Présidentielle 2012 : Dominique Strauss Khan

dsk-et-anne-sinclairIl n’est plus dans la course présidentielle, mais son thème est intéressant. Je l’avais préparé avant que ses frasques ne fassent grand bruit. Et j’avoue que je n’aurais pas imaginé ce qu’il se serait passé. Je ne cherche pas dans l’astrologie à prédire les événements du futur, mais à comprendre ce qui constitue un être.

DSK sait exercer ses responsabilités en bon économe. Il l’a prouvé dans ses fonctions, et cela ressort dans son thème. Il a une responsabilité individuelle orientée dans le domaine des biens matériels qui fonctionne naturellement avec son positionnement social fort (Saturne en maison II en Lion est trigone au Soleil en maison X).

Chez DSK, le besoin de trouver sa place dans le monde à travers une position sociale importante est très fort, quasi existentiel (Mars, le désir, se trouve dans le signe de l’affirmation de soi, le Bélier et dans la maison du positionnement social, la maison X). Dans son thème, tout le pousse à s’affirmer dans son masculin dans une position sociale puissante. Sa vitalité et son énergie sont orientées vers cette expérience (Soleil en maison X), sa sensibilité aussi (Vénus en maison X) et son évolution personnelle tout au long de sa vie est aussi marquée par le besoin d’affirmer une position sociale forte (Nœud Nord en maison X).

Cette recherche de position sociale forte n’était pas une évidence à la naissance pour DSK. Tout le pousse vers ce chemin, mais il s’agit pour lui d’un chemin de vie et non d’un acquis naturel. Le thème de DSK montre à la base une difficulté à quitter le monde rassurant du foyer, un besoin d’être protégé par une structure familiale ou une femme (Nœud Sud dans la maison du foyer et de la mère en IV). Il avait aussi au départ de son existence, une  trop forte sensibilité à l’opinion et au besoin des autres auxquels il concède beaucoup de ses envies personnelles (le Nœud Sud est en Balance). Je me souviens de cette image récente de lui serrant la main de Sarkozy sur le perron de l’Elysée, il avait l’air d’un petit enfant tout penaud qui se donnait une fausse consistance par des attitudes maladroites. Cette image symbolise pour moi ce manque et ce besoin d’affirmation de soi qu’il a dans le fond, et qui provient d’un état infantile resté latent, d’un besoin d’être rassuré.

Pour DSK, l’accession à de hautes fonctions, la prise de position importante dans la société est une évolution naturelle, un défi qui doit l’amener à s’émanciper d’un foyer ou d’un besoin maternel protecteur pour le mener vers une maturité d’homme.

Cette évolution est troublée chez lui par plusieurs points. D’abord, son rapport à la mère et à la femme maternelle, celle du foyer qui élève les enfants (la Lune en astrologie), est marqué par un profond manque de discernement (la Lune Noire, se trouve conjoint à la Lune). Ce point est important. Son évolution nécessite un détachement du maternel pour aller vers la mise en place d’un état d’homme par une prise de position sociale forte. L’absence de discernement sur la femme et la mère le handicape pour lâcher prise sur son besoin maternel. La Lune, dans sa maison du savoir, des connaissances et des hautes études, le prédisposait à avoir des femmes/mère qui ont une influence morale conséquente sur lui. L’image maternelle et féminine est donc chez lui une image d’autorité morale et de protection dont il a du mal à s’émanciper pour exister en tant qu’homme.

L’autre point concerne sa légitimité. Autant chez Sarkozy, la légitimité est forte dans son sentiment d’être à sa place au top des positions sociales (Jupiter en X), c’est un petit César en puissance, autant chez DSK, lorsqu’il prend une position sociale forte, il se trouve dans un conflit de légitimité (Jupiter carré avec le Soleil, le Nœud Nord et Mars en X). Ce conflit chez DSK, met en cause le fait qu’il jouit d’une légitimité forte obtenue par ses contrats de vie, contrat de travail, contrat de mariage (Jupiter est dans la maison des contrats et des associations, à l’endroit le plus fort de cette maison, sur la cuspide)… Ces contrats, soutenus par les femmes maternelles (Lune sextil Jupiter) le protègent et il le sait. En utilisant cette protection pour développer sa légitimité il se réduit à son besoin de protection maternelle et il entre en conflit avec son évolution personnelle et sa position sociale. Plus précisément, quand il se sent dans une forte position sociale, il vit un conflit de légitimité qui met en cause son désir (chez un homme Mars en Bélier évoque un désir sexuel fort), son évolution (Nœud Nord), sa vitalité (Le Soleil) et sa sensualité (Vénus).

Ce qu’il a probablement sous-estimé et sous-estime encore dans son attitude, c’est que sa fière personnalité (ascendant en Lion) est marquée par la nécessité de se remettre en question au risque de se faire détruire. (Pluton en Lion dans la maison de la personnalité est carré avec son Soleil).

DSK a un thème qui nécessite, que, lorsqu’il accède à des positions sociales élevées, ce qui fait partie de son chemin de vie, 1- il se détache du féminin maternel et cesse d’en rechercher la protection 2 – qu’il accepte de remettre en question l’orgueil de sa personnalité et 3 – qu’il reconsidère la légitimité de ses désirs, de sa vitalité et sa sensualité.

Son manque de discernement sur la femme, son besoin de protection ou de soutien maternel et la force de son désir ne sont probablement pas étrangers à ses excès ses et abus sur les femmes. D’un côté il cherche à s’émanciper des « mamans », et de l’autre il utilise encore leur soutien pour préserver sa légitimité. Il y a chez lui une confusion explosive sur le féminin et le maternel dominé par le désir la sensualité et le pouvoir.

Il y a beaucoup de grands hommes qui ont dans leurs thèmes, des aspects de conflits assez forts comme DSK. C’est d’ailleurs souvent le moteur de grandes réalisations. Ce qui fait d’eux des grands hommes, c’est la conscience qu’ils ont mis à comprendre leurs conflits intérieurs et à les transcender pour construire une nouvelle vision de leur vie, de la vie, une vision plus juste, plus grande et plus belle que les limites de leurs difficultés personnelles. A chacun de juger.

PS : Malgré le dégoût que pourrait susciter cet homme, j’ai choisi de mettre, comme pour les autres personnages politiques, une photo de lui qui ne soit pas dégradante, mais représente ce qu’il est au regard de ce que le thème m’en dit. J’ai choisi cette image de lui car elle le montre, dans ce double portrait, dans une position qui me semble parfaitement illustrer son rapport au féminin maternel. C’est Anne Sinclair qui, malgré tous les efforts de DSK (légèrement devant, chemise sensuellement débraillée, regard charmeur…) occupe la place dominante avec un regard et une posture qui fixent l’objectif et captent l’attention. Elle se positionne comme le pilier. DSK apparaissant comme un compagnon qui se colle à elle, légèrement devant elle pour affirmer sa domination, mais en réalité, il s’adapte à sa posture alors qu’elle est parfaitement centrée et droite dans la sienne.

dominique-strauss-khan-25-04-1949-11h10-neuilly-sur-seine

 

 

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Présidentielle 2012 : Dominique Strauss Khan — 12 commentaires

  1. Le monde change lentement, mais surement et c’est une très bonne nouvelle.
    Malheureusement on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs…
    Les transits actuels ne sont pas faciles mais je pense qu’ils sont porteurs d’espoirs.

    J’ai entendu des analyses astrologiques désastreuses sur le thème de DSK…Certains astrologues mêlant leurs désirs inconscients à leur interprétation.

    Difficile de rester dans l’analyse sans jugement…

    Le portrait que tu fais de DSK prouve que c’est tout à fait possible, merci Tristan !

    • Merci Marie, j’ai aussi lu un peu tout et n’importe quoi sur son compte. Une astrologue qui a pignon sur rue assurait qu’il ne s’en sortirait pas en se basant sur des transits, j’ai l’impression que l’actualité la contre dit. Je pense qu’il faut être très prudent avec les prévisions en astrologie et que de toute façon, l’astrologie ne sert pas à faire des prévisions, mais plutôt à comprendre le sens de ce que l’on vit.

  2. Merci pour cette longue réponse Tristan.
    Pour DSK je n’ai pas dit que je le croyais innocent … mais qu’on l’a tout de même piégé.
    Et surtout que cette affaire était monstrueuse d’inconvenance publique.
    Certain diront que la transparence est bienvenue, mais ce n’est pas ce que j’appelle de la transparence, l’hypocrisie de nos aïeux a évolué vers une information scandaleuse.
    Merci également pour les encouragements à travailler toujours pour un monde meilleur.
    Avec preuves à l’appui de nos progrès vers un monde plus humain.
    Je te souhaite, et ne doute pas, que ta petite famille vive en paix dans le doux bonheur.
    *DoMica*

  3. Bonsoir Tristan,
    Merci pour ce poste courageux, dans cette affaire j’ai été indisposée par le tapage médiatique … c’est honteux, je n’ai pas d’enfants en bas âge et j’en suis fort aise.
    Dans ma jeunesse le journal TV parlait tous les jours de la famine en Afrique et de l’holocauste, avec des images insoutenables mêmes en noir et blanc.
    Aujourd’hui j’ai 54 ans et nous revoyons les mêmes images. Le monde stagne …
    Je veux juste témoigner de ma sympathie pour DSK,
    Neptune IV en Balance (sextile Pluton) augmente encore le malaise de la Lune noire, et il se trouve que Neptune est mon ami, j’aurais aimé que DSK ai pu « l’intégrer » (jargon astrologique n’est-ce pas).
    Ses ennuis légitimés par sa personnalité que tu as bien décrite, ont une source obscure. Pour ceux qui seraient surpris de mes propos, Jacqueline Bousquet dit quelques mots dans sa conférence du 25 Juin dernier (visible sur le net) : il a été piégé, ce qui est mon sentiment profond. J’aimerai que la lumière se fasse … ce qui permettrait au monde de s’indigner sur autre chose que les sordides affaires de moeurs qui font en permanence la une des infos.
    Je précise que DSK avait eu une cover girl cette nuit là, de 1h à 3h du matin …
    On a profité de ses faiblesses … c’est tout ! et je n’en dirai pas plus, en fouillant le net on trouve de bons articles.
    Bon W.E. Tristan.
    *DoMica*

    • Je ne pense pas que le monde stagne. Il avance, lentement mais il avance. Quand j’étais enfant le monde était divisé en deux et nous pouvions craindre qu’une pluie de bombes nucléaires s’abattent sur nous. Mes
      enfants ne connaissent plus cette sourde et lourde menace.
      Il existait un pays oú les noirs et les blancs étaient séparés par des lois racistes. Il n’existe plus.
      Il y avait un demi continent appelé Amérique du Sud qui n’était fait que de dictatures atroces. Elles ont disparues pour la plupart. La Chine qui représentait un continent et 1/5eme de la population mondiale était hostile a l’occident. Elle l’est beaucoup moins.
      Dans mon pays on punissait les crimes par la peine de mort. Elle a disparue…
      Mes enfants ne connaissent pas tout cela et ne le connaitront que dans les manuels d’histoire. Je ne pense pas que le monde stagne. Il évolue et je le préfère tel qu’il est à tel qu’il était. Aussi imparfait soit-il encore.
      Nous devrions, je pense, accepter que notre génération ne verra pas un monde parfait, mais devra y travailler encore pour les générations futures sans voir les fruits de ses rêves se réaliser.
      Pour moi, le vrai courage, c’est d’accepter cela et de continuer d’améliorer le monde à sa façon en sachant que l’heure n’est pas encore
      venue qu’on nous en remercie, ni qu’on se lève un matin dans le nouveau paradis sur terre.
      Je discutais avec mes filles ce soir des atrocités que les hommes se font les uns aux autres. Elles étaient choquées d’apprendre que la torture existait encore. Oui cela existe encore. Et il y a quelques siècles à peine, elle s’exécutait en place publique. Nous avons évolué, nous avons honte de la torture, c’est dégradant et cela se pratique en secret dans les caves aujourd’hui. Voilà le degré de nos progrès. Mais c’est énorme quand même. Il y a 450 ans, c’est pas la famine qui aurait fait la une des journaux, mais l’écartèlement de Ravaillac en place publique. C’était ça l’actualité de l’époque.
      Nous sommes encore archaïques et barbares et nous oeuvrons à nous civiliser et à ne plus l’être. Une poignée d’homme je crois, plus nombreuse, travaille dans ce sens en abandonnant l’illusion que le monde merveilleux des bisounours sera leur récompense personnelle. Ils travaillent aujourd’hui pour les générations futures et avec leurs consciences d’aujourd’hui.
      J’ai trois enfants, et je suis heureux pour eux de ce que le monde lentement devient. J’y travaille avec encore plus d’ardeur et d’amour.

      En ce qui concerne DSK, rien ne me porte à croire qu’il soit innocent. Mon ressenti personnel est plutôt qu’il ne se contrôle pas et utilise sa position dominante pour abuser. Mais ça c’est mon opinion d’homme, avec mes petites infos personnelles sur le sujet.

      Je n’utilise pas l’astrologie pour accuser, pas plus que pour disculper. C’est le travail des juges. C’est dans cet espace de compréhension sans jugement que l’astrologie devient intéressante, quand on l’utilise pour comprendre sans se laisser emporter par ses jugements personnels. Cela tempère et éduque notre barbarie qui voudrais tout de suite punir sévèrement ou bien disculper sans comprendre, pour soulager nos pulsions, emporter par nos partis pris. Soit on s’identifie à la souffrance des victimes, soit on s’identifie à la souffrance de l’accusé.
      Mais on prend partie sans comprendre vraiment, sans éduquer nos pulsions primaires.
      Essayez d’utiliser l’astrologie avec cette profondeur, recherchez l’absence de jugement et branchez vous uniquement sur le potentiel de l’individu sans juger de ce qu’il en fait, vous verrez que l’astrologie pourra devenir un outil respectable qui participera à rendre le monde meilleur.

  4. Qui peut dire d’une personne qu’elle est ou toute bonne ou toute mauvaise?Les Humains sont justement un savant mélange de tout ça, et c’est justement la paticularité de l Humanité. Ton analyse est juste, Tristan:tu expliques simplement.

  5. C’est un intéressant portrait pour tous les aspects que tu décris, et je trouve aussi la photo bien choisie, on peut même y voir un regard d’enfant à côté de sa maman.
    Je trouve réellement tes synthèses assez bluffantes, je me dis que c’est un vrai outil y compris pour une personne « non-public ».
    Je lance une idée comme ça, je trouverais assez géniale que tu proposes après un travail avec une personne sur un point de son thème et qui en éprouverai l’envie un sorte de synthèse ( toujours difficile d’écouter, de mémoriser, d’être objective dans sa compréhension pendant une séance) .. en tout cas moi ça me parle ( je dis ça mais ça doit prendre un certains temps d’arriver à un tel condensé)

  6. blockquote cite= » Son manque de discernement sur la femme, son besoin de protection ou de soutien maternel et la force de son désir ne sont probablement pas étrangers à ses excès et abus sur les femmes  »
    Qu’en termes choisis et euphémiques les choses sont dites !!…. Je dirais que ce portrait est quasi condescendant face aux faits, aux mensonges chroniques qui ont émaillés sa vie de prédateur… J’eus aimé une analyse de la volonté de pouvoir, de puissance et de domination qui se trouve dans ce ciel…où la fin justifie les moyens. Le maitre de la maison 8 en maison 12 me semble important.

    • Bonjour Arkane,
      Mon approche de l’astrologie a toujours été de la mettre au service de la compréhension de l’être humain, pas de m’en servir pour juger leurs actes. Et encore moins a posteriori.

      J’ai souligné dans le portrait de cet homme, le manque de discernement dans le rapport aux femmes, le besoin de position sociale dominante, l’absence de remise en question personnelle, le sentiment de légitimité exagérée et les conflits personnels que cela engendre. Si vous pensez que quelque chose, en dehors de sa propre conscience personnelle, le prédisposait de manière certaine au mensonge, à la tromperie, au viol ou à quelque atrocité que ce soit, avérée ou non, et que l’analyse du thème pouvait prédire à coup sûr de tels agissements, alors je suis impatient de lire cette analyse.
      Personnellement je ne crois pas que l’astrologie puisse affirmer avec certitude qu’un être agira en bien ou en mal dans sa vie en fonction de son thème. Les astrologues n’ont pas le pouvoir de juger de la vie d’un être. Et l’astrologie n’a pas ce pouvoir non plus. Pour moi l’astrologie peut indiquer les conflits qu’un individu va rencontrer, quelles tensions il va devoir surmonter, quels types de personnages de sa vie vont le chambouler, l’influencer… On peut comprendre la nature et la sévérité des conflits, mais prédire si cette âme là aura la force de caractère de sublimer ces conflits ou pas relève d’une mystification de l’astrologie.

      Alors quel est l’intérêt de faire une analyse à décharge ? Dsk aurait pu mieux utiliser le potentiel de sa naissance, non ? Affirmer le contraire ne serait-il l’avoir condamné dés la naissance? Qui serions-nous pour condamner un être à sa naissance, à la seule vue de son thème astral?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*