Lunaison

La Pleine Lune du 19 décembre 2021

La Pleine Lune du 19 décembre 2021 est assez tendue. Dans une ambiance mi-figue mi-raisin, nous sommes traversés d’énergies en tension et assez conflictuelles. Notre défi sera de rester focalisés sur la célébration de cette fin d’année pour nourrir une belle énergie collective plutôt que d’alimenter un scénario de sclérose collective.

 

  1. Ambiance Jean Gabin

    La répartition des astres dans les éléments de la Pleine Lune du 19 décembre 2021 est identique à celle d’un personnage célèbre que nous avons étudié cette semaine en atelier. Amusant, non ? Les astres ne sont pas répartis à l’identique dans les signes – nous ne sommes pas repartis en arrière dans le temps – mais l’équilibre des éléments est le même. Ce personnage, c’est Jean Gabin. Plutôt que de vous raconter l’ambiance du moment, j’ai choisi de vous transmettre ce que nous avons dit de son thème en atelier concernant la répartition des éléments du thème de cet acteur :

    La dominante Terre donne le goût du concret, de la matière, de la réalisation concrète, et peut aussi s’associer à un tempérament mélancolique qui peut tendre, parfois, vers une nature dépressive. Les signes d’Air, qui sont eux aussi stimulés de manière importante, apportent de l’ouverture et de la légèreté. Cet élément important permet de prendre de la hauteur, des respirations. Grâce à une stimulation équilibrée des signes de Feu, la volonté est sans excès ni manque. En revanche, le manque d’Eau peut apporter une forme de sécheresse, un côté bourru qui manque de reliance et qui réduit le ressenti de ce qu’il se passe chez les autres. C’est aussi une forme d’amoindrissement de la peur qui facilite une forme d’audace ou de résistance.

    Voilà, nous sommes actuellement en train de vivre une ambiance énergétique semblable à l’équilibre énergétique de ce monument du cinéma. Une tendance à faire dans le concret, avec parfois de la mélancolie. Une capacité d’alléger et de prendre de la hauteur presque équivalente, une volonté équilibrée et assez peu de connexion empathique marquent la période que nous traversons.
    Nous allons voir cela de plus près.

  2. Plus de tensions que de détente

    Maintenant, la manière dont ces énergies s’articulent entre elles crée plus de tensions que de détente. Globalement, l’ambiance, c’est plutôt Le Clan des Siciliens que Quai des brumes. On peut sentir ce manque de fluidité dans l’air. Les tensions sont un peu partout et mécaniquement, la vie se complique. Les uns sont énervés pour un rien, les autres font grève, les trains ne sont plus à l’heure, les incivilités se multiplient, les tensions s’accumulent et s’amplifient par un effet de dominos.

    Autant que faire se peut dans un moment comme cela, il ne sert à rien de forcer le passage ou de s’agacer. Dans ces moments-là, les dysfonctionnements, petits ou grands, sont généralisés et il est préférable d’accepter de bonne grâce les multiples désagréments. On peut aussi se mettre un peu en retrait, remettre à plus tard les choses non urgentes pour passer plus de temps à se reposer pour encaisser les petits chocs du quotidien.

  3. L’agressivité dirigiste

    L’énergie du désir et de l’envie qui stimule en nous la force du guerrier qui défend son territoire est en ce moment dans un processus qui renforce la détermination, la capacité à diriger et à orienter les choses d’une certaine manière.
    Le petit hic, c’est que cette énergie combattante s’associe avec nos instincts régressifs, nos peurs d’être désorientés, de manquer de sérieux ou de prendre de mauvaises décisions, d’aller dans la mauvaise direction. Elle s’associe à la part de notre chemin de vie que nous avons intérêt à lâcher en cette fin de cycle.
    Cette configuration réveille une forme d’agressivité combative qui se développe à l’encontre de tout ce qui ne semble pas suivre « la bonne voie ».
    J’ai pu observer tout récemment une des formes qu’a pris cette énergie. Alors que nous sommes dans une période beaucoup moins grave que l’année dernière à la même époque, j’ai entendu à deux occasions cette semaine des histoires de famille qui menaçaient d’annuler Noël ou d’imposer des tests, parce que tous les membres de la famille n’étaient pas piquouzés. Ce n’est pas tant le fait qu’il y ait des positions divergentes qui est à relever, mais plutôt le niveau de peur irrationnelle et l’agressivité déployée pour tenter de se protéger. Cela bataille autour de la dinde et on se demande où cela va mener pour ces fêtes de fin d’année.
    Cette configuration ne demeurera pas très longtemps. Elle est accentuée par cette Pleine Lune qui se trouve dans le même axe. Elle restera présente en décembre et s’estompera en début d’année 2022.
    Si nous n’y prenons garde, c’est une période qui peut accentuer les divisions, ce qui n’est pas d’une grande vertu. Si nous voulons faire notre part pour ne pas tomber dans le panneau, alors il nous faut regarder quel secteur de notre thème cela stimule et veiller à cesser à cet endroit de combattre à l’excès. Dans mon cas, il s’agit de la maison V, la maison des affects et des créations, et j’avoue que j’ai été un peu trop combatif sur ces sujets dernièrement. Si vous voulez identifier ce secteur dans votre thème, cherchez plus particulièrement où se trouve le début du signe du Sagittaire dans votre thème de naissance. C’est à cet endroit que vous pourriez craindre le plus d’être désorientés et que vous pourriez vous battre à l’excès. Si vous avez identifié ce point et votre compulsion à cet endroit, regardez le point opposé et ouvrez-vous avec confiance à ce qu’il propose même, surtout, si cela ne vous semble pas sérieux 😊.

  4. Le cadre est secoué…

    Cette énergie combative est en conflit avec l’énergie de la légitimité, de la loi et du cadre. C’est exactement ce que j’ai observé, récemment. Sur le plan collectif en France, une nouvelle tension vient d’être créée avec une proposition de loi qui durcit les conditions d’accès au passe-partout. Un nouveau tour de passe-passe qui accentue la division et provoque la colère et l’envie d’en découdre.
    Dans les interactions sociales, en famille ou autre, nous voyons cette tension, ce conflit s’accentuer, chacun cherchant à justifier sa position, défendant sa direction…
    Entrer en lutte frontale est probablement la mauvaise option. Il est bien préférable de nourrir sa joie de vivre et sa liberté intérieure, d’être le gardien de son émerveillement pour la vie, dans ces heures sombres où les provocations viennent chercher en nous la colère et la peur.
    C’est très important.
    Pourquoi les boîtes de nuit sont fermées, et les bars et restaurants ont interdiction d’animer des soirées dansantes pour les fêtes de fin d’année d’après vous ? Pourquoi ? Posez-vous la question.
    Probablement parce que l’énergie d’amour et de joie collective générée par ces fêtes de fin d’année représente, chaque année, un moment d’augmentation très fort de notre taux vibratoire. La joie, le don, la danse, la fête, la musique, sont des moyens très simples de nous élever ensemble dans des rituels collectifs.
    Je sais que c’est difficile, mais il est fondamental de ne pas répondre à ces provocations par de la colère ou de l’amertume… Soyons plus fort, soyons joyeux ensemble. Répondons à ces cadres moribonds par encore plus de fêtes, de joie et de légèreté. Il y a mille manières de faire la fête.

  5. …mais pas que

    Cette énergie de la loi, du cadre et de la légitimité est aussi celle qui permet de faire passer les tensions de cette Pleine Lune du 19 décembre 2021. La Pleine Lune en Gémeaux accentue cet antagonisme entre sérieux et légèreté, entre directive et expérimentation libre, entre injonction autoritaire et liberté de parole.
    L’énergie de la justice, du cadre, ou de la légitimité se trouve en ce moment dans un processus qui nourrit l’idéal collectif de progrès et qui se manifeste par le développement de l’équité, de la fraternité et de la solidarité.
    La face sombre de cette configuration est celle d’un cadre et d’une légitimité ou d’une justice qui transforment cette vision en idéologie froide, désincarnée de toute noblesse. Nous voyons beaucoup cela se manifester en ce moment, ce qui est désespérant parfois.
    C’est pourquoi je vous invite à voir que cette Pleine Lune du 19 décembre 2021 fait collaborer une émotivité intérieure plus légère et plus ouverte avec cette forme de cadre légitime, ce qui pourrait renverser la tendance en chacun de nous.
    Quoi que nous pensions, quelle que soit notre position, notre avantage personnel et collectif est de retrouver le sens de l’humour et la joie qui sont des biens universels et qui peuvent nous faire revenir au sentiment d’un cadre collectif solidaire.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui et pour cette dernière Pleine Lune de l’année. C’est bientôt le solstice d’hiver, Noël et le Nouvel an. C’est un moment de célébration important. Ne le gâchons pas en nous laissant embarquer dans des affolements pour le moins exagérés.

Arrêtons de croire aux scénarii des autres. C’est ce que nous apprenons lorsque nous sommes aux prises dans notre vie avec des personnes dites toxiques. Elles ont un scénario pour notre existence, et ce qui fait que nous demeurons sensibles à leur menaces, injonctions… provient uniquement du fait que nous adhérons inconsciemment à leur scénario. Quelqu’un peut activer en nous le scénario « Tu ne peux pas t’en sortir tout(e) seul(e) sans moi ». Tant que l’on adhère à cette suggestion, nous restons prisonniers de ces jugements et menaces. Dès que nous comprenons que « Je peux mener ma vie comme je l’entends », les menaces nous semblent pathétiques, ridicules, elles finissent par nous faire pitié. N’oublions pas notre pouvoir personnel en cette fin d’année. Au contraire, récupérons-le. C’est à nous et à nous seuls de continuer à nourrir la réalisation de notre prochaine ligne de temps.
Les médiums sont à ce sujet des personnes importantes car ils nous informent régulièrement de la ligne de temps que nous empruntons collectivement. En voici un que j’aime bien écouter en ce moment et que je ne vous ai pas encore fait découvrir. Cette vidéo parle des énergies de décembre 2021. Elle est en deux parties. C’est mon petit cadeau de Noël. Bon visionnage.

Très bonnes fêtes à toutes et à tous. Amusez-vous bien, faites la fête et à très bientôt pour la première Nouvelle Lune de janvier 2022 !

Image par Jill Wellington de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

4 commentaires

Emma 19 décembre 2021 at 13 h 34 min

Merci infiniment pour ce superbe post.
Je n’ai pas bien compris, il nous faut regarder dans quelle maison est le gémeaux pour trouver le domaine impacter dans notre thème natal ?
Bon dimanche à vous.

Répondre
Jacques 19 décembre 2021 at 11 h 57 min

Bonjour,

La vie m’a appris que quelque soient les perceptions issues de l’invisible, elles ne sont jamais innocentes et que l’outil n’est pas toujours celui qu’on croit. Le prêt à ressentir peut s’avérer aussi dangereux que le prêt à penser qu’il peut alimenter sans prévenir de la connexion. Mais tant qu’on sait rester indépendant et faire la part des choses…tout va bien.

Alors Joyeux Noël 2021 !

Répondre
Ana 18 décembre 2021 at 23 h 22 min

Très belles fêtes de Noël à toi aussi Tristan
🙂

Ana

Répondre
LMV 18 décembre 2021 at 23 h 22 min

Un grand merci pour toutes vos publications.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement