Lunaison

La Pleine Lune du 2 septembre 2020

Les énergies autour de la Pleine Lune du 2 septembre 2020 peuvent nous plonger profondément dans la tristesse et l’apathie si nous restons figés dedans. Retrouvons le goût de l’effort pour reprendre notre souveraineté et préserver notre cadre de vie.

    1. La Pleine Lune du 2 septembre 2020 stimule très fortement les énergies de type Yin ou de principe féminin. Elles représentent 90 % de la stimulation des énergies de cette Pleine Lune du 2 septembre 2020. C’est un peu une habitude depuis quelques années de voir réapparaître à la rentrée de septembre cette très forte dominante dans la stimulation de ces énergies dont j’ai décrit l’effet de ce genre d’ambiance de différentes manières : sentiment d’être pris les pieds dans la boue avec peu d’enthousiasme ou d’élan pour se lancer dans un mouvement nouveau…
      Si nous avons peu d’élan, et peu d’enthousiasme en ce moment, il ne faut pas s’en étonner. C’est probablement que notre structure de base en manque et que la stimulation du moment accentue cela au lieu de le corriger.
      Si nous luttons contre cette énergie nous risquons de nous fatiguer pour un résultat assez médiocre. Dans l’énergie du moment, nous aurons plus d’aisance à faire, à réaliser concrètement des choses en suivant notre instinct. La période de septembre est propice pour ranger, classer, trier et épurer notre environnement de tout ce qui est inutile et polluant pour le corps et l’esprit. Nous sommes sensibles, dans cette période, à épurer et à faire le tri entre le bon grain et l’ivraie. Bien que par nature je me situe à l’opposé de cette énergie puisque je suis Poissons de naissance, je ressens fortement le besoin d’épurer et de trier en ce moment, de nettoyer et de chasser la poussière et les choses stagnantes.
      S’il y a une chose qui caractérise bien cette rentrée 2020, c’est l’obsession sanitaire. Comme nous sommes en ce moment sensibles à ce besoin de pureté et d’épuration par des procédés de séparation, la demande ou l’obligation de port du masque trouve un écho assez favorable dans le climat de la Pleine Lune du 2 septembre 2020.
      Pendant le mois qui arrive l’équilibre de ces énergies ne va guère bouger. Si bien que si nous voulons prendre des initiatives ou solliciter de l’enthousiasme autour de nous, cela nous sera assez compliqué. Il y a un astre qui peut nous aider, car il tourne très vite et changera un peu cet équilibre durant le mois, c’est la Lune. Donc si vous voulez vous lancer dans quelque chose, ou susciter une forme d’enthousiasme et de joie, vous pouvez essayer de le faire quand cet astre stimulera ces énergies-là durant le mois. Voici les jours qui peuvent soutenir ces modes de fonctionnement :
      – Les 4 et 5 septembre, stimulation de l’impulsion et de la volonté
      – Les 9 et 10 septembre : stimulation de l’enthousiasme de la découverte
      – Les 14 et 15 septembre : stimulation de la force et de la puissance
      – Les 18 et 19 septembre : stimulation de l’enthousiasme par l’harmonisation
      – Les 22 et 23 septembre : stimulation de l’engagement dans une direction
      – Les 26 et 27 septembre : stimulation de l’enthousiasme par les idéaux
      Voilà, nous pouvons expérimenter par l’observation de ce qui se passe ces jours-là ou si cela vous tente, nous pouvons aussi très en conscience entreprendre des actions qui seront soutenues par les énergies lunaires dans ces périodes. Bonnes expériences !
    2. Les principales tensions de cette Pleine Lune du 2 septembre 2020 concernent un besoin d’affirmation de nous-mêmes, traversé par une énergie combative. Ce besoin d’affirmation de nous-mêmes fait également l’objet d’une fascination dans laquelle nous pouvons manquer de discernement sur les combats que nous menons pour préserver notre besoin d’exister. Nous allons décortiquer en plusieurs points les conflits qui sont sous-jacents à ces énergies.
      Nous pouvons nous sentir menacés dans notre besoin d’exister par des formes d’autorité et de justice ou de cadre légal assez pesants et lourds. Et cela stimule notre énergie de combattants pour défendre notre droit à exister.
      Cette description sommaire de l’ambiance conflictuelle des énergies astrales colle parfaitement à l’ambiance générale du moment dans le cadre de la crise sanitaire. Les réglementations et les autorités gouvernementales pèsent lourdement sur les individus et leur besoin d’exister. Les cadres, restrictions, obligations, et l’autorité omniprésente pèsent de tout leur poids sur l’individu, ce qui crée un conflit intérieur assez fort.
      Nous pouvons nous sentir intérieurement en conflit avec ce cadre légal autant qu’avec les autorités qui le soutiennent et l’imposent, que ce soit au niveau gouvernemental, ou au niveau d’une entreprise ou autre. Et cela d’autant plus que nous pouvons aussi bien sentir que ce même cadre et ces mêmes autorités semblent assises sur des bases complètement vermoulues.
      Si nous voulons résoudre ce conflit, nous avons la possibilité du conflit frontal, ce qui devrait logiquement mener à l’écrasement de notre volonté d’être, car les énergies d’autorité et de justice qui s’y opposent sont plus puissantes.
      Tant que nous ne comprenons pas ce que cette histoire nous demande de revoir intérieurement, sur le plan de notre propre cadre et de notre propre autorité individuelle, nous continuerons à vivre ce conflit sur un plan extérieur à nous-mêmes et nous continuerons à ressentir la tension, l’écrasement, le sentiment d’être muselé…
      Il nous faut donc comprendre ce que représentent en nous ces énergies et les transformer.
    3. Redevenir souverain
      L’idée en ce moment est que les bases structurelles sur lesquelles reposaient notre autorité individuelle, notre responsabilité dans la vie, sont à refondre complètement. Si nous voulons comprendre quel secteur de notre vie cela touche, il faut regarder dans notre thème où (dans quelle maison) se trouve le dernier 1/3 du signe du Capricorne. C’est dans ce champ d’expérience de notre vie que nous devons complètement revoir notre responsabilité individuelle. Nous devons à cet endroit, cesser de faire allégeance à des autorités dysfonctionnelles, en nous ou à l’extérieur de nous, pour restaurer notre propre autorité en assumant pleinement notre responsabilité, ses conséquences et les efforts à fournir pour l’exercer.
      Souvent, ce qui nous fait abandonner notre propre autorité, c’est que nous ne voulons pas fournir l’effort d’aller jusqu’au bout de notre responsabilité. En ce moment en tout cas, c’est cela qui compte. Alors nous attendons que cela vienne des autres, et si cela ne vient pas, nous nous plaignons, nous avons le sentiment que nous sommes les victimes impuissantes de ci ou de ça, du système, de la bêtise humaine, des parents, de la crise ou que sais-je encore…Lorsque nous abandonnons ainsi notre souveraineté à l’extérieur de nous-mêmes, nous devenons des sujets de soumission. L’important en ce moment est de travailler sur la restauration de notre souveraineté intérieure.
      Je vais donner un exemple personnel. La période est compliquée pour nous tous et nous sommes tous perturbés en ce moment. Dans mon thème, l’histoire de cette souveraineté concerne le service que je rends, mon utilité, mon travail. En rentrant du stage de la Drôme, je me suis retrouvé à Paris dans un état de choc lié à l’obligation de porter le masque (autorité et cadre extérieur à moi) et à d’autres formes d’autorité ou de figures d’autorité qui attendaient de moi une forme d’allégeance. Je me sentais bloqué dans le démarrage de mes stages, cours et ateliers pour l’année qui arrive. J’avais même envisagé d’annuler certaines activités par manque d’inscrits. J’étais pris sous des autorités extérieures à moi qui bloquaient mon énergie de travail.
      J’ai alors remis mon énergie de travail en place, passé les coups de fils et envoyé les messages que je n’avais pas envoyés, cessé de me plaindre de ce contexte de vie compliqué, et tout s’est remis en place en quelques jours seulement. C’était une expérience incroyable ! Il fallait que je prenne ma responsabilité dans ce travail et que j’accepte que cela devait me prendre du temps, de l’énergie, des efforts à fournir seul parce que c’est ma responsabilité individuelle aujourd’hui. En quelques jours l’équilibre s’est réorganisé. Ne croyez pas que parce que tout semble perdu, ce soit le cas. Mettez-vous à l’œuvre, redevenez le souverain de votre existence en faisant ce que vous avez à faire maintenant.
      Ne pensez pas que cela se fera tout seul ou que cela viendra d’ailleurs. Nous devons faire l’effort par nous-mêmes.
    4. Recréer les bases de notre légitimité
      Les fondements structurels de notre légitimité et de notre cadre de vie sont également en ce moment à refondre complètement. Comme pour notre souveraineté, si nous voulons comprendre quel secteur de notre vie cela touche, il faut regarder dans notre thème où (dans quelle maison) se trouve la moitié du signe du Capricorne. C’est dans ce champ d’expérience de notre vie que nous devons complètement revoir notre légitimité et notre cadre.
      Si nous nous plaignons que la loi et les règlements extérieurs nous empêchent de nous développer, c’est probablement parce que nous-mêmes avons besoin de revoir les structures qui portent notre propre cadre, que nous avons besoin de travailler à revoir les bases structurelles de notre légitimité. Il ne s’agit plus là d’assumer notre responsabilité comme nous l’avons vu plus haut, mais de redéfinir notre cadre personnel et d’accepter les efforts nécessaires pour le préserver.
      Actuellement, l’énergie de la légitimité ou du cadre se trouve dans un processus qui peut tendre à nous faire porter des choses qui ne nous appartiennent pas, à nous sentir légitimes à porter tout un tas de charges qui ne sont pas les nôtres et qui à terme pourraient bien se transformer en boulet. Nous avons donc à revoir notre cadre pour nous décharger de poids qui ne nous appartiennent pas.
      Je vais aussi illustrer cela d’un exemple personnel à nouveau. Dans mon thème de naissance, cela concerne à nouveau le secteur de mon utilité, de mon emploi du temps ou de mon travail. Il s’agit donc pour moi de reconstruire mon rapport au temps que je passe pour qu’il crée un cadre propice au développement de mon travail.
      Je me suis récemment retrouvé dans une situation où on me sollicitait pour porter des choses qui, si je les acceptais, allaient faire foirer la mise en place de mon travail. J’ai dû refuser même si cela a généré une frustration. Avant ce refus, je restais dans une énergie de conflit intérieur car j’avais une perception de ma légitimité un peu fébrile. Ce refus à renforcer ma légitimité, en ce moment, à prendre du temps pour recréer le cadre de mon activité qui a complètement changé ces derniers mois.

Voilà, comme d’habitude c’est un peu long, et très incomplet au regard de tout ce que l’on pourrait évoquer, mais de semaines en semaines, les points abordés se complètent. La tristesse peut nous gagner en ce moment. C’est l’émotion de l’énergie de Terre qui est dominante en ce moment. C’est tellement fort que cela peut être déprimant si les événements extérieurs prennent le pas sur nous-mêmes. La communication de cette Pleine Lune du 2 septembre 2020 contient des informations pour sortir de la tristesse. Lorsque la tristesse nous gagne, c’est que nous avons abdiqué sur notre capacité à créer et réaliser notre vie. Dans ces moments, il est important pour nous de nous remettre à l’ouvrage, et de faire ce que nous avons à faire, même si au départ l’enthousiasme et l’élan ne sont pas là.
Reprenons en main notre légitimité et notre souveraineté en commençant par nous-mêmes ! Bon ménage à tous et à toutes !

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Nouvelle Lune de septembre 2020 !

Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

12 commentaires

Maria 3 septembre 2020 at 17 h 43 min

Merci Tristan pour vos partages personnels et les éclairages sur le cadre et légitimité et responsabilité intérieures. J’ai une question: quelle importance a la correspondance parfaite des degrés de la configuration soleil-lune au moment de la pleine lune du 2 septembre avec mes maison IV-X qui commencent pile aux degrés de ces maisons, le soleil en vierge étant au commencement de ma maison IV natale, la lune au commencement de ma maison X en poissons. Mon soleil natal étant en Vierge maison IV aussi, un peu plus loin dans les degrés. J’effectue un voyage pour me connecter à mon ancêtre lumineux près de Saint-Petersbourg, j’ai pris mon billet le jour de la pleine lune. Merci

Répondre
Tristan 18 septembre 2020 at 13 h 36 min

Il faudrait une consultation pour explorer la complexité de votre question. Je ne peux pas répondre succinctement hélas.

Répondre
Francine 3 septembre 2020 at 14 h 09 min

Merci, merci , merci Tristan pour ces lumineuses trajectoires que vous nous aider à poursuivre…

Répondre
Tristan 18 septembre 2020 at 13 h 37 min

Avec plaisir.

Répondre
Alma 3 septembre 2020 at 1 h 16 min

Merci Tristan de cette lecture très aidante de nos tensions actuelles et aussi pour tous vos conseils pour parer à la tristesse et perte de souveraineté. J’apprécie énormément vos analyses, j’attendais celle-ci avec impatience, j’ai suivi des tas de vidéos sur cette PL, mais vous êtes le seul qui avez éclairé et permis de vraiment comprendre le mal-être de ces derniers jours traversés péniblement en faisant instinctivement ce que vous préconisez malgré le peu d’enthousiasme et total découragement. En même temps j’ai beaucoup de chance, car nous partageons peu ou prou les placements des maisons, alors forcément vos exemples me parlent beaucoup.
Gratitude et astralitude 😉 infinies

Répondre
Tristan 20 septembre 2020 at 20 h 13 min

Merci Alma,
Je pense en effet que le fait d’avoir des structure de thème similaire doit facilité la compréhension de ce que j’écris, car j’utilise souvent des exemples personnels. Mon ressenti des lunaisons est nécessairement influencé par la manière dont je les vis.

Répondre
Isabelle 2 septembre 2020 at 23 h 46 min

Bonjour Tristan, merci infiniment pour cet article . je me suis remise depuis hier à organiser mon travail et passer des coups de fil ! je n’ai pas compris pourquoi on regarde le signe du capricorne pour le lien à la responsabilite et legitimité . merci d’avance. mon capricorne est en maison 9 , est ce que cela veut dire d ouvrir ma conscience et élargir les possibles? merci d’avance. isabelle

Répondre
Tristan 20 septembre 2020 at 20 h 14 min

Parce que les astres qui représentent ces formes de conscience, Saturne et Jupiter, sont dans le Capricorne en ce moment.

Répondre
claire 2 septembre 2020 at 21 h 33 min

Bonsoir,
Tristan, je rejoins ce texte qui me parle tout particulièrement. Je suis artiste et depuis le printemps, je travaille sur le thème de la souveraineté au moyen de la peinture intuitive. j’ai crée une « couronne de la souveraineté de l’être ». 5 panneaux représente un aspect , une clé liée à la souveraineté de l’être.
Car qu’est ce qu’etre souverain ?
Depuis cet été, j’ai mis en ligne sur fb une invitation à chacun de ressentir ce que lui dit chaque panneau de la couronne et le partager. Les retours sont très intéressants. C’est une énergie collective qui construit notre acuité à comprendre de quoi il s’agit. Pour donner un exemple, le premier panneau , celui de « la chouette aux yeux d’or » nous parle que tout d’abord, nous devons savoir « voir dans la nuit » pour s’élancer dans l’obscurité, avec des guidances autour de nous afin de ne pas perdre le nord.
Actuellement, nous regardons ensemble le panneau de « l’âne à trois oreilles »….
L’idée est que nous soyons tous couronnés avant l’automne ! 🙂
Si vous souhaitez participer à cette recherche collective intuitive, et partager vos ressentis et connaissance pour co-naître ensemble à notre souveraineté, vous pouvez aller sur claire guerry auteure.
Et je suis capricorne…
Belle soirée et merci de ce message très instructif ! 🙂

Répondre
Tristan 20 septembre 2020 at 20 h 16 min

Bonsoir Claire,
Je suis allez voir ce que vous faites, c’est très beau. Merci pour votre invitation.

Répondre
marie 2 septembre 2020 at 20 h 12 min

bonsoir, Tristan
merci pour cet article
la légitimité, c’est dans le secteur de la première ou de la seconde moitié du Capricorne ?

Répondre
Tristan 20 septembre 2020 at 20 h 17 min

Plutôt vers le milieu en ce moment et évoluant vers la deuxième moitié.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement