L’éclipse de Lune du 5 juin 2020

La Pleine Lune du 5 juin 2020 est aussi une éclipse de Lune. La pénombre de la Terre va atténuer l’éclairage de la Lune par le Soleil. C’est un moment assez tendu qui nous permet de prendre conscience des énergies d’évolution collective des mois à venir. Un beau laboratoire d’essai pour expérimenter les pièges dans lesquels ne pas tomber.

  1. L’Éclipse de Lune du 5 juin 2020 est marquée par de nombreux aspects de tension. Les énergies du moment sont essentiellement en relation de conflit ou de stress. Une Pleine Lune étant déjà en soit un moment de tension entre l’énergie vitale et notre état émotionnel, le climat particulier assez tendu autour de cette Éclipse de Lune du 5 juin 2020 peut exacerber les émotions.
    Cela fait assez longtemps que nous n’avons pas eu une telle tension dans un climat de Pleine Lune (NB : les éclipses de Lune se passent des jours de Pleine Lune). Donc nous pourrions être surpris de ce qui nous pourrions ressentir prochainement.
    Nous allons détailler de quoi il s’agit.

  2. Dans les heures qui entourent l’Éclipse de Lune du 5 juin 2020, la position de la Lune accentue ce climat de tension. Les réactions émotionnelles fortes pourront être ressenties à l’encontre d’une impression de manque de sérieux ou de fiabilité d’une part, ou à l’encontre d’une forme d’action ou de mouvement perçus comme trop flous ou trop imprécis.
    Je vais donner un exemple personnel tout bête qui est significatif de cela. Je dois faire ma déclaration d’impôts comme tout le monde et pour cela, j’attends des informations de mon comptable. C’est un homme d’ordinaire très rigoureux, mais là pour je ne sais quelle raison qui m’échappe, il est fuyant et ne répond pas à ma demande de poser un rdv pour fixer les montants de la déclaration. J’ai le sentiment qu’il fuit et que cela cache un petit mensonge, du genre, oups on a oublié une déclaration. En soit, il n’y a pas mort d’homme, mais cela me tend intérieurement et je fais une sorte de fixation sur le sujet.
    Le risque est là. En ce moment, pour cette Éclipse du 5 juin 2020, nous pouvons facilement faire des fixations sur des sujets que nous estimons de la plus haute importance, parce que nous sommes émotionnellement convaincus qu’ils sont d’une importance capitale. Ce n’est pas la bonne approche.
    Il nous faut plutôt garder la foi, nous poser 5 mn, respirer, et nous demander intérieurement si tout va bien ou non. La réaction émotionnelle qui fait suite à un sentiment de perdre la direction d’une partie de notre vie, est notre pire ennemi du moment. Nous devons apprendre à maîtriser cette peur.

  3. L’Éclipse de Lune du 5 juin 2020 est un très bon entraînement pour ressentir et comprendre ce qui nous attend dans les prochains 18 mois. Cette éclipse se passe sur le même axe que celui de notre chemin d’évolution collectif. Elle réveille les mêmes peurs avec, notamment, le sentiment que notre direction de vie est éclipsée, qu’elle n’est plus assez éclairée.
    Nous pouvons avoir le sentiment d’être un peu perdus, de ne plus voir assez loin pour savoir où va notre vie, parce qu’il y a trop de paramètres d’incertitudes et que notre environnement n’est pas assez fiable.
    C’est la première peur qui est réveillée au moment où nous sommes, en début de ce changement d’axe du chemin de vie.
    Souvenez-vous, au début du changement d’axe précédent, fin 2018, la peur était celle d’être débordé par des mouvements incohérents, incontrôlables, par un état esprit spontané, familial, enfantin et déstructuré. Ce changement d’axe s’est passé le 9/11/2018. Une semaine plus tard commençait le mouvement des gilets jaunes.
    Le changement d’axe du chemin de vie actuel a commencé le 20 mai 2020. C’est tout récent. Cela correspond à cette impression de désorientation qui a suivi le déconfinement. Cette fois-ci, les gens ne se réunissent pas sur les ronds-points pour faire famille, ils restent à la maison. Le retour au travail ou à l’école se fait en traînant des pieds. Il y a un sentiment largement partagé de ne pas vouloir reprendre la direction d’avant et de vouloir saisir les opportunités du moment pour revivre dans l’instant. Il y a une perte du sens et de la direction, et un développement de comportement plus opportunistes et de moindre fiabilité.
    Dans ce contexte, nous allons chercher à nous redonner une direction et un axe pour notre vie. Cette quête pourrait devenir une obsession destructrice à termes. Notre sentiment de désorientation actuel n’est pas à combattre, mais à accueillir, autant que nous pouvons nous méfier de notre volonté de remettre notre vie sur des rails.
    Si vous souhaitez comprendre quel secteur de votre vie cela affecte en ce moment, regardez où se trouve dans votre thème de naissance la fin du Sagittaire. Ce secteur vous indiquera où se trouve là où vous pourriez craindre de perdre votre axe, d’être désorienté. Et regardez ensuite où se trouve la fin du signe des Gémeaux, ce secteur vous montrera ce à quoi il va être important de vous ouvrir pour accepter toutes les opportunités et expériences qu’il propose.

  4. Il y a un petit cortège d’énergies qui rétropédalent en ce moment. On me parle souvent de ce phénomène en consultation (que l’on nomme en astrologie la rétrogradation) avec un air inquiet.
    Nous aimons bien nous faire peur. L’astrologie est un bon outil pour cela. Il y a tout un catalogue des définitions plus effrayantes les unes que les autres pour nous faire craindre le pire. Et le phénomène de la rétrogradation en fait partie.
    Donc en ce moment, beaucoup d’énergies-consciences sont dans ce mouvement apparent de rétropédalage vu depuis la Terre. Par exemple, l’énergie-conscience de la responsabilité individuelle ou de l’autorité est dans ce mouvement, ainsi que celle de la légitimité, et celle la désidentification. Où cela nous mène ? Quels sont les effets ?
    L’idée générale de ces mouvements est qu’ils invitent plus à revisiter les choses passées qu’à initier un mouvement créatif ou nouveau. Par exemple, pour l’énergie de la responsabilité individuelle, de l’autorité, qui est celle que porte la fonction des régnants, des dirigeants, eh bien, la période est plus au bilan, au questionnement sur les décisions prises qu’à l’utilisation de la posture d’autorité pour avancer vers de nouvelles décisions. Nous le voyons en ce moment où il y a beaucoup de questionnements sur les décisions prises durant la crise du coronavirus.
    A titre individuel, nous pouvons aussi ressentir que nous sommes en train de revenir en arrière sur des décisions prises dans la gouvernance de notre vie, nous questionner, savoir si nous avons été bien responsables… Si vous voulez savoir où se passe en ce moment ces questionnements sur notre autorité, ou encore notre cadre et notre légitimité, ou nos grandes remises en question, regardez où se trouve dans votre thème le début du Verseau et la fin du Capricorne.

  5. Je finis aujourd’hui par l’équilibre de la stimulation des modes vies par les énergies de cette Éclipse de Lune du 5 juin 2020. La période manque toujours de stimulation de la volonté, de l’élan. Même si la Lune stimule en ce moment l’énergie de la volonté, elle ne durera que deux jours.
    Les autres éléments ont une répartition équilibrée, ce qui fait que le ressenti du manque est encore focalisé sur l’énergie de la volonté.
    Nous sommes donc en ce moment toujours dans une phase où il peut nous paraître difficile de nous lancer dans de nouveaux projets.
    Cela rend notre tension émotionnelle, liée à la peur d’être désorientés, d’autant plus grande et forte. Nous sommes désorientés et désarmés.
    Je le vois beaucoup en consultation chez des personnes qui ont ce sentiment, cherchent un axe et ne trouvent aucune piste, ou ne sentent pas d’élan. En soit, c’est très bien ainsi. Cela nous prépare à vivre dans l’instant et à couper court avec les projections du mental, ce que nous avons à apprendre à faire en ce moment.

Le moment n’est pas à l’engagement dans les grandes épopées héroïques. Je ne veux pas dire qu’il nous faut nous engager dans rien, mais plutôt nous méfier des voies toutes tracées qui sauveraient le monde.
Accepter ce moment de désorientation, c’est aussi arrêter de regarder au loin en ignorant ce qui se passe ici. Cesser de vouloir être portés par de grands projets extraordinaires qui nous sauveraient, sans prendre part aux petits gestes du quotidien qui sauvent.
Plus que tout, en ce moment, nous avons besoin de retrouver l’enthousiasme de vivre, quel que soit le constat que nous pouvons faire sur l’état du monde. Le piège, c’est de rester sidérés par ce qui se passe et de passer à l’action dans une colère noire. Au contraire de cela, nous devons réapprendre à nous enthousiasmer pour le petit geste qui donne du sens, au lieu de nous obséder sur des buts soit-disant salvateurs qui ne feront que nous détruire.
Il m’est rare de ressentir chez un être que sa conscience a compris ce mouvement qui est à la fois pacifique tout en étant actif, lucide sur les horreurs de ce monde tout en étant confiant et optimiste. Nous n’avons pas d’autre choix que l’optimisme et l’enthousiasme. 
J’ai découvert une telle âme en la personne d’Isabelle Delannoy que je ne connaissais pas. Merci à Thinkerview pour ce très beau moment. Pour ceux qui comme moi la découvrent, cette femme a écrit le film « Home » de Yann Arthus Bertrand, et a co-écrit notamment un livre avec Cyril Dion sur l’économie symbiotique. Le monde de demain est là. Pas dans la lutte armée contre le pouvoir. Il est dans notre intrication et dans notre implication enthousiaste dans un système plein de vie qui nous donne chaque jour envie de nous lever pour créer. Bon visionnage.

Très belle quinzaine à tous et à toutes et à très bientôt pour la Nouvelle Lune en Cancer en 2020 !

Image par andreas160578 de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

12 commentaires

Violaine 18 juin 2020 at 21 h 21 min

Bonsoir sagittaire en maison 6 et gémeaux en maison 12. Ça donne désorientation dans la vie quotidienne et j’avoue que j’ai du mal à savoir concilier gémeaux en 12 qui semble plus un lieu de retrait. De plus je ne sens pas trop de légèreté ! Merci de m’éclairer.

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 35 min

Le Sagittaire en VI, on pourrait dire en ce moment qu’il indique un besoin de retrouver un axe, une direction, dans notre besoin de nous sentir utile avec une peur que si on se laisse aller à ne rien faire (Gémeaux en XII), on perde son orientation. Il s’agirait plutôt de retrouver l’appel intérieur vers ce qui nous ouvre à des choses nouvelles, développe la curiosité…

Répondre
Jacques 10 juin 2020 at 20 h 02 min

Bonjour,

Je valide la notion du « manque de sérieux » et l’activité de l’axe Sagittaire – Gémeaux : dans le mille ! Bravo !

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 55 min

Avec plaisir 🙂

Répondre
Théresa May 10 juin 2020 at 13 h 50 min

Merci pour votre article, j’ai beaucoup apprécié le passage sur le quotidien. Il sonne pour moi comme une invitation à me relaxer et à ne pas utiliser mon mental outre mesure en dehors des décisions (importantes) que je dois prendre. C’est un exercice pas facile. Mon NN est en Sagittaire M7, NS-M1 en Gémeaux, fin du Capricorne et début du Verseau en 9. Actuellement à l’étranger, avec mon compagnon étranger, c’est une puissante remise en question qui s’opère. Comment envisager mon retour en France, si retour il y a? Dans quelles conditions? Ce sont des questions qui me projettent mais qui au final (outre la perte d’énergie) me font passer à côté de la relation naissante avec mon ami et me font oublier que le quotidien est fait de petites actions. De plus, j’ai aujourd’hui la volonté de freiner un mental qui m’emmène dans des labyrinthes et j’essaye de ne plus me présenter de faux dilemmes.

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 58 min

Vous avez l’axe des Noeuds en natal inverse à l’axe actuel. Profitez de cette période, elle est très éclairante pour votre évolution. Peut-être serait-ce le moment de questionner tout cela en consultation?

Répondre
Sara 5 juin 2020 at 18 h 41 min

Bonjour et merci pour votre post très intéressant.
Me concernant, il s’agit de l’axe VIII (Sagittaire) II (Gémeaux).
Ayant mes deux luminaires (Soleil à 12° et Lune à 18°) en Sagittaire ainsi que mon Nœud Sud (22°R) toujours en Sagittaire, je me pose beaucoup de questions en essayant de ne pas avoir trop peur malgré que cela touche cet axe VIII/II.
Je ne pense pas ressentir grand chose pour le moment sauf le fait que ma vie à toujours tournée autour de ma carrière. Ce confinement m’a permis d’avoir (par obligation) un peu plus de temps pour moi (vais-je vers mon NN en Gémeaux ?) et donc, je me pose beaucoup de questions sur le chemin et les choix à prendre sans oser les prendre, … Pour le reste, … A voir, à méditer 😉
Au plaisir,
Sara

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 16 h 07 min

Le thème de l’axe VIII / II est celui des ressources : les siennes qui permettent l’autonomie, celles des autres qui rendent dépendant. Vous avez peut-être une étape à traverser sur cette thématique pour exprimer plus de diversité et de joie dans votre vie en toute indépendance, versus, suivre un axe qui n’est pas le vôtre.

Répondre
StephanieM 5 juin 2020 at 17 h 33 min

Tristan,

C’est vraiment une explication intéressante et qui correspond parfaitement à mes questionnements de ces derniers jours: Mon activité ne m’apporte pas les fruits attendus, suis-je à la bonne place? Qu’est ce que j’ai vraiment envie de faire? etc…. (toujours la même chose au fond, mais puissance 1000 ==> autant dire que je me fatigue moi-même)

Questionnements qui m’ont poussé à reprendre mes notes, suite à la consultation que nous avons fait le 9 avril. Et à mon grand étonnement (ou pas), je tombe sur une chose que vous avez dite et que je n’avais « pas remarqué » (mon inconscient ne voulait surtout pas le voir lol).

Et aujourd’hui cette explication sur cette pleine lune si spéciale, qui vient mettre le dernier coup de marteau qui manquait pour finir d’enfoncer le clou… (on appelle ça les synchronicités non? 😉 )

– Secteur vous indiquera où se trouve là où vous pourriez craindre d’être de perdre votre axe, d’être désorienté ==> Maison 7
– Secteur qui montrera ce à quoi il va être important de vous ouvrir pour accepter toutes les opportunités et expériences qu’il propose ==> Maison 1
– Questionnements sur notre autorité, notre cadre et notre légitimité, nos grandes remises en question, ==> Maison 9

Je respire à fond, je laisse reposer tout ça gentiment, je ne décide rien dans la précipitation et je vais encore une fois relire mes notes. A force, je vais certainement finir par m’habituer à l’idée et accepter ce chemin que la vie semble avoir voulu pour moi (mais auquel je résiste tellement bien, en bon sagittaire que je suis 😀 )

Stéphanie

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 16 h 10 min

Bonjour Stéphanie,
Merci pour ce retour. Je suis ravi de savoir que le clou s’enfonce tout seul :-). Merci à vous de votre belle présence et conscience.
A bientôt
Tristan

Répondre
Cindy 5 juin 2020 at 16 h 49 min

Bonjour et merci pour ce texte si riche en explications.
Pour mon cas, la fin des signes sagittaire et gémeaux correspond à l’axe descendant et ascendant, peut-être plus précisément tout début maison 7 et tout début maison 1 … oui en effet ça correspond bien à ce que je vis ces derniers jours : désorientation au niveau des relations et du couple ! Opportunités et expériences à accepter : la personnalité, le Soi, l’Ego, l’avatar, le paraître… je vais méditer cela. Excellent week-end à vous.

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 16 h 11 min

Merci, excellent moment présent à vous aussi.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement