Qui a tort qui a raison, le diagnostic en astrologie

Une question a récemment été posée sur ce site. Elle est importante pour moi car elle touche la question du diagnostic en astrologie. J'y réponds par un article. Voici la question.

Devant une personne , à partir de sa carte du ciel , vous énoncez un état des lieux , vous avancez un diagnostique et vous proposez des conseils voir des solutions .
La personne en face ne se reconnaît pas dans l’état des lieux , conteste le diagnostic et discute les conseils et les solutions .
Qui a raison , qui a tort ? Qui est dans le vrai , qui est dans le faux ?

"Qui a raison , qui a tort ? Qui est dans le vrai , qui est dans le faux ?" Pour moi, les deux peuvent avoir tort, les deux peuvent avoir raison. Les deux ont la responsabilité de l'authenticité de la consultation et de ce qui s'y passe. Les astrologues peuvent faire des diagnostics très mentaux, des sur-interprétations, des projections mentales à partir de leur vécu, des jugements sur des situations qu'ils ne comprennent pas ou n'acceptent pas eux-mêmes... Les consultants peuvent de leur côté s'enfermer dans un déni face à une vérité difficile à voir ou à entendre et s'inventer des justifications en béton pour démontrer par A + B que ce qu'on leur raconte n'a aucune réalité dans leur vie. Il est très subtile d'entrer dans une information astrologique et de comprendre en quoi elle prend corps dans notre existence.  Il est important pour l'astrologue de laisser la subtilité s'exprimer sans essayer d'imposer une vision de l'expérience au consultant. Il est important pour le consultant d'écouter l'écho de ce qu'on lui dit dans sa propre vie.

Je vais illustrer la subtilité de cet échange avec un exemple que je tire d'une consultation récente. Je dis à une personne qu'elle est en ce moment dans une période où la vie se focalise sur ses gains, ses avoirs, son argent (Noeud Nord en Maison II). Cette focalisation lui demandera probablement de changer un mode de fonctionnement lié à l'argent à cause de perturbations émotionnelles (Noeud Nord en Scorpion). Dans cette période, il sera important pour elle d'être intègre, juste dans les histoires liées à ses biens  (Saturne dans sa maison II en Scorpion). Cela c'est le diagnostic astrologique assez objectif. Et pas très glamour... Mais il faut partir de quelque chose comme cela.

Cette façon de s'exprimer reste assez floue et peu concrète et on a souvent besoin d'exemples, alors je cherche à illustrer avec une application possible dans le quotidien de cette configuration. Je propose "Cela pourrait être une nouvelle manière de gagner de l'argent qui change et blablabla..." Mais la piste ne donne rien et la consultante se met à parler d'autres choses qu'elle vit en rapport avec son argent. Elle parle de quelque chose qui la touche et lui demande de changer son fonctionnement pour préserver ses biens. Elle évoque un problème avec de l'argent qui lui appartient qui est bloqué et qu'on lui ponctionne pour des raisons injustes. Ca y est, on y est ! C'est le sujet. On est bien sur le diagnostic et il colle à l'expérience de vie réelle. On peut commencer à travailler pour comprendre comment gérer la situation, qu'est-ce qu'il est intéressant de faire ou pas pour vivre mieux la période. On peut approfondir l'importance de son intégrité par rapport à ses biens et le fait que si elle ne "défend" pas son territoire de manière intègre, une autorité extérieure s'en prend à ses biens. C'est un beau schéma parfait de Saturne en Scorpion en maisons II. Les clés de résolutions arrivent.

C'est comme cela que ça marche. Poser un diagnostic tout seul dans son coin et proposer des solutions ne fonctionne pas. Il doit y avoir un échange. L'astrologue exprime une énergie particulière, le consultant identifie la forme que cela prend dans sa vie. Sans cet échange, on bidouille dans le mental, on fabule, on se masturbe intellectuellement sur des conjectures astralo-mystiques qui ne veulent rien dire et n'apportent aucune aide dans la vie de tous les jours.

Alors quand on se trouve devant une telle situation, quand la personne ne reconnaît pas ce que l'on dit d'elle-même, les deux personnes ont intérêt à se demander intensément si il n'y a pas une part de déni d'un côté, une part de projection et de jugement de l'autre. Une fois que le consultant a fait son petit tour sur lui-même, et s'est assuré que non, il n'est pas dans un déni mais devant une explication qui ne lui correspond pas, il est important de remettre en cause l'astrologie ou l'astrologue et d'affirmer que cela ne lui correspond pas. Idem pour l'astrologue, une fois qu'il a fait sa remise en question, il est important qu'il ne se laisse pas déstabiliser par un déni.

L'astrologie ne peut pas deviner les événements de votre vie avec une grande précision. Un astrologue qui devine avec trop de précision ce qui vous arrive en lisant votre carte du ciel fait en fait de la voyance. On ne peut pas objectivement donner une précision fine sur un événement avec une étude astrologique. Une configuration peut prendre mille formes que l'on ne connait pas et qu'il serait illusoire de croire pouvoir cerner un jour. Quel savoir serait assez grand pour contenir la connaissance de toutes les combinaisons d'expériences humaines possibles ? Quelle tête serait assez intelligente pour les identifier sans se tromper ?

L'astrologie donne un schéma assez grossier du type d'expériences de vie que vous vivez. Ce qui est déjà énorme quand on est dans le brouillard. C'est le consultant qui connait les événements de sa vie et peut s'aider du schéma de l'astrologie pour mieux comprendre comment cette énergie prend forme dans sa vie. Une fois qu'on a vu quelle expérience colle à quel schéma, l'astrologie offre des clés pour comprendre comment vivre au mieux la situation, la sublimer, la vivre sans souffrir...

Une consultation ne peut être bonne que si les deux s'impliquent. Un diagnostic n'est juste que s'il s'en tient à l'essence des choses en évitant d'affirmer quelle forme prendra ce schéma. Un diagnostic n'est utilisable que si le consultant fait l'effort d'identifier dans sa propre vie de quel problème d'argent on parle, de quel problème d'autorité on parle, de quel problème d'insécurité on parle... sans se défiler derrière un "Non je ne vois vraiment pas de quoi vous voulez parler..."

Quand il n'y a pas d'accord, pas de concordance entre ce que l'astrologue peut indiquer et ce que la personne veut voir, il ne se passe rien ou presque. C'est soit un déni du consultant, soit une mauvaise lecture de l'astrologie par ignorance ou par excès de précision sur les événements de la vie de la personne. Dans ce cas n'hésitez pas à dire que vous ne vous sentez pas concerné par ce qu'on vous raconte.

Remettez en question sans parti pris. Remettez en question l'autre, et vous-même.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Qui a tort qui a raison, le diagnostic en astrologie — 24 commentaires

  1. Bonjour

    Je suis nouvellement connectée et j’ai trouvé par erreur comment laisser un commentaire. Je ne suis pas habituée au forum. Y’-a-til une description quelque part ou un conseil à me donenr s.v.p. ?

    Merci

      • Bonjour Tristan
        En fait l’ABC si vous avez le temps ou une référence pour que je puisse me documenter. Comment me retrouver parmi les rubriques? Je n’ai sans doute pas placer ma question au bon endroit?Techniquement comment interagir? Comme je suis du Québec y-a-t-il des temps propices où suivre le forum en direct?
        Un peu de tout ça.
        Je voulais débuter des cours d’astrologie cet automne et je n’ai pas pû . En découvrant, votre site et le forum, j’ai beaucoup aimé l’approche et j’ai pensé que d’ici à ce que je puisse débuter une formation, ce serait une bonne façon d’acquérir des clés pour faire des liens dans les connaissances acquises comme autodidacte depuis des années.
        Merci à vous

        Merci beaucoup

        • Bonjour Danlang,
          Pour le moment, le site fonctionne principalement sur les commentaires des articles et des pages. Si vous voulez poser une question sur un astres, une maison, un signe… allez dans la rubrique Découvrir et vous trouverez les sous-rubriques qui correspondent à ce que je viens de citer. Sentez-vous libre de poser des questions. Ensuite, il y a les articles que je pose régulièrement sur les lunaisons. Là aussi, sentez vous libre de questionner. Pour le forum auquel vous vous êtes inscrite, je l’animerai plus tard je pense dans une démarche particulière.
          Voilà, vous avez les clés, j’espère bien sortir un premier livre en 2013, ce sera une première approche pour votre formation si ce site vous parle.
          A bientôt

  2. Bonsoir Tristan,
    en tant que psychanalyste je trouve votre discours éthique comme tout bon psychothérapeute devrait être.
    Pour moi l’astrologie avec cette éthique est complémentaire pour quelqu’un qui cherche véritablement son être, une bonne écoute avec une ouverture du coeur , un bon transfert dans un travail de partage. Tout ce que je lis ici ressemble à ça.
    Je comprends mieux pourquoi j’insiste pour un rendez vous.
    Merci au prochain rv

    • Merci Catherine,
      Vous êtes psychanalyste ! J’apprécierais beaucoup un texte de votre part si vous vous en sentez l’envie, sur la psychanalyse et l’astrologie. À bientôt pour ce rdv donc tant repoussé par mégarde, encore mille excuses attendu. 😉

  3. Bonjour,
    Merci pour ces articles. Faites-vous un lien entre l’enneagramme et l’astrologie ? L’enneagramme est un outil très puissant que tout le monde devrait connaître. Etudier ces parallèles pourrait faire l’objet d’un article très fin et très éclairant.
    Bonne journée

    • Berrine,
      Non je n’ai pas relié les deux. Les systèmes astrologique, enneagramme, numerologie… ont des approches systémiques différentes et s’il est intéressant de les étudier pour soi, il peut être confisant de les rapprocher. J’évite de me disperser.

  4. Bonjour, alors je vais me permettre un peu de scepticisme bien que croyant a l’astrologie et qu effectivement il faut toujours prendre avrc prudence un thème ! Mais nous avons vécu tous dans nos expérience personnelles des thèmes qui ne correspondent pas du tout a la personne … La on se dit comment est ce possible … Cas typique d un lion ascendant lion totalement soumis et victime tout au long de sa vie des autres en tant qu individu soumis … La question s est alors posée différent l heure et le la date de naissance était elle bien exacte … Car cette personnalité n avait franchement rien de lion … L astrologie est une aide mais ne pas non plus croire que systématiquement l astrologue trouvera des réponses même en cherchant … Et la je vais m attirer les foudres mais il y a aussi une part d auto persuasion surtout chez les personnes vulnérables … L astrologie ne doit être qu un guide de sagesse et d une meilleure connaissance de soi avant tout …

    • C’est sur que dans un cas pareil on se pose des questions et il faut toujours se rappeler cette notion de base qui est la fragilité de l’information sur les coordonnées de naissance. L’auto suggestion est aussi une réalité dont il faut tenir compte. C’est pour cela qu’une consultation doit être une démarche prudente et humble.
      Maintenant, un lion ascendant ascendant lion a de bonne chance d’avoir le soleil en XII. Était ce le cas ? Il ne faut pas réduire tout a un seul élément.
      Pour travailler sur votre scepticisme je vous conseille d’étudier les statistiques et l’astrologie et de faire quelques centaines d’études personnelles, cela permet de prendre du recul et de dégager les éléments qui fonctionnent de ceux qui sont très interprétatifs et sujet aux autosuggestions ou surinterprétations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *