L’éclipse solaire du 21 juin 2020

L’éclipse solaire du 21 juin 2020 est un moment clé pour prendre conscience et ouvrir nos yeux sur ce qui nous aveugle : cette croyance que nous devrions poursuivre une direction à laquelle nous croyons dur comme fer. Profitons du Solstice pour jeter nos vieilles croyances dans le feu de la Saint-Jean et sautons joyeusement par dessus !

L’éclipse solaire du 21 juin 2020 est très forte ou précise devrait-on dire. L’alignement Terre Lune Soleil sur un même plan, qui produit les éclipses, est très précis, ce qui engendre une ombre complète qui traverse franchement la surface de la Terre de part en part.

Eclipse de Soleil du 21 juin 2020
Eclipse de Soleil du 21 juin 2020 – Source Wikipédia
  1. En Europe de l’Ouest, nous ne percevrons pas ou très peu l’ombre de la Lune de l’éclipse solaire du 21 juin 2020. Elle passera plus au Sud en Afrique et plus à l’Est, au Moyen Orient, en Inde dans l’Himalaya où elle atteindra son intensité maximale, puis ira en Chine. Cette animation de Wikipédia nous montre la trajectoire de l’ombre de la Lune sur la Terre.
     
    J’ai lu des choses qui nourrissent une forme de poésie spirituelle romantique autour de cette éclipse solaire du 21 juin 2020. Par exemple, la Lune éclipserait Vénus. La Lune se trouvera à plus de 25° de Vénus au moment de l’éclipse, elle ne la masquera pas, pas même d’un cheveu. Exerçons notre discernement collectivement.
    Alors qu’est-ce qui est remarquable dans cette éclipse solaire du 21 juin 2020 ?
    – D’abord, comme nous venons de le voir, elle est puissante, ce qui veut dire qu’elle représente un moment important dans notre perception des énergies d’évolutions collectives actuelles.
    – Ensuite, elle est concomitante avec le solstice d’été (et la fête de la musique).
    – Elle marque aussi un nouveau changement de stimulation des équilibres énergétiques.
    – Enfin elle est tonique, il y a une forte tension autour de cette éclipse.
    Nous allons essayer de décrire et de comprendre tout cela.
  2. L’intensité de cette éclipse solaire du 21 juin 2020 vient du fait qu’elle aligne, au degré près, notre énergie de vie et nos réactions émotionnelles, avec notre chemin de vie collectif. D’une certaine manière cela permet d’éclairer avec précision nos réactions émotionnelles qui sont reliées à des peurs de désorientation.
    Cette semaine, j’ai beaucoup évoqué cela en consultation, cela revenait souvent. Il y avait comme un besoin de comprendre et d’éclairer le début de ce nouveau cycle d’évolution collective pour ne pas nous laisser prendre par le miroir aux alouettes du besoin de direction et d’axe. Cela m’a permis de revenir souvent sur le sujet pour en affiner la compréhension avec mon expérience personnelle et celles des autres.
    Si vous me suivez depuis quelques temps, vous vous souvenez sans doute que j’ai rabâché un certain temps dans la période précédente, l’idée qu’il ne fallait plus s’accrocher aux vielles structures vermoulues.
    Maintenant, ce à quoi nous allons avoir tendance à nous raccrocher, ce sont nos buts anciens qui sont devenus obsolètes. Le déconfinement est un phénomène très intéressant à observer pour cela. On parle d’un monde d’après qui ne sera pas comme celui d’avant. Oui, mais en quoi ? Si nous poursuivons les mêmes buts et relançons les mêmes machines, en quoi le monde d’après sera-t-il différent ?
    Je rencontre des personnes, en ce moment, et j’en fait partie, qui se questionnent sur des choses à aboutir et qui résistent. Une formation, un déménagement, une vie de couple, une création… Nous sommes confrontés à une résistance dans la poursuite de nos objectifs.
    Voici un exemple personnel. Habituellement, je diffuse mes programmes de formation en mai. Cette année, je n’arrivais pas à poursuivre cet objectif. Cela coinçait. Après une séance d’accompagnement sur le sujet, il m’est demandé d’attendre 15 jours. J’avais l’impression que ce n’était pas sérieux, ni pour moi, ni pour mes élèves, de donner ces dates aussi tard. J’accepte, je lâche l’affaire, alors que je viens d’arrêter le travail en entreprise et que les formations sont d’autant plus importantes pour moi. Les 15 jours passent, je fais mes dernières sessions avec les 3 groupes d’élèves, et je comprends à la fin des 3 jours comment je dois redistribuer les cours et ateliers l’année prochaine. Tout devient évident et enthousiasmant, avec un programme qui me plait et que je trouve beaucoup plus mature et intelligent que ce que je faisais avant. Je vous en ferai part plus tard. Pour le moment, concentrons-nous sur ce qui s’est passé. Si je n’avais pas lâché sur l’idée de poursuivre ce que je faisais avant en l’augmentant, en allant plus loin, je me serais planté.
    En abandonnant l’idée de poursuive dans le même sens qu’avant, en acceptant la possibilité d’être pendant un temps totalement désorienté, perdu, sans direction claire, j’ai pu être réceptif à de nouvelles idées et de nouvelles possibilités, qui ont émergé et redonné une direction enthousiasmante à ce que je fais en formation.
    Cette éclipse, ou les jours qui l’entourent, cette période, que nous traversons, est propice à cet éclairage.
    Si vos buts vous donnent du fil à retordre, laissez tomber complètement la direction que vous suiviez. Mettez tout en pause un moment. Ecoutez ce qui se passe autour de vous, sincèrement, et ne vous remettez en mouvement que lorsque vous avez l’enthousiasme qui réapparaît.
    Si vous poursuivez un but sans joie et sans enthousiasme, ce sera aussi efficace que de chercher à faire un trou dans le béton avec une paille.
    Autour de cette éclipse solaire du 21 juin 2020, c’est cela que nous avons à faire. Tout lâcher sur nos anciens objectifs. Lâcher toutes les peurs liées au fait que nous serions inconséquents ou inconsistants si nous ne suivions pas un bon (vieil) objectif avec une détermination jusqu’au-boutiste.
  3. Nous allons passer le solstice d’été avec cette éclipse solaire du 21 juin 2020. Ce qui veut dire que nous passons le point de l’année 2020, de culmination de la Lumière sur l’ombre (dans l’hémisphère Nord), avec cette possibilité de mettre en conscience, d’éclairer nos peurs pour les abandonner maintenant. L’occasion est exceptionnelle. Dans 5 ou 6 mois, quand la Lumière va sérieusement décroître et la rudesse hivernale s’installer dans un climat social lourd, il sera beaucoup plus difficile de disposer d’un éclairage sur la fausseté de nos vieilles déterminations.
    Le passage du Solstice c’est celui où nous sommes le plus éclairés de l’année, (ou le moins selon notre hémisphère), où nous pouvons être baignés de Lumière pour prendre des décisions remplies d’amour et sans peur. C’est aussi le moment de la joie du feu de la Saint-Jean où nous chevauchons les flammes sans peur.
    L’ombre du moment, c’est la peur qui soutient une détermination à avancer péniblement contre vents et marrées dans la même direction. Cette obstination, c’est l’ombre qui cache la peur de changer d’axe, de revoir tout autrement, de changer le plan, le programme, le logiciel. Nous avons tous en nous ces parts d’ombre. Ce qui ne se fait pas dans la fluidité, la joie et l’enthousiasme, n’a peut-être plus lieu d’être sous cette forme.
  4. Nous entrons à nouveau, avec l’éclipse solaire du 21 juin 2020, dans un cycle essentiellement « Yin » ou lié à une énergie de principe féminin très majoritaire.
    Il n’y a toujours pas de stimulation des énergies « Yang » de la volonté. Elles reviendront quand nous nous approcherons du mois d’août. Quant aux autres énergies « Yang » qui nous permettent de nous projeter par les idées, elles sont en train de décroître.
    L’élan et l’action sont faiblement engendrés en ce moment. Nous lancer dans de nouvelles choses est encore compliqué. Nous pouvons plus facilement avoir une stimulation intellectuelle qui nous excite et nous redonne de l’enthousiasme, mais cela reste une énergie mesurée. D’une certaine manière, c’est très bien ainsi pour nous aider à traverser cette période en lâchant prise plutôt qu’en nous obstinant.
    Le mode de fonctionnement le plus important en ce moment est celui de la stimulation des liens, de la reliance. Il représente à lui seul la moitié de la stimulation des énergies du système solaire. Nous allons plus spontanément rechercher à nous retrouver, à nous relier, principalement sous deux modalités : les liens familiaux ou familiers, et les liens universels ou spirituels.
  5. Étrangement, ces énergies de reliance qui sont le plus souvent harmoniques entre elles, sont en tension pour cette éclipse solaire du 21 juin 2020. Le désir d’accroître, de voir plus large et plus grand, de s’élargir, de conquérir de grands espaces en se reliant à plus grand que soi, est en conflit avec la dynamique plus modeste de recherche de liens familiers et de protection entre individus. C’est comme si nous avions peur que des relations familières nous empêchent de voir grand ou qu’elles soient inconsistantes et nous réduisent.
    Cette même énergie de recherche de grandeur, de désir de conquérir ou de posséder des grands espaces connectés, est aussi en conflit avec notre besoin de poursuivre des buts et des objectifs forts. Cette fois ci, c’est comme si nous n’arrivions pas à concilier la concentration vers des buts précis avec le désir d’élargir notre territoire.
    En fait, pour ne pas rester dans le conflit, il nous faut passer par la compréhension, ou l’acceptation que ce qui est important pour nous dans ce désir de voir plus grand, d’agrandir notre connexion au monde, est d’abord celui d’élargir le sens de l’humanisme, de la connexion spirituelle et de la bienveillance. Lorsque nous relions nos objectifs à cela, alors la vacuité de certains de nos objectifs s’effondre, et nous pouvons retrouver l’enthousiasme dans les relations insignifiantes en apparence avec nos proches.

Petit à petit nous sortons du confinement. Lentement… Une personne en consultation m’a raconté qu’elle avait vu circuler sur Facebook une phrase du genre : « Quand je vois une personne seule dans sa voiture avec un masque, je me demande si elle s’endort seule avec un préservatif ? » Cela m’a fait beaucoup rire. N’y aurait-il pas dans cette blague l’expression d’un excès de prise au sérieux en nous ? Et quand nous nous regardons intérieurement, à quoi accordons-nous trop de sérieux en ce moment ? A notre personne ? A nos enfants ? Notre couple ? C’est cette même énergie à laquelle nous sommes hypersensibles en ce moment et qui nous fait vouloir rechercher une direction, qui peut parfois se transformer en une obéissance aveugle dans les directives. Soyons vigilants. Retrouvons la légèreté, la joie de vivre, la curiosité et enlevons nos œillères !

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Pleine Lune de juillet 2020 !

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

12 commentaires

Nath F 21 juin 2020 at 22 h 28 min

Merci Tristan; toujours très juste et éclairant! j’adore la blague! j’avoue que j’aimerais arriver à rire de voir ce « bal masqué baillonné géant » mais, cela me consterne pour l’instant de voir le niveau de soumission et d obéissance docile qui confine à la servitude, j’irai jusqu’à dire à la bêtise mais ce ne serai pas très bienveillant pour toutes ces personnes qui ont très peur et ne se posent aucunes questions, jusqu’à marcher en pleine forêt avec un masque (si si, je l’ai vu!!!). Certainement qu’une part de moi résiste à accepter que tout le monde n’a pas le même niveau de conscience ni d’information et une intransigeance assortie d’un manque d’indulgence à juger ces personnes. Trop de sérieux et une réelle inquiétude de voir l’acceptation muette d’une grande partie de la population à un grand cirque organisé. Impression d’être dans le Truman Show! Je cherche comment dédramatiser tout ça pour pouvoir enfin en rire et me détendre…si tu as une idée, je suis preneuse!

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 25 min

Une idée simple, regarde dans ton thème ce qui se passe en Sagittaire / Gémeaux, quelle astres, points, maisons sont concernées… et concentre ton énergie sur l’appel du Gémeaux. Quelle expérience il appelle chez toi? Comment tu la refuses ou l’intègre?

Répondre
Cindy 21 juin 2020 at 10 h 00 min

Bonjour,

J’ai lu votre article hier soir avant de m’endormir et j’ai rêvé cette nuit « que j’avais perdu ma voiture et que je ne la retrouvais pas ». En analysant ce rêve ce matin, je m’aperçois que ça correspond tout à fait à l’énergie de cette pleine lune que vous expliquez : « signe de désorientation ou de stagnation dans la réalisation de vos objectifs. Indique aussi que vous sentez que vos buts et objectifs personnels sont perdus ».
Actuellement, je fais une formation dans l’espoir de créer ma nouvelle activité professionnelle afin que ça me corresponde davantage. Alors je vais bien suivre vos conseils ! Lâcher-prise, patienter, laisser émerger les nouvelles idées et suivre ma joie, ce qui m’enthousiasme réellement.
Merci beaucoup pour ces compréhensions.
Belle journée !

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 27 min

Avec plaisir. Ne lâchez pas votre formation de manière dogmatique. Mais peut-être, prenez de la distance par rapport à la tension que vous avez pu mettre sur votre objectif.

Répondre
armelle1048 20 juin 2020 at 23 h 14 min

Merci Tristan, ça me manquait ces derniers temps de ne pas vous/te lire. J’étais désorientée, et je le suis encore : Je cherche absolument une relation amoureuse standard, simple et tranquille et on me remet devant une relation moins conventionnelle avec un peintre à 250 km de chez moi, mais pleine de joie et de créativité, ce qui est tout à fait ce que j’ai envie de vivre et partager et  » très nouveau en moi « . Donc si je lis votre texte, je lâche mes objectifs directifs et je vis cette relation tant que j’en ai envie. Avec tout l’enthousiasme qu’elle me donne !

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 30 min

Exactement ! C’est parfait, de la joie, de l’enthousiasme, même si cela ne peut prendre la forme du parfait objectif de vie de couple.

Répondre
Anne Lise 20 juin 2020 at 20 h 07 min

Merci, éclairant sur cette peur connue de moi et qui re émerge en ce moment, Et sur le besoin de lâcher certains sujets alors même que je voudrais tant m’y accrocher.
Merci Tristan

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 30 min

Avec plaisir Anne-Lise ! Bises

Répondre
Laurence 20 juin 2020 at 19 h 21 min

Merci beaucoup une fois de plus pour cet éclairage. Bon solstice à vous

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 31 min

Merci !

Répondre
SYLVIE 20 juin 2020 at 19 h 02 min

Bonsoir TRISTAN…
Petit clin d’oeil si vous avez du temps pour commenter ce que cette « jolie » éclipse peut faire à une petite CANCER 2° NOEUD NORD CANCER 2° avec un petit MERCURE à 29° DES GEMEAUX s’il vous plait ! sur un thème de naissance ? pas mal ein ?!

Répondre
Tristan 24 juin 2020 at 15 h 32 min

Que du bien vu qu’elle se passe sur votre conjonction en Cancer. Laissez-vous appeler. A bientôt Sylvie.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement