La Nouvelle Lune du 22 mai 2020 – Gandalf ou Chevalier Noir ?

La Nouvelle Lune du 22 mai 2020 ancre plus fortement le changement d’énergie de notre phase d’évolution collective actuelle. Les énergies du moment sont plus légères. Nous allons les décrypter ensemble. Mais surtout, nous allons nous pencher sur la manière de ne pas tomber dans le panneau de vouloir en découdre, tels des supers héros, en réagissant à la peur que notre chemin de vie collectif stimule.

  1. De l’air, de l’air; de l’air ! La Nouvelle Lune du 22 mai 2020 nous apporte enfin de l’air, ce qui change de manière conséquente l’équilibre de la stimulation des énergies. Nous sommes en ce moment dans une période où le mode de fonctionnement le plus stimulé est celui qui nourrit les idées et les concepts, la pensée et les mots. La moitié des énergies de cette Nouvelle Lune du 22 mai 2020 est de cette nature, ce qui stimule, en nous, un besoin de légèreté, d’expression spontanée, de distraction intellectuelle parfois, et d’échanges verbaux en grand nombre aussi.
    Cette forte stimulation du moment peut aussi nous donner le sentiment d’être dispersés, de manquer de concentration ou de suite dans nos idées ou nos élans. C’est un effet de cette énergie saisonnière. Nous testons plein d’idées et avons besoin de nous rafraîchir l’esprit par des stimulations intellectuelles qui nous font voir la vie en mode kaléidoscopique. Profitons-en, car c’est une excellente stimulation pour sortir de l’espèce de mollesse tristounette dans laquelle nous sommes sortis du confinement. Personnellement j’ai été surpris par l’état d’hébétude à la sortie du confinement, avec des attitudes d’isolement et de défiance vis à vis d’autrui, pire que pendant le confinement. Depuis quelques jours, cette ambiance se détend et un peu plus de légèreté renaît, comme si nous reprenions vie au soleil et à l’air libre après des mois d’hibernation.
    Donc ne craignons pas trop cette dispersion et l’inconséquence qui l’accompagne. Nous avons besoin de renouer avec la joie, ce qui est essentiel à la vie. La vie sans joie est un calvaire. Soyons tolérants lorsque certains d’entre nous déborderont un peu, comme nos chers voisins un peu fêtards. Nous sommes tous stimulés en ce moment par un grand besoin de retrouver un peu de spontanéité.

  2. L’autre énergie importante de la Nouvelle Lune du 22 mai 2020 est encore et toujours, l’énergie de la réalisation concrète. Elle nous stimule dans la continuité de nos routines quotidiennes et notre capacité à faire des choses. Cette stimulation, dans la période actuelle, soutient, à longue échéance, des refontes structurelles et une forme d’émancipation de notre rapport à nos ressources collectives.
    Il est surprenant de constater à quel point entre dans la conscience collective comme une évidence en ce moment, qu’il nous faut réformer nos structures et modifier en même temps notre mode de consommation. Il y a encore un an, penser la consommation autrement apparaissait comme des pensées utopiques et farfelues, alors qu’actuellement, nous sommes réellement en train de nous émanciper d’un certain mode de vie et de consommation, ou d’usage des ressources naturelles. Cette émancipation est en train de s’accélérer.

  3. La grande énergie absente de cette Nouvelle Lune du 22 mai 2020, est, comme il y a 15 jours, l’énergie de volonté. Donc ne soyons pas étonnés de ne pas arriver à suivre nos élans, ni d’avoir le sentiment que notre volonté est faiblarde en ce moment. C’est normal. Nous concentrer sur un objectif en laissant de côté les sollicitations extérieures qui nous excitent, ou en nous extrayant de routines quotidiennes productives, est des plus difficiles en ce moment. Nous ne disposons pas de cette stimulation.
    Il nous faut produire des efforts de mise en conscience pour pouvoir suivre nos élans, nos buts qui sortent de la routine ou de la distraction.
    Hier nous avons fait une partie de tennis avec ma compagne, et nous avons explosé de rire tellement notre dispersion nous faisait jouer n’importe comment. C’en était comique. A la fois nous étions bucoliquement totalement déconcentrés, et en même temps, nous n’avions pas la moindre stimulation à batailler jusqu’au bout pour gagner le point. C’en était drôle. Et c’est peut-être ce qui peut nous aider en ce moment. Nous pouvons essayer de poursuivre nos buts, mais si nous n’y arrivons pas, n’oublions pas d’en rigoler.  

  4. Le désir de conquérir un territoire, ou le territoire que nous conquerrons et défendons, autour de cette Nouvelle Lune du 22 mai 2020, est celui de notre connexion spirituelle, de notre sens de l’unité et de la globalité qui fait le genre humain et qui nous unit au cosmos. Il y a un petit côté, réveil du guerrier de l’Amour Universel dans l’air.
    Le désir est moins porté vers la matérialité, l’engagement vers de nouveaux enjeux, ou la conquête de nouvelles idées, que vers le besoin d’unification ou de réunification avec le Tout. C’est le territoire que nous gardons ou que nous cherchons à conquérir en ce moment. 
    En astrologie traditionnelle, cette configuration est considérée comme mauvaise car elle ne nous rend ni incisifs, ni combatifs dans le monde matériel. Il ne faut donc pas trop être surpris en ce moment si les gens sont plus conciliants, pensent au bien commun, et ne sont pas agressifs ou combatifs. L’énergie du guerrier cherche à conquérir des territoires immatériels. A mon sens c’est aussi un très beau désir que de ressentir le besoin d’unification avec le reste de la vie. 

  5. Nous arrivons maintenant à la clé de voûte de cette Nouvelle Lune du 22 mai 20200. Il y a 15 jours, j’expliquais que l’axe de notre chemin de vie collectif venait de changer. Nous sommes au début de ce changement d’axe et ce que nous observons au début des changements d’axes, c’est une amplification de la peur liée à l’évolution que nous traversons. 
    Cette peur, pour ce changement d’axe de 18 mois, c’est la peur de l’inconséquence, la peur du manque de sérieux. Elle se manifeste avec le sentiment conjointement à un sentiment de forte désorientation. Et c’est sur ce point que j’aimerais insister aujourd’hui.
    Si vous avez ce sentiment de désorientation en ce moment, c’est normal. Tout ce que nous venons de traverser a complètement bouleversé nos repères, nos habitudes, nos axes. Nous avons été mis en état de choc et de sidération par la propagation d’une peur colossale qui nous a complètement désorientés.
    Nous pouvons donc soit réagir à cette peur, à cette sidération et à cette désorientation par un besoin de retrouver un axe fort en nous projetant dans un objectif unique qui nous redonne une direction. Cette énergie sera très probablement soutenue par une forme de puissante colère et de détermination qui devient clivante. Je vois se développer ces énergies de colère prêtes à en découdre chez des lanceurs d’alertes et des personnes très au fait des manipulations. La colère se libère, on fustige les personnes perdues dans les peurs qui font malgré elles le jeu du système.
    La détermination est une bonne chose. Une forme de désobéissance civile aussi. L’affirmation de ce que l’on pense aussi. Mais devenir clivant, être obsédé par sa quête au point de ne plus accepter que les autres ne comprennent pas, s’auto-persuader d’être dans la vérité absolue, c’est exactement ce qu’il faut éviter de faire dans la période qui arrive. C’est une réaction liée à la peur de la désorientation, du mensonge et de la tromperie. Rétablir la vérité suffit.
    Il ne sera pas productif, à termes, de lancer des mouvements soutenus par ces énergies de colère frontale. Cela ne fera qu’engendrer une réaction d’une détermination encore plus violente, qui imposera par la force ce que nous ne voulons pas. C’est une attitude qui se réclame de la détermination de Gandalf face au monstre, mais dont l’aveuglement héroïque, dans l’énergie d’évolution collective du moment, risque de ressembler à l’obstination du chevalier noir du film Sacré Graal des Monty Python. Pour ceux qui ne connaissent pas cette référence, voici un lien vers la scène du combat du Chevalier Noir (https://youtu.be/DXZnNKeTbLo).
    Nous commençons à voir ce schéma s’ancrer et se dessiner de plus en plus intensément. Et par chance, nous allons, dans le mois qui commence avec cette Nouvelle Lune du 22 mai 2020, vivre la période des éclipses qui va amplifier le phénomène, nous le montrer encore plus intensément pour que nous voyions bien la part émotionnelle que nous occultons et qui guide nos réactions.

Alors vous allez peut-être vous dire « il est bien gentil celui-là, à nous dire de nous laisser tondre comme des moutons sans réagir ». Ce n’est pas ce que j’ai dit. Ce résultat est une projection de ce que j’ai proposé qui n’existe que dans l’esprit de celui qui le formule ainsi.
Ce que j’ai dit, c’est : ne réagissez pas à la désorientation et à la sidération par une colère puissante et une détermination violente avec une envie d’écraser l’adversaire. C’est vous qui allez vous faire écraser. Notre chemin de vie collectif s’ouvre et nous permet de nous développer lorsque que nous reprenons le dessus sur la vie en laissant tout ce bazar de côté, et en nous ouvrant avec plus de légèreté, d’acceptation de la différence, d’ouverture d’esprit. Arrêtons de vouloir diriger le monde dans un but que l’on croit être LA vérité, acceptons la multitude des possibles, la diversité, l’erreur, et continuons dans l’amour et l’acceptation de l’autre.
Voici pour illustrer cette possibilité une petite vidéo d’une jeune femme, par ailleurs très déterminée et très consciente des pires choses de ce monde, qui a, à mon sens, intuitivement très bien compris l’énergie dans laquelle nous pouvons nous développer sans passer par l’affrontement violent.

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Pleine Lune de juin 2020 !

Image par ErikaWittlieb de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

8 commentaires

Nafomie 23 mai 2020 at 22 h 23 min

, je n’ai pas toujours les mots pour exprimer ce que je ressens, mais votre analyse très claire et très lisible (comme toujours ) le fait très bien pour moi. Effectivement ne tombons pas dans le piège d’une prise de position qui nous rendrait prisonnier du manège dont nous souhaitons sortir. La position d’observateur n’est pas obligatoirement improductive, elle est just adaptée aux temps présents. Nous sommes dans une extraordinaire période de transition. Pensons et laissons monter en nous les énergies de l’avenir. Elles seront de plus en plus efficientes.

Répondre
olivier 23 mai 2020 at 11 h 50 min

des mots qui tombent bien,merci pour cela . Tu as une approche et une analyse de l’astrologie qui donne envie de s’y intéresser et d’en comprendre les ressorts. ça aussi c’est bien . je suis tes publications avec un bon feeling,c’est super. à+ ,donc.

Répondre
Morgana 23 mai 2020 at 11 h 25 min

Bonjour Tristan,

Je vous remercie pour cette belle analyse, toujours très riche et parlante.
Je vous remercie aussi pour cette vidéo qui m’a apporté le point de vue que je recherchais depuis si longtemps … J’ai découvert grâce à vous la chaîne « Pourquoi pas » et ça a nourrit intensément les désirs de mon âme qui a enfin pu trouver les réponses qu’elle cherchait.
Merci à vous de transmettre autant à travers vos partages

J’espère que nous nous reverrons en formation

Belle fin de semaine à vous,

Morgana

Répondre
Nathalie 23 mai 2020 at 10 h 35 min

Merci Tristan pour ce post capital dans cette période qui va nous chercher dans nos méandres émotionnels et psychiques les plus archaïques, les plus obscurs. Quelle belle proposition que de laisser le souffle du Gémeau nous alléger de ces poids accumulés en les laissant se disperser au gré du vent printanier pour nous ouvrir à la multitude des possibles joyeux et ludiques! Merci de prévenir de ce piège tendu de la réaction de colère qui serait contre productive. Merci d indiquer les itinéraires bis, les chemins de traverse de la joie, bien plus éclairants que les autoroutes de la croisade va t en guerre. Cela me parle tellement avec mon noeud nord Gémeaux de VIII…Comme je tombe encore et encore dans le panneau…pas facile mais salutaire.Merci , Merci, merci.

Répondre
Isis 23 mai 2020 at 9 h 44 min

Bonjour,
Merci pour cet article qui m’intéresse particulièrement en tant qu’ayant Mars en Scorpion conjoint à Neptune.
À propos du lien de votre vidéo, je ne sais pas si vous le savez, mais il mène vers une chaîne qui défend des thèses complotistes à propos du Covid-19. Je ne peux en effet que vous engager à exercer votre discernement.
Derrière un doux sourire qui prône l’amour universel peuvent se cacher des désirs de pouvoir, désirs que l’on se cache d’abord à soi-même. L’illusoir Neptune serait-il à l’oeuvre 😉
Bonne journée à tous !

Répondre
Cindy 22 mai 2020 at 16 h 23 min

Bonjour,

J’apprends et comprends toujours un peu plus grâce à votre analyse des énergies du moment et je vous en remercie vraiment ! Par ex, je cerne mieux le guerrier mars entré en poissons (position natale en maison X conjoint vénus) car ça ne m’est pas facile d’agir et de trouver ma place dans ce monde, au niveau social, pro, vocation et de gérer les choses matérielles.
Aussi, je vous rejoins sur l’énergie des nœuds car cela fait des mois que je ressens le besoin de lâcher des rancunes, des ressentiments, de la colère refoulée (dans mon cas concerne la mère, l’autorité). Je comprends avoir besoin de libérer ces émotions avant de pouvoir m’exprimer authentiquement, honnêtement et en vue de rétablir la vérité (dans mon cas la famille) ! Je ressens fortement le besoin de libérer la parole, de briser la loi du silence et de sortir encore davantage des « loyautés familiales ».
Merci également pour cette vidéo et vive la spontanéité créative

Bien chaleureusement

Vous c’était le tennis, nous la pétanque à 8 ! Je suis d’accord, pas envie d’être dans la compétition et le sérieux, uniquement dans le plaisir et le jeu de façon très spontanée !

Répondre
Nathalie 22 mai 2020 at 15 h 14 min

J’ai cliqué à reculons sur la vidéo car en ce moment, on est submergés d’infos et j’ai eu ma dose, voire ma surdose… mais vraiment merci du partage ! J’ai adoré ! Je vais m’intéresser à ce manifeste. Merci Tristan !

Répondre
Michel 22 mai 2020 at 14 h 58 min

J’observe que la période stimule le développement de l’ombre en soi afin que d’être révélé au grand jour à la conscience. Cet ombre qui cache notre propre lumière ou plutôt dans laquelle notre lumière se cache est à accueillir avec toute la déférence que nous accorderions à un invité des plus illustres et apprécié. Par cet accueil, nous laissons la lumière se révéler d’elle-même et faire son œuvre de réconciliation, de la dualité à l’unité en soi et dans le monde.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement