Lunaison

La Nouvelle Lune du 23 février 2020

La Nouvelle Lune du 23 février 2020 est très spéciale. C’est une énergie très intérieure, qui nous offre une très belle opportunité d’intégrer notre chemin de vie collectif du moment en dépassant nos peurs de manquer de matérialité. Elle est aussi une très belle occasion d’augmenter notre conscience d’être.

  1. Commençons par observer l’équilibre de la stimulation des différents modes énergétiques de cette Nouvelle Lune du 23 février 2020. Le premier point remarquable du moment vient du fait que la stimulation des énergies de principe féminin ou Yin est très majoritaire. Il y a une concentration très forte d’énergie Yin : les 9/10èmes des énergies stimulent ce principe féminin. Un seul astre stimule un mode masculin ou Yang, et il s’agit d’un astre dont la forme d’énergie est elle-même déjà très reliée au féminin, puisqu’elle concerne notre sensorialité, la manière dont nous aimons les choses, la vie, le monde…
    Ce type d’ambiance fait que nous sommes peu enclins à l’action, aux élans, aux nouvelles entreprises ou à l’engagement. La corde qui est stimulée en ce moment est à la fois plus liée au « faire », à la continuation ou à l’inspiration. Je pense que l’on pourrait comparer cela à la respiration. L’énergie qui est stimulée est celle d’un grand inspire, avant que ne revienne un expire. Lorsque nous faisons un effort physique important nous expirons puissamment. Eh bien pour cette Nouvelle Lune du 23 février 2020, cette énergie de l’expire est très peu stimulée. Ce qui l’est, c’est l’énergie de l’inspire, profond et lent. Nous pouvons voir cela de cette manière. Il s’agit de prendre de l’énergie en inspirant, mais pas encore de s’extérioriser.

    Notre structure énergétique personnelle nous fait percevoir différemment l’énergie du moment. Si nous avons une majorité d’énergie Yin dans notre thème de naissance, l’énergie de cette Nouvelle Lune du 23 février 2020, majoritairement Yin aussi, peut nous engourdir et nous ramollir. Alors que si nous avons beaucoup d’énergies Yang dans notre thème de naissance, cette même énergie peut nous sembler apaisante, parce que nous sommes naturellement trop volontaires ou excités et que nous pouvons avoir tendance à surchauffer.

    Ainsi, la météo astrale du moment est à modérer par les caractéristiques de notre propre thème, si nous voulons comprendre comment elle nous affecte à titre personnel. Je peux exprimer qu’il « fait Yin ou Yang » en ce moment, mais il est difficile de projeter le ressenti de chacun car il dépend de notre structure interne.
    La connaissance de soi en astrologie est très importante.
  2. Le deuxième point important des énergies de la Nouvelle Lune du 23 février 2020, est qu’elles sont en très forte résonance avec l’accomplissement de notre chemin de vie collectif. Ce cycle qui dure 18 mois arrive à sa fin. Le cycle en cours se termine en début mai, période à laquelle nous entamerons collectivement un autre cycle, dans lequel nous apprendrons à naviguer au jour le jour en lâchant prise sur le besoin d’avoir de grandes directions à suivre.
    Mais d’abord nous devons finir le cycle en cours, celui dans lequel nous sommes. Il nous propose de lâcher-prise sur le besoin de contrôle, sur le besoin de nous appuyer sur des structures tangibles et fiables, afin de nous rapprocher plus de l’humain et d’apprendre à compter plus sur ce qui nous relie que sur ce que nous avons bâti dans la matière. Il y a un côté « fable des 3 petits cochons » à l’envers dans le parcours que nous accomplissons. Les structures solides ne sont plus fiables, tandis que notre capacité à nous relier, à faire famille, devient un terreau beaucoup plus riche et fiable pour assurer notre sécurité à l’avenir.
  3. Le premier aspect qui entre en résonance avec notre chemin de vie actuelle tient au fait que la Nouvelle Lune du 23 février 2020 est en très forte résonance harmonique avec le point d’évolution qui réouvre notre capacité à nous relier, à faire de nouveau confiance dans les rapports humains.
    Il y a une stimulation forte d’un sentiment d’appartenance à plus grand que soi, qui nous fait appréhender la vie avec plus de largeur et d’empathie. Notre énergie vitale, notre gestion émotionnelle et la manière dont nous arrivons à nous penser nous-mêmes, recherchent cette forme de vie plus grande, plus large que le petit soi. Et tout cela stimule en nous une plus grande capacité à nous relier aux autres, à honorer le sacré dans nos liens, et peut-être à mettre de côté les querelles.
    La fenêtre que nous traversons est une très belle occasion de reconstruire les liens sacrés de la famille. Même si cela nous paraît impossible parce que l’histoire et le passif sont lourds, nous avons intérêt à oser prendre des risques. Si l’occasion se présente, prendre la main tendue pourra rétablir le lien avec ceux que nous avons oubliés ou délaissés.
    Le lien à la famille reste un lien primordial dont dépend notre sentiment de sécurité physique sur Terre. Ne reculons pas devant cette possibilité si elle se présente. Et si elle ne se présente pas, ce n’est peut-être pas le moment, ou peut-être n’en n’avons pas besoin pour le moment 😊.
  4. Le deuxième aspect qui entre en résonance avec notre chemin de vie actuel pendant cette Nouvelle Lune du 23 février 2020 est lié au fait que l’énergie d’émancipation, qui secoue nos habitudes et notre besoin de stabilité en ce moment, est en résonance forte avec notre désir de reconquérir des structures solides pour nous rassurer dans la vie.
    Il n’est pas facile de lâcher prise sur ce besoin de créer et consolider nos structures. J’ai beau dire qu’il s’agit là de notre chemin de vie collectif, il n’en demeure pas moins très complexe à accomplir car beaucoup d’énergies viennent restimuler à longueur de temps, depuis des mois, notre besoin de structurer. Nous vivons dans une espèce d’ambiance « machine à laver » où une énergie de fond constante détruit les structures, tandis que tout un tas d’autres énergies passent derrière pour tenter de reconstruire, sans que cela ne tienne. C’est la grande lessive des fondements.
    En ce moment c’est l’énergie du désir de conquête, cette forme de conscience conquérante, jeune et masculine, qui prend le relais et stimule le besoin de disposer de structures fortes. Cette énergie rafraîchissante est soutenue par une autre, plus puissante, qui tend à bouleverser la matière et les choses stables. Si bien que si nous cherchons à rétablir de vieux schémas, cela ne marchera pas, de manière à nous ramener à la nécessité d’établir des liens de confiance avant toute chose. C’est par la qualité de la relation que se reconstruit le monde en ce moment. Pas par la puissance et la force des structures.
    Les structures ne sont opérantes que si elles sont au service de l’humain et soutenues par des relations humaines de qualité. Le reste ne marche pas en ce moment.
  5. Enfin, un troisième point est à prendre en considération concernant notre chemin d’évolution collectif pour la Nouvelle Lune du 23 février 2020. Nous avons une importante leçon de vie à comprendre concernant le sens de notre être, de notre raison d’être, de notre pulsion d’existence. Sur ce thème, nous pouvons être en ce moment très stimulés par un profond besoin d’exister sous-jacent à notre vie de tous les jours, mais qui pointe régulièrement son nez. Le « qui suis-je ? » peut-être un questionnement récurrent assez fort en ce moment. Derrière ce questionnement, nous pouvons aussi avoir des peurs profondes, ou un besoin fort d’aller chercher qui nous sommes, comme si « qui nous sommes » était sur le point de révéler quelque chose que nous n’arrivions pas à voir.
    Il y a une ambiance de révélation de qui nous sommes vraiment en ce moment, comme si, pour beaucoup d’entre nous le voile pouvait se lever, ou était en train de se lever, nous apportant plus de discernement sur nous-mêmes et le sens de notre existence.
    L’idée de cette révélation est d’augmenter notre perception de nous-mêmes, en intégrant une conscience de notre forme d’existence plus allégée, moins contrainte par la matière.
    Cette énergie de prise de conscience et de levée de voile est, elle, un point de passage qui crée des tensions dans le chemin de vie collectif que nous traversons. Lorsque nous restons attachés à une forme de nous-mêmes très fixée sur notre existence matérielle, nous nous crispons sur nos structures, tandis que lorsque nous accédons à une conscience de nous-mêmes plus détachée, nous pouvons plus facilement traverser cette évolution en faisant confiance à nos fondements humains.
     

J’avoue, j’aurais pu passer la nuit sur ce texte. Il y a encore une tonne de choses à dire tellement cette énergie est forte. J’ai beaucoup appris et compris de choses en l’écrivant sur ce que je vis personnellement et sur ce qui se passe autour de moi. J’espère que vous aurez vous aussi des résonances similaires.

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Pleine Lune de Mars 2020 !

Image par Myriam Zilles de Pixabay

PS : Je suis en train de changer mon système d’envoi de newsletters. Il est possible qu’elle ne parte pas pour ce texte avant demain, ou qu’elle aille dans vos spams. J’ai dû aussi retirer pas mal d’adresses invalides ou dites suspectes. Je vous recommande donc, si vous ne recevez pas de notifications dans les prochains jours, de vous réinscrire aux newsletters avec des adresses personnelles valides. Si une bonne âme connait bien Sendinblue, et veut m’aider à régler ce point rapidement, il / elle sera la bienvenue :-).

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

23 commentaires

DAISY 28 février 2020 at 11 h 11 min

Bonjour Tristan, merci pour ces explication cela me parle, dans mon thème mon NN en poisson maison XII (7°)le lâcher prise pas. Ah ce lâcher prise facile à dire,…. Soleil gémeaux carré NN et NS ascendant poisson. Je mets en pratique depuis quelques mois une méditation de pardonner et de me pardonner pour que mon âme trouve la voie de la paix.
Toujours le plaisir de vous lire et de grandir

Répondre
Emmanuelle LAURENT 27 février 2020 at 15 h 33 min

Bonjour Tristan, je suis effectivement dans les mêmes ressentis que vous et je suis certaine aussi que l’équilibre va se trouver plus dans la confiance des relations nouées que dans les structures. Merci pour tes explications et à plus loin sur le chemin !! bon w.e. à tous !!

Répondre
CaroleM 26 février 2020 at 19 h 50 min

Bonjour Tristan,
Cela me parle bien cette image de la respiration avec l’inspire Yin et l’expire Yang. Merci.

Que faut-il comprendre par  » Ce cycle qui dure 18 mois arrive à sa fin. Le cycle en cours se termine en début mai, période à laquelle nous entamerons collectivement un autre cycle « .
Cet un bel accompagnement que de comprendre ce qu’il se passe dans le ciel.

Merci
Carole M

Répondre
CaroleM 26 février 2020 at 20 h 04 min

Euréka, j’ai compris, le cycle de 18 arrive à sa fin puiqu’en Mai c’est l’axe Sagittaire/ Gémeaux pour Noeud Sud/Noeud Nord. Ok…

Répondre
Lyss 26 février 2020 at 19 h 35 min

Bonjour, alors moi je fais un coucou à tous les Chiron Bélier, plus particulièrement début Bélier, car ce retour de ce Chiron sur lui-même n’est pas de tout repos ! Oh la la….
Sinon, pour le détachement de la matière, l’allègement pour d’autres types d’énergie, et bien je ne sais pas si ceux qui en parlent réussissent, mais moi je trouve cela bien difficile. Sincèrement, pas parce que je n’y arrive pas moi, mais parce que le collectif, l’administratif, le sociétal, l’autorité, etc, me rattrapent tout le temps ! En Capricorne, on n’est pas tout seul à faire des choix C’est bien là la lourdeur il me semble, c’est bien difficile de protéger sa nature Cancer en ce moment.
Bélier et Cancer sollicités : on dirait que les petits devraient se mettre debout en ce moment…. Allez, je propose que chacun fasse des efforts , car d’un autre côté, les plus grands, les plus riches, les plus attachés au pouvoir, à la matière pourraient bien aussi un peu lâcher prise, non ? Comme ça « y’en aurait pour tout le monde », moins pour certains, mais plus pour d’autres, de l’énergie matérielle… de l’équilibrage, du partage, quoi. le sens humain, solidaire… parce qu’il ne faut pas oublier que certains en manque cruellement, peut-être parce que n’était pas important comme quête dans leur vie, mais aujourd’hui, on est à la limite : ça fait bien mal ce manque ! Ce manque atteint aussi l’énergie vitale. Comment, quand on est vraiment précaire, avec des soucis constants, écrasés par cela, s’élever ? C’est impossible dans ce monde qui nous rattrape tout le temps par ces brutalités, ses exigences matérielles… Je vois les énergie actuelles comme une nécessité de ré-équilibrage COLLECTIF, oui. Prenons bien la mesure de ce que ce mot collectif signifie.

Répondre
sylvie 26 février 2020 at 16 h 55 min

Je voudrais juste rajouter que effectivement il est peut être amplifié ce virus dans le sens où ne voudrait on pas encore une fois, une fois de plus, enrichir les laboratoires qui, comme nous le savons, gouvernent le monde ! avec un nouveau vaccin ?

Répondre
SYLVIE 26 février 2020 at 16 h 52 min

Bonjour à tous et à toutes…
Je viens simplement remercier TRISTAN et FRANCOISE pour ces « éclairages » ces « lumières »…

Répondre
Tristan 28 février 2020 at 16 h 04 min

Merci Sylvie !

Répondre
Nathalie 26 février 2020 at 16 h 14 min

Pour info, Tristan, je viens tout juste de recevoir la notification. Je n’y avais pas prêté attention car j’avais vu ton post sur Facebook.

Répondre
Tristan 28 février 2020 at 16 h 04 min

Merci pour l’info 🙂

Répondre
Françoise 25 février 2020 at 12 h 40 min

bonjour Sinziana, et bonjour Tristan (je me réinscris, je ne reçois plus les mails)
je me permets de partager avec vous mon point de vue concernant le virus. Pour moi, Neptune dont personne ne semble faire attention est dans son signe. Il active donc son énergie en pleine puissance, mais d’une façon invisible. Rares sont les astrologues qui en parle… On sait que Neptune inspire une notion de « Tout est relié ». De nature EAU, elle dissout « les caillots » qui empêcheraient la Vie. Elle signe les épidémies (reliance du Tout) mais aussi donne un état de grâce, et l’inspiration de la guérison.
J’aurais donc tendance à relier l’épidémie du virus à ce Neptune (échanges au niveau mondial : il nous montre l’inexistence des frontières, qui ne sont que mentales (mercure est rétrograde). Ce qui s’échange ici (virus) serait dit « négatif ». Mais, c’est une interprétation mentale. La Nouvelle Lune en Poisson est trigone au noeud nord en Cancer : cela parle de la famille. Cette NL en poisson ne serait elle pas en train de nous murmurer : qu’entends tu en tant que famille? S’arrête t-elle au biologique ou à plus grand? Le Monde ne serait il pas qu’une seule cellule, dans laquelle chaque petite famille a une fonction, à l’image d’un corps, dans lequel chaque Organe a une fonction. Ne serait ce pas un appel à renouveler, dans un plus vaste plan de Conscience, notre sens de la Famille? A réinventer de nouvelles structures (Mars capricorne trigone Uranus en Taureau). A peut-être s’éloigner des médias et des états qui ont peut-être d’autres motivations? En effet, les chiffres sont au niveau mondial, ce qui est peu. En France, 10000 personnes décèdent par AN de la grippe, et des millions de personnes sont contaminées. Pourtant, on ne ferme pas les villes…. N’oublions pas que les enjeux politiques prennent toujours le dessus. La Chine fait peur par sa stratégie à vouloir être le N° 1. (excellent documentaire sur la Chine, et la peur qu’elle provoque dans les milieux politiques,sur la cinq après 20 h 30 la semaine dernière). La LNoire en bélier conjoint à Chiron carré aux Noeuds Lunaires : réveil des peurs? Qu’elles deviennent visibles pour mieux les dépasser…Belle journée. Soyez inspirés par la Joie et le renouvellement. Ne vous laissez pas absorber par la peur. Françoise

Répondre
Nathalie 26 février 2020 at 16 h 12 min

Très intéressant. Merci pour votre analyse Françoise. Il est clair que le traitement médiatique du coronavirus est surdimensionné.

Répondre
CaroleM 26 février 2020 at 19 h 55 min

Carmella di Martine en parle dans ASTROLABOR

Répondre
Elyse 26 février 2020 at 17 h 53 min

Vous résumez très bien Nathalie ce que je n’aurais pas su exprimer ainsi. (mais ce virus est TRES contagieux, même si pas dangereux quand y’a la bonne santé – on ne peut pas en être sûr à 100% … malgré tout.
Là n’ai pas le temps de m’attarder davantage.., En tout cas MERCI à Tristan qui permet ces réflexions, et avec qui Tristan, suis bien d’accord aussi sur vos explications dans cette news, ça résonne ..! Ce qui permet de voir (ou revoir) en soi ce qui permet les prises de conscience..

Répondre
Tristan 28 février 2020 at 16 h 08 min

Merci Françoise,
Votre contribution est pleine de belles réflexions. Merci pour cette contribution bienveillante ! Je souscrit à 200% à « Soyez inspirés par la Joie et le renouvellement. Ne vous laissez pas absorber par la peur.  » 🙂

Répondre
Sinziana 25 février 2020 at 1 h 13 min

Je ne sais pas comment situer dans le ciel actuel cette épidémie de coronavirus qui semble prendre de l’ampleur. Ce qui est certain c’est qu’une peur collective se propage via les médias et que les diverses mesures, mises en quarantaine, port de masques etc tendent plus à distendre les relations qu’à rapprocher les gens. Du moins c’est mon impression… Et si on s’achemine vers une solution vaccinale cela me paraît aller dans le sens de la consolidation de vieilles structures.

Répondre
Marie 24 février 2020 at 12 h 33 min

Merci Tristan pour cette analyse. L’analogie inspir-expir est très parlante pour moi !
Amicalement,
Marie

Répondre
Nathalie 23 février 2020 at 21 h 58 min

Le voile se lève en effet ! Et ça fait du biiiien !

Répondre
Tristan 28 février 2020 at 16 h 08 min

Ravi 🙂

Répondre
GMEL 23 février 2020 at 21 h 25 min

Bonsoir l’ambiance de révélations est tout à fait exact merci à vous

Répondre
Tristan 28 février 2020 at 16 h 09 min

Super, merci du retour.

Répondre
Saje 23 février 2020 at 21 h 20 min

Bonsoir Tristan,
En ce qui me concerne j’ai beaucoup d énergie masculine mais aussi cette douceur qui apaise…un besoin de rendre service et servir (pluton, saturne, jupiter maison 6 ) en trigone de ma lune natale, neptune, mercure…maison 4,6,8 et 9.en sextile
J’ai omis de prendre RDV avec vous pour la semaine prochaine et c’est trop tard puisque vous ne consultez que le jeudi.
Il faudrait prévoir pour la deuxième quinzaine du mois d avril.
Je ne sais pas trop m exprimer de mon ressenti, j’ai juste l’impression d être folle et de déranger mais en même temps je m en soucis fort peu des autres… je suis assez sensible aux réflexions gratuites ,..qui m horripile, ce n’est pas que je n’aime pas les autres mais je suis un peu déçue ces jours ci ( une semaine de solitude et hop ça repartira).
Merci pour vos explications.
Amitiés sincères
Saje

Répondre
Tristan 28 février 2020 at 16 h 09 min

Merci Saje,
J’ai répondu à votre demande.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

* En commentant vous donnez votre accord pour que les informations personnelles demandées pour votre authentification soient enregistrées. L'Astrologie Autrement n'en fera aucune exploitation.

L'Astrologie Autrement