soleil carré Pluton opposé à Uranus et Lune conjointe à Uranus carré Pluton).

Pour donner une image, c'est un peu comme si il y avait un état de tension latent dans l'air, que l'air était surchargé en électricité, et que des déclencheurs émotionnels (Lune) ou d'amour (Soleil) venait faire des étincelles dans cette atmosphère. Ca fait boum !

Ce rajoute à cela un autre conflit temporaire entre nos désirs et notre sensibilité (Mars carré à Vénus) qui donne un climat tendu avec un accent de révolte et de surchauffe émotionnelle.

On trouvera plus d'apaisement dans la foi et la spiritualité (Neptune) qui s'harmonisent avec nos responsabilités d'être humain (Neptune trigone à Saturne). C'est une bonne piste en ce moment, pour ne pas sombrer dans les vents de la tempête, de se recentrer sur l'intégrité de sa foi. Pourquoi pas prier, ouvrir son coeur , rechercher en soi l'empathie, l'amour universel. Sondez cette énergie, vous y trouverez du réconfort.

Il y a aussi en ce moment une énergie forte dans la communication et l'échange d'idées. L'énergie de l'expansion collabore avec l'énergie de la communication (Jupiter trigone Mercure) dans le monde des idées et de la pensée (les signes d'air du Gémeaux et de la Balance). On est dans une période propice à l'échange d'idées et à la communication. C'est une bonne période pour communiquer, si on prend garde à ne pas se laisser emporter par le besoin de révolte et de destruction amplifiés du moment.

Si nous vivons cette énergie un dure en ce moment, c'est pour nous aider à remettre en question des principes qui ne fonctionnent plus. Cette crise qui a fait le printemps arabe, qui poursuit ses révoltes en Syrie contre des principes d'édifications de sociétés devenues obsolètes, ne doit pas servir à détruire pour détruire, mais à remettre en question des structures de fonctionnement matériel qui ne permettent plus de nous libérer et d'évoluer humainement et spirituellement.

La dureté des aspects est une exigence de changement, pas un fatalisme de violence. C'est le refus de changer  lorsque la situation l'exige qui entraine la violence. Nous avons tous nos propres structures personnelles à revoir. Regardons l'écho de cette crise à l'intérieur de nous, identifions nos transformations à faire cela nous évitera de nous "entretuer" sauvagement (*).

Je préfère le dire, la crise n'est pas fini. Elle va durer et cela se compte en années plus qu'en mois. C'est une configuration très particulière qui fait que Pluton et Uranus vont restés encore longtemps dans cette échange conflictuel. J'en parlerais plus tard. Alors il ne serait pas très raisonnable de faire le dos rond en attendant que cela passe, de s'enfermer en attendant que la pluie cesse. Il va falloir apprendre à sortir par mauvais temps. Et sortir par mauvais temps aujourd'hui veut dire : se demander quelles structures personnelles doivent être remises en question pour permettre une plus grande émancipation de soi. Posons-nous la question. Elle nous permettra d'avancer sur le chemin du changement dans la joie plutôt que dans la difficulté.

Très bonne quinzaine à tous et à toutes et à dans quinze jours pour la nouvelle lune en Balance.

(*) PS : merci à tous ceux qui ont soutenu l'idée de proposer un service plus autour des lunaisons. La réflexion est en chemin. Je vais lancer une phase de test d'ici la fin de l'année 2012 avec quelques candidats. Si vous voulez ffaire partie du test, signalez le moi en me proposant votre candidature (il me faut vos coordonnées de naissance avec votre candidature). Je vous enverrais les conditions du test par e-mail. Je ne prendrais qu'un petit nombre de candidats.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La pleine lune du 30 septembre 2012 — 58 commentaires

  1. Intéressée pour être sur la liste test, j’aimerais poser ma pierre à l’édifice des commentaires…
    Pourquoi continuer d’utiliser les termes « La Crise » quant il s’agit d’une transformation globale que je qualifierai volontiers « La Croisance ». Une crise suppose quelque chose de transitoire, un état qui redevient « normal », « comme avant » une fois l’éruption passée (ex : une crise d’urticaire, de sanglots ou une rage de dents).
    Quand un malaise, un malêtre, une maladie, une situation devient chronique, parler/écrire/communiquer sur le mot « Crise » n’est-il pas une tentative pour continuer à se bercer d’illusions, de faire comme si tout allait disparaître par magie, sans efforts et/ou sans laisser de traces. C’est encore plus dangereux – ou selon l’idéogramme chinois – une formidable opportunité d’évoluer.
    La matière et l’esprit sont en perpétuelle mutation, l’énergie de la vie nous invite à nous séparer et lâcher l’ancien pour ensemencer du nouveau… Courage et discernement !
    Si tous les médicaments du monde avaient le goût des bonbons, les médecines issues de traditions millénaires seraient défuntes, alors qu’elles renaissent avec une belle vigueur.
    Parole de thérapeute et de grande voyageuse « en chemin d’émancipation ».

    • Bonjour Pascale,
      Vous pouvez qualifier la « Crise » de « Croissance » si cela évoque pour vous plus justement l’effet en profondeur de ce que nous vivons. Chacun définit avec son ressenti personnel ce qu’il rencontre dans sa vie.
      Quand on par à un des personnes qui n’ont pas forcément cette même sensibilité, je pense qu’il faut être prudent avec les termes que l’on emploie pour ne pas flirter avec une forme d’angélisme dans laquelle très peu de personnes arrivent finalement à se reconnaître. Quand bon nombre de personnes traversent ce que vous appeler la Croissance par des pertes d’emplois, des décès, des maladies, l’obligation de vendre sa maison, la désorientation, la dépression… le mot Croissance peut être une conception de ces moments de crise qui reste abstraite.
      La Crise et le mot crise ne signifie pas qu’il y a juste un dur passage à subir en courbant l’échine. L’histoire définit les crises commes des étapes de purges nécessaires à l’évolution. L’état d’après une crise est tujours différent de l’état d’avant, les historiens l’identifie bien.
      Je pense que c’est le discours politique du moment qui essaie de lisser la Crise en nous essayant de nous faire oublier d’acter l’évolution qui est attendue dans cette crise.
      Vous faites une analogie avec les crises physiologiques (crise d’urticaire…) que je trouve intéressante parce qu’elle évoque une autre forme de crise dont on pourrait se servir pour approfondir le sujet.
      Dans la pédagogie Waldorf, celle des écoles Steiner, les maladies infantiles ne sont pas considérées comme des maux qu’il faut éviter à tout prix par des vaccins, mais comme des étapes de la croissance d’un individu qu’il faut accompagner et surveiller médicalement. L’enfant sort d’une maladie, non pas simplement guéri, mais grandi. La maladie infantile est considérée comme un moment de l’enfance qui permet à un enfant de se retrouver face à une crise existentielle forte dont il ressort plus fort.
      Cette idée chez Steiner rejoint votre idée de croissance. Elle identifie bien aussi que certaines étapes de croissance passent par des crises qui peuvent être violentes et dures à vivre. Je pense qu’une crise de société est toujours une étape de Croissance et que sa violence peut aussi expliquer qu’on l’appelle Crise. Finalement, nous vivons toujours des « Crises de Croissance ».

      PS : Pour le test, n’oubliez pas de me transmettre vos coordonnées de naissance : Jour, heure et lieu de naissance.

      • Je vous rejoins quasiment en tous points Tristan, à la fois par ce que je traverse sur le plan personnel et par ma façon d’accompagner des patients dans leur cheminement.
        Imaginez simplement un maillon de ce que je vis actuellement…
        Parallèlement à l’ouverture – le 23 septembre 2012 – d’un espace de consultations en thérapies préventives et curatives à l’extérieur de mon domicile – où j’exerçais depuis une dizaine d’années avec des « stagnations » de tous ordres difficiles à déloger – le 21 septembre 2012,
        une voisine détecte un dégât des eaux à mon domicile.
        Celui-ci se double de dégâts électriques et matériels aux conséquences inestimées à ce jour, sauf 5 nuits de relogement dans un hôtel douteux octroyé par l’assurance et avec réticence (un peu comme si je partais en vacances, aux frais d’une mutuelle qui fait de la trésorerie avec ce que je lui donne depuis 1980), le prix d’un nouveau cumulus ou « ballon d’eau chaude » + toute l’énergie qui m’est et me sera nécessaire pour transformer les décombres en champ de renaissance.
        Si cela est de l’angélisme, j’invite qui le veut à partager les travaux pratiques, dans la matière d’abord…
        Dieu merci, viendra le temps d’ouvrir et d’apprécier « les cadeaux mal emballés » derrière cette expérience !
        Pour le GPS, je suis née le 09/07/1957 à Fontainenbleau ;))
        Merci de l’attention portée à mes commentaires et à tout bientôt, sur les ondes et les modulations de fréquence.
        Pascale

  2. Bonjour Tristan,

    Je suis votre blog depuis longtemps sans jamais avoir eu envie de me manifester. Mais cette lunaison incroyable m’a mené à ceci et à vous le dire également :
    Je suis partie le matin du 30, déjeuner chez mes parents (ma mère et mon beau-père) à que je n’avais pas vu et à qui je n’avais pas parlés depuis… 25 ans -;).
    Je suis partie alors que j’avais 18 ans et quelques mois dans un état de rupture absolu. J’ignorais que ça durerait tout ce temps et qu’il me faudrait 25 ans pour me reconstruire et accepter de les revoir, pardonner, envisager la paix et l’apporter. J’ai 44 ans cette année, une moitié de vie…
    Je suis née le 10-01-1968 à 13h55 à Jonzac (17) pour ceux qui veulent regarder mon thème. J’ai Uranus (maître de 10) sur Saturne Bélier. Saturne en Balance vient de faire plusieurs passages sur mon Noeud Sud et d’en sortir…
    Et ce jour-là, dimanche 30, que j’avais choisi parce que je ne pouvais y aller qu’un dimanche, fut une rencontre à trois (Ma mère = la Lune ?), mon beau-père (Saturne ?) et moi (Uranus ?) ; Bref beaucoup d’émotions contenues (Lune sur mon Saturne) et beaucoup déversées (Lune-Uranus) ; tout ça avec l’énergie du Bélier qui m’a permis de faire seule les 500 km de ce voyage.
    Quand je suis repartie le soir, alors que je conduisais, un peu KO bien sûr, la Lune est montée devant moi, prenant toute la place dans le ciel ; elle était magnifique, énorme, et je l’ai remerciée de m’avoir permis ça… ce retour insoupçonnable pour moi ne serait-ce qu’il y a un an.
    Alors j’en ai conclu à vous lire, Tristan, que cette lunaison Lune-Uranus-Saturne Bélier carrée Pluton (pour moi qui suit Capricorne) opposée à mon Uranus natal de surcroît, tendait bien vers la libération, la libération de ce qui nous enferme, nous a enfermés, dans lequel on s’est enfermé tout seul surtout, et ce grâce à la vibration haute de l’énergie Bélier, le courage, et celle, haute aussi, du Capricorne, assumer ses responsabilités, réglé le Passé (Cancer en face…).
    Juste je voulais partager ça avec vous tous et même si rien n’est encore réglé tout à fait pour moi – un pas après l’autre -, la paix est possible toujours… Le Bélier et le Capricorne sont de la même famille, des Caprins, ils n’ont aucune raison de ne pas pouvoir marcher ensemble, au contraire. J’ai mis longtemps à le comprendre car avoir Saturne en Bélier a quelque chose de contradictoire (le temps/la vitesse ; le contrôle/l’action, etc.) ; pas facile à apprivoiser donc.

    Très bonne journée à tous,
    nathandre

    • Votre témoignage est touchant, je sens bien cette émotion qui a du être la vôtre devant la majesté d’une pleine Lune qui se lève lorsque l’on est seul sur la route. Vous avez raison de vous dire que tout n’est pas réglé. Ce n’est pas important de tout régler, ce qui fait du bien c’est d’être en train de régler des choses, celles qui se présentent à nous l’une derrière l’autre. Bravo à vous pour cette mise en route.

  3. merci beaucoup pour ces analyses astrologiques qui résonne avec mes propres ressentis, observations. Cela fait du bien de se sentir moins seul dans tous ces bouleversements actuels.
    je serais ravie de faire partie de ce test, mes dates sont 27/10/1979
    bon chemin à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *