Lunaison

La Nouvelle Lune du 7 avril 2016

[singlepic id=595 w=320 h=240 float=right] Bonjour à tous et à toutes. Me voilà de retour d’un séjour d’astrologie au Maroc. J’atterris à peine dans l’univers dense de Paris pour écrire ce petit texte sur la Nouvelle Lune.

  1. Ce qui marque cette Nouvelle Lune, c’est une très grande force de l’expression de la volonté individuelle qui est l’énergie des Béliers. Ils sont soutenus par un rassemblement d’astres qui vient booster leur énergie. Cette énergie printanière donne à chacun de nous des forces pour s’élancer vers de nouveaux projets, de nouvelles réalisations… Il faut juste veiller, dans cet élan très individuel, à ne pas perdre le discernement sur notre rapport à l’autre. Nous pouvons, dans la période que nous traversons, passer de grands moments très centrés sur notre élan personnel, puis basculer sur la relation, le besoin de l’autre, mais avec une absence de discernement qui fait que l’on n’aura pas forcément les bonnes clés, la bonne écoute, la bon entendement pour nourrir une relation équilibrée.
  2. L’équilibre des éléments est particulier pour cette Nouvelle Lune. Il y a essentiellement une stimulation des énergies de volonté et de concrétisation dans ce moment. Cela pourrait être un moment intéressant pour lancer des travaux concrets. La volonté est l’énergie qui nous pousse vers l’avant, qui donne un élan, qui permet de s’élancer, de faire émerger des choses, d’aller chercher en nous la force, de se tendre vers des objectifs avec détermination. La concrétisation, c’est une énergie de matérialisation, d’utilisation de la matière, de patience et d’organisation, d’édification et de structuration. Ces deux énergies sont très présentes en ce moment et peuvent accompagner positivement des lancements de chantiers, de travaux, de réfections, de restructurations, sans être déviées par les autres énergies qui sont peu présentes.
  3. L’absence d’énergie de conceptualisation fait que l’on n’aura probablement pas beaucoup d’inclination pour la réflexion ou pour se pencher sur des travaux intellectuels. Il vaut mieux que nos plans soient déjà faits :-). Par exemple, aujourd’hui je fournis un effort inhabituel pour écrire. Je me rends bien compte qu’aller chercher dans l’air des idées pour écrire est plus compliqué que d’habitude ou disons moins stimulant. C’est quelque chose que l’on peut sentir. Si on a de nouveaux plans à faire, organiser des vacances par exemple, il se peut que cela nous semble difficile. Si cela vous gène dans votre vie quotidienne, revenez à du concret pour ancrer vos élans. Prenez une tâche intellectuelle par un aspect concret que vous pouvez réaliser dans une belle stimulation. Par exemple, pour préparer vos prochaines vacances, commencez par choisir vos dates et inscrivez-les dans un calendrier. Le reste viendra plus naturellement.
  4. Les énergies de liens, de relation,  de ressenti des autres, sont elles aussi très faibles en ce moment. Cela laisse le champ à l’action et la concrétisation sans trop « ressentir » ce que cela peut faire aux autres. C’est en cela que la forte stimulation de la volonté et de la concrétisation conjuguée à l’absence des autres énergies permet d’agir efficacement pour des approches de restructuration, de travaux concrets, de matérialisation… On a la volonté, le goût de faire et peu d’entraves émotionnelles. [/weaver_showhide]
  5. Comme il y a peu d’entraves émotionnelles, il y a également peu d’entraves intellectuelles. On doute moins de ce que l’on fait. Cela ne veut pas dire que l’on avance d’une manière cohérente, mais en tout cas on avance.
  6. Certaines énergies de la période sont collaboratives, d’autres sont plus conflictuelles. Il se peut que nous n’arrivions pas à marier facilement ces énergies de volonté et de concrétisation entre elles. L’énergie de la volonté personnelle qui exacerbe le besoin d’émancipation, de libération, se trouve fortement en conflit avec la remise en question de nos structures et notre détermination à avancer vers nos buts peut rencontrer des résistances liées à notre cadre matériel ou à des aspects de justice.

Il y a toujours du bon et du moins bon dans l’énergie du moment. Cette Nouvelle Lune nous le montre. Elle est excessive par certains côtés, dynamique, dense, rapide, tendue et fluide en même temps. Elle comporte ses opportunités et ses risques. Je disais récemment à une personne qui me questionnait sur l’étude des thèmes comparés (les synastries) que je n’aimais pas faire cela. Il n’y a pas de couple idéal avec des garanties de succès dans la vie. Ce que nous attendons dans ce genre d’étude et de demande, ce sont des assurances que nous faisons le bon choix. Comme si nous devions nous assurer que l’énergie sera bonne avant d’entrer dans l’expérience. Attendre un moment ou un partenaire idéal pour entreprendre quelque chose est un refus de l’expérience, plus qu’une sage prudence.

La vie est une expérience. Le problème n’est pas que nous fassions les « bons » ou les « mauvais » choix, mais plus que nous apprenions à en changer quand ils ne nous sont plus utiles ou bénéfiques.

Très belle quinzaine à tous et à dans 15 jours pour la Pleine Lune en Taureau.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

20 commentaires

lou 12 janvier 2017 at 18 h 03 min

Au sujet des synastries, çà peut être intéressant je pense, pour essayer de comprendre pourquoi on est tant attiré par une personne, qu’est-ce que j’ai à apprendre d’elle ou de moi…alors qu’a priori tout semble nous opposer, ou la situation ne permet pas, en tout cas pour l’instant de se concrétiser…non ?

Répondre
Tristan 5 mai 2016 at 10 h 16 min

Merci Nicole, merci de votre présence.

Répondre
seanrenwick8 21 avril 2016 at 11 h 36 min

Bonjour,
Merci beaucoup pour cette nouvelle article!c’est vraiment intéressant comme citations: »La vie est une expérience. Le problème n’est pas que nous fassions les « bons » ou les « mauvais » choix, mais plus que nous apprenions à en changer quand ils ne nous sont plus utiles ou bénéfiques. »C’est tout a fait vrai!

Répondre
Tristan 21 avril 2016 at 17 h 50 min

Merci ! Demain la Pleine Lune !

Répondre
Marie-Claude Valois 11 avril 2016 at 8 h 51 min

Merci Tristan pour ta générosité
Pour bien saisir ce qui se passe en nous on doit rester souple et bienveillant …
Et je ressens que tout ira pour le mieux, pour les âmes qui resteront « centrée » avec douceur..
Bonne continuation !
Marie-Claude

Bonne continuation

Répondre
Tristan 14 avril 2016 at 14 h 38 min

Merci Marie-Claude,
C’est ce que je ressens aussi. ne pas se laisser prendre par les bruits de bottes et les cris de guerre et resté centré dans la douceur.

Répondre
Barbara Gisselbrecht 9 avril 2016 at 21 h 15 min

coucou Tristan, merci pour ces lignes..je suis tout à fait d’accord avec ta conclusion sur les synastries… et avec ta philosophie sur le sujet… à bientôt, Barbara

Répondre
Tristan 14 avril 2016 at 14 h 39 min

A bientôt Barbara ! Et merci de ta présence bienveillante.

Répondre
Rosine 9 avril 2016 at 14 h 01 min

Bonjour a tous

J aime bien cette citation qui a circulé sur le site ce matin.

« repose toi d avoir bien fait et laisse les gens dire ce qu ils veulent » trop bien, trop vrai! On est trop souvent prisonnier des langues bien pendues,non?

Répondre
Claire 8 avril 2016 at 22 h 13 min

Bonjour Tristan,
merci pour ton analyse de cette nouvelle lune, elle a je trouve la fluidité de tes mots d’il y a 15 jours et c’est très agréable. Vive les nettoyages de printemps !
Pour le dernier paragraphe sur la synastrie et l’expérience, est-ce que je comprends bien de ce que tu veux dire si je reformule ainsi : quand la vie nous présente une rencontre qui nous touche en profondeur et nous interpelle, vouloir vérifier à l’avance par la synastrie s’il y a de quoi « former un couple durable » avec cette personne, c’est rechercher la sécurité, tenter d’éviter les risques « d’erreur », mais du coup occulter et se priver de la vraie dimension de l’amour qui est à la fois moteur et carburant de l’expérience : l’expérience de soi, parfois même du Soi, par la rencontre avec l’autre.
Pour les « bons  » et les « mauvais » choix, et savoir plutôt en changer, oui à un moment donné, lâcher « l’ancien » devient nécessaire pour s’ouvrir au « nouveau », nécessaire et même vital !
Merci pour tes partages 🙂
A bientôt

Répondre
Tristan 14 avril 2016 at 14 h 41 min

Oui, tu l’exprimes très bien, c’est très proche de ce que je ressens.

Répondre
Iris-irisée 8 avril 2016 at 13 h 59 min

Merci Tristan pour ses analyses des énergies actuelles. Je suis totalement dans la conciliation entre une forte volonté et des difficultés à concrétiser les choses. Beaucoup de peurs qui reviennent à la surface. Il y a une volonté d’évoluer, de m’individualiser au risque de remettre en cause la structure familiale dans laquelle j’ai vécu et où je suis de moins en moins épanouis.

Concernant la synastrie (que j’utilise pour tout type de relations), je suis d’accord avec vous malgré mon esprit capricorne et ma vénus au cancer cherchant avant tout la sécurité. Ça me ramène également à la question du libre arbitre: En faisant une synastrie de mon thème avec celui d’un chanteur (pas très connu certes et me semblant avoir disparu de la circulation) j’ai constaté une forte compatibilité ! Et pourtant, jamais rencontré et je doute que ça puisse arriver.

A l’inverse j’ai une relation très marquante (aussi bien positivement que « négativement »: beaucoup de réveils de blessures intérieures) avec une personne ayant une compatibilité amoureuse et amicale faible (ce n’est pas faux pour le premier, mais le deuxième je suis moins d’accord). Ce qui nous a réuni c’est la spiritualité, nos vécus respectifs, nos âmes d’enfants encore présentes dans nos corps d’adultes et des centres d’intérêt communs. Il y a une très forte connexion entre nous presque télépathique et beaucoup d’amour, de l’amour inconditionnel. On peut donc avoir des relations avec des personnes moins compatibles avec son thème et à l’inverse ne jamais rencontrer au cours de sa vie des personnes à forte compatibilité !

Mais la où je ne me sens moins en accord c’est avec la deuxième partie de la phrase. J’y vois un côté consumériste voire égoïste qui me met mal à l’aise surtout si ça concerne des personnes (peut être parce que je cherche de la stabilité et de l’authenticité dans mes relations, ce qui n’était pas le cas avant par peur de trop me dévoiler).

Répondre
Nadine 8 avril 2016 at 11 h 30 min

Et pour le carré Saturne/Jupiter de la NL du 7, c’est bien le principe d’auto-référence qui doit prévaloir??

Répondre
Nadine 8 avril 2016 at 0 h 17 min

Je voudrais également faire un commentaire sur ton texte à propos des synastries (voire l’astrologie prédictive si on extrapole) , comme correspondant à une volonté d’attendre un moment ou un partenaire idéal pour entreprendre quelque chose. Ta réponse sur le fait que celà puisse s’assimiler à un refus de l’expérience, à une crainte de faire les « bons » ou les « mauvais » choix, alors qu’il nous faudrait plutôt juste apprendre à changer ces choix quand ils ne nous sont plus utiles ou bénéfiques, est tout « simplement » lumineuse. Et utile, même si nos volontés cachées ne sont pas toujours facile à discerner… Donc merci again.

Répondre
Tristan 8 avril 2016 at 11 h 22 min

You’re welcome !

Répondre
Nadine 7 avril 2016 at 23 h 59 min

Quant à moi, j’aurais également (comme d’hab) une question, sur le point 6 :je comprends bien le carré Mars/Jupiter par rapport à la résistance que peut rencontrer notre détermination à avancer vers nos buts, mais moins bien celle du carré Saturne/Jupiter. A moins que la réponse ne se trouve dans un des textes de ton site sur l’autorité (https://astrologie-autrement.com/lautorite/) : le sentiment d’être auto-référent fait que l’on n’a plus besoin de se référer au cadre de la loi ni des règles pour fonctionner ou se sentir bien dans les actes que l’on pose. Ce qui fait que l’on se sent en sécurité par cette autorité sur notre vie et nos actes.
Je pense que c’est ça et je l’espère car j’ai une importante échéance juridique ce mardi! Tu veux bien infirmer? Ca ne fait pas trop « auto-référent » du coup mais bon… Merci!

Répondre
Fransouhaits 7 avril 2016 at 22 h 07 min

Et Bonsoir Tristan & à Vous Autres
Merci encore
Je tiens à préciser 1 nouvelle fois qu’1 Elan Individuel (au même titre qu’une Entreprise Individuelle) voue toujours sa finalité en Force Solidaire à l’Autres aux Autres en Vérité (1Être Unique avec sa Propre Identité investie aux Autres comme sommes d’Êtres Réalisés à 1 tout Universel autant – que + en rapport aux choix de chacune, de chacun) ce qui fait la différence avec l’élan personnel ki lui se limite au Perso-Egoïste-Nombriliste (affaire panama etc), cet élan personnel ki n’a aucun rapport à l’autre
Aussi, bravo de le souligner en conclusion : « Attendre un moment ou un partenaire idéal pour entreprendre quelque chose est un refus de l’expérience, plus qu’une sage prudence », c’est 1 refus d’évolution individuelle tel 1 barrage qui se dresse sur 1 cours d’eau vivant ki ne vient plus déposer les limons fertiles sur ses rives avales audit barrage. Recevez mes Joies de Coeur toutes & tous avec ma sincère Reconnaissance Individuelle

Répondre
Monique 7 avril 2016 at 20 h 44 min

Merci Tristan pour ces analyses périodiques de la pleine Lune.
Pour ma part, en guise d’illustration, je suis ok avec les points 1 et 2…4 et 5.. Par exemple, je viens de ressortir un projet de rénovation de salle de bain qui traînait depuis plusieurs mois dans mes « cartons »….et j’espère que les professionnels seront sur la même longueur d’ondes.. mais j’ai quand même aussi du mal à réfléchir et à refaire les plans … Par ailleurs, en effet je n’ai pas envie de contacter mes amis par exemple.
Bonne quinzaine à vous tous.

Répondre
Françoise 7 avril 2016 at 20 h 14 min

J’expérimente exactement cela en ce moment. En lien avec la matérialisation et la justice. C’est lourd pour moi étant plutôt de signe d’air (heureusement, j’ai un peu de terre) Mais, je m’attache à concrétiser avec des « actes justes » pour l’ensemble des personnes concernées.

Merci pour cette analyse éclairante.

Répondre
claire 7 avril 2016 at 20 h 02 min

Merci Tristan, pour cette vision début de cycle de la lune (et du soleil aussi). On entend pas mal parler de la configuration « ailes de papillons » , formée de 2 carrés (pluton -les planètes en bélier auj; et jupiter-saturne) et de 2 trigones (voir la carte).
Ressentez vos cela d’une manière particulière , quelle place donnez vous aux figures des configuration dans l’interprétation? Bonne quinzaine !

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement