Témoignage : clore une consultation

Il y a quelques années j'avais fait une consultation d'astrologie à une personne qui était thérapeute depuis de longues années que je voyais en tant que tel. Vers la fin de la consultation, je faisais comme j'avais pris l'habitude de faire : je demandais à la personne "Comment vous sentez-vous ?". La consultation finit sur un échange autour de cette question. Plus tard elle me rappela ce moment en me disant qu'elle avait apprécié la manière dont j'avais clos la consultation.

Pour moi c'était naturel. Je ne me suis pas rendu compte de ce que je faisais réellement. Cette semaine j'ai pris conscience de ce que je faisais et pourquoi. J'ai reçu un témoignage qui parle de ma façon de clore une consultation que vous pourrez lire ci-dessous. Et d'autre part j'ai reçu des personnes très affectées qui ont beaucoup évacué et avec l'une d'elle, la compréhension de la nécessité de clore ainsi m'est apparu évidente.

En fait, l'astrologie ouvre, comme le reiki, une porte sur l'intimité, l'âme de la personne, son intérieur, son énergie... Demander pour finir à une personne comment elle se sent, est en fait un petit rituel qui  permettait de s'assurer que la personne ne part pas en vrac, que la consultation ne la laisse pas dans une déstabilisation. C'est un moment où on ne soulève plus de nouvelles questions, on prend le temps de ressentir pour reprendre son espace. Eventuellement on revient sur les questions qui ont perturbé pour les replacer dans une perspective douce et rassurante. Finalement, comme le questionne ce témoignage, l'astrologie est peut être un soin?

Vous ne m'avez pas demandé de vous faire un "compte rendu" de la consultation et c'est spontanément que je le fais. Surtout, parce que j'ai été surprise de vous entendre me demander comment je me sentais à la fin de l'entretien... C'est une question qu'on s'attend à recevoir après un soin, pas après une consultation d'astrologie...

Mais en fait, elle tombait bien à propos... Car quoi de plus gratifiant que de s'entendre dire qu'on est sur son chemin de vie? Voir qu'on avance sur la bonne route? Même si ma petite voix me le faisait sentir, les doutes et les interrogations étaient là. N'est-ce pas l'éternelle question? Suis-je sur le bon chemin?  Et la réponse est tombée à la
fin de la consultation comme un cadeau. Et là, les doutes s'estompent et la confiance s'installe. Et oui, je me suis sentie très légère et très bien. Comme un baume au coeur. Je me sens pleine d'allégresse pour poursuivre ma voie. Et pourtant, tout n'était pas gagné. J'avais pensé et réfléchi à cette consultation, en bref, je l'avais un peu préparée.
Car plus je me rapprochais de la date fatidique, plus je lisais les commentaires profonds que l'on retrouve sur votre site, et plus je ne me sentais pas à la hauteur... Une heure et demi de téléphone... Et puis, l'entretien a commencé et tout s'est passé fluidement (pas de long silence!!!). On est allé à l'essentiel (je dirais même à l'essence ciel) tout en survolant et comprenant les blessures d'enfant. Une vraie conversation avec vos éclairages, votre écoute et votre sensibilité.
Un chaleureux merci.
M.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Témoignage : clore une consultation — 17 commentaires

  1. Bonjour Tristan,
    Je partage tout à fait votre manière d’envisager une consultation astrologique et notamment comment la clore.
    Ce point me paraît fondamental : demander au consultant comment il se sent, c’est admettre qu’on est pas tout puissant, qu’on a pu involontairement le « remuer » dans ses émotions, il me semble qu’il s’agit d’une marque de respect très importante.
    Bien à vous
    Eliane

  2. Les commentaires pour la lunaison du 28/11 sont fermés..
    Ben, qu’a cela ne tienne, je vais le mettre là.
    Dis, c’est quand qu’on respire..? Qu’on se détend?
    C’est quand???

  3. Tristan vous m’avez demandée d’écrire psychothérapie et astrologie mais vous êtes déjà psychothérapeute car c’est toujours ainsi que tout bon psy doit clore la consultation de manière à voir si le client est ok.
    Je comprends mon intérêt à votre travail .

    • Merci Catherine,
      C’est gentil ce que vous me dite là et ça me touche. Je n’ai pas été formé ainsi quoi que je lisais Freud à 17 ans… Jung plus tard, Alice Miller… Finalement, je suis peut-être un peu psy un peu sur les bords…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *