Lunaison

La Nouvelle Lune du 27 août 2022

La Nouvelle Lune du 27 août 2022 pose l’énergie de cette fin d’été. Assez équilibrée dans l’ensemble, bien que peu empathique, elle nous invite à prendre du recul sur notre rentrée. Plus que jamais elle pose le choix du mode de gouvernance que nous souhaitons pour un notre avenir. C’est le moment de choisir qui porte la couronne.

  1. Une ambiance équilibrée mais peu empathique

    Pour cette Nouvelle Lune du 27 août 2022 la stimulation de l’énergie est assez équilibrée dans l’ensemble, sauf pour les énergies du ressenti qui restent faiblement stimulées.

    La volonté, l’action et les élans sont bien soutenus, la réalisation concrète l’est encore plus, la pensée et la conceptualisation sont aussi fortement stimulés. Il n’y a vraiment que l’énergie de la reliance qui est faible comme depuis quelques semaines maintenant.

    Quelles en sont les conséquences ? Cela atténue notre sensibilité à la souffrance des autres, notre sentiment d’être lié à leur sort. C’est une ambiance que l’on peut sentir dans l’air et individuellement aussi.

    Si par nature nous sommes très sensibles aux autres et que cela a tendance à nous déborder, nous le seront un peu moins. Tandis que si nous sommes peu sensibles aux autres par nature, nous le serons encore moins.

    En sommes, c’est un bon moment pour annoncer, sans que cela n’émeuve trop, que l’on va en baver. D’une certaine manière, tant mieux. Car c’est une ambiance qui ne soutient pas trop l’émotion de la peur que chercherait à provoquer ces annonces. Les énergies d’Eau qui nous relient sont aussi celles qui sont liées à l’émotion de la peur. Peu d’Eau, moins de peur. Restons tranquille, prenons de la hauteur. Ne confondons pas la communication avec le réel. Créons notre réalité.

  2. Un parfum de légèreté

    Il y a un petit parfum de légèreté qui accompagne les énergies de cette Nouvelle Lune du 27 août 2022. L’énergie du désir et de l’envie traverse en ce moment un processus d’allègement, de diversification qui peut parfois tendre vers le divertissement superficiel. On pourrait dire que nous sommes dans une ambiance qui soutient le désir de s’amuser, de jouer, de mettre un peu de légèreté et d’humour dans la vie. Y’a du boulot, mais l’opportunité est là.

    C’est aussi une énergie qui dédramatise et allège notre mise en mouvement ou en action. Nous pouvons plus facilement nous engager dans des actions avec une certaine insouciance. Le désir est un peu plus décomplexé, ce qui peut débloquer des situations. Je ressens cette énergie de pré-rentrée en ce moment où, malgré l’ambiance plombante qui est entretenue, l’envie d’entreprendre des choses avec plus de légèreté est présente.

    Dans le même temps, la conscience de la pensée traverse elle aussi un processus qui stimule nos idées. Nous pouvons ainsi nous identifier à des idées ou des concepts qui créent de l’harmonie dans le monde, et rechercher à nous identifier à plus d’équilibre.

    Ces deux énergies se soutiennent l’une l’autre créant une ambiance plus éthérée et conceptuelle, ce qui fait qu’une partie de notre énergie peut développer un fonctionnement tourné vers une certaine légèreté, ou une certaine prise de recul.

  3. La légèreté contrariée

    Le désir de vivre dans une certaine légèreté est aussi en conflit avec les énergies beaucoup plus concrètes de la Nouvelle Lune en Vierge du 27 août 2022. Il y a un contraste entre ce désir d’insouciance d’une part, et d’autre part, l’énergie de vie notre sensibilité émotionnelle qui s’unissent dans un processus tourné vers le concret et la réalisation.

    C’est un peu le syndrome de la cigale qui aimerait prolonger l’été alors que ce dernier décline vers l’automne. Nous pouvons ressentir cette contradiction en nous, comme si d’un côté, notre énergie commençait à ralentir pour se préparer à faire les choses concrètement pour la rentrée, et que d’un autre côté nos pieds étaient toujours entrer de danser.

    Dans ce conflit, ni les uns, ni les autres ne sont à écarter. Disons que l’on peut marier ces énergies qui se tournent un peu le dos. Si nous nous laissons aller à l’excitation, nous seront rattrapés par le réel, et si nous nous laissons absorber par les choses à faire, nous allons perdre l’enthousiasme et plonger dans la tristesse. Pour réconcilier les deux, nous pouvons mettre nos réalisations au service de l’envie de conquérir plus de d’espace et de joie dans la notre vie. C’est un mariage possible.

  4. De la peur de la disette à l’émancipation vers l’abondance

    Vous avez peut-être remarqué que l’on promet la fin de l’abondance. Eh bien, autour de cette Nouvelle Lune du 27 août 2022, ces augures maléfiques ont un lien direct avec notre évolution collective. Elles ancrent dans notre conscience la forme la plus involutive en agitant la peur de manquer.

    La partie sombre du Chemin de vie que nous traversons, c’est la guerre, les drames, les émotions trop fortes qui pousse à la destruction ou à l’autodestruction, détruisant la paix et l’abondance. La dernière fois que nous avons traversé ce chemin, c’était au moment de la guerre du golfe, quand soit disant, il s’agissait de détruire l’axe du mal prêt à employer ses armes de destructions massives contre l’occident. 18 ans et demi plus tard, c’est la même chansonnette, avec un bonus nous prédisant la fin de l’abondance à tout jamais. Tenez bon. Mi 2023, on passera à autre choses et on aura retrouvez la voie de la paix. C’est un cycle.

    En fait, notre Chemin de vie, même si nous pouvons passer par des moments difficiles liées à l’orchestration de ces « pénuries » (renseignez-vous sur le cours du pétrole, il est au même niveau qu’entre 2012 et 2014) consiste à aller vers la paix et une forme d’émancipation de notre aliénation à la gestion actuelle des ressources naturelles de la planète.

    Cette émancipation passe probablement par l’écroulement du système actuel de gestion de ressources, pour que naisse un nouveau système construit sur une réelle abondance. Il y a une petite révolution en marche concernant notre rapport aux ressources matérielles qui est le moteur d’une transformation. Nous avons le choix d’écouter les oiseaux de mauvais augure ou de rester en paix tout en nous préparant à une révolution culturelle concernant notre rapport aux ressources naturelles.

  5. En passant par une responsabilité solidaire

    Pour passer ce Chemin de vie nous trouvons avons un point de tension majeur à résoudre. Il concerne la gouvernance des idées qui font la société et la vision futur de l’humanité. En fait cette énergie comme toutes les énergies, possède deux faces : une lumineuse et l’autre sombre.

    –          La face sombre est représentée par les gouvernants qui soutiennent une vision verticale froide d’un futur ou l’humanité est en perdition, ou le manque, la disette, la misère devienne la norme.

    –          La face lumineuse est représentée par ceux qui restent fidèles à des idéaux humanistes de solidarité et de partage dans une conception non horizontalisée de l’exercice de l’autorité.

    Ces deux formes de consciences sont soutenues par la même énergie, mais créent deux égrégores. Lequel soutenez-vous ? Si c’est le deuxième, alors arrêtons de craindre de manquer. Nous partagerons ce qu’il y aura à partager pour traverser la tempête le temps de reconstruire l’abondance.

    Ce qui fera basculer notre temps du côté lumineux n’est pas la violence frontale, mais une conscience intègre qui refuse de se désolidariser de l’humain, injecté ou pas, riche ou pauvre, blanc ou noir.

    Cette transmutation est possible en chacun de nous. Et c’est elle qui nourrira l’égrégore d’amour face à cette question qui nous est posée aujourd’hui : quelle gouvernance choisissons-nous pour notre avenir et nous diriger vers l’abondance ?

    Avons-nous encore besoin d’un roitelet ou sommes-nous prêts à intégrer notre gouvernance intérieure ?

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Restons zen. Partageons nos problèmes si nous en avons. Ne restons pas isolés à broyer du noir. L’humain est incroyablement merveilleux. Cherchons la Lumière en chacun de nous. Nous allons avoir besoin de porter haut notre flambeau pour éclairer le cap de l’autre monde, pas celui de la disette et du froid, mais celui de la Nouvelle Terre abondante et paisible.

Très belle quinzaine et à bientôt pour la Pleine Lune de septembre 2022 !

Image par Мария Ткачук de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

7 commentaires

manudanse 30 août 2022 at 19 h 26 min

merci Tristan, inspirant

Répondre
Cyriane 28 août 2022 at 18 h 39 min

Ça fait du bien de vous lire, c’est inspirant et soutenant! Merci

Répondre
Colette 28 août 2022 at 12 h 41 min

Merci Tristan pour cette lumineuse interprétation de notre ciel, tellement utile et inspirante !

Répondre
Mireille RENARD 28 août 2022 at 20 h 03 min

Je choisis la voie lumineuse que vous décrivez si bien.
Merci

Répondre
Tin 27 août 2022 at 22 h 58 min

Bonjour, faute de frappe sans doute : « vision non horizontalisée » ou plutôt non verticalisée et donc bien horizontalisée

Répondre
safrani 27 août 2022 at 18 h 55 min

Merci Tristan ! Inspirant et généreux.. Ton message me permet de retrouver ce merveilleux sentiment d’Unité et de confiance.. ✨

Répondre
Elfie 27 août 2022 at 17 h 10 min

Merci beaucoup Tristan pour ce billet astrologique du moment qui est fort inspirant.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement