Edito

Le bon sens

L’astrologie nous enseigne sur l’ordre des choses. Il nous appartient de le reconnaître et de le respecter ou non. Lorsque nous ne le faisons pas, c’est là que nous accumulons les problèmes.

Le système solaire n’est pas une construction hasardeuse dont les énergies planétaires seraient comme des divinités colériques, jalouses et incohérentes qui se disputent sans cesse pour des broutilles. L’organisation de notre système solaire ne répond pas à la structure des mythes. L’identification des astres avec les Dieux des mythologies sont des panneaux indicateurs qui nous ont mis sur la piste de la connaissance de leur forme d’énergie-conscience, mais la comparaison s’arrête là. Les mythes nous racontent une autre histoire, celle de la naissance de l’homme sur la Terre et des êtres qui ont dominé notre globe et engendré notre espèce. Mais ce n’est pas notre sujet. Pour ceux que cela intéresse, je vous proposerais la lecture des livres de Zecharia Sitchin « Rencontre avec le divin » et « La 12ème planète ».

Ce qui m’intéresse ici aujourd’hui est de reconstruire l’astrologie avec une pensée organique et de voir comment fonctionne notre système solaire. Nous pouvons en comparer la structure à celle de l’atome. Dans un atome, les électrons les plus proches du noyau sont ceux qui ont le moins d’énergie. Plus les électrons sont loin du noyau, plus ils sont chargés d’énergie et plus ils sont libres de se détacher de l’atome. Les électrons des dernières couches sont d’ailleurs appelés les « électrons libres ». Notre système solaire est semblable à l’atome. Dans la tradition hermétique, cela ne surprendra personne car on peut se souvenir que « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » (Hermès Trismégiste dans la Table d’émeraude).

A quoi cette vision du système solaire peut bien nous servir en astrologie et comment pouvons-nous l’intégrer dans notre usage ? En astrologie, voir le système comme une organisation logique où chaque astre qui gravite autour du Soleil représente un niveau d’énergie ou de conscience nous permet déjà de comprendre que plus les astres sont éloignés, plus ils sont puissants et représentent une forme de conscience libérée, spirituelle. Lorsque nous intégrons cela, nous alignons notre conscience avec un ordre naturel et tout problème trouve sa solution dans l’intégration de la conscience la plus élevée. Lorsque nous ne le faisons pas et que nous nous focalisons sur des énergies plus basses, c’est le chaos, particulièrement lorsque que ces énergies-consciences – un astre proche du centre du système solaire et un astre éloigné – sont en tension. Ainsi une personne qui avait un conflit entre son énergie vitale (Soleil) et sa conscience divine (Neptune) s’était égarée dans la drogue et l’alcool dans sa jeunesse en suivant son énergie de vie instinctive. Elle ne se souciait pas de l’énergie de sa conscience divine. Plus tard, elle mit son énergie de vie (Soleil) au service de sa conscience divine (Neptune) et n’eut plus à souffrir d’addiction.

Je pourrais multiplier ces exemples par milliers. Il y a une organisation qui marche en prenant en considération d’abord les astres les plus éloignés. C’est comme pour ranger des casseroles dans un tiroir de cuisine, il faut commencer par la plus grosse et ensuite ranger les autres des plus grandes aux plus petites. Dans l’autre sens, c’est le bazar. Ce n’est pas facile à faire et cela nous demande du temps et de la maturité. Jeunes, nous fonctionnons plus sur les énergies proches du noyau.

Le moment que nous vivons en ce moment met en conflit deux astres. Il y a celui qui représente l’autorité, la souveraineté et la responsabilité individuelle (Saturne). C’est l’astre des régnants, des dirigeants. L’autre représente l’énergie de l’émancipation et de la liberté (Uranus). Ils sont en conflit en ce moment. L’astre le plus haut en énergie est celui qui représente la Liberté. Comme nous avons pu le remarquer depuis de nombreux mois, les dirigeants mettent à mal les libertés, ce qui est une forme de gestion de ce conflit qui engendre le chaos. Dans le bon ordre, la responsabilité individuelle incarnée, un règne, une direction incarnée devrait soutenir la Liberté et se mettre à son service.

Lorsque les choses sont ainsi construites, nous pouvons ensuite accéder à l’énergie supérieure de la conscience collective du divin, à notre conscience de faire partie d’un même être essentiel et nous pouvons ressentir chaque être comme une part de nous-mêmes à travers notre conscience de faire partie du divin (Neptune). Ainsi, l’autorité incarnée par le régnant (Saturne) garantit une expression libre de chacun (Uranus), et c’est librement – mais jamais par la force – que chacun peut alors accéder à la conscience collective en se reliant au cœur divin (Neptune).

Aujourd’hui, il y a une tentative de profiter de cette tension entre autorité et liberté pour nous priver de nos libertés en nous obligeant à nous soumettre à une fausse conscience d’amour collective. Toute l’histoire de la gestion du virus a tourné autour de cette tentative de perversion des esprits et de l’ordre naturel des choses qui n’aboutit qu’au chaos.

L’énergie à soutenir en ce moment, de toute urgence, est celle de la Liberté. Si nous n’arrivons pas par notre conscience à la soutenir pacifiquement, elle ressurgira sous sa forme la plus violente : des révoltes sanglantes.

Nous avons une occasion de la soutenir ce week-end. Il n’y aura ni amour, ni compassion, ni conscience sociale sincère si cette brique essentielle ne retrouve pas sa place dans l’organisation de notre conscience collective.

Image par WikiImages de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

20 commentaires

Tin 17 avril 2022 at 9 h 06 min

Oui, rien de nouveau en somme à propos de cette tension entre autorité et liberté… sauf que c’est urgent maintenant d’être responsable. Pour le reste, d’une part merci pour le lien Saturne Uranus, je le vois comme un aller retour entre ces deux astres. Et entre ces deux astres, il y a Chiron. Chiron qui était conjoint au Soleil pour cette lunaison.
En lisant le principe des énergies qui s’élèvent en s’éloignant du Soleil, je me posais une Nième fois la question de la relation de Pluton au Soleil : on « écoute » quelle énergie dans ce cas, laquelle est la plus élevée entre Soleil et Pluton ? C’est égal, non ? Et puis en lisant les commentaires échanges avec Camille, je lis plusieurs choses que je ne comprends plus du tout : la conscience de Pluton est de nous désidentifier pour agir dans la conscience du divin, or je pensais que cela était plutôt l’energie de Neptune ! Puis Pluton comme capitalisme ultra libéral, alors là, je ne vous suis plus du tout…

Répondre
Stéphanie 11 avril 2022 at 17 h 55 min

Merci pour ce partage de vision! Je te rejoins : en me donnant la liberté d’être qui je suis, je découvre ma pleine responsabilité et je sors tout à fait du statut de victime. Je fais le choix, depuis 10 ans de ne plus participer aux votes qui sont proposés car je ne me sens pas en accord avec le principe même de l’élection d’une seule personne, ni avec le cirque médiatique puissant qui se veut manipulateur et qui arrive toujours à ses fins, la preuve en est du résultat encore sans surprise des votes d’hier.
J’aimerais beaucoup que nous nous donnions la possibilité d’écrire une nouvelle constitution qui ne permettrait pas que seulement une très faible partie de la population adhère au projet (entre les non-votants, les votes blancs et les votes contre, il reste à peine 1/4 de citoyens contents du résultat…et encore). Pour qu’un projet de société fonctionne, nous avons vraiment besoin d’intégrer tout le monde et cette constitution qui régit la vie politique et les élections ne le permet pas.
Et il me semble que la conjonction de Jupiter et Neptune en poissons de demain nous invite à développer notre conscience, notre sensibilité à la vie, notre écoute de nous-même et des autres. J’ai été très intéressée de voir que la dernière conjonction de ces astres en poissons était au milieu du 19ème siècle : moment de l’essor du mouvement spirite, de la parution du bouquin d’Allan Kardec, moment également où plusieurs femmes peintres initièrent les bases de l’abstrait, en peignant comme guidées par l’invisible. Elles déclarèrent à l’époque qu’elles canalisaient des dessins, des motifs venus de l’immatériel. La période semble propice à cette ouverture à la dimension informationnelle ou énergétique (chacun trouvera bien le mot qui lui convient). Cela pourrait nous permettre d’intégrer que nous sommes créateur de notre réel. Voilà aussi de quoi réaliser notre responsabilité. En outre, je ne crois pas que les agitations, les démêlés politiques parviendront à interrompre les élans et les prises de conscience nombreuses que j’observe et que je perçois. L’intégration neptunienne n’est pas une utopie, elle est en marche, inéluctablement.

Répondre
daisy 9 avril 2022 at 9 h 56 min

Bonjour Tristan, merci pour cette éclairage toujours dans la bienveillance.
Bon week end

Répondre
pepita 7 avril 2022 at 22 h 10 min

« J en appelle à la tendresse, à l amour s il nous en reste… » chantait Michelle Tor dont c’est l anniversaire aujourd hui! »

Répondre
Jacques 7 avril 2022 at 18 h 21 min

Bonjour,

La Liberté, en tant que niveau de conscience, n’est peut être pas tout à fait aussi immédiate et facile que ce que nous imaginons.

Avez-vous terminé votre livre ?

Répondre
Tristan 7 avril 2022 at 18 h 26 min

Oui tout à fait. Un cycle d’Uranus c’est 84 ans. Nous intégrons ce niveau de conscience à cet âge là seulement.
Oui le premier livre sur les Nœuds Lunaires est fini et est en cours de publication pour septembre 2022 normalement.

Répondre
Camille 7 avril 2022 at 17 h 32 min

Merci pour cet éclairage intéressant.
J’ai l’impression aussi que nous avons très largement confondu solidarité et uniformité.
Être solidaire ce n’est pas s’uniformiser (j’ai l’impression que c’est l’essence même d’Uranus qui n’ a pas été comprise).
L’autorité Saturnienne (par peur ou condescendance, ou dans l’urgence) semble avoir cru que faire faire la même chose à tout le monde grâce à des Lois était faire preuve de Solidarité.
Or être solidaire c’est bien respecter son prochain dans ses choix et dans sa capacité à faire preuve de responsabilité envers lui-même. Mais jamais être solidaire signifie faire comme tout le monde en s’uniformisant. C’est le côté obscure d’une énergie Uranienne qui par idéologie veut tellement fédérer tout le monde autour de son idée qu’il peut y aller en forçant tout le monde à le faire. Or, par excellence cette si belle énergie nous pousse au contraire à prendre conscience que je suis capable de faire preuve de responsabilité personnel pour le bien du collectif mais n’est-ce pas une utopie ?

Répondre
Tristan 7 avril 2022 at 18 h 37 min

Le côté obscur d’Uranus, c’est la Liberté qui s’octroie le droit de faire tout et n’importe quoi sans s’inquiéter des autres. Le côté obscur que vous décrivez est plutôt celui de Neptune qui a donné les dictatures communistes. C’est justement là le biais de raisonnement à mon sens. Le rejet de la Liberté par le supposé de l’absence de responsabilisation entraine vers la dictature neptunienne : les humains sont trop irresponsables, on ne peut pas leur laisser la liberté, il faut les uniformiser. La Liberté n’est pas une utopie, c’est une étape d’évolution de la conscience vers la spiritualisation, la compréhension de la nature spirituelle, vibratoire, éthérique de toute forme de vie. Notre changement de paradigme actuel est liée à l’intégration de cette forme de conscience dans notre structure sociale. La penser comme une utopie au lieu de l’intégrer engendre un chaos, c’est enlever un socle dans le cheminement de la conscience et ouvrir la porte au totalitarisme unificateur.

Répondre
Camille 7 avril 2022 at 18 h 52 min

Merci je comprend mieux.

En fait ce que vous expliquez c’est que toutes les planètes marquent une « étape » vers la conscience de notre système le plus élevé (soit tendre vers Pluton ?).
Donc, Saturne nous invite à prendre notre responsabilité personnel, Uranus à acquérir cette liberté d’être qui on veut, à s’individualiser sérieusement, Neptune à prendre conscience que cette responsabilité et cette liberté doivent servir des intérêts plus grand que notre petite personne (nous sommes interconnectés par conséquent mes actes agissent sur tous le monde) pour véritablement devenir une personne profondément lucide sur elle-même et le monde pour faire des choix éclairés en son âme et conscience ?

Et donc si je tente d’uniformiser (Neptune) car je suis convaincue que les gens ne sont pas responsables par eux-même tout devient le bazar. On croit qu’avec des lois (Saturne) on va pouvoir « dominer » par abus de pouvoir (Pluton) sur le monde ???

ça fait sens !

Répondre
Tristan 7 avril 2022 at 19 h 15 min

Oui !!! C’est exactement cela ! Ca fait « bon sens » même 🙂
Pluton n’est pas une finalité pour autant. C’est encore une autre forme de conscience à intégrer, celle de nous désidentifier pour agir dans la conscience du divin. Et puis il y a Eris et Sedna à comprendre encore.

Répondre
Camille 7 avril 2022 at 19 h 22 min

ahah ! le bon sens en effet !

Tout cela à affoler mes neurones et je me disais justement que nous allons intégrer certainement de nouvelles « planètes » pour continuer de « progresser » vers des consciences encore plus élevées car je me disais alors si Saturne c’est le conservatisme, Uranus l’anarchie, Neptune la communisme et Pluton le capitalisme ultra libérale ++ dont nous arrivons au bout….. j’ai hâte de connaître la suite et d’y contribuer !!!!

Vive l’avenir et la recherche en conscience !

Encore Merci !

Marie-Christine 7 avril 2022 at 12 h 34 min

Merci pour cette analyse, j’apprécie votre clarté, bien incarnée et centrée! Belle expression du féminin et masculin sacrés dans cette transmission, si je puis m’exprimer ainsi ! Je partage votre message !

Répondre
Yves 7 avril 2022 at 11 h 19 min

Merci Tristan, ta sagesse fait du bien en ces temps de tempêtes. A demain 😉

Répondre
iolyco 7 avril 2022 at 9 h 53 min

Merci pour cette analyse que je partage complètement.

Répondre
Sophie 7 avril 2022 at 8 h 33 min

Merci pour ce partage. Il résonne juste; comme s’il fallait oser « dire les choses ». On ne peut plus se cacher et encore moins s’isoler. C’est ce que je ressens en lisant ce « Bon Sens ». Super!

Répondre
Verbist 7 avril 2022 at 8 h 16 min

Merci! c’est vraiment illuminant! cekla donne un sens à ce que nous vivons et ce que dans le fond nous désirons et sentons

Répondre
Dominique 7 avril 2022 at 5 h 53 min

Merci pour ce texte toujours en phase avec la réalité. Très juste la « fausse conscience d’amour collective » brandi par le pouvoir pour faire passer des mesures liberticides. Ne devenons pas des hamsters tournant en rond dans nos cages animés par la fausse sécurité que procure cette fausse protection qui n’est que prédation. Oui ce weekend il est possible de renvoyer dans le bac à sable les êtres immatures qui nous gouvernent. Puissions nous retrouver de vraies valeurs de fraternité et non pas celles d’un moralisme obsolète et lénifiant.

Répondre
Josi 6 avril 2022 at 22 h 06 min

Merci pour ce texte que j’ai bien aimé et qui correspond à ce que je ressens.

Répondre
Isa49 ijpmellier@orange.fr 6 avril 2022 at 21 h 09 min

Du bon sens, tout est dit .
Je sens fortement que notre pays est sous une tension telle qu une étincelle pourrait mettre le feu sans la proximité des pompiers !

Répondre
Jo 6 avril 2022 at 20 h 40 min

J’adhère totalement
Merci

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement