La Pleine Lune du 7 mai 2020

La Pleine Lune du 7 mai 2020 est un tournant énergétique pour les 18 mois à venir. Nous faisons face à une situation collective pénible où il est question à la fois de retrouver ou de conserver notre autorité dans notre droit à la parole, et où il nous faut prendre avec beaucoup plus de légèreté les formes de dirigisme qui commencent à se manifester.

  1. Je vais aujourd’hui commencer classiquement l’analyse de la Pleine Lune du 7 mai 2020 en parlant de l’équilibre des modes opératoires.
    Il n’y a pas de stimulation de la volonté, de l’élan, de l’impulsion. C’est un mode qui n’est pas (ou presque pas du tout, nous le verrons plus loin) stimulé en ce moment, si bien que nous pouvons ressentir des difficultés à nous élancer vers de nouveaux projets. Nous pouvons avoir toutes les idées et la capacité à « faire », au sens d’œuvrer, mais pas l’élan ou l’impulsion pour nous engager vers quelque chose qui représenterait un nouveau défi.
    Les personnes, dont la volonté est habituellement puissante, ressentiront peut-être ce moment comme une pause, sans forcément se sentir bloquées dans leurs élans. Les personnes dont la volonté est plus atténuée naturellement (peu d’énergie de feu dans leur thème de naissance), pourront se sentir un peu à l’arrêt vis-à-vis des nouvelles initiatives qu’elles aimeraient entreprendre et qui restent un peu à l’arrêt.
  2. Les idées peuvent être assez vives dans notre esprit pour cette Pleine Lune du 7 mai 2020. Nous pouvons avoir des stimulations intellectuelles assez fortes, avec des plans qui se dessinent assez bien dans nos têtes. La capacité de discourir, de penser et de conceptualiser est assez présente.
    Nous pouvons, plus qu’à l’accoutumée, prendre plaisir et aimer découvrir de nouvelles approches, de nouvelles pensées, de nouvelles idées. Il y a, en ce moment, un certain plaisir à la découverte, une jouissance à nourrir une forme de curiosité et à vivre les petits plaisirs que procurent les échanges d’idées et les découvertes multiples.
    Cette stimulation intellectuelle nourrit également un désir, plus combatif et moins bucolique celui-là, de diffuser nos idéaux humanistes, et les idées que nous considérons, peut-être, comme celles qui devraient guider la pensée collective.
    Je me suis surpris récemment à batailler dans une joute oratoire avec ce type de stimulation, alors que depuis des années maintenant, j’ai plus tendance à prendre du recul sur les combats d’idées qui me paraissent stériles. Mais cette fois cela a été plus fort que moi.
  3. Cette stimulation aux débats d’idées est d’autant plus puissante, autour de cette Pleine Lune du 7 mai 2020, que nous pouvons avoir le sentiment qu’il s’agit de questions importantes dans lesquelles nous engageons notre autorité et qui relèvent de la gouvernance de notre vie collective et individuelle.
    Et c’est effectivement le cas en ce moment. Il y a une stimulation forte des idéaux de gouvernance. Nous sommes amenés collectivement à prendre position, à devenir responsables de nous-mêmes concernant nos idéaux de progrès, de solidarité, de partage et d’équité. C’est un processus qui va prendre deux ans environ.
    L’idée est que, soit nous nous sentons petits et incapables de penser par nous-mêmes notre manière de vivre ensemble, et dans ce cas, nous nous soumettons à la pensée d’autorités que nous considérons comme supérieures à la nôtre, soit nous assumons pleinement notre conception du progrès humain et nous alignons notre pensée et notre parole sans peur des autorités, ni de perdre notre pouvoir.
    Nous sommes, dans cette période, à un carrefour important sur le plan de notre responsabilité individuelle vis-à-vis de l’autorité de la parole.
    La généralisation du port du masque est symboliquement une manière de mettre un sparadrap sur nos bouches. Notre parole est masquée. De manière de plus en plus forte et visible, il y a de la part des autorités une forme d’accaparation de la parole et de la pensée, accompagnée de censures et d’interdits de penser ou de parler autrement qui prend la forme symbolique du masque. 
    Nous sommes à un moment ou nous avons à choisir entre, devenir responsable de notre parole et de notre propre pensée dans la manière dont nous concevons les équilibres, la solidarité et le partage, ou nous taire et entrer dans une rumination, une frustration, acceptant un modèle de pensée unique, la pensée masquée.
    Je ne suis pas un adepte de l’affrontement, et n’invite pas à refuser le port du masque dans les circonstances où il sera rendu obligatoire, quand bien même il symboliserait un musellement mondialisé de la parole. Refuser les mesures obligatoires est une extrême de dernier recours qui n’est nécessaire, à mon sens, que quand l’intégrité physique est menacée et que nous ne pouvons éviter la confrontation pour nous préserver.
    L’idée est de mettre en conscience qu’en aucun cas, le masque n’affecte notre conscience, notre parole, notre pensée, notre expression par les mots, notre conception de l’équité, du partage et de la solidarité entre nous les humains, et dans notre rapport à la Terre et aux êtres qui y vivent. Nous pouvons parler. Parlons-nous. Ne nous arrêtons pas à la peur de l’autre et au symbole du masque.
    Continuons à penser et parler librement en mettant en conscience que le masque n’asservit pas notre parole.
  4. La stimulation du mode de fonctionnement de la réalisation concrète est encore dominant autour de cette Pleine Lune du 7 mai 2020. Nous sommes très stimulés à faire et à œuvrer, toujours avec ce double aspect qui, d’un côté, stimule la refonte de nos vieilles structures, et de l’autre, stimule le goût de la nature et du travail des matières premières. C’est toujours une bonne période pour bricoler, jardiner restructurer son environnement en l’assainissant de tout ce qui n’est plus nécessaire.
  5. La difficulté n’est pas de « faire » mais, comme indiqué plus haut, de trouver l’élan, l’impulsion qui permet de nous mettre sur une nouvelle dynamique.
    Nous allons tenter un truc pour les 15 jours à venir. Il y a de courtes périodes pendant lesquelles une stimulation de la volonté pourrait nous aider à nous lancer. Je vais vous donner ces périodes et si vous le désirez, vous pourrez vous élancer dans vos nouveaux projets à ces moments-là. Ce sera une expérimentation collective pour voir si cela nous aide. Nous pourrons faire un bilan dans 15 jours pour voir si nous avons eu plus de facilité. Voici ces périodes : du 8 mai à 10h30 au 10 mai à 12h15 et du 17 mai à 17h15 au 20 mai à 3h30.
    Dans ces courtes périodes, la stimulation de la volonté aura un petit regain. Nous pouvons expérimenter si nous sommes arrivés à nous élancer vers quelque chose de nouveau à ces moments-là. Je lancerai personnellement mon programme de cours et de stages à venir, que je n’arrive pas à lancer, à la deuxième période. Je viens de me rendre compte que je n’avais pas posé de consultations dans cette période et tout d’un coup, je comprends pourquoi !
  6. Nous sommes, autour de cette Pleine Lune du 7 mai 2020, en train de changer d’énergie sur le plan de l’évolution collective. Nous finissons la période où nous avions tendance à nous rassurer par des formes structurées et solides, et où nous avions besoin de retrouver le lien aux autres en réapprenant à faire confiance.
    La période dans laquelle nous entrons et que vous sentez peut-être, nous tend vers des objectifs forts, par crainte d’être embarqués par l’inconséquence et les idées fantasques. Nous aurons tendance à vouloir diriger nos vies, leur donner un axe et un sens clair avec des objectifs sérieux, et en même temps, nous serons dans la crainte que ce qui nous dévie de cet axe fort, ne nous engouffre dans un océan d’inepties, de tromperies ou de comportements superficiels.
    Nous allons donc être tous, dans un premier temps, très stimulés à rechercher un axe directeur. Il y aura là, une tentation de dirigisme obtus. En nous-mêmes autant qu’à l’extérieur. Ce que nous aurons à apprendre pour ne pas nous perdre dans ces dérives, sera la légèreté, la joie et le temps présents.
    Dans les troubles qui s’annoncent, ce ne sera certainement pas facile, mais ce sera notre chemin de salut. Nous avons réappris à nous relier, nous avons à apprendre à prendre la vie au présent avec beaucoup plus de légèreté.

Ne sombrons pas dans la colère. Avec le déconfinement, nous allons ouvrir petit à petit collectivement nos yeux sur beaucoup de choses qui pourront nous donner un sentiment d’amertume et de colère. Nos yeux voient et nos oreilles entendent. Gardons notre parole libre et légère devant la gravité. Ce n’est pas de l’inconséquence, c’est de la sagesse. Krishnamurti disait, me semble-t-il, quelque chose du genre « Prenez les choses insignifiantes avec le plus grand sérieux, et prenez les choses importantes avec légèreté. » Plus nous accentuerons la gravité en nous-mêmes, et plus nous nourrirons l’énergie du dirigisme qui se manifestera à l’extérieur. Même si cela nous paraît abscons aujourd’hui, avec la crise sanitaire et la gestion qui en a été faite, commençons à cultiver la légèreté, l’humour et la joie de vivre qui vont nourrir notre liberté de parole. Notre état intérieur est plus important que tout. C’est lui qui attire à nous nos expériences.

Très belle quinzaine à tous et à toutes et à très bientôt pour la Nouvelle Lune de mai 2020 !

 

Image par Christopher Ross de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

25 commentaires

christine 8 mai 2020 at 10 h 50 min

Bonjour Tristan

Merci pour cet éclairage !!! quel enseignement vous nous offrez!! chouette !!

Dans tous ces commentaires , je me reconnais, grand chamboullement, maison XII scorpion et ascendant scorpion 3 degré !! depuis le début de la semaine ,grande fatigue, besoin de solitude, difficulté à ré aménager mes séances de travail( thérapeute par le toucher !!!!) la lune en sagitaire va être la bienvenue!!!
oui restons dans une forme de légèreté et de communication, peut être de nouveaux apprentissages ?? grâce au noeud nord gémeaux …

c’est toujours un plaisir de vous lire et de suivre vos analyses
Christine

Répondre
Nuit*étoilée 8 mai 2020 at 9 h 48 min

Merci beaucoup Tristan pour ce texte riche, clair et passionnant comme toujours. Beaucoup d’informations éclairantes, et une réflexion essentielle, à l’intersection de notre monde intérieur/ notre pouvoir personnel, et du monde « du dehors » (c’est le cas de le dire…) / le pouvoir extérieur. Il y aurait tant à dire ! Je suis totalement d’accord avec vous quant à la forme de sagesse qu’il s’agit de mettre dans notre façon d’interagir avec le monde en ces temps plus que pesants : il s’agit là comme toujours de sortir de la dualité de « l’affrontement », fût-il verbal, pour tenter plutôt de rayonner en quelque sorte sa vérité, de l’incarner intensément (et dans la joie, tant qu’à faire, oui :-)). Cela évite certes de disperser son énergie sur les réseaux sociaux et autres forums (pour ma part, je ne suis pas sur les premiers et évite les seconds, depuis des déboires anciens, sauf si sujets passionnants !).
Il n’est pas toujours simple pour autant de ne pas intervenir, même si on sait l’issue par avance et qu’on regrettera après d’avoir plongé bille en tête dans la mêlée (avec mes donquichottesques Soleil Mercure en Verseau / Mars en Balance, je ne risque pas de vous jeter la première pierre sur ce fameux épisode de la joute oratoire ;-))… On sait que ce n’est pas le chemin, mais on tombe parfois sur de telles inepties haineuses, de telles contrevérités, de telles violences dans la pensée et le verbe qu’il devient difficile de ne pas intervenir. Je me souviens que Deepak Chopra lui-même disait que, tout en sachant qu’il se devait de ne pas alimenter la dualité en entrant dans des débats stériles, il tombait parfois dans le piège ; -)
Tout à fait d’accord avec vous pour dire que derrière un masque, on n’en pense pas moins – et qu’il faut réserver l’opposition frontale aux situations extrêmes. Lesquelles peuvent toutefois nous tomber dessus plus vite que nous ne l’aurions cru : je ne sais si vous faites allusion à cela quand vous parlez de choses qui risquent de nous mettre en colère au sortir de ce confinement, mais des développements franchement inquiétants se profilent du côté des labos pharmaceutiques, avec certains de leurs richissimes soutiens qui sont en train de nous concocter une pure dystopie… Je veux parler en particulier de Bill Gates, qui s’emploie en ce moment même activement à convaincre les autorités de rendre obligatoire un vaccin accompagné d’une puce, lisible par smartphone, contenant notre identité et des données sanitaires, sorte de passeport sanitaire (inspiré par le « passeport social » chinois ?) qui pourrait nous permettre, si nous l’acceptons bien sagement, d’accéder à la vie « normale », et nous l’interdirait, si nous ne jouons pas le jeu… Ce n’est pas là du complotisme, je tiens à le préciser, mais la triste réalité, facilement vérifiable (une grande pétition circule actuellement à ce sujet d’ailleurs). Alors là, pour reprendre vos mots, on pourra dire que « l’intégrité physique est menacée et que nous ne pouvons éviter la confrontation pour nous préserver ».
Donc, beaucoup de nuances à mettre dans tout cela, dans cette période bien complexe, pour naviguer entre nécessaire légèreté et colère salutaire, distance et implication, lâcher-prise et citoyenneté vigilante…
Votre proposition d' »expérimentation collective » est très inspirante ! Elle arrive à point nommé pour moi aussi, qui ai tant de mal à me lancer dans un projet de longue date qui pourtant (comme pour Evelyne !) me tient tant à cœur… Alors c’est enthousiasmant, cette perspective de tenter d’ouvrir les « fenêtres de feu », ensemble ! Cet élan partagé va nous porter vers nos victoires respectives, c’est sûr 🙂
D’ailleurs, la première période commence incessamment ! Bonne chance à nous tou(te)s, alors…

Répondre
Me 8 mai 2020 at 0 h 01 min

« À compter du 11 mai, tous les cas positifs ou suspects de Covid-19 seront dépistés et isolés, ainsi que tous leurs cas contacts. » Lu à l’instant.
ÇA ça m’inquiète. Les masques n’empêchent pas de parler. De faire ses courses. De se déplacer. Mais ne plus pouvoir sortir chez soi ? Pour protéger les bien-portants ? Jusqu’à ce qu’il y ait le stock de masques (trop tard), ceux-ci n’étaient « pas nécessaires ». On pouvait se frotter aux gens dans les magasins (1m pour moi, c’est se frotter en temps normal). Et maintenant, moi qui éviter l’Etat (je n’ai même plus d’identité depuis des mois), la Police va débarquer chez moi pour me mettre une puce, un micro, un collier ?…. ) On comprend l’alliance de Pluton, de Saturne, de Jupiter et du Verseau. Guerres d’information, luttes de pouvoir, pour sa souveraineté, et le rôle des technologies et l’enjeu de l’opinion publique dans tout ça.

Répondre
Alice 7 mai 2020 at 15 h 58 min

Une petite histoire que ma meilleure amie et moi aimons bien, et que nous nous répétons souvent: « Quand tu cours derrière le fou qui t’a giflé sans raison pour le gifler, qui est le fou de l’histoire? »

Comprenne qui pourra…

Hasta la vista!

Répondre
Nathalie Follana 7 mai 2020 at 8 h 44 min

Merci Tristan; un éclairage bienvenu dans cette période de bouleversements très déstabilisants et qui menace nos libertés. Personnellement, je suis rentrée dans une energie de croisade passionnée où je me suis sentie portée à défendre mes idéaux sur les réseaux sociaux comme jamais et à partager des alertes en masse à tous mes contacts, moi qui aspire d habitude à une paix royale avec un bon livre de développement personnel ( d astro) ! Je ne me suis pas reconnue et impossible de faire autre chose tellement j étais revulsée par cette situation ubuesque. Peut être que cette pleine lune scorpion a aussi attisé mes émotions qui étaient à leur paroxisme.
Merci pour la légèreté de rigueur( c est paradoxal );je reçois 5/5 le conseil avec mon noeud nord Gémeaux . Et merci pour le truc des 2 vagues d énergie feu avec la lune: ma fille de 15 ans est complètement démotivée et n arrive pas à se mettre au travail alors qu’ elle est très bonne élève ( capricorne ascendant lion). C est toujours un bonheur de te lire!

Répondre
Marlène 6 mai 2020 at 23 h 22 min

Merci Tristan, pour le masque j’avais en effet ce sentiment de muselage qui me collait à la peau depuis le début du confinement, et pourtant fabriquer des masques maison en tissu le procurait beaucoup de plaisir et le sens de pr sentir utile, avec l’influence des images de le série la servante écarlate. Ton positionnement lucide me parle….. comment je me sens a l’intérieur qui compte. On peut être en prison et en même temps se sentir libre de penser.
Merci pour la piqûre de rappel….. légèreté au quotidien.
Ça fait un bout de temps que je n’ai pas commenté mais je lis tj avec beaucoup d’intérêt ton analyse des lunaisons, super guideline. Mille mercis.

Répondre
armelle1048 6 mai 2020 at 22 h 50 min

Ouiiii….. Ne pas se laisser « irriter », emporter, émotionnellement par ces circonstances « théâtrales » et même au contraire saisir cette occasion merveilleuse de travailler le détachement et le re-centrage. A refaire chaque jour si besoin.. S’entrainer.. Faire ses gammes .. comme un musicien. Garder sa route. Garder son Regard sur la Beauté, là où elle est. C’est juste le décor qui change sans changer vraiment en fait, qui se répète sous une forme différente, le visage d’un même paradoxe qui se répète, sous une forme différente, pas si différente. Alors que dedans, notre relation à la Vie s’affine silencieusement. Ne pas confondre le concept monde et le concept vie 🙂 Exercice quotidien pour moi !
Merci à nous tous pour nos partages qui résonnent .

Répondre
Theresa 6 mai 2020 at 22 h 18 min

Bonjour Tristan! Ca veut dire quoi le changement des noeuds lunaires? Est-ce qu’ils sont ‘domifiés’? Je m’y interesse parce que j’ai le noeud Sud Gemeaux!

Répondre
Colette 6 mai 2020 at 20 h 10 min

Bonjour Tristan, Je n’avais pas du tout envisagé le port du masque comme un musellement. Bien au contraire, il s’agissait pour moi d’un partage de la non contamination si tout le monde en porte. Ce qui irait assez bien avec Saturne en verseau, non ? Je lis cette symbolique du musellement par le masque pour la deuxième fois aujourd’hui. Et je pense que ça va se propager très vite. Déjà dans mon quartier de Ménilmontant, il y a très peu de masques. Est-ce que c’est parce que les gens sont pauvres, imprévoyants ? (Perso, je me suis procuré des masques pour bicyclette ou anti pollution en tissu dès le début du confinement pour parer aux répliques du covid qui étaient déjà prévues, et ce pour ne pas contaminer mes semblables.. c’est à dire les vieux. Je n’appelle pas ça se museler mais penser aux autres. Ce qui ne me paraît plus trop à la mode ces jours-ci). Ou bien sont-ils rebelles ? Du côté d’Uranus alors ? Ce serait une autre interprétation politique : le changement maintenant et profitons de notre jeunesse et du joli mois de mai, contre Saturne le méchant gouvernement par lequel le covid arrive.. Je ne pense pas que ce soit une grande émancipation que de monter la descrimination contre les vieux, mais en même temps je comprends ce qui peut animer les gens.. Beaucoup de bien mais pas que du bon. Cette histoire de masques qui musellent a son revers, pas forcément glorieux. Mais si c’est le cours de l’histoire..
Bien cordialement,
Colette
(je dois ajouter que je porte le masque et n’ais jamais été aussi peu muselée. D’habitude ce n’est pas du tout mon genre d’intervenir ainsi. Sans doute le trigone Venus Mars plus fort que l’amuse lierre.)

Répondre
Me 7 mai 2020 at 23 h 45 min

En tant que malade, dont l’état respiratoire s’aggrave à chaque sortie 1 mois et 3 semaines plus tard, je vous remercie.
Ce qui muselle, c’est tout sauf les masques. C’est le stress de cette science-pieuvre qui contrôle tout, avec l’aval des naïfs optimistes. L’immunité des personnes sensibles est à bout. Les poumons, le coeur, le foie et les reins sont touchés, parce-qu’on est cadenassés de partout, y compris par ses pairs, dont la technologie nous tracke et nous espionne contre notre gré, et qui sont en quelque sorte les cellules qui répliquent le virus envahissant de cette pensée. J’ai 34, ans je mange bien, je ne me sentais pas concernée. Mais, bien avant le covid-19 et encore maintenant parce-que tout le monde continue d’ignorer ce qu’il y a à comprendre et à rejeter les réalités, je me sentais cadenassée.
En fait, même, par rapport aux masques, beaucoup de ceux qui n’en portent pas, et ne comprennent pas ce qui se passe, se permettent des regards moqueurs. Du genre « mais les gens sont débiles ils croient vraiment qu’il y a des risques ! » On m’a même sauté dessus en pleine rue une semaine après mon infection pour me dire que j’étais « teubée » parce-que ce virus existait depuis 19 ans (oui, un mec pas net dans la rue), mais bon, chacun prend son voisin pour un c** juste parce-qu’il n’a pas de symptômes. Que ce virus soit un prétexte à plein de choses, d’accord, mais à moins de vouloir la mort des personnes les plus affectées, les masques (sauf ceux vendus par les supermarchés qui se les étaient réservés) sont vraiment la Dernière chose à laquelle s’attaquer.

Répondre
Manuel 6 mai 2020 at 16 h 39 min

Merci Tristan , pour ces paroles de sagesse et de clarté qui sonnent tellement justes à mes oreilles.
Merci pour ces cadeaux que vous nous offrez régulièrement , pour cette belle contribution à l’éveil des consciences .

Répondre
Catherine 6 mai 2020 at 16 h 13 min

La fin de votre texte….
« commençons à cultiver la légèreté, l’humour et la joie de vivre qui vont nourrir notre liberté de parole. Notre état intérieur est plus important que tout. C’est lui qui attire à nous nos expériences. »
Cela est juste…..nous avons tendance à l’oubli….
Je vous invite à écouter la lettre ouverte de Vincent Lindon sur you tube écrite pour Mediapart….
Merci de votre message pour cette belle pleine lune du 7 mai jour de mon anniversaire cette lune en scorpion….

Répondre
Cerise 6 mai 2020 at 15 h 33 min

Bonjour Tristan , merci de nous offrir autant d’indices afin que ce retour a Soi ce fasse en Paix . J’ ai bien aimé la description du dirigisme qui se manifeste ..je suis escendant ♐ et ma 1 et en capricorne ! C’est dire que j’ai du pot en ciel …je retrouve bien là l’idéaliste autoritaire …. Merci

Répondre
sylvia 6 mai 2020 at 16 h 51 min

Bonjour Tristan

oui c’est un réel paradoxe le port du masque et la distanciation
alors que les masques sont censés tomber et que le collectif aura besoin de se réunir.

Répondre
Françoise Spells 6 mai 2020 at 14 h 02 min

Merci beaucoup Tristan , vos conseils tombent à pic dans mon état d’esprit actuel …les contraintes m’ont un peu brisé les ailes dans mon élan créateur , je vais dorénavant cultiver davantage la légèreté …

Bonne journée à vous !

Françoise

Répondre
Tristan 6 mai 2020 at 15 h 19 min

Génial !

Répondre
Maaden 6 mai 2020 at 13 h 41 min

Bonjour Tristan et merci de transmettre ces explications de manque de motivation que je ressens depuis plusieurs jours, j’arrête enfin de me juger sévèrement, merci, et je vais être attentive aux dates de stimulation que vous avez données . Marrant que vous écriviez ce musellement du masque c’est exactement ce que je ressens et dis autour de moi depuis, et en tant que taureau j’en ai un peu marre de ruminer…Belle lunaison à vous et à tous

Répondre
Tristan 6 mai 2020 at 15 h 19 min

Le plaisir est pour moi.

Répondre
Egidio 6 mai 2020 at 13 h 39 min

Bonjour Christian,

Le port du masque est aussi une forme de partage. La responsabilité collective est une prévoyance et un acte que chacun peut estimer, où pas, assumer. Pour ma part, je le porterai, dans tout espace collectif, les transports, et chaque fois que nécessaire.
C’ est important de se prémunir contre l’abus de pouvoir, et l’emprise sur nos libertés constitutionnelles. Il est urgent de faire corps pour collectivement passer ce cap. Saturne n’invite t’il pas à une certaine retenue? Voire discipline ? Nottament sur les réseaux sociaux ou règne l’inquisition populiste, l’injure et l’arbitraire de la bêtise exacerbée par le contexte actuel.
C’est ensemble que nous en sortirons plus vite. Élevons la vibration.
Bien Cordialement

Répondre
Tristan 6 mai 2020 at 15 h 17 min

Vous avez raison de faire ce qui vous semble juste dans le respect des autres. Saturne invite a la responsabilité individuelle. Il y a une forme de retenue dans une attitude responsable. C’est vrai.

Répondre
Evelyne 6 mai 2020 at 17 h 12 min

Merci beaucoup Tristan … j’ai adoré vous lire, moi aussi cela m’a apporter du réconfort… et enlever de la culpabilité de ne pas me mettre enfin en action pour ce que pourtant j’aime le plus faire … j’ai noté les dates !! La légèreté… je retiens … Krishnamurti … complexe à lire … et pourtant… un aimant….

Répondre
Alexandrine 6 mai 2020 at 13 h 21 min

Bonjour Tristan les 2 fenêtres c’est là où on propose qque chose, ou bien c’est là qu’on fait qque chose qu’on a initié auparavant ? Merci bcp

Répondre
Tristan 6 mai 2020 at 15 h 18 min

C’est une expérimentation. L’idée était plus d’expérimenter la mise en place d’une initiative.

Répondre
SYLVIE 6 mai 2020 at 13 h 17 min

Bonjour TRISTAN…
Je suis complètement d’accord avec vous lorsque vous parlez de l’importance de notre état intérieur… je pense que cette phrase est d’une des plus importantes… il faudrait même méditer dessus…
MERCI TRISTAN… je ressens bon nombre de ce que vous décrivez, un peu comme si cela avait été écrit pour moi ! FABULEUX….

Répondre
Tristan 6 mai 2020 at 15 h 19 min

C’est aussi le plus important pour moi.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement