La Nouvelle Lune du 24 mars 2020

La Nouvelle Lune du 24 mars 2020 est le point de bascule de l’année et peut-être du siècle ou du millénaire. L’énergie est incroyablement explicite pour nous inviter à faire un bond de conscience hors du commun et renaître à nous-mêmes individuellement et collectivement.

  1. Nous allons nous amuser un peu aujourd’hui en observant le thème de cette Nouvelle Lune du 24 mars 2020.
    Que remarquez-vous spontanément sur la carte de ce ciel ? Qu’est-ce qui attire votre regard ? 
    Eh bien nous pouvons remarquer que tous les astres, et tous les astéroïdes majeurs – sauf un, Junon – ainsi que la plupart des points sauf le Nœud Nord, sont dans l’hémisphère gauche du thème dans les signes qui le composent.
    Un thème de lunaison comme celui de cette Nouvelle Lune est un peu comme un thème mondial. Chaque individualité que nous sommes va le vivre et le décliner à sa manière, mais il demeure une tendance générale et globale.
    Dans un thème natal individuel, quand tous les astres sont dans les maisons qui sont dans l’hémisphère gauche, cela a une signification profonde. Cela veut dire, chez les personnes ainsi configurées, qu’elles ont une tendance à vivre leurs expériences plutôt seule, par et pour elles-mêmes. Parce que c’est la nature de ces expériences elles-mêmes. Elles ne réclament pas de fortes associations. A contrario, les personnes qui ont tout du côté droit ont besoin de partenaires pour vivre leurs expériences.
    Donc nous voilà dans une période où le thème mondial nous renvoie à cet exceptionnelle concentration qui vise à ce que toute l’énergie soit concentrée sur une conscience de nous-mêmes. Et nous sommes dans une période de confinement généralisé avec des ordres de limiter nos interactions sociales, au moins sur le plan physique ! Incroyable non ?  
    Peut-être que ce moment de confinement a quelque chose à nous dire sur, justement, la nécessité qui est la nôtre de revenir à nous-mêmes, d’aller de l’avant en nous intéressant à nous et notre énergie. C’est en tout cas ce que cette singulière et exceptionnelle configuration semblerait vouloir nous dire. Recentrez-vous les humains ! Occupez-vous de vous. Allez chercher au fond de vous le meilleur de vous-mêmes, au lieu de vouloir sauver la veuve et l’orphelin et de fuir votre image dans le miroir. L’Univers s’occupe de la veuve et de l’orphelin.
    Nous sommes un peu dans cet espace où le confinement nous interdit d’aller nous répandre à droite et à gauche pour donner le change à nos compulsions de faire plaisir, d’être le gentil petit soldat obéissant qui fait plaisir à son patron ou à sa patronne.
    Ce confinement met fin à cela, à tous les rôles que nous nous étions donnés, et qui n’avaient pas trop de sens profond.

  2. Nous pouvons aussi observer que sur le thème de cette Nouvelle Lune du 24 mars 2020, un beau triangle isocèle se fait remarquer fortement. Il est intense et vif avec sa pointe dense et rouge qui vient percer le zodiaque sur la gauche, dans le signe du Bélier.
    C’est une belle concentration d’énergie qui se pose là, au début du zodiaque, au centre de cette hémisphère où tout est rassemblé. Du point de vue de l’énergie astrale, ce lieu, et donc le moment que nous vivons, est celui du commencement d’un cycle annuel. Vu sous cet angle, cette Nouvelle Lune du 24 mars 2020 peut être considérée un peu comme l’énergie de lancement de cette année astrale. Elle ouvre le bal avec cette densité exceptionnelle qui fixe toute notre attention au milieu de cet hémisphère qui parle de notre rapport à nous-mêmes.
    Comme-si nous avions maintenant sous la main une énergie puissante pour nous aider à réémerger, à refaire jaillir notre être du Néant dans lequel nous sommes aujourd’hui plongés, par cet arrêt de l’activité humaine.
    Sur la pointe de cette flèche se trouve, pour cette Nouvelle Lune du 24 mars 2020, notre énergie de vie qui vient éclairer nos mémoires émotionnelles pour nous aider à traverser la peur de nos dépendances matérielles, en soulevant le voile sur la réalité de nos individualités.
    Je fais un peu du lyrique là, mais en fait il y a un lien véritable, très précis, avec les énergies astrales, dans ce que je viens d’énumérer. La Nouvelle Lune du 24 mars 2020 est une fusion de l’énergie de la volonté d’exister (Soleil en Bélier) avec nos mémoires émotionnelles de combat pour l’existence (Lune en Bélier). Ces énergies sont positionnées sur l’astéroïde qui porte l’énergie de l’initiation du passage entre le monde de la matière et le monde de l’esprit (Chiron en Bélier). Le tout étant en superposition avec le point qui montre la face cachée de notre individualisme (Lune Noire en Bélier).
    Donc en fait, le thème du démarrage de cette année porte tout cela. Il pourrait se dire encore ainsi : Il y a une émergence de l’être (Bélier) qui éclaire nos vieilles mémoires et permet de lever le voile de notre part d’individualisme, pour traverser nos peurs liées au monde de la matière, et nous diriger vers une conscience plus spirituelle. Voilà, je peux reformuler 10 fois, je crois que vous avez compris à quel point c’est dense, intense et profond cette Nouvelle Lune.
     

  3. Il nous reste à voir comment cette énergie que nous venons de regarder s’articule avec notre chemin de vie collectif. Je rappelle rapidement le pas d’évolution que nous faisons collectivement en ce moment. Il s’agit de nous défaire de nos attachements aux structures rigides qui sont en pleine restructuration depuis 2008, voire, on pourrait le dire maintenant, en plein effondrement, pour nous rouvrir aux autres, en nourrissant les liens de proximité qui font que nous retrouvons le sens de la famille humaine, et retrouvons la confiance dans l’humanité et le genre humain.
    Il se trouve que l’énergie décrite au point 2, cette pointe de flèche destinée à faire émerger en nous une nouvelle conscience spirituelle, moins attachée à ses biens matériels, se trouve dans une relation de conflit sur notre chemin de vie. Lorsque des énergies sont en relations conflictuelles avec le chemin de vie, en thème natal, ou comme je l’observe avec vous aujourd’hui, en thème mondial, cela veut dire qu’il s’agit d’un point obligé que nous devons transcender pour traverser notre chemin.

    Donc nous y voilà, nous y sommes. Pour lâcher notre besoin d’être rassurés par de vieilles structures qui s’effondrent, nous devons « upgrader » la conscience de notre existence individuelle pour la considérer sur un plan plus spirituel que matériel. Prosaïquement, nous devons peut-être moins nous identifier à notre existence matérielle, à nos biens, à notre salaire, à notre voiture ou notre maison, et plus nous connaître et nous définir au travers de ce que notre esprit, ou notre âme, sont.
    J’ai eu plusieurs témoignages de personnes qui ont été, ou se sont crues infectées par le coronavirus, moi y compris, et j’ai été surpris de voir que ces témoignages allaient dans le même sens. A un moment donné, il y a eu une forme de lâcher prise et d’acceptation de la fragilité du corps, et un désir d’être qui a pris le dessus. La conscience intérieure d’exister est devenue supérieure à la conscience d’avoir un corps physique qui était potentiellement en danger. Et c’est cette conscience là qui est devenue le support pour traverser l’infection.
    Nous sommes dans cette période étrange où ce qui nous sauve tient à notre capacité à prendre conscience que notre essence n’est ni la matière, ni le corps. Un virus invisible peut en venir à bout. Notre essence, celle qui est toujours, celle qui ne meurt pas, est liée à notre conscience d’être en esprit, vibrant de toutes nos âmes, désireux d’accomplir dans ce corps et sur cette Terre de belles choses.
    De cette conscience naît le respect pour propre corps physique, que trop souvent nous maltraitons, autant que le respect de la vie de toute la famille des êtres humains qui nous entoure. Nous prenons alors conscience que le plus important n’est pas de préserver l’économie, les banques et les institutions, mais la vie des êtres humains.

 

Voilà, il y aurait plein d’autres choses à dire sur cette lunaison, comme l’arrivée de Saturne en Verseau, et ces belles énergies de printemps qui se rééquilibrent, mais je voudrais rester concentré aujourd’hui sur ces trois points.
Aujourd’hui, nos petits gestes de tous les jours pour prendre soin des autres nous mettent face à cette prise de conscience et de transcendance de notre individualisme pour protéger la famille humaine. Tout est là, c’est tout simple. Nous perdons et allons probablement perdre beaucoup sur le plan de nos constructions matérielles, mais ce n’est pas cela qui compte. Ce qui compte, c’est de retrouver le sens de l’expression famille humaine. Et ce sens ne peut être atteint que si nous nous élevons un peu au-dessus de nos peurs en acceptant de bonne grâce que nos possessions matérielles ne sont pas le fondement de notre vie. Mais juste un moyen d’exister. Le fondement de notre existence, c’est la conscience de faire partie d’une même famille d’êtres humains, et puis à partir de là, d’élargir notre conscience au cosmos tout entier. Mais ça ce sera pour plus tard. 

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Pleine Lune d’avril 2020 !

Image par Larisa Koshkina de Pixabay

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

24 commentaires

Fatoumata 6 avril 2020 at 11 h 30 min

Merci pour ce moment de grâce.

Répondre
Tristan 26 avril 2020 at 17 h 03 min

Merci

Répondre
Veronique 26 mars 2020 at 15 h 31 min

Parfaite analyse, merci Tristan… et cerise sur le gâteau :
la lunaison à lieu au degré 4 du Belier (mon soleil est au degré O) ;
je cite le symbole Sabian qui correspond à 4°Belier :
« s’abstenir d’activités routinières sera peut être nécessaire pendant un temps; d’où « isolement ».  »
N’est-ce pas merveilleux ?, alors pourquoi stresser si l »univers nous envoie autant de signaux, suivons notre chemin…

Répondre
Christine 71 25 mars 2020 at 20 h 19 min

Merci Tristan, quel bel article, profond, juste, fluide. Quand l’être est aux commandes, c’est l’évidence qui parle. Bravo. Gratitude.

Répondre
Annie 25 mars 2020 at 10 h 16 min

Merci ! Merci ! Merci !

Répondre
Johanne 25 mars 2020 at 1 h 13 min

Grâce d’un moment d’arrêt, d’une respiration plus profonde et de la paix qui s’en suit.
Alléluia à ces temps de réalignement et de cohérence, de reconnexion et d’intériorité.
Et quelle gratitude de sentir enfin le rythme du monde en rythme avec Soi. Il y a tant de bénédictions dans l’air.
Merci Tristan pour ce magnifique article, comme d’habitude, et peut-être plus encore cette fois. Surtout pour la qualité des explications 😉
Tout de Bon à vous.
Amitiés.

Répondre
armelle1048 24 mars 2020 at 23 h 36 min

Merci pour cette (encore) excellente formulation des choses. Enthousiasme et repos de la terre. Vivons ces moments avec tendresse pour Nous-même.

Répondre
Françoise 24 mars 2020 at 23 h 00 min

Merci Tristan pour ce très joli billet qui nous ancre dans l’essentiel. J’ai eu aussi au tout début cette peur du virus : nettoyage à fond etc… puis je suis passée au rire! tant d’échanges de vidéos avec éclats de rire. Lorsque la peur est énorme, peut-être ne reste t-il rien auquel s’accrocher et qu’un grand rire se fait entendre….

Répondre
Edith 27 mars 2020 at 11 h 52 min

Merci infiniment de nous avoir fait prendre conscience de ce qui se passe sur notre planète TERRE. De notre place en tant qu humain de réajuster nos comportements pour que notre Terre respire mieux et nous offre toutes ses richesses fabuleuses.

Répondre
Lauren - Visions d'Ailleurs 24 mars 2020 at 22 h 44 min

Merci beaucoup pour cette belle transmission, cela fait du bien à lire tant ça reflète mes intuitions profondes et mon énorme besoin de me recentrer, mon besoin de calme et de solitude.

Répondre
S 24 mars 2020 at 22 h 09 min

Bonsoir Tristan,
Merci infiniment pour vos explications et votre bienveillance, merci également à l univers ou la main invisible de nous donner la chance de reconstruire notre vie sur des nouvelles bases.
Chaque année à l arrivée du soleil danma VIII maison ( conjoint du soleil et mars natale) me pompe l énergie …je suis rincée.
Une question concernant les nœuds si j’ai bien compris nous demande de prendre soin de nous et ceux qu on aime mais individuellement ils agissent dans les maisons concernées ( la signification est la même que ce qui est expliqué sur votre site, merci
Amitiés sincères

Répondre
Saje 24 mars 2020 at 22 h 11 min

Désolée

Répondre
Tristan 26 avril 2020 at 17 h 25 min

Oui, vous pouvez partir de ce principe en le réduisant au temps cours de leur transit sur 18 mois seulement.

Répondre
Nath721 24 mars 2020 at 22 h 08 min

Bonjour Tristan
Merci pour cet article intéressant.
Tu dis « Dans un thème natal individuel, quand tous les astres sont dans les maisons qui sont dans l’hémisphère gauche, cela a une signification profonde. Cela veut dire, chez les personnes ainsi configurées, qu’elles ont une tendance à vivre leurs expériences plutôt seule, par et pour elles-mêmes. » Est-ce que çà fonctionne également quand on met l’ascendant à gauche ? Ou est-ce que c’est uniquement lorsque le bélier est à gauche?
Merci

Répondre
Tristan 26 avril 2020 at 17 h 26 min

Ascendant à gauche uniquement

Répondre
solange 24 mars 2020 at 21 h 52 min

Bonsoir, Tristan Je crois que je vais garder cette carte
Je suis Lion, Ascendant Bélier à 6°, c’est à dire qu’à mon Ascendant, j’ai la Nouvelle Lune , Chiron, .et les Lunes Noires qui quittent (enfin) ma Maison XII
De plus,Mars est sur mon Mars natal
Le Noeud Sud est sur mon MC natal et, bien évidemment, le Noeud Nord sur le FC

J’aurais 81 ans en Août (année 1) et j’ai le fort ressenti d’arriver au terme d’une partie de ma vie après tant d’années de recherche intérieure et de commencer une nouvelle vie avec une autre place sociale avec le paquet de planètes dans ma Maison X. Je pratique moi-même l’astrologie pour accompagner les personnes
Gratitude+++

Répondre
Alice 24 mars 2020 at 20 h 21 min

Merci Tristan !!

Je ne vais pas mentir: je suis Poissons avec la Lune en Bélier et…. J’ADORE CETTE PERIODE !
Je m’y sens tellement bien, comme un poisson dans l’océan !!
Je ne vois que le bénéfice de tout ceci !!!
Et je suis tellement contente que pour une fois, le monde ressemble un tout petit peu à qui je suis vraiment intérieurement ! Il reflète la même clarté, le même calme, le même silence, la même nature généreuse (les dauphins sont revenus dans la lagune de Venise!!) même le ciel s’et éclairci et l’air s’est purifié !! Je dors avec la fenêtre entrouverte tellement l’air est bon et frais… Quelle joie, quelle aubaine ! Profitons de ces instants hautement propices au rêve, à la créativité, car ces moments, eux aussi, finiront…
Bien à toi,
Alice

Répondre
Brigitte astro-anges 24 mars 2020 at 20 h 07 min

Bonjour Tristan, merci pour cet article et son titre détonnant qui sonne très juste pour moi. La seule chose qui me chagrine dans votre analyse est l’heure de référence que vous avez choisie pour établir le thème de cette lunaison qui a eu lieu à 9h26 en TU (10h26 heure de Paris). Et là, toutes les énergies se retrouvent dans la partie haute du thème, comme un bel élan en vue d’une élévation de conscience. Belle fin de journée. Brigitte

Répondre
Nathalie 24 mars 2020 at 19 h 52 min

Merci Tristan pour ton analyse et cet enthousiasme que tu nous transmets dans ton article ! Ce que je trouve véritablement IN-CROY-ABLE pour ma part, c’est ce monde qui s’arrête. Quel cadeau ! Quelle douce et étrange sensation ! Ce virus a réussi un tour de force : que le monde entier s’arrête en même temps et peut-être, espérons-le, remette ses valeurs dans le bon ordre. Je sais toutes les difficultés que de nombreuses personnes traversent, mais ce moment UNIQUE, j’ose le dire, me remplit de JOIE ! Enfin ! Nous y voilà enfin !

Répondre
Anaïs 24 mars 2020 at 19 h 43 min

Merci beaucoup Tristan cela confirme l’analyse et le ressenti que j’avais des énergies de cette nouvelle lune!
Belle journée

Répondre
Isabelle 24 mars 2020 at 19 h 43 min

Merci, vos mots sont puissants. Prenez soin de vous.

Répondre
Anne Lise 24 mars 2020 at 19 h 39 min

Oh My God !!!
Du Grand Tristan !!!
Parole de bélière en pleine maison 8 histoire de pimenter un peu l’effet «transformation ».

Un magnifique texte qui donne du sens à ces mouvements de fond.

MERCI

Répondre
Cerise 24 mars 2020 at 19 h 28 min

Merci ! Alors de mon côté j’aurai bien aimé voir cette carte du ciel ,pour le plaisir des yeux et les satisfaction de mon cerveau gauche !..est ce un oublie volontaire.?

Répondre
Tristan 24 mars 2020 at 19 h 34 min

Je l’ai rajouté, désolé pour l’oubli !

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement