La Pleine Lune du 28 janvier 2021

La Pleine Lune du 28 janvier 2021 rééquilibre certaines énergies et nous fait entrer dans une phase d’intense stimulation intellectuelle qui réveille les idées fondatrices de notre communauté humaine. Cette intensité va croitre dans les semaines à venir : une occasion de nous redéfinir collectivement, mais sous quels auspices ?

  1. Equilibre général des énergies Yin / Yang

    La stimulation des énergies de la Pleine Lune du 28 janvier 2021 équilibre les polarités des principes féminins et masculins, ou Yin et Yang si on préfère. Pour une fois depuis longtemps, nous disposons d’une mesure équilibrée entre la dynamique d’extériorisation et la dynamique d’intériorisation, entre ce qui pousse à s’extérioriser et ce qui permet de croitre en dedans, de recevoir ou de donner, de prendre ou d’accueillir.
    On peut ressentir cet équilibrage dans le sentiment d’une moindre passivité et du réveil d’un certain dynamisme qui s’exprime surtout par la propagation des idéaux. La forme Yang ou de principe masculin qui est stimulée dans la période de la Pleine Lune du 28 janvier 2021 concerne essentiellement l’expression des idées.
    L’autre forme d’expression du masculin, ou des énergies Yang qui consiste à suivre sa volonté et ses élans, à se jeter dans la bataille, à foncer… est encore très peu stimulée dans la période actuelle, même si la Pleine Lune en Lion du 28 janvier 2021 réveille brièvement cette force en nous.
    L’impact sur nous d’un moment comme celui-là est assez neutre. Nous avons tous un équilibre Yin / Yang de naissance qui peut être soit équilibré, soit au contraire plus féminin ou plus masculin, sans que cela ait quoi que ce soit à voir avec notre sexe.
    Lorsque la stimulation de l’énergie du moment est à l’équilibre, nous retrouvons notre état naturel qui n’est ni accentué ni tempéré par cet état d’équilibre plus neutre.

  2. Vitalisation des processus de fraternisation

    C’est donc la diffusion des idées de progrès, de partage, de solidarité qui est en ce moment très fortement stimulée. La stimulation est de plusieurs natures.
    Il y a d’abord notre énergie vitale qui stimule fortement notre besoin d’équité, de solidarité et notre sens de la communauté. C’est une fonction instinctive, première. Notre vitalité cherche plus naturellement qu’à d’autres moments de l’année à s’exprimer sous cette forme qui va spontanément rechercher une forme de partage solidaire avec les autres, ou à faire communauté en s’oubliant un peu soi-même.
    Cette vitalité qui incline au partage, à la recherche d’une société idéale, va aussi stimuler en nous l’éveil ou l’intérêt pour les idéaux de progrès. Notre stimulation intellectuelle peut engendrer des comportements, ou pas, selon notre construction intérieure.
    Dans mon thème de naissance, le secteur vitalisé par ces énergies du moment est celui des unions et des partenariats. Et il est vrai qu’en ce moment, j’ai une stimulation assez forte de collaboration, de partenariat ou d’union autour d’idéaux de progrès. J’ai plus d’échanges de cette nature qu’à d’autres moments de l’année.

  3. L’Autorité s’impose sur les idéaux

    La puissante énergie de vie qui stimule les idées de progrès, de partage et de solidarité rencontre d’autres formes de conscience qui influent fortement son évolution.
    Nous avons tout d’abord eu autour du 24 janvier un blocage de cette énergie, un ralentissement, un frein mis à cette diffusion des idées par une forme d’autorité (voir le paragraphe 3 de La Nouvelle Lune du 13 janvier 2021). Cela s’est exprimé sur le plan mondial par un blocage de l’information sur les réseaux sociaux, ou un blocage direct de certains réseaux sociaux. Une énergie d’autorité s’est imposée et a bloqué la diffusion de certaines idées de manière massive. Cela s’est passé au moment où l’énergie de vie du Soleil a rencontré cette conscience de l’autorité que j’appelle aussi la conscience de la responsabilité individuelle ou de la souveraineté.

    Savoir si cette souveraineté s’est exercée de manière louable ou pas n’est pas le débat ici. J’illustre par des faits mondiaux les énergies pour que chacun puisse ressentir l’effet à grande échelle. Mon propos ici  est de chercher à comprendre comment nous vivons ces énergies intérieurement et ce que nous en faisons. Parce que ce que nous en faisons intérieurement devient ce que le monde exprime collectivement. Regarder dehors en se disant que tout va mal est une manière d’éviter de regarder en nous pour changer ce qui dysfonctionne. Nous allons donc continuer de décortiquer ces énergies collectives pour ensuite essayer de mieux les comprendre individuellement.

  4. Entre nouveau souffle et étouffement des idéaux fraternels

    Autour de la Pleine Lune du 28 janvier 2021, cette fois, l’énergie de vie du Soleil est venue rencontrer la conscience de la légitimité des idées qui donne un cadre pour se développer.
    Si on observe les événements mondiaux, nous pouvons observer cela en remarquant que le blocage de la diffusion des idées précédemment expliqué, a été suivi d’une nouvelle forme d’expansion de ces idéaux par de nouveaux réseaux alternatifs. Le blocage n’a pas étouffé le partage des idées qui a trouvé d’autres formes de développement. La période n’est pas unilatéralement au blocage de la diffusion des idées. Elle est aussi celle de leur développement expansif, ce qui peut créer cette impression d’amplification et de rétrécissement successifs des idées nouvelles à visées fraternelles et communautaires, quelle que soit leur moralité.
    Dans le concert de ces deux formes de conscience, expansive et restrictive, qui donne de la légitimité d’un côté et qui impose une autorité de l’autre aux idéaux, il faut comprendre que c’est la conscience la plus éloignée du Soleil, c’est-à-dire celle de l’autorité et de la responsabilité qui est dominante.
    Nous avons une foultitude d’événements nationaux et internationaux pour l’illustrer. Les débats idéologiques autour des questions de santé sont un très bon exemple.
    Les professions réglementées, donc qui ne sont pas libres et suivent un cadre légal, sont très liées à l’énergie de la légitimité, de la légalité. C’est le cas des médecins, des avocats, des notaires, des juges… Dans le domaine de la santé, nous voyons en France que l’interdiction faite aux médecins de parler en dehors de ce qui serait la science médicale reconnue, relève précisément de cette autorité qui s’impose à l’exercice de la médecine dans son cadre légal, aux formes d’expression légitime et réglementaire de cette dernière. Il en va de même pour l’interdiction de prescrire. Sur le plan politique, le plan légal et réglementaire est représenté par les assemblées législatives, et là aussi nous voyons que ces fonctions sont écrasées par l’autorité.

    Combien de temps cela va durer ?

    On peut se dire que tant que ces deux énergies fricotent entre elles, qu’elles se trouvent proches, dans les mêmes processus ou signes du zodiaque, elles auront tendance à fonctionner en binôme et que nous auront des effets similaires. Concrètement, elles sont entrées en « communion » dans le signe du Capricorne en décembre 2019  – c’est amusant de se dire que c’est là que cette histoire de crise sanitaire a commencé – et elles se sépareront vraiment vers janvier 2022.
    Sur l’année 2021 elles évoluent principalement dans la même sphère qui évoque cette lutte alternante sur la question des idéaux. Globalement, nous finissons de traverser la période la plus tendue entre ces deux formes de conscience. Nous devrions revoir apparaitre un peu plus de distance entre justice et pouvoir autoritaire d’ici quelques mois. La petite animation ci-dessous montre l’évolution de ses deux astres, Jupiter et Saturne donc, de début décembre 2019 à début février 2022.

    Et sur le plan personnel

    Si nous voulons comprendre en ce moment comment gérer cette situation, il est important que nous élevions notre conscience vers l’énergie la plus mature de ses deux-là. La plus mature c’est celle de l’autorité, qui, en nous-mêmes se manifeste par la conscience de notre intégrité et de notre responsabilité individuelle.
    Si nous nous alignons sur des idéaux pour nous assurer un cadre qui soutiendra notre développement, tout en négligeant notre intégrité sur le plan de l’équité et de la fraternité, nous choisissons alors de nous soumettre à une autorité en échange d’une légitimité communautaire. Tôt au tard, la vie nous demandera de rectifier cela pour nous aligner avec nos valeurs et cela risquera d’être douloureux.
    Il est donc, en ce moment, préférable de regarder à deux fois avant de nous aligner sur des idées, surtout quand celles-ci semblent être les plus porteuses d’un développement légitime à court terme. L’important est de nous assurer que notre besoin de nous développer dans un cadre commun ne vienne mettre en péril notre intégrité. Il est fondamental de garder notre souveraineté sur notre conception de ce qui fonde notre intégration à des groupes humains.

  5. Rappel

    Le concert de ces deux formes de conscience qui se défient, le cadre légitime et l’autorité, est toujours en conflit avec les consciences unifiées de l’émancipation et du désir. Je rappelle ce point sans le détailler. Il a été développé au paragraphe 4 de La Nouvelle Lune du 13 janvier 2021. Vous pouvez le relire si vous le souhaitez.

  6. Vers encore plus de débats d’idées

    Globalement, cette Pleine Lune du 28 janvier 2021 reste assez tendue dans l’ensemble. Les relations entre les formes de conscience en jeu sont plutôt majoritairement stressantes.
    Et nous pouvons également ressentir autour de cette Pleine Lune du 28 janvier 2021, une forme de remise en question forte de notre goût pour l’effort, ou de remise en question des efforts que nous avons pu consentir précédemment. Cette sensation, qui peut développer une certaine tristesse, ne durera pas. Elle est passagère. Dans quelques jours, dès le premier février, nous évoluerons collectivement vers une autre forme d’inclination qui nous fera apprécier de plus en plus encore les échanges d’idées qui vont grandir en intensité. Nous allons de plus en plus les apprécier et saurons laisser derrière nous le sentiment de déception d’avoir dû remettre en question, voire abandonner, d’anciennes constructions.

Le sens de la communauté est essentiel à l’être l’humain. Nous ne pouvons guère survivre dans ce monde sans nous constituer en communauté. Ce qui fonde une communauté, ce sont les idées qu’elle partage à propos de la vie, du monde, des rapports entre chacun. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 est le fondement de notre société. Elle est, dans notre échelle de valeurs, la plus haute valeur collective qui ait été exprimée. Elle est inscrite dans notre ADN de nation, pour la France et pour beaucoup d’autres nations qui s’en sont inspirées. Nous voilà à un moment de l’histoire qui nous demande de choisir entre l’oubli et la mémoire de cet ADN qui est bousculé, tripatouillé, détricoté dans son essence. En relisant le préambule de ce texte, je me suis rappelé qu’en tant que nation, nous avions déclaré nos valeurs collectives « en présence et sous les auspices de l’Être suprême ». Ce qui me ramène à cette sensation qui grandit en moi en ce moment, que la solution aux problèmes que nous traversons réside avant tout dans nos cœurs, dans nos prières et dans notre foi qui créent la vision du monde que nous nourrissons : le monde de la peur ou celui de l’amour.

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la première Nouvelle Lune de février 2021 !

Image par Gennaro Leonardi de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

12 commentaires

Nadine G 30 janvier 2021 at 3 h 38 min

Brillant. Merci beaucoup!

Répondre
Tristan 4 février 2021 at 13 h 58 min

My pleasure 🙂

Répondre
MarieClaude 29 janvier 2021 at 11 h 33 min

Merci… Pour cet ecrit qui sonne juste en moi. Toute ma Gratitude

Répondre
Tristan 4 février 2021 at 14 h 05 min

Gratitude pour votre présence 🙂

Répondre
Claire 29 janvier 2021 at 8 h 59 min

Merci pour cette belle analyse ouvrant à plus de conscience collective!

Répondre
Tristan 4 février 2021 at 14 h 06 min

Avec plaisir 🙂

Répondre
Clara 28 janvier 2021 at 22 h 33 min

j’approuve évidemment ce que tu dis, et notamment ce qui concerne la souveraineté.
Bonne soirée

Répondre
lilo333 28 janvier 2021 at 21 h 37 min

Et bien…encore une fois une analyse si juste et qui fait profondément écho en moi… qui explorait cette semaine la déclaration des droits de l’homme pour trouver un sens à mon parcours,, trouver une cohérence à l’idée d’être amenée à servir l’Etat…. alors que je ne me retrouve nullement dans la manière dont cet état est reflété aujourd’hui. Et de là j’en concluais que la solution est intérieure, peu importe le chemin emprunté, tant que je suis en accord intérieurement avec moi. Heureuse de lire vos mots.

Répondre
Tristan 4 février 2021 at 14 h 08 min

Oh quelle belle conclusion ! En effet la solution est intérieure. Merci du partage.

Répondre
Jacques 28 janvier 2021 at 19 h 39 min

https://youtu.be/tCEjI5IiFEY

Video d’Alexandra Henrion-Caude sur TV Libertés
Ancienne directrice de recherche à l’Inserm, spécialiste en génétique, directrice de la plateforme technologique GenAtlas à l’Institut des maladies génétiques Imagine à l’hôpital Necker

Répondre
Sylvain 29 janvier 2021 at 20 h 54 min

En même temps « Sans véritable portée juridique en tant que tel, ce texte est une proclamation de droits, par conséquent il n’a qu’une valeur déclarative. » wiki

Répondre
Tristan 4 février 2021 at 14 h 09 min

C’est une femme très courageuse et droite. Ces interviews sont en général très instructives.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement