La Pleine Lune du 18 aout 2016

[singlepic id=602 w=320 h=240 float=right] Changement de Lune, changement de temps. Cela arrive fréquemment. Les Nouvelles et Pleines Lunes s’accompagnent d’un changement de temps. Nous passons dans le Nord de la France d’une grosse chaleur avec un ciel bleu éclatant à une phase nuageuse et un refroidissement.

  1. La Pleine Lune d’aujourd’hui oppose la fierté, l’orgueil que donne le pouvoir d’agir selon sa volonté propre, au sentiment intérieur d’adhésion aux valeurs de partage, de solidarité, d’équité. Si l’on ressent des tensions autour de cette Pleine Lune, elles peuvent mettre en jeu ces deux énergies. Cela pourrait être un questionnement ou un conflit qui oppose la volonté de gérer à sa manière une situation en s’appuyant sur sa force, à une forme d’énergie plus collective et communautaire. Il est peut être nécessaire de modérer un excès de confiance en soi, ou inversement un excès d’idéalisme communautaire. Ce qui peut aider à résoudre ce conflit, c’est de passer par des initiatives nouvelles, d’émanciper son sens de l’initiative en osant s’affirmer par des solutions originales, qui sortent des sentiers battus et donc d’un excès de confiance en soi ou d’un excès de confiance dans les idéaux.
  2. L’équilibre des énergies est globalement proche de ce que l’on connait depuis quelques semaines. Les énergies de la volonté et de la réalisation concrète dominent largement l’ambiance du moment. Cela nous donne la force de vouloir des choses et une capacité de les réaliser concrètement, de les mettre en place. D’un autre côté, l’empathie et la réflexion manquent dans cette ambiance. On manque de contrepoids à ces énergies de volonté qui se concrétisent, ce qui peut donner un effet bulldozer qui avance et fonce droit devant sans réfléchir, ni ressentir la souffrance des autres. Ce point a déjà été évoqué plusieurs fois ces dernières semaines alors je ne vais pas trop le redévelopper, mais le compléter par une petite précision d’ordre pratique. Cet équilibre va changer d’ici fin septembre. C’est donc un moment important pour finir les tâches que nous avons programmées ou commencées dans le but de clarifier notre organisation et / ou notre environnement matériel. On est soutenu par une énergie de volonté qui aide à aller au bout de nos réalisations concrètes pour nettoyer, faire de l’espace, retrouver une nouvelle organisation matérielle, une clarté perdue. Cet aspect de l’énergie en lien avec notre chemin de vie collectif est important. Il est bon d’y consacrer de l’énergie pour aller finir nos ouvrages dans ce mois en cours.
  3. Le chemin de vie collectif que nous traversons consiste à apprendre l’utilisation de l’énergie du discernement, de l’organisation, de la clarification par l’analyse appliquée aux choses concrètes, pour sortir de nos états de confusion spirituelle, religieuse ou de foi quelconque. La confusion émotionnelle de nature spirituelle tend à stimuler en nous une adhésion aveugle à des élans spirituels. Nous sommes dans cette énergie, éprouvés par des envahissements, inondations, mouvements de foule incontrôlables… pour nous faire comprendre la nécessité de mettre des limites concrètes aux choses. En ce moment nous pouvons nous appuyer sur une sensibilité désireuse de rendre les choses plus claires pour nous distancier d’une tendance à la confusion émotionnelle, qui fait que l’on se laisse déborder et envahir par des énergies spirituelles elle-même confuses. Je vais illustrer cela par un sujet de société sensible qui fait l’actualité : le terrorisme islamique. C’est une forme de foi et de spiritualité confuse qui se répand en ce moment. Même si elle existe depuis longtemps, on voit bien qu’en ce moment ce mouvement est fort. Il entraine avec lui des mouvements de masses de réfugiés. Devant cette énergie, les questions qui se posent sont toujours celles des limites concrètes que l’on met aux choses. Les populations qui ont une identité forte en lien avec leur territoire, comme les Corses, savent poser des limites fortes, tandis que le reste de la France, qui repose sur des valeurs universalistes dans sa globalité, se perd en conjecture pour trouver où placer la bonne limite, la juste borne. Cette actualité est très liée à l’énergie d’évolution collective que nous traversons. Nous devons apprendre à redéfinir nos limites et notre territoire sans craindre que cela soit un acte vil. On ne peut bien embrasser le monde que si l’on est bien dans sa maison. L’arrivée en septembre des éclipses devrait donner une énergie de clarification plus intense.
  4. Il y a un aspect de tension assez fort qui se trouve sur ce chemin de vie collectif. Il s’agit de l’énergie de la responsabilité dans la détermination de notre direction, de nos buts, qui est en conflit avec le chemin d’évolution. Et c’est ce que l’on voit. Les autorités censées poser les limites et le cadre sont bousculées et n’arrivent pas à trouver leur place. Cela n’est pas nouveau, mais pour cette Pleine Lune, une nouvelle énergie apparait. La nouveauté en ce moment c’est qu’une forme d’énergie plus individuelle, plus conquérante, plus territoriale et guerrière prend place dans ce concert. Les initiatives peuvent de ce fait se faire plus individualistes pour donner une direction dans ce chemin d’évolution collectif, avec des actes qui vont soutenir à la fois la confusion spirituelle et le recadrage dans des limites. Ce sont des « petites autorités » plus individuelles, d’une nature plus proche du « petit chef » que de la grande autorité nationale qui se positionnent. Dans l’actualité, cela prend la forme de maires qui interdisent des manifestations publiques et des provocations, et prennent des responsabilités.

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire, mais le temps le manque. Ce travail d’analyse est pour moi l’occasion de faire le point sur l’énergie du moment et de vous la transmettre. C’est  chronophage et je ne peux pas tout développer hélas.

Belle fin de mois d’août à toutes et à tous, et à dans 15 jours pour la Nouvelle Lune en Vierge. Une belle éclipse !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

14 commentaires

Maïtou 21 août 2016 at 10 h 03 min

Ca explique bien des choses… Même pas complet ces lectures m’apporte beaucoup de soutien dans mes ressentis et action. merci Tristan et ne te fais pas de soucis si tu n’as pas le temps de tout dire car déjà, c’est très utile. Bonne fin de vacances aussi.

Répondre
Gus 19 août 2016 at 23 h 37 min

Merci Tristan pour l’analyse de cette pleine lune, j’ai une question sur l’emploi du mot « soutien » concernant la conjonction mars/Saturne en sagittaire par rapport au chemin de vie collectif: vu que c’est un carré ça ne me semble pas approprié. Si tu as le temps…

Répondre
Alain Neyret 19 août 2016 at 13 h 34 min

Merci pour la clarté de cette analyse très « noeud nord en Vierge ».
merci aussi pour la synthèse humaniste du propos très « Verseau ».
comme d’habitude !
🙂
Un grand plaisir toujours très instructif de vous lire
comm’ dab’
Cordialement
Alain Neyret

Répondre
maryline 18 août 2016 at 21 h 51 min

merci Tristan, votre analyse, intuitive, mais pas seulement, a premiere lecture, est ponctuellement si juste!merci.

Répondre
laurence 18 août 2016 at 20 h 01 min

C’est drôle que vous évoquiez l’identité forte en lien avec le territoire car c’est le bilan que je me faisais de mes 15 jours de vacances dans le Sud Ouest. J’ai cotoyé trois régions différentes et j’ai découvert de l’intérieur ce qu’était l’identité territoriale… ça devait être dans l’ère du temps pour que je le capte de façon aussi intense. En tous les cas ça m’a donné envie de m’enraciner sur un bout de terre proche de la nature et d’appartenir à un territoire de valeurs.

Répondre
Françoise Spells 18 août 2016 at 19 h 55 min

Difficile de concilier détermination dans nos entreprises de clarification et sensibilité à la souffrance éventuelle de l’autre. j’espère ne pas sombrer dans une sorte d’orgueil ou de superbe. En ce moment je sens trés nettement le fil du rasoir…
Merci Tristan pour votre éclairage . On est tous dans le même bâteau !
L’été est encore là , profitez en bien .
Amicalement
Françoise

Répondre
ladom 18 août 2016 at 18 h 55 min

Tristan
Je ne vais pas vous mentir, c’est la 1ère fois qu’en vous lisant j’ai le sentiment que vous avez calqué la « situation astrale » sur la réalité des faits, plutôt que l’inverse….
Ce n’est que mon sentiment, n’y voyez aucun reproche mais ça me fait un peu bizarre je dois bien l’avouer.
Bon ceci étant dit, je vous souhaite une belle fin d’été…

Répondre
Lionelle 18 août 2016 at 17 h 41 min

Merci pour ce temps donné, c’est un plaisir éclairant et attendu désormais…

Répondre
Clémentine Colette 18 août 2016 at 17 h 30 min

C’est tout à fait ça ! J’ai enfin trouvé l’énergie, l’inspiration et la volonté « pour finir les tâches programmées ou commencées dans le but de clarifier notre organisation et / ou notre environnement matériel… aller au bout de nos réalisations concrètes pour nettoyer, faire de l’espace, retrouver une nouvelle organisation matérielle, une clarté perdue… » Je vais continuer, c’est le bon moment, c’est tellement agréable de nager avec le courant vers ce que l’on choisit.
Merci Tristan pour cette analyse.

Répondre
Hadda 18 août 2016 at 17 h 04 min

Superbe éclairage, je ressens bien les différentes énergies

Répondre
MoniqueLANÇON 18 août 2016 at 14 h 30 min

J’aime beaucoup vos analyses toujours précises et en lien avec les réalités du moment, mais sans jamais manquer d’humanité….Merci de temps que vous prenez à faire cela et de nous le livrer.
Cordialement.
Monique

Répondre
Lou 18 août 2016 at 14 h 22 min

je suis justement en train d’apprendre à redéfinir mes limites et mon territoire, pas facile pour une Vierge asc Balance qui ne pense qu’en terme bien plus large, trop large, et qui sacralise tout acte, toute parole… et qui n’a jamais vraiment su se délimiter énergétiquement…

merci pour cet article

Répondre
Tin 18 août 2016 at 23 h 22 min

Même ! Vierge ascendant Balance moi aussi, et ce problème de délimitation, entre autre énergétique, de limites, et de sacralisation… ça, c’est la question de toute ma vie ! Je pensais que c’était plutôt à mon histoire personnelle… mais je vois par votre témoignage que l’histoire personnelle, les influences astrologiques, et les problématiques existentielles doivent bel et bien être en lien… Je n’avais par contre pour ma part jamais pensé cela comme une pensée trop large, j’y penserai. Pour ma part, je pense que la largeur se perd dans les détails (dont la sacralisation émane sans doute un peu ?) et les détails se perdent dans la largeur. Pas facile. Je me sens comme une âme très enthousiaste à la vie, pleine d’idéaux, partante, mais aussi emplie de besoins forts de simplicité, avec la foi dans la démarche simple pour concrétiser les idéaux, mais je m’égare, je pointille, je suis sur un fil d’équilibre à petits pas, et avec toujours le sentiment d’être envahie, parasitée (territoire qui ne réussit pas à se définir. Si l’idée de largeur, largesse est là, l’idée de rétréci l’est carrément aussi. Pas vraiment conquérante ! A tel point que ce bulletin de Tristan ne me parle pas plus précisément que cela, tellement je connais ces questions de volonté, de limite et de territoire, etc, depuis tjs ! Bref, mis à part ces signes solaire et lunaire et ces questions de limites en commun, ns n’avons évidemment pas le même ciel de naissance ni le même parcours de vie, mais j’étais ravie de lire votre analyse et ressenti ici sur ce point.
On va y arriver (Et Jupiter cette année en Vierge, qui ns a bien mis sur le feu – en tout cas c’est mon cas – arrive bientôt en Balance. Un peu d’air et de légèreté pour développé une autre vision de l’idée d’équilibre peut-être… j’ai hâte d’en profiter). Belle suite, et merci à Tristan

Répondre
valérie 18 août 2016 at 13 h 55 min

merci!

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement