Plus sur la conjonction Soleil Saturne de cette pleine Lune

Un commentaire sur l’article sur la pleine lune a soulevé une question qui mérite un complément de ma part.
J’ai décrit principalement le travail de Saturne comme étant celui de remettre en question notre autorité qui peut être abusive.
Le climat actuel et la position de cet astre dans le signe du scorpion m’invitaient à mettre l’accent sur cet angle pour soulever cet état général de contestation et de remise en question des positions d’autorité. J’ai eu confirmation de cela avec la lettre des PDG des entreprises du CAC 40 parue dans la presse ce week-end et qui font un genre de recommandation-ultimatum au gouvernement et à notre président.
Il y a bien aujourd’hui une fronde qui se soulève contre les autorités.

Mais cela ne veut pas dire que pour chacun, le point de départ soit un abus sur les autres. L’autre facette du miroir peut être d’avoir accepter un abus sur soi sans rien dire. Et là, la conjonction SoleilSaturne se manifeste par un excès d’autorité subie sur soi-même.

Je n’ai pas présenté les choses sous cet angle et je m’en excuse. En fait un aspect il y a toujours une double lecture dans les configurations : soit le point de départ est principalement une tension que l’on subie, soit on est soi-même principalement sous pression et on fait subir une tension aux autres. Et le plus souvent, on devra être amené à travailler les deux aspects. Parce que nous nous ne faisons tous échos les uns les autres. Même si cet écho est très lointain et vient d’un lointain passé, d’une autre forme d’existence.

Mais la finalité, quelque soit ce que l’on vit, est toujours la même. Dans le cas de Saturne, la finalité de l’énergie de cet astre est de nous ramener à une conscience de notre responsabilité individuelle dans laquelle nous devenons auto-gérant, auto-référant et n’avons plus besoin d’être soumis ni de soumettre. L’excès d’autorité amène tôt ou tard une réaction qui entraîne la déchéance, l’absence ou le manque d’autorité sur sa propre vie entraîne aussi une déchéance immédiate de notre intégrité.

Saturne nous fait travailler sur notre intégrité par le respect des autres. Cela implique de regarder et refréner nos abus dune part et d’autre part de se respecter de nous-même. Se respecter implique notre indignation contre les abus d’autorité, de ne plus les accepter et d’adopter une position d’autorité sur sa propre vie, ce qui est différent de l’autorité sur les autres.

Voilà pour cette petite mise au point. Je ne suis pas infaillible. Loin de là. Mon travail est emprunt de ma subjectivité d’être humain. Je ressens des choses qui font écho à mon vécu, à ce que je vis et vois autour de moi. Mes interprétations sont forcément empruntes de mon vécu.

Vos commentaires sont précieux et utiles, riches d’expériences différentes de la mienne. Osez me contredire, osez commenter quand votre vécu ne colle pas à ce que je raconte. Ne pas le faire serait me donner un pouvoir de raison abusif en ne laissant apparaître que ceux qui momentanément sont en accord avec moi ou mon vécu.

L’objectivité qui peut aider le plus grand nombre ne naît que de débats contradictoires… et courtois. Ca j’y tiens profondément. J’ai écrit il y a quelque jours un paragraphe dans les mentions légales de ce site pour préciser le cadre des contributions de chacun. Lisez-le, il est très court. Il est important pour moi que nous partagions nos concordances autant que nos discordances, dans un esprit de paix et de respect mutuel.

Très bonne journée à tous et encore merci de votre participation.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Plus sur la conjonction Soleil Saturne de cette pleine Lune — 17 commentaires

  1. Juste une question, je voulais savoir l´effet de saturne en scorpion dans ma maison12 en trigone avec mon mercure en 4. Je veux préciser également que je commence á ressentir de l´isolelement…. comme je suis coupé du monde seul dans ma chambre je ne travaille plus á plein temps.
    merci.

    • Bonjour Félix,
      Merci de votre commentaire. Bientôt je vous donnerais plus de détails de ce type à travers un service particulier où je proposerais à ceux qui le veulent d’avoir des explications personnalisées des lunaisons sur leur thème.
      Sinon l’isolement est une caractéristique des astres en maison XII, oui. Bonne journée.

  2. Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous décrivez, l’enjeu est d’accepter la perte, la vie n’est elle pas au fond un apprentissage de la perte ( de la naissance jusqu’à la perte ultime) ?
    En ce qui concerne la mort, elle est au coeur du vivant et cette question n’est ni à dramatiser ni à éluder.
    La mort fait peur surtout dans notre culture occidentale, en Inde par exemple, l’approche est différente.
    Et puis, il peut s’agir d’une mort symbolique pour renaître vers autre chose, et je crois que c’est cela qui est demandé : qu’acceptons nous de perdre pour « gagner » autre chose ?
    Par ailleurs, je n’ai pas parler que de la mort, notre rapport à l’argent, à la sexualité sont aussi interrogés, même si ce sont des sujets peut-être délicats à aborder dans un espace virtuel.
    Mais globalement, nous sommes en accord sur l’essentiel .
    Merci de prendre ce temps de réponse et très bonne fin de journée à vous.

  3. Bonjour à toutes et tous
    Site très intéressant à tout point de vue !
    Je vis actuellement dans un état d’attente …
    « Certains moments de notre vie ressemblent à une éclipse où ni l’espoir ni le désespoir n’ont de poids. » Hafid Aggoune
    je suis née le 11/11/1963 à 11h40 dans le 71
    et me sens TRES concernée par Pluton et Saturne étant Scorpion ascendant capricorne !
    Peut être pouvez vous m’éclairer… tout en éclairant tout un chacun !
    Merci et bonne journée à vous !

    • Bonjour,
      Ce que vous me demandez dépasse le cadre de réponse à des commentaires. Il faudrait vous voir en consultation. Votre question est trop large pour être traitée sérieusement comme cela. Bonne journée à vous.

  4. Je pense qu’il serait juste de préciser que ces remises en question de nos responsabilités et de nos attentes , et nos réflexions en générale, concernent les domaines de l’argent, de la sexualité et notre rapport à la mort, la nôtre et celle des autres, autant de domaines symbolisés par Pluton, maître du scorpion, signe actuellement transité par Saturne.
    Donc pas seulement la question du  » qui manipule qui « , Pluton symbolisant plus que la psychologie des profondeurs.
    Ensuite, en fonction du thème de chacun et des maisons concernées, cela touchera tel ou tel autre domaine de l’existence.

    • Bonjour Catherine,
      Merci de votre complément d’information. Personnellement J’ai abandonné les maîtrises, non pas parce que je n’y croit pas, mais parce que je pense qu’elles induisent trop de biais dans l’interprétation et que mon cerveau d’humain s’y perd et n’arrive plus à saisir l’essentiel. Je pense que j’y reviendrais plus tard quand j’aurais trouvé un moyen simple de les interpréter qui m’évite la confusion. Par exemple, quand on parle du Scorpion et de son maître, et pire si l’un ou l’autre se trouve en maison VIII, on ne sait plus s’y retrouver, tout devient mort, sexualité et argent sans discernement.
      D’après ce que je ressens, Pluton est l’énergie de la remise en question qui peut prendre l’aspect d’une destruction, le Scorpion est un processus qui nous demande de passer de la peur d’être déposséder à l’acception d’un détachement, et la maison VIII est l’expérience humaine qui nous fait vivre l’expérience de l’énergie immatérielle. On va retrouver entre ces trois éléments des similarités fortes : la mort est un détachement émotionnel (Scorpion), une dématérialisation physique (maison VIII), et une destruction bouleversante (Pluton), c’est même les trois a la fois.
      Quand je travaille sur une configuration liée au Scorpion, pour en comprendre le fond je reste centré sur le processus du signe. « J’ai une émotion forte de peur, de parano a l’idée d’être dépossédé, et le travail sera de se détacher de l’objet de cette peur ». C’est un peu scolaire, mais cela aide a éviter les confusions et les dramatisations. La mort, cela peut arriver, mais il n’y a pas que cette expérience qui permet de réaliser le processus du Scorpion ou d’utiliser l’énergie de Pluton.

  5. Bonjour Tristan, je lis toujours avec beaucoup d’attention vos écrits astrologiques. Etant moi-même astrologue, j’apprends tous les jours davantage dans cet art que je trouve vaste et illimité. S’il y a limites, ce sont nos propres limites qu’on lui impose. Concernant Saturne en Scorpion, l’ayant dans le natal, j’ai pu avec le temps, l’âge et les contraintes accepter le côté ombre de ce placement, il est assez bien aspecté. Mais pas plus tard qu’hier, j’ai pu voir le travail effectué grâce à ma réflexion et à mes prises de conscience que je pouvais aussi être dans l’autorité envers les autres et également rencontrer des personnes qui l’étaient envers moi. Donc hier, tout cela s’est désamorcé grâce à un recul sur moi et surtout une envie de ne plus reproduire des vieux schémas. Voilà, j’avais un conflit avec une voisine, et il s’est résolut harmonieusement en discutant. J’ai Saturne en maison III, pas facile d’aller vers les autres et là je me suis poussée au derrière pour le faire, mettant de côté mes craintes, mes peurs d’enfant. Bien malin celui qui peut dire quel rôle nous jouons ou avons joué, les deux en général d’après mon expérience personnelle et de consultante. Merci pour le travail d’éclaircissement que vous faites en la matière.

    • Bonjour Marie-ange et merci de votre commentaire,
      Votre témoignage est intéressant parce qu’il montre que la prise de conscience nous fait sortir du conditionnement. Bravo à vous de mettre en application ce que vous comprenez. Je crois que pour beaucoup, l’astrologie reste une théorie séduisante qui explique tout, mais dont on ne se sert pas, donc qui ne sera à rien. Pour moi l’astrologie est un outil pour changer la nature de nos expériences de manière consciente. Merci encore.

  6. Un abus sur soi même sans rien dire…
    Oui, en fait c’est tout a fait cela, mais cela a commencé j’étais bien petite, sinon bébé…
    Donc en dépendance totale du sujet de ces abus…
    Et ce jusqu’à bien plus tard… que je me sauve (16-17 ans)…, j’attendais avec impatience ma majorité pour aller vers ce monde où il avait forcément de l’amour, de la beauté et de la joie…

    Mais entre-temps, je m’étais positionnée sans bien m’en rendre compte (question de survie), comme une victime idéale (très idéaliste), assez forte pour tout supporter (vous pouvez y aller, même pas mal..!!) en gardant le masque de celle qui va sauver tout le monde qui va mal (empathie exacerbée) mais que rien n’atteint…
    Tout de seule chez moi, je pleurais beaucoup ce manque d’amour, mais pour sortir, cuirasse et bottes de cuir, surtout que l’on ne voit pas chez moi cette faiblesse.
    En fait, je ne me respectais pas.
    Je pourrais encore épiloguer mais déjà je vous dévoile le plus gros…
    Merci à toi Tristan.
    Tes lunes et textes participent aussi à ces prises de conscience.
    Vive la vie !!

    Je suis en phase de repositionnement.
    aujourd’hui je suis une femelle adulte responsable, comme dirait l’autre (bonsoir Léo!)…

  7. Tristan votre sincérité ne peut pas une seconde avoir put surprendre quiconque, c’est le soleil qui réchauffe note conscience. Votre oubli ne semble pas avoir eu le moindre effet perturbateur. Je partage votre objectivité, ne pas être toujours d’accord, apporte une remise en cause de soi même et ça clarifie les situations. Vous êtes tout excusez de cet oubli. Il est important en effet de savoir dire non, de dire stop, lorsque le moment est venue. Chacun doit faire son évolution et l’on ne peut pas évoluer pour l’autre ou les autres. Faire table rase est aussi une nouvelle énergie qui circule plus librement. J’ose reconnaître que cela n’est pas facile de faire « table rase dans ses relations », mais une fois que cela est fait. Oui, on respire et on avance avec sincérité et en acceptant que j’ai le droit de dire « stop ». Merci de ce commentaire Tristan

  8. Oh c’est dingue je viens de lire seulement ta pleine l’une (je ne préfère pas être influencé tant que je n’ai pas écrit les énergies du mois ;0) et je t’assure que j’avais bien saisi tout ça en la lisant et je confirme (encore une fois) que ça fait trop de bien de revoir son autorité (envers soi et les autres) et même celle qu’on nous colle et qu’on n’a pas demandé consciemment!!! ;0))
    Merci merci tu gagnes à être connu… Parole de voyante ;0) d’ailleurs tu le sauras… Parole de voyante too!!!

  9. Tristan, merci pour votre compétence, votre générosité, et votre professionalisme, vous être une belle personne…
    J’adhère à votre analyse éclairée, votre travail est structuré et structurant, telle la mission de Saturne en Scorpion, chez vous en voie d’intégration, sinon intégrée…

    Je dirais que cette fronde des grands patrons illustre ce qui se passe en ce moment, mais ils sont un pouvoir à eux seuls, abusif peut-être et pour un tas de raisons… l’effet du miroir!
    Les pouvoirs se frottent pour aller vers une grande réflexion, au niveau collectif comme individuel.

    • Merci pour vos compliments. Je connais bien les Saturne, je suis très marqué par cette énergie depuis ma naissance.
      « Les pouvoirs se frottent pour aller vers une grande réflexion, au niveau collectif comme individuel. » Je trouve votre phrase très très juste. C’est exactement cela. Ne soyons pas naïfs, les patrons du CAC 40 ne sont pas des enfants de coeur. Merci.

  10. Avant tout, merci pour cette humilité dont vous faites preuve, ce n’est pas si courant de nos jours, surtout parmi les professionnels de la relation d’aide.
    En tant que travailleur social, je vous parle en connaissance de cause.
    Pour revenir au point que vous avez tenu à clarifier, il est vrai qu’il faut toujours raisonner en énergie reçue ou émise par une configuration astrale donnée.
    En ce qui me concerne, les deux sont vraies, avec une importance plus grande pour la première possibilité : à savoir j’ai décidé d’interrompre ces derniers mois 3 relations (1 sentimentale, 2 amicales), que je jugeais toxiques pour moi car elle épuisaient mon énergie.
    En parallèle, j’ai commencé à m’investir dans des domaines nouveaux qui correspondent à
    mon « moi » profond ( écriture poétique, danse, astrologie), domaines dans lesquels je me réalise et dans lesquels je me découvre, c est un peu comme le début d’une éclosion.
    Ainsi, pour être en accord avec mon vécu, comme vous dites, et parce que mes valeurs sont en train de se ré-ajuster, j’ai renoncer à des relations qui ne me correspondaient plus.
    Du coup, cela a libéré de l’énergie pour autre chose et ouvert des perspectives.
    Je suis dans une forme de « solitude libératrice et constructive ».

  11. le fait d’en reparler m’a permis de comprendre le sens de ce que tu dis et correspond à quelque chose que j’estimais jusqu’ici comme normale et un moindre mal
    mais au final non, c’était une forme d’autorité sur autrui déguisée: la possessivité, et je me rends compte aujourd’hui que ça me nourrit plus, que ça ne rime à rien
    ça ne fait pas partie de mes valeurs profondes, de mon intégrité

    et c’est l’amour portée à une personne ( et quelques années de chemin) qui m’a fait prendre conscience que j’en veux plus dans ma vie 🙂

    • Oh Hadda, le joli portrait que voilà!
      Merci de ton commentaire. La possessivité, la passion, le trouble émotionnel sont liés a cette configuration de Saturne en Scorpion. Avec le Scorpion, on a un fonctionnement très basé sur l’affectif, l’émotionnel. L’énergie de Saturne dans ce signe fait penser a une forme d’autorité qui s’exerce par l’émotionnel, l’énergie de la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*