Mesdames, pourquoi vous êtes importantes pour la France et le monde

La conscience féminine est importante pour l’évolution du monde. La France est un pays important dans cette évolution. Non qu’il soit le plus respectueux des femmes au monde, les pays scandinaves nous surpassent de loin par leurs progrès sociaux, mais il est parmi les pays les plus puissants de ce monde, celui qui représente l’énergie féminine et résiste à sa manière à l’hégémonie de l’énergie masculine dans le monde. Je vais m’en expliquer plus loin.

Mais avant de développer ce sujet, je vais revenir à l’astrologie pour expliquer comment elle nous aide à comprendre l’évolution de la conscience planétaire et pourquoi elle nous montre que nous sommes en train de vivre un changement d’équilibre entre le masculin et le féminin très important.

Lorsque l’humanité découvre un astre, elle prend conscience de l’énergie de cet astre. Cela se passe comme si l’humanité ne pouvait plus avancer sans intégrer cette nouvelle énergie. Après la découverte de l’astre, nous évoluons pendant des années ou des décennies par phases pour intégrer son énergie. Cela correspond à des moments précis de l’histoire de l’humanité, propices à l’intégration de ces énergies dans la conscience humaine collective.

Ainsi Uranus, qui représente la liberté et l’émancipation, est découverte en 1781, conjointement à l’avènement de l’indépendance des États Unis d’Amérique et à la révolution française de 1789. Neptune, qui représente la conscience sociale et la sensibilité à la souffrance des autres, est découverte en 1846 lors de la naissance du communisme par le manifeste de Karl Marx et de la révolution populaire des barricades. Pluton, astre de remise en question et de la destruction des identités, est découvert en 1930 en même temps que la montée du fascisme en Europe.

Si l’on prend du recul sur l’actualité pour essayer d’en percevoir la portée historique, on peut comprendre ce que nous vivons maintenant. L’astrologie peut nous aider à saisir la dimension historique de notre époque en étudiant les astres qui ont été récemment découverts et leur portée symbolique.

Sedna est découverte le 14 novembre 2003 et Eris le 5 janvier 2005. On en parle encore très peu en astrologie mais se sont des astres comparables en taille à Pluton. Leurs énergies-consciences sont celles que nous sommes en train d’intégrer.

  • L’énergie-conscience de Sedna est la restauration de l’équilibre Yin / Yang par l’ouverture et le développement du féminin, de la conscience féminine. Sedna est une divinité de la mer inuit maltraitée par les hommes, maris et pères, qui s’est transformée en êtres marins. Elle règne sur les mers et est respectée aujourd’hui par les hommes après avoir été maltraitée par eux.
  • L’énergie-conscience d’Eris est la dualité et la fin de la dualité, la nécessité de comprendre et de dépasser la dualité par l’unification. Eris fut dans la mythologie la déesse de la discorde, celle qui lança la discorde entre les déesses. Elle nous fait prendre conscience de la domination de l’ego qui nous empêche de vivre notre unité.

Plus nous avançons dans notre évolution collective, plus nous découvrons des astres éloignés qui représentent des énergies-consciences plus élevées. A mesure que nous les intégrons, nous nous rapprochons de notre nature divine. La conscience humaine s’émancipe des régimes féodaux avec l’énergie émancipatrice d’Uranus. Après les excès libertaires et fratricides du capitalisme débridé du XIXième siècle, l’humanité développe une conscience sociale avec Neptune. Cette idée d’humanisme social est transformée en identité sociale par le communisme et le nazisme, dont les excès identitaires sont détruits avec l’énergie de Pluton pendant la deuxième partie du XXième siècle.
La conscience humaine qui a invalidé les identités sociales se cherche à la fin du XXième siècle dans une évolution spirituelle. Le développement spirituel, les mouvements babacool de mai 68 n’avancent pas et tombent sur un écueil. L’équilibre masculin / féminin est mauvais et l’aspiration à une société spirituelle basée sur l’énergie pénétrante du masculin s’essouffle. Au début des années 2000 nous découvrons l’énergie-conscience de Sedna, qui nous invite à restaurer l’équilibre Yin/Yang. Puis c’est Eris qui nous fait prendre conscience de la nécessité d’en finir avec la dualité.

Nous en sommes là aujourd’hui. Nous sommes dans ces développements de conscience collective. Nous travaillons sur la fin de la dualité pour intégrer la conscience de l’unité et nous apprenons en même temps ce qui semble logiquement nécessaire, à travailler sur la réintégration complète de l’énergie féminine pour remettre notre planète à l’équilibre.

La démocratie ne s’est pas construite sur l’équilibre entre l’homme et la femme. Il y a les droits de l’homme et du citoyen qui sont restés longtemps les droits des hommes d’abord. L’émancipation d’Uranus n’a pas apporté l’équilibre des énergies féminines et masculines. Pas plus que l’empathie de Neptune n’a éradiqué la souffrance féminine ni que Pluton ne nous a élevé à la conscience que nos identités sexuelles ne nous définissent pas.

Nous sommes en train d’intégrer tout cela. Progressivement. Petit à petit. Le moment que nous vivons est celui où nous prenons conscience du besoin d’unité et d’équilibre.

  • La crise spirituelle avec l’Islam nous fait prendre conscience de la nécessité de vivre dans l’équilibre entre le masculin et le féminin. Historiquement la découverte de Sedna est très concomitante avec le 11 septembre 2001 qui a réveillé les tensions à l’échelle mondiale avec le monde musulman. Les événements sont liés comme la découverte d’Uranus (1781) est concomitante avec les guerres d’indépendance des États Unis d’Amérique en 1776 et la révolution française de 1789.
  • La crise mondiale de l’écologie exige notre unité humaine. Eris, qui nous fait prendre conscience de notre fragilité devant la nature et de la nécessité de nous unir en tant qu’espèce humaine, est découverte un an après le tsunami de 2004 dans l’océan Indien, qui a réveillé la conscience de notre unité en tant qu’espèce et de notre fragilité devant la nature.

Il n’y a pas de hasard dans ces enchaînements d’événements. Ils sont là pour nous éveiller à de nouveaux états de conscience. Ils sont violents. Comme les guerres.

Lorsque ces énergies-conscience émergent, se manifestent, elles engendrent des réactions violentes qui voudraient remettre en cause ces évolutions. Il y a ceux qui s’enferment dans leur dualité et refusent de devenir conscients de la nécessité d’unir nos efforts pour sortir de la crise écologique mondiale. Il y a ceux qui veulent que l’énergie féminine retourne dans son ancienne case, soumise à l’énergie masculine.

Ne nous faisons pas piéger par la peur dans des réactions régressives. Ne luttons pas contre ces réactions avec les mêmes armes. Créons ce qui amplifie et développe la conscience de ces nouvelles énergies et manifestons-les dans notre vie, dans la confiance. Car ceux qui portent en eux la conscience en évolution sont naturellement soutenus par la vie.

Quand l’humanité a découvert l’énergie de Pluton, avant d’intégrer l’importance de ne pas nous fixer dans des identités de races, nous avons vécu une guerre atroce où il a beaucoup été question de races et d’identités. C’était une réaction à cette énergie nouvelle qui arrivait et qui nous incitait à ne plus fonder la valeur de nos relations humaines sur des concepts de races et d’identités. Nous pouvons penser que la leçon était rude. Elle le fut. Il faut se rappeler que l’humanité en ce temps là était encore très attachée aux concept de races. On venait à peine d’abolir l’esclavage.

Ceux qui ont libéré le monde de la tyrannie fasciste ne l’ont pas fait au nom d’une identité supérieure, mais d’une volonté d’en finir avec la valeur identitaire. On ne lutte pas contre une réaction à une évolution de conscience par une réaction opposée mais en utilisant cette conscience, en faisant la démonstration que l’on a compris et intégré les apports de cette nouvelle conscience collective.

C’est ce que les enseignements spirituels nous incitent à faire aujourd’hui sur le plan de la dualité. On nous demande lorsque nous rencontrons une adversité, de ne plus utiliser l’ego pour tenter de prendre le dessus dans un conflit mais d’accepter complètement l’autre et de nous positionner sans ego.
Sur le plan de l’intégration de la conscience féminine, c’est la même chose. Lorsque nous sommes face à une manifestation d’écrasement de l’énergie féminine, adopter l’énergie masculine de la colère ou de la lutte ne fait que renforcer l’énergie masculine. Même en tant que femme, vous ne feriez que renforcer l’énergie du masculin et accroître le déséquilibre.

Ce que nous avons à faire, c’est de donner sa place au féminin qui est accueil, acceptation, intégration, beauté, protection, éducation, confiance en soi, charme, raffinement, culture, plaisir, patience, intelligence, connexion à la conscience divine…

C’est pourquoi vous m’avez vu lancer quelques alertes ici pour que les énergies féminines ne se retournent pas contre elles-même mais acceptent, éduquent, patientent, intègrent, parce que c’est de cette manière qu’agit l’énergie féminine. En acceptant, en éduquant.

Alors la France dans tout cela ? J’y viens enfin.
Il y a quelques années, une médium me disait que la France aurait dans le futur un rôle important à jouer sur la scène mondiale, elle montrerait la voie. Je me demandais bien comment ? Pourquoi ? De quelle manière ?

Je pense l’avoir compris en regardant presque par hasard ce reportage sur le French bashing (activité de dénigrement de la France et des Français des Anglo-saxons). Au fil du reportage me venait à l’esprit cette phrase de Cocteau « Ce que l’on te reproche, cultive-le, c’est toi. » Et finalement, que nous reprochent les Anglo-saxons? C’est d’être des tapettes, des mauviettes, des femmelettes, des lâches, qui aiment plus l’usage de leur charme, de leur séduction, de leur temps libre, de leur luxe, cuisine, beauté… que de vouloir faire la guerre dans le monde.
Nous la faisons, la guerre, en ce moment. Mais qui en France y croit, à cette guerre ? En a envie ?
En fait les Anglo-saxons nous reprochent, en tant que nation, d’exceller dans une énergie féminine qui leur manque. Ils envient les femmes françaises, la sensibilité, la culture… Pour l’essentiel, vous le verrez dans ce reportage, ce que les Anglo-saxons n’aiment pas de la France, c’est notre sensibilité féminine. Et ce dont le monde a besoin, c’est de cela, de plus d’énergie féminine pour équilibrer notre planète.
L’emblème de la France : Marianne. L’emblème de l’Amérique : l’aigle. Bon, on a aussi le coq, mais franchement, le coq… C’est juste le mâle de la poule, emplumé comme une danseuse de cabaret. Il ne fait pas trop peur celui-là. C’est le symbole de la virilité à la française 🙂
Donc, c’est ça la France. Une grande nation puissante. Féminine. Et ce n’est pas incompatible, si on veut bien se mettre à croire à la puissance de l’énergie féminine.

La France est la seule des grandes nations dont la puissance soit autant marquée par son énergie féminine.
Les Français sont déprimés, dit le reportage, mais paradoxe, ils se disent heureux. Comme la femme au foyer qui se sent impuissante de voir son mari rentrer bourré, mais qui a cette ressource d’avoir une vie sociale, d’aller au café, de papoter, de rire de son homms, de partager sa vie et ses bavardages avec ses copines, de pouvoir dire merde et de s’en sortir seule finalement, même si la maison se transforme en appartement. Alors oui, c’est déprimant de ne pas avoir pu fonder cette famille parfaite, ce rêve de princesse, mais on vit, on se fait du bien, on est dans la vie, on est libre.

Vous verrez tout cela dans ce documentaire, c’est en filigrane et avec cette lecture là on rigole.

Alors de grâce mesdames, ne luttez plus contre les femmes. Utilisez votre énergie féminine, faites de ce qui cache la femme, des objets de séduction, de beauté, de charme, décorez les de la tête au pied, mettez-y des couleurs, des paillettes… N’abandonnez pas la femme qui se cache dessous. Mettez-lui de la couleur. Laissez-la croire à ce qu’elle veut aujourd’hui et accueillez la femme qu’elle est aujourd’hui. N’ayez pas peur de perdre votre identité, c’est impossible, vous êtes l’emblème mondial de la féminité. Transmettez-la. Demain ces femmes éduqueront des hommes.

Je ne sais toujours pas comment le peuple français va évoluer, mais maintenant je sens son énergie et son importance dans le cercle des Nations. C’est en montrant comment l’énergie féminine arrive à transformer et éduquer le monde que la France ouvrira une voie. Et vous, mesdames, êtes les têtes de pont de ce changement planétaire. Restez vous-mêmes. 

Et maintenant place à un moment de détente avec ce très bon reportage.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Mesdames, pourquoi vous êtes importantes pour la France et le monde — 60 commentaires

  1. Bonjour

    Le rôle de la France dans le futur est lié au « Grand monarque » à mon avis.
    Nicole Dron qui à vécu une NDE en 1968 ou on lui a montré des visions (possible) du future de l’humanité, on lui a parler de l’avènement de ce personnage qui aura une autorité temporelle et spirituelle exceptionnelle.
    Sinon s’intéresser au livre d’Alice Bailey « le destin des nations » qui fait un lien entre l’astrologie et le destin des nations.
    Serait il possible de connaitre le nom de cette médium qui vous a annoncé que la France aura un rôle important dans le futur?
    Merci

    • Je suis aller voir le site de Nicole Dron qui rapporte notamment que « seule une transformation individuelle et globale de la conscience humaine pourra sauver notre terre. » Je ne sais pas ce que vous appelez les grands monarques. Mon sentiment est que le monde est entre les mains de chacun de nous et que nous ne devons plus attendre qu’un sauveur vienne arranger nos affaires.

  2. Bonjour
    C’est amusant, je répète cela depuis des mois déjà, que l’avenir c’est la femme qui le porte en elle. Je cultive cela tant et si bien que mon inconscient me pousse toujours plus proche de ces femmes qui souffrent, un puissant sentiment de devoir panser leurs blessures pour les voir pousser le monde avec la bienveillance d’une mère qui protège de la chute.
    Cela est d’autant plus surprenant que l’astrologie et ce genre de démarche me sont assez étrangère. J’ai atterri ici car une amie m’a proposée de faire mon thème et que je voulais savoir à quoi cela servait.
    Et bien je repars avec l’impression d’avoir « entendu » cet appel au réveil du féminin !!! A lire « La femme sauvage » de Pincola estès.
    Merci

  3. Bonjour Tristan,
    J’aime ce texte sur l’énergie conscience des planètes.
    Peux tu me dire comment on connait, on a découvert, on a reconnu l’énergie conscience d’une planète ? sur quoi est basée cette connaissance des énergie conscience des planètes ? depuis quand avons nous cette connaissance ? d’où nous est elle venue ? Je ne comprends pas, ça me parait tellement irréel… et tellement vrai
    Merci

    • C’est irréel est vrai parce que cela ne peut être entendu et compris qu’au fond de soi. « On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux ». Je n’ai pas de sources historiques en tête. Je ne pense pas être le premier à ressentir cela de cette façon. C’est devenu un ancrage important dans ma compréhension de l’astrologie. Un astre porte une forme d’énergie conscience de l’humanité qui s’incarne en nous. La conscience collective les « découvre » quand elle est prête à travailler avec.

  4. Bonjour Tristan
    Je suis toujours ravie de te lire ;J’interviens au sujet de la découverte de nouvelles planètes telles que : »Sedna est découverte le 14 novembre 2003 et Eris le 5 janvier 2005″
    Cet été, j’ai appris que Cérès ,qui était classée dans les planètes naines et depuis peu, elle est reconnue comme une planète à part entière, elle a une révolution de 4,6 années; elle est, en ce moment à 2° du Taureau;
    Cérès, c’est Déméter, déesse des moissons qui eut une fille Coré avec Zeus;
    Déméter fut séparée de sa fille,embarquée chez Hadés(Pluton) et elle n’aura de cesse de la rechercher ;Mais ainsi contrariée, elle rendit un temps,la Terre stérile….
    Cette nouvelle m’a beaucoup éclairée et pour ma part j’adhère, et j’ai plaisir à vous en faire part ; Je ne suis pas spécialiste, j’ai juste reçu cette info qui me parle bien au sujet des séparations dans ma vie..
    Bonne continuation et merci

    • Cérès est importante aussi. On la connait depuis le premier empire napoléonien. Elle fait partie d’une série d’objets découverts à cet époque que l’on appelle « astéroïdes ». Il est vrai que Cérès est ronde et est un objet plus massif que les autres, ce qui le distingue. En temps que déesse des moissons, elle représente la domestication du sol, l’agriculture. Cette conscience est connue depuis longtemps, mais ce que vous rapporté est intéressant, si cela pouvait signifier que nous entrons dans une énergie d’honneur fait à la nature, de réharmonisation avec l’exploitation de la Terre, cela pourrait être merveilleux.
      Voyez en quelques années, les hommes ont dégradé la remise en question (Pluton passée de planète à planète naine) et honoré l’agriculture (Cérèe passé d’astéroïde à planète naine ou planète…)
      Il y a les découvertes et peut-être que les titres honorifiques représentent-ils aussi quelque chose dans la conscience collective.

  5. Je sens que votre intention est bonne et sincère mais les deux derniers paragraphes de votre article me donnent le vertige sachant que vous avez choisi d’accompagner le développement de l’autre, peu importe l’outil. Je refuse d’être l’emblème mondiale de la féminité. Je refuse d’étre un emblème. Je refuse d’être mondiale. Je refuse d’incarner la féminité. Je refuse d’être assignée à un rôle ou une fonction. Je refuse d’être enfermée dans des stéréotypes. Je suis moi. Une femme. Libre. Et c’est cette liberté d’être moi qui mérite plus que tout d’être encouragée et célébrée. Et si elle ne l’est pas, ce n’est pas grave. Uranus qui transite mon ascendant me suffit amplement 🙂

    • Quelle belle figure de la femme libre vous faites 🙂 Je vous taquine. C’est en etant elles-mêmes que les personnes deviennent des emblèmes pas en suivant qq’un d’autre. Merci de votre commentaire. Il me permet de préciser que je ne demande à personne de prendre un drapeau.

  6. Merci pour cet article qui m’a fait rire, vibrer, me dire « mais oui!! bien sur! » Il éveille en moi des évidences et certainement pour beaucoup d’autres femmes. Je garde précieusement votre article que je partagerais lors du prochain cercle de femmes auquel je participerais. Merci pour votre travail, vous n’imaginez pas le bien qu’il fait! <3

  7. Les clivages ont la peau dure, peut être que la France parle un peu trop, bla bla bla et celà agace des nations plus viriles, chaque nation à sa place dans notre monde, féminin et masculin c’est une alliance précieuse, c’est une force admirable…. J’ai confiance, une confiance totale, dans mon coeur je sais que lorsque les forces sont en opposition en apparence pour un temps, c’est un signe que les consciences s’éveillent.
    le soleil rayonne et réchauffe tous les êtres vivants et ne demande rien, la terre reçoit tout et ne demande rien, elle donne….
    Merveilleuse journée à tous
    CHRISTY

  8. Mais je ne comprends pas qu’il faille équilibrer le yin et le yang, abandonner les dualités, et que les femmes se mettent à se parer de paillettes pour « être elles-mêmes » ?
    Je comprends bien le message d' »assumation » que cela pourrait porter en encourageant les hommes potentiellement à plus de « respect », mais pourquoi la féminité devrait-elle au final se résumer à une parure séduisante, les femmes ne portant pas en elles l’identité et les ressentis de la « poule de cabaret » n’étant du coup pas des femmes, ou des « anti » femmes…. La femme à paillettes est une invention qui ne fait pas forcément honneur à l’énergie de la femme, celle qu’elle a déjà en elle. Et qu’elle peut d’ailleurs préférer garder pour elle, par simple prudence, intériorité et pudeur ? La femme n’a pas toujours envie d’être cette « beauté éphémère » qui brûle et brûle tant qu’elle peut au grand jour pour pouvoir se fabriquer des beaux souvenirs pour ses tristes et vieux jours…. Nous pouvons aussi faire preuve d’intelligence et de sagesse, et nous préserver pour ceux qui nous méritent, nous chérissent, nous respectent, et nous considèrent comme un pilier du couple, de la famille, d’une relation riche, mais sérieuse, exclusive, et durable. ne pas distribuer cette beauté à qui veut se l’approprier par les yeux pour s’en croire indépendant….. La femme n’est pas (qu’) un bel objet
    Vénus conjonction Mars 2°35 en Vierge

    • Vous confondez « exprimer la beauté » avec « devenir un objet de désir ». La femme n’est pas un objet. Le texte où j’invite les femmes à transformer le laid (un voile intégrale gris ou noir sans nuance) en beau n’est pas une suggestion de travestissement de la femme en objet, mais une invitation à la créativité, à l’acceptation. Au lieu de rejeter le voile, de l’arracher à la femme pudique, ce qui est une énergie masculine de violence, le premier mouvement est l’acceptation. Ensuite naturellement la créativité féminine reprendra sa place, en elle est l’expression de la beauté. La beauté dans l’énergie féminine est aussi naturelle que dans celle d’une fleur.

      • La féminité n’est en définitive que ce qui est spécifique à la femme, et ce n’est à mon sens pas la beauté, ni même la créativité qui le sont le plus. C’est une idée, par contre, dont je constate qu’elle persiste. L’énergie féminine doit trouver sa place dans un monde qui comprend le désir masculin, et tout comme l’homme n’exhibe pas toute l’ampleur de sa virilité dans la sphère publique, et se doit d’ailleurs de savoir la maîtriser, il est normal que les femmes en fassent de même. Bien sûr cela sera possible dans une société qui ne brime pas autant qu’elle canalise et trouve des formes de développement personnel acceptables pour chacun, en dehors des clichés des rôles sexuels, qui sont au choix de chacun dans ce qui doit rester dans son intimité… A chacun ses énergies, et je ne me sens pas concernée par l' »étiquette » de la beauté, hormi celle peut-être d’une recherche constante d’harmonie entre soi et les autres, entre l’intérieur et l’extérieur de soi, entre l’extraversion et l’introversion, la recherche de l’équilibre entre ouverture et indépendance, humilité et fierté.
        Par ailleurs je ne trouve pas personnellement que se voiler soit « laid ».
        Et je ne trouve pas que l’exubérance vestimentaire traduisant les goûts, les ego et les besoins d’attention de chacun soit nécessairement d’une grande beauté, qu’elle soit esthétique, philosophique ou spirituelle.
        C’est une question de point de vue, mais étant concernée (puisque membre de cette gent féminine dont vous parlez), je me permets d’exprimer le mien, car je trouve cette notion selon laquelle la femme doit « assumer » d’être ce que finalement l’homme veut voir d’elle (acceptante, voulant attirer le regard, sur autre chose qu’elle même, puisqu’en priorité sur ses « parures chatoyantes », ou Par ces parures chatoyantes, confiante en elle et en la beauté qu’est censée lui conférer son sexe…) fantasmée et aliénante.

        • ​ »Non, il n’est pas vrai que l’unité soit supérieure à la dualité et à la multiplicité, quand la multiplicité et la dualité
          dérivent de l’unité, et y demeurent unies ».
          Alors je ne sais pas si cette phrase est d’une énergie masculine ou féminine, ou des deux (elle est d’un homme, V. Cousin, peut-être issue de son essai ‘Du vrai, du beau et du bien’) mais je me suis dit qu’elle allait bien parce ce qu’on voit bien que vous cherchez et mettez en valeur (en valeurs) les mêmes choses (beauté, harmonie, et surtout respect/acceptation et créativité, en équilibre, qui peuvent s’équilibrer en étant multiples, mais unis), et savoir, ressentir, si les valeurs de beauté et d’acceptation sont féminines ou pas, finalement… est-ce si important ?
          La « société brime et canalise », et pour moi, l’idéal ne serait pas qu’elle « trouve des formes de développement personnel acceptable pour chacun » mais qu’elle permette et même incite à CREER un développement personnel EPANOUISSANT pour chacun (et comme on ne peut pas s’épanouir lorsqu’on est en force, en lutte, contre les autres et son environnement…….).

          • Je ne répondrai qu’à ce que j’ai compris : La lutte n’est pas forcément épanouissante, mais la discussion ou l’expression de son point de vue peut en être une étape importante quand certains croient pouvoir tout organiser pour chacun sans s’enquérir de leurs opinions.
            Je m’en tiendrai là, mais je trouve drôle que l’on cherche à « canaliser » la parole, toujours des mêmes, sous couvert de vouloir leur bien.
            « Canaliser », « corriger », « recadrer », « réinformer ».
            Je ne suis pas en lutte. J’ai l’impression que certaines idées, et certaines pression, luttent pour exploiter la seule chose que je n’ai pas envie de donner de moi.
            Est-ce agressif de chercher à l’exprimer ? Est-ce nier les multiplicités ? Est-ce « malvenu » ? De la part d’une femme, qui doit « accepter » pour être épanouie » ce que pense et projette le reste de la société ?
            Je pense que si nous ne devons qu' »accepter » pour être heureux et épanouis, il était bien inutile de nous donner la « civilisation » et de développer le langage.
            A moins que le langage soit pour une moitié, l’acceptation des moeurs, des lois des coutumes et des vérités créées par cette civilisation et ce langage pour l’autre.

            C’est beau, la multiplicité, enfin, la dualité….

          • Chercher ce qui rassemble, plutôt que ce qui oppose, est tjs immensément plus porteur des objectifs de tous qui sont prônées là et ailleurs 😉

  9. MERCI infiniment pour cet article qui confirme ce que je sens au plus profond de moi. J’avais déjà entendu dire que la France aurait un grand rôle… Voilà un éclairage qui me ravit. Belle journée à vous

  10. Merci Tristan pour ce beau texte et tout le positif qui en ressort.
    Que les hommes prennent également soin de leur féminité.
    Merci également pour nous avoir fait connaître ce reportage vraiment passionnant !
    Belle journée.
    Cathy

  11. Merci Tristan pour cette fine analyse. Pourriez vous nous dire où se trouve Sedna actuellement dans le thème du jour. Eris est conjoint à Uranus en Belier, ce qui lui donne beaucoup de force. Qu’en est-il de Sedna? Où est-elle? A quelle vitesse se déplace cette planètoïde? Merci de m’éclairer.

  12. merci Tristan , ce film est édifiant et votre analyse ouvre la porte toute grande à la féminité.Ne ratons pas le coche!

    belle journée
    chaleureusement
    Françoise

  13. Quel bel article Tristan, j’avais peur qu’avec le transit de Saturne ton énergie créative soit amoindrie mais même pas 🙂
    Ayant beaucoup d’énergie masculine (feu, air, yang) dans mon thème j’ai mis beaucoup de temps à explorer et trouver ma féminité, et lacher sur ce terrible besoin d’avoir tout sous contrôle. Je suis ravie en tout cas que mon évolution aille de pair avec le développement de la conscience féminine collective, cela ne lui donne que plus de sens.
    J’ai retenu une phrase en particulier qui m’aidera au quotidien « Ceux qui portent en eux la conscience en évolution sont naturellement soutenus par la vie » elle fait echo à une de mes citation fétiches « Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin » (Jung), parfois de façon violente comme on peut le voir en effet dans le passé et encore maintenant. La violence nous oblige à évoluer quand on ne fait pas de bonne grâce, le coup de pied aux fesses quoi 🙂

  14. Très intéressant article. J’adhère à une partie.

    Par contre en ce qui concerne votre conseil : « C’est pourquoi vous m’avez vu lancer quelques alertes ici pour que les énergies féminines ne se retournent pas contre elles-même mais acceptent, éduquent, patientent, intègrent, parce que c’est de cette manière qu’agit l’énergie féminine. En acceptant, en éduquant. »

    Pardon, mais on fait cela depuis toujours…et quand on voit ce que cela a donné pour les femmes !!

    Je pense au contraire qu’il est temps que les femmes intègrent aussi une partie de leur énergie masculine, notamment en apprenant à dire un non ferme, clair et sans appel.

    • Vous confondez « accepter l’autre tel qu’il est » et « se laissez faire ». Je n’ai jamais dit de se laisser faire, mais de ne pas rejeter l’autre. C’est là toute la difficulté de l’énergie féminine. Une position qui se respecte et qui accepte. Tout un chemin.

  15. Un Magnifique texte Tristan, milles merci…Merci pour ta douceur, ta sensibilté, et ta conscience subtile et originale et profonde des mécanismes du vivant, merci d’éveiller ma conscience.

  16. OH ! Merci, vraiment pour ce texte très inspiré. J’ai été remuée jusque dans mon essence féminine, l’eau des émotions dans mes yeux à la lecture de cette synthèse réunissant astrologie et événements mondiaux. Merci aussi de nous rappeler que la guerre ne met pas fin à la guerre. Je partage sur Facebook afin que mon cercle d’amis(es)reçoive ce beau message de volonté de paix.

  17. Pour moi, une femme voilée et Betty Boop c’est la même chose. C’est toujours la femme vue dans le regard des hommes. Mais le principe féminin dont nous les femmes sommes porteuses en premier lieu, c’est bien plus beau que ça et bien plus puissant.

    Je lis les commentaires et je suis comme vous toutes mesdames… je me demande… à part Tristan… où sont les hommes ? N’oubliez pas qu’on vous aime !

  18. Bonjour, j’ai lu avec sagesse et intérêt votre article sur ce monde qui devient fou’ sedna serait peut être l’explication…. Mais replongeons nous dans l’histoire ….éternel recommencement de la cupidité et de l’avidité de l’homme … Les empires romains, ottoman, grec …. Toutes ont disparu suites à des guerres toujours plus violentes, toujours plus meurtrieres… Avec comme schéma de la politique et des hommes ! Les femmes elles ramassent les pots cassés, et reconstruisent …. Dans le cas de l’islam, la place de la femme n’est pas clair et nous le voyons dans notre pays sous nos yeux. Elles perdent la liberté si durement gagné, au prix de leur sang pour certaines…. Tout cela sous l’œil bienveillant de nos classes politique de tous les pays …. Le phénomène étant mondial… Les femmes ne sont au XXIe siècle qu’une monnaie d’échange, un moyen d’assouvir ses pulsions sexuelles ou de violence…. N’oublions pas cela
    Triste monde ou l’homme domine de par sa violence

  19. Merci Tristan,
    Comme le dit Marie c’est l’équilibre des deux ….pour l’instant il n’y a que des réactions de femmes !!!
    Où sont les hommes ?
    Dans les groupes de thérapie ou autres il y a bien souvent plus de femmes que d’hommes ….
    C’est peut être aux femmes de rééquilibrer mais sans l’aide des hommes se sera difficile. ..
    C’est ensemble dans l’unité …

    • Bien sûr, c’est pour cela que je parle d’énergie féminine et masculine et non d’hommes et de femmes. Il y a des femmes plus viriles que des hommes et inversement. C’est aux hommes et aux femmes de faire ce rééquilibrage. Quand je m’adresse aux femmes particulièrement, ce n’est que pour leur rappeler de ne pas soutenir l’énergie masculine en s’en prenant aux coutumes des femmes musulmanes.

  20. C’est en tout cas un mode de lecture du monde qui est passionnant. J’étais justement en train de faire le tour de votre présentation des astres (ds l’onglet « découvrir »), voyant que par les énergies qu’apportent les astres on sent bien l’idée de complémentarité, d’unité (de non dualité), et donc de cheminement. Cela semble évident de se le dire, mais quand on vit les événements, on oublie trop ce recul. En gros, on ne met pas en pratique ! Des articles comme celui-ci sont donc bien nécessaires !
    Par contre… un mystère pour moi : « qui » a défini l’énergie des astres ? Ressenti ? Tradition ? En fait, si j’admets, parce que je l’ai lu et aussi parce que je l’ai expérimenté effectivement, que par exemple la lune est en lien avec les émotions, l’eau, le féminin, que Saturne est une énergie de construction du solide, etc, et que je ne me m’étais pas posé de question jusque-là de savoir qui avait décrété cela, à l’origine… (me disant que depuis le temps que l’astrologie existait et que l’on connaissait ces astres, on avait eu le temps d’en ressentir l’énergie et d’en développer encore l’étude), la question m’est par contre venue immédiatement à la lecture de cet article concernant ces nouvelles planètes découvertes tout récemment, Sedna et Eris…
    En tous les cas, ce ressenti me va : L’énergie féminine qui prend de l’importance et que, par logique, nécessité, beauté du mouvement, justesse et bonté, nous allons bien réussir à intégrer. L’évolution va il me semble à moi aussi dans ce sens, cela me semble à moi aussi assez évident, à la fois logiquement et de l’ordre du ressenti. (Et plus, plus on le pensera, plus on l’émettra, plus cela prendra d’importance 🙂 alors tout va bien !).
    Je sors par contre du cas français, car depuis des décennies, dans de nombreux pays en crise, se sont les femmes qui sont créatrices, qui prennent le relai en apportant des solutions nouvelles, en Afrique notamment, et elles le font sur des valeurs de coopération, d’entraide. Une sorte de nouvel humanisme naît de cela, avec des solutions concrètes de vie, pleine d’ingéniosité. Elles ne sont pas dans ces initiatives par révolte contre les hommes, ou pour gagner le pouvoir, juste pour apporter d’elles, de leur énergie, et celle-ci est nouvelle, donc les solutions sont innovantes.
    Et bien évidemment, si leur pays, leur mode de vie habituel n’avaient pas été en situation difficile, n’avaient pas eu la nécessité d’être renouvelés, elles ne se seraient pas bougées… Mouvement de vie…. tout simplement, par une nécessité de faire, d’essayer autrement.
    Pour moi, le rôle importance de la France dans le monde, pour montrer la voie s’est enclenché peut-être en janvier 2015. Pour moi, cet attentat qui a tué une toute petite équipe de simples clowns (je ne le dis pas du tout péjorativement, mais au contraire pour bien mettre en évidence là où en est le monde) est potentiellement porteur d’un déclic pour repenser les valeurs humanistes. Il y a eu bien d’autres tueries dans le monde qui n’ont pas bouleversé autant. Parce que la France vue de l’étranger (mis à part les Français ronchons, pas sérieux, etc, tous les clichés) c’est le pays des droits de l’homme (je ne dis pas que c’est vrai, mais que c’est un peu l’aura du pays), et des Lumières (les Lumières : l’appréhension du monde et le pouvoir de l’homme sur la nature par l’analyse, la science, le raisonnement. En gros, le pouvoir du le mental, sa suprématie. Ce qui était une belle idée, à l’époque, pour l’évolution, pour la paix aussi, et la lutte contre certains obscurantismes, certaines inégalités par lois religieuses).
    Une émotion aussi forte et aussi étendue de part le monde est potentiellement porteuse d’un déclic (et le fait de vivre dans la peur, l’insécurité, la tension, va continuer à amorcer le déclic, car sera vite intenable autrement, même si on peut passer par des moments encore pire). Un déclic pour nous amener à revisiter peu à peu toute ces notions de droits de l’homme, de liberté, d’égalité, de fraternité, ces valeurs humanistes, qui on le voit bien, ne tiennent pas, telles qu’elles sont, à un niveau mondial (pour vivre nos droits de l’homme dans un pays comme la France, nous exploitons d’autres pays, leurs ressources naturelles, leurs terres cultivables pour y implanter nos multinationales, leurs mains d’œuvres pauvres et pas chères, nous privatisons des semences, empêchant les leurs pour mieux leur vendre les nôtres, nous créons dérèglement climatique, aridité, sécheresse, etc, etc, etc. Nos modes de vie en France chassent des paysans de leurs terres de l’autre côté du monde, font migrer des hommes en ville qui se retrouvent désoeuvrés, sans ressource, et en colère… laissent des terres arides, propices à l’installation de groupes armés, très en colère…). Et également, par là-même, amener un déclic sur la nécessité de redonner une place importante à une pensée spirituelle(pas religieuse, mais spirituelle) dans la politique (l’organisation collective, le vivre ensemble), équilibrée maintenant avec celle du savoir, du raisonnement, du mental, (mode issu des Lumières) : le sens de la vie, de l’humain, le lien humain à humain, et le lien humain à la terre. Crise écologique oblige, on ne peut plus penser aujourd’hui le vivre ensemble sans y inclure le paramètre planète Terre, ces ressources… Et c’est peut-être dans ce lien à cette Terre nourricière, terre d’accueil, qu’on mettra plus de féminin dans nos vies… ? J’espère bien en tout cas, si c’est ce qui est nécessaire, qu’on ne perdra pas trop de temps. Quel rôle pour nous, simples petites françaises ?
    (J’ai découvert cela récemment, je partage car j’ai trouvé cela enrichissant : https://traces.revues.org/5454)

    • Qui définit les astres. Un peu tout le monde. les astronomes les noment avec une intuition étonnante ce qui donnent des pistes de travail aux astrologues. Aujourd’hui Sedna est à peine étudiée. C’est un astre très éloigné et très lent (12.000 ans pour faire le tour du Soleil). On sait peu de choses de cet astres. On est dans un champ exploratoire. Il y a d’autres astres découverts dans ces zones lointaines qui pourraient porter des symboliques similaires. Pour moi ils ont la même fonction d’ouverture à une autre dimension que les atéroïdes qui font le passage de Mars (la société tribale et guerrière) à Jupiter (La société régit par des lois) mais cette fois pour accompagner un développement spirituelle et non plus civilisationnel.

      • Merci ! Travaux des astronomes / travaux des astrologues : bel exemple d’unité (recherches scientifiques et intuition, données matérielles et symboles…). Peut-être que le spirituel s’inclura dans le civilisationnel (pour le moment, les civilisations reposent peut-être tout doux, pour ne pas dire laborieusement et maladroitement, la question du spirituel). Je continue à trouver le sujet passionnant. Et peut-être même qu’on peut finalement simplement se dire cela : la vie, et ce moment, est passionnant. Et puis se dire aussi qu’on trouve ce qu’on cherche…, même si c’est inconsciemment. Merci

  21. Ainsi ce serait Sedna la responsable ! Justement ces jours-ci j’avais un réflexion sur le pourquoi de cette islamisation galopante et me disais que ce n’est pas le hasard, elle nous est envoyée pour y trouver une solution.
    Les plages corses, cet été, nous ont adressé des messages. Clint Eastwood aussi, quand il dit en avoir assez de ces faux culs. Cet acteur est d’ailleurs intéressant sur le plan astrologique, oh pas que, mais un Neptunien très … réaliste ! Étrangement cette sensibilité féminine se manifeste plus chez des hommes que chez des femmes au pays de l’oncle Sam, Hillary veut faire des guerres et le Donald ne veut pas, et chez nous … heu …
    Sedna se situe où dans le zodiaque ?
    C’est clair, gros cafouillage entre féminin masculin, la théorie du genre, mariage pour tous, GPA, Pchiiiiit… la location des ventres féminins.

  22. Bonsoir Tristan,

    L’énergie féminine est aussi chez les hommes. Je ne pense pas que seules les femmes doivent faire émerger cette énergie, mais vous aussi, les hommes. Nous avons aussi une part masculine, heureusement. C’est l’équilibre des deux en chacun qui est parfait. Il faudrait que les hommes laissent entrevoir leur énergie féminine et il faudrait que la société et les femmes permettent à l’homme de la montrer.
    Le travail à faire actuellement, est de bien diriger cette énergie.
    Merci
    Marie H.

  23. Merci Tristan.
    Comme ton analyse est pertinente et comme elle me touche ! Elle met en lumière mon cheminement de réconciliation avec mon énergie féminine, conscientisé en 2012. Je vis le actuellement, au quotidien, dans ma vie personnelle et professionnelle, accueillir et éduquer les hommes de façon symbolique. Merci d’exprimer ton essence et ton talent.
    De tout Coeur pour contribuer à un nouvel équilibre des énergies

    • Merci Christelle,
      Ravi de vous avoir touché. Les femmes peuvent oublier d’être des femmes. Héritage d’un passé encore présent où elles devaient se travestir pour prendre une place.

      • « C’est les hommes qui font la guerre. » … et Jeanne d’Arc alors ?
        Oui, c’est tiré par les cheveux, elle défendait son pays, elle ne lançait pas les hostilités. Grosse différence entre attaquer et se défendre, n’empêche que dans les deux cas il faut faire appel à une énergie masculine mais aussi féminine quant à la finesse de la stratégie à adopter.
        L’éternel Yin Yang qu’il vaut mieux avoir en équilibre que l’on soit homme ou femme. Mais aussi intéressant à étudier chez certains peuples plus belliqueux que d’autres.
        J’ai trouvé Sedna à 26° du Taureau et sa position en thèmes semble intéressante chez les navigateurs.
        Tristan vous avez éveillé un nouveau centre d’intérêt, découvrir Sedna en astrologie …

  24. certes, je suis une femme, mais cette relecture de la France et des astres, m a beaucoup plus, merci pour cette tres belle étude, analyse, meditation, observation.. je vais me concentrer sur ma feminité alors 😉

  25. Merci pour cette fine analyse Tristan sur l’énergie féminine. Moi aussi je me posais cette question depuis quelque temps sur le futur rôle de la France. Tu as apporté des éléments de réponse qui sont importants. Et je suis heureuse d’apprendre la signification astrologique de Sedna et d’Eris. Est-ce que tu sais si ces deux planètes sont celles autrefois appelées par Max Heindel : Poserpine et Vulcain ? Et qui devaient être découvertes dans le futur d’après lui ?

    • Non, je ne sais pas parce que je ne connais pas cette vision de Max Heindel. Il y a d’autres objets de tailles importantes qui ont été découverts récemment. Cela pourrait être eux. A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*