Les âges de l’évolution

Les Noeuds lunaires sont pour moi un élément essentiel de la lecture d’un thème de naissance. Ils représentent nos choix d’incarnation. Le Noeud Nord représente le but et le dépassement vers lesquels notre âme a choisi de se diriger pour faire l’expérience de la joie, de l’amour…  dans cette vie. Le Noeud Sud, lui, représente nos bagages rapportés du passé qui ne nous ont pas rendu heureux, mais avec lesquels ont a pris à composer pour maîtriser notre vie, sans être heureux pour autant. Ce sont nos bagages, ceux dont on a du mal à se séparer que l’on croit indispensable et qui en fait s’avère toujours trop encombrants et trop lourds à porter quand on décide de partir prendre du bon temps.
Les Noeuds Lunaires sont les points qui permettent de comprendre l’évolution d’une vie. Plus je les étudie, plus je suis scotché par la finesse et la véracité de leur message. Petit à petit, au fur et à mesure de mes expériences, je découvre l’aspect cyclique des Noeuds Lunaires. Chaque cycle durent approximativement 18 ans et demie.
Il y a quelques années, je me demandais ce qui pouvait bien advenir après le troisième cycle des Noeuds Lunaires. Je comprenais bien le premier le deuxième et le troisième cycle, mais j’avais très peu reçu de personnes d’un âge suffisamment avancé qui me permette de comprendre ce que le quatrième cycle apporte. Ces derniers mois ont comblé mes lacunes. J’ai eu plusieurs expériences qui complètent le tableau avec des personnes qui débutaient leur quatrième cycle.
Voir leur état m’a mis en joie. Je me suis dit, mon Dieu que la vie est bien faite. Quand on suit son chemin de vie, tout est fait pour que nous soyons de plus en plus épanouis et heureux. Arrêtons de voir l’âge mûr comme une difficulté ou la vieillesse comme une déchéance. Au regard de notre évolution d’Etre humain, être âgé signifie avoir bien plus d’outils dans sa poche pour être heureux. Pour comprendre ce cheminement, j’ai eu envie d’écrire ces quatre étapes des Noeuds Lunaires telles que je les ai observées et comprises. Les voici :

1er cycle : 0 à 18 ans et demie.

Dans cette phase de l’évolution, on n’agit pas sur son évolution. On reçoit ce que l’on a à recevoir pour poser les bases de nos ressorts évolutifs. Ce que nous prenons sur nous de brimade, frustration, humiliation, violence, ou de trop plein d’amour étouffant, excès de protection endormant… crée chez nous des ressorts inconscients. On subit sans grande capacité de prise en main de notre propre évolution. Dans ce cycle, c’est la mise en place de notre état émotionnel lié au Noeud Sud qui est vécu. Pendant ces 18 premières années et demie, on développe notre stratégie de défense et de protection en adoptant inconsciemment des comportements qui nous sauvent momentanément et que, plus tard, nous apprendrons à éliminer. A l’issue de ce cycle, on est initié à la vie d’adulte responsable, ce qui veut dire en fait que l’on est reconnu comme ayant la capacité de prendre en main notre évolution.
En France, on devient majeur, on est civilement responsable de ses actes, alors même que notre corps n’a pas encore finit sa croissance.

2eme cycle : 18 ans et demie à 37 ans.

Dans cette phase de l’évolution, nous commençons notre première étape de vie d’adulte. On prend en main sa vie avec énergie et on utilise consciemment cette fois l’énergie du Noeud Sud pour tenter, à travers elle, de maîtriser son existence. Ce sont les années d’affirmation de soi où en tant que jeune adulte, on apprend à manipuler les outils de l’existence pour guider soi-même sa barque où l’on veut. On ne se rend  pas compte que l’on est en train de se sauver en tirant le serpent par la queue au lieu de le maîtriser par la tête. Alors souvent, le serpent se retourne et nous mord. On n’atteint pas vraiment la sérénité durant ses années là. On s’exerce en jouant avec ce qui ne fonctionne qu’un temps pour nous montrer que notre chemin est ailleurs. Vers la fin du cycle, nos recettes commence à moins bien fonctionner. Soit on se lasse soi-même de nos comportements, soit notre entourage ne les accepte plus, soit les deux à la fois. On entrevoit l’idée d’un changement dont on a l’intuition vers nos 37 ans.

3eme cycle : 37 ans 55 ans et demie.

Ce troisième cycle nous fait traverser un nombre considérable de transformations avec ou sans crise. On fait l’expérience cette fois de s’engager dans notre travail d’évolution personnelle. Le constat d’échec du deuxième cycle et l’intuition que l’on peut être bien plus heureux en développant d’autres outils, nous engage à changer de vie en profondeur. La quarantaine peut amener des changements radicaux, mais c’est aussi à l’approche de la maturité des 50 ans que l’on affermit ses engagements en assumant de devenir ce que l’on veut être sans se soucier de ce que l’on attendait de nous. Dans ce troisième on entre dans l’expérimentation du changement, dans l’engagement conscient d’abandonner nos comportements inadaptés du Noeud Sud et dans la recherche consciente de l’expérience de notre véritable énergie ou état d’être épanouissant que le notre Noeud Nord nous propose. A l’approche des 55 ans, on a tous les outils en poche. Yakafocon ! Tout est posé. La vie nous a mis dans les conditions de commencer une nouvelle expérience. Les boulets ont été lâchés durant ses longues années de remises en questions opérationnelles.

4eme cycle : 55 ans à 74 ans

Au début de ce quatrième cycle, tout est posé. C’est la joie immense que j’ai reçu récemment avec des personnes qui entamaient ce quatrième cycle. La vie a fait en sorte qu’un véritable espace de liberté soit ouvert pour qu’aux environ des 55 ans, les grands obstacles de la vie aient disparu. On se retrouve seul pour vivre enfin cette expérience avec soi-même, ou au contraire, on a enfin ce partenaire si parfaitement ajusté à notre existence.  Quand on observe la situation, tout est là. Ce n’est pas facile de se rendre compte que tout ce qui c’est mis en place est parfait, mais c’est la situation que j’ai constaté : tout est là pour que l’on puisse faire à fond l’expérience du Noeud Nord. Comme le Noeud Nord est pour nous tous un inconnu qui peut faire peur, il n’est pas dit que tout le monde se sente à 100% à l’aise avec cette situation. Mais avec le recul, on voit que cette situation, si on s’y engage, ne peut que être la meilleure situation possible. Avant, dans le troisième cycle, on cherchait la voie. On vivait avec des croyances que « ce serait bien, mais ce n’est pas possible ». Le quatrième cycle est celui qui commence au carrefour de « C’est possible ! » La voie est ouverte, le chemin est tracé. Plus besoin de tronçonneuse pour faire l’expérience d’un espace de vie qui nous corresponde et où on serait bien, cet espace est là. La seule inconnue, c’est, voulons-nous vraiment de cet espace? On comprend que l’important n’est plus simplement le but mais aussi le chemin.

Le chemin de notre vie, toute notre vie, se choisit.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Les âges de l’évolution — 33 commentaires

  1. Bonjour Tristan,
    J’ai mon noeud Nord en Balance et mon noeud Sud en Bélier. Depuis janvier (mois de mes 18 ans et demi), j’ai l’impression que tout va de travers, je me bats et débats mais n’arrive strictement à rien. Depuis ce même mois, j’ai même accumulé des problèmes de santé (gastrite, tachycardie ou encore migraine) à cause du stress.
    Je me demandais : est-ce que l’on se sent constamment aussi perdue pendant son 2ème cycle ? Est-ce que je vais vivre une vingtaine d’année de combats vains ? (Oui, je sais, ça sonne horriblement défaitiste mais je m’inquiète…)

    Sinon, je tiens à dire que cette page et ce site en général sont vraiment bien fait et pratiques. Les informations sont bien organisées et faciles à comprendre même si on ne s’y connait pas bien en astrologie =)

    • Bonjour Marie,
      Vous avez raison de souligner cela. L’énergie des Béliers est très stimulées en ce moment et il est difficile, même pour les personnes qui ont les Noeuds Lunaires qui s’alignent, d’aller consciemment vers l’énergie de la Balance. Vous n’allez pas vers des combats vains mais vers votre expérience qui vous donnera les outils et les clés de compréhension de votre vie. Vivez votre vie comme vous la ressentez.

  2. Bonjour Tristant,
    Il y a presque deux ans que j’ai découvert l’existence des noeuds lunaires et j’ai appris plein de chose sur moi et les possibilités dans mon future.
    J’aurai aimer lire votre version, mais malheureusement je n’ai trouvé ni l’un, ni l’autre.
    Noeud nord en Bélier, maison VI; Noeud sud en Balance,maison XII.
    Puis-je espérer?
    Joyeuses Fêtes!

    C’est toujours un plaisir d’ouvrir vos mail!

    Agnes

  3. bonjour , bien dit!! Tristan j ai vecu , tous ces cycles exactement comme cela aujourdhui je rentre dans le 4 cycle ,j ai plus rien a prouve aux autres et je viS mieux , noeud nord en lion verseau,JE comprend mieux les choses. merçi bonne bonne journee

  4. Bien sûr Tristan c’est NN Scorpion , quel lapsus , j’ai mon ASC de la RS qui est en Vierge et je dois être bien imprégnée par ses valeurs , par contre les maisons sont bien excactes, et votre commentaire est tout à fait vrai , je cherche un sens à ma vie , dans l’aide aux autres , je n’ai pas encore trouvé par quels moyens .
    Encore merci de votre réponse et de votre site qui nous montre l’astrologie sous un autre angle. Belle journée .

  5. En voilà des bonnes nouvelles! Plus que 3 ans à tirer avant la sérénité…
    Plus sérieusement, je constate qu’à un ou deux ans près, votre étude coïncide bien avec mon vécu. J’ai toujours considéré être entrée dans l’âge adulte vers 35 ans…
    Bien cordialement,
    Nadine

  6. Bonjour Tristan.
    Je lis tous vos articles,que je trouve très intéressants et surtout très positifs, ce qui devient rare aujourd’hui. L’article sur les noeuds lunaires est passionnant. J’ai 54 ans je suis donc à la fin du 3ème cycle et avec encore beaucoup d’interrogation sur la suite de ma vie. J’ai le NN en balance en maison 7 donc le NS en bélier.
    Merci pour vos articles

  7. Ça me fait rire ce que tu as ecrit, je me vois partir en vacances pour me deconnecter de Paris et de mon quotidien pour vivre autre chose et je pars avec une valise de 39kgs que je me traine depuis des jours avec toutes les choses indispensable de Paris mais totalement inutiles ici ou inadaptées… morte de rire.. En croyant que tout est essentiel a mon bien etre ici dans un autre pays avec d’autres habitudes, mentalité…S’adapter a une nouvelle vie pas si facile que ça de laisser ses bagages du noeuds sud….

  8. Merci pour ce chouette article.
    Ce que tu décris correspond bien à ce que j’ai vécu et j’avoue que travailler sur mes noeuds lunaires a été un des points de départ important de mon travail sur moi.
    C’est une aide précieuse et la lecture de ce cycle me permet aussi de me pardonner pour tout le temps que j’ai mis à être « dans mes bottes » 😉

  9. Bonjour Tristan
    Quel article intéressant! J’aurai 55 ans et j’ai bel et bien changé des choses depuis un certain temps ni évidentes, ni faciles mais elles portent fruit.Est-ce que pour tirer le meilleur parti possible de
    son enseignement , on doit regarder les aspects et les planètes en action avec le noeud nord? Et question d’une néophyte, le noeud nord change-t-il de posiiton où il reste dans la même tout au long de notre vie?
    Merci
    Danlang

  10. Bonjour Tristan ,
    J’ai 55 ans depuis peu (je suis Verseau) et j’entame mon 4ème cycle avec prise de conscience, je viens de faire ce wend une formation Ecoute ton corps, juste au moment de la lune en Poissons,j’arrête mon activité professionnelle et je souhaite donner un autre sens à ma vie .Mon NN en Vierge MVI et donc NS Taureau en XII qu’en pensez vous?
    Encore merci pour vos articles trés parlants.

    • Bonjour MJo,
      Je pense que vous devez confondre les symboles de la Vierge et du Scorpion qui se ressemblent ;-). En face du Taureau, il y a le Scorpion. Et si vous venez de fêter vos 55 ans il y a peu, le NN en Scorpion est plus probable qu’en Vierge. Si vos positions en maison sont exactes, votre chemin de vie vous dirige le fait de trouver votre utilité, comment et à quoi servir. C’est peut-être le changement que vous venez de faire.

  11. Je vous remercie de vos réactions, cela me démontre que je m’exprime pas bien du tout. Je parle des Nœuds Nord et Sud . Observez que tout petit les enfants semblent se différencier par des acquis d’une autre vie, nœud sud et comme le nœud nord leur propose autre chose. Je voulais donc dire que si les parents étaient au courant de l’aide qu’apporte la connaissance du thème de leurs enfants, cela serait une aide précieuse, à leurs venir en aide. Plus jeune on commence, plus facile cela est. J’observe mes petits enfants qui à présent sont au début de l’adolescence. Je n’ai rien à dire au sujet de l’éducation que les parents leurs donnent.J’ai proposé que si les parents savaient lire le thème de leurs enfants, cela leurs seraient plus facile pour les aider à venir en aide de façon ludique à dépasser plus vite le nœud sud. Je dis bien j’observe. Lorsque je vois leurs nœuds je découvre que si les parents avaient par leurs connaissance davantage aidés leurs enfants à développer le nœud nord sans intervenir dans leur créativité, arrivés à plus de 18 ans, le travail serait moins difficile à faire pour eux. Pas une seconde je pense avoir parler de modifier le chemin de vie de qui que ce soit. Je redis que le nœud sud est un acquis du passé et que dans cette vie, au plus vite on aide les enfants jeunes à se défaire ou à apprendre à modifier des habitudes qui ne seront que « fardeau » pour cette vie. Je ne vois pas en quoi, je touche à la liberté et au respect de la créativité de chacun. Bien souvent en maternelle, la maîtresse fait remarquer aux parents une faiblesse de l’enfant et souvent cela est mal interpréter par les parents. Observons le nœud sud et cela correspond au travail à faire pour l’enfant dans cette vie. C’est en ce sens que j’apprécie le texte de Tristan, lorsqu’il nous apprend que le nœud nord est le but vers où se diriger. Chacun le fera selon sa personnalité, et à son rythme. Que je sache en intervenant sur le forum, je n’oblige personne à modifier sa façon de faire avec ses enfants. Loin de moi, l’idée de penser que vous preniez pour vous mon opinion personnelle. Chacun reste libre de sa vie, de sa façon de penser, et de vouloir évoluer. Actuellement la société est ce qu’elle est et je respecte la diversité.

  12. Bonsoir Tristan !
    Je n’ai pas cette compréhension de l’énergie des Noeuds : « selon où tu nais, tu seras… » Bien au contraire…
    Toute notre Vie, nous nous dépossèderons de nos bagages,le Noeud Sud, bien familiers et presque confortables, puisque nous ne connaissons qu’eux, pour que tout au long du chemin, nous les délaissions pour l’inconnu que représente le Noeud Nord, et enfin nous réaliser.
    A condition bien sûr d’élever sa conscience vers ce cheminement.
    Personnellement mon Noeud Sud est en Lion, le Noeud Nord donc en Verseau.
    La métamorphose est lente, mais je la sais là.

    Je confirme, VIEILLIR est une Chance !

  13. Bonjour Tristan, je ne peux parler que de mon expérience personnelle que j’aimerais partager avec vous. J’ai 58 ans et j’ai commencé le 4ème cycle des Noeuds Lunaires. J’ai un Noeud Nord en MIV, je suis également Cancer avec 4 planètes dans ce signe, je n’ai pas attendu le 3ème cycle pour vivre mon Noeud Nord. Rapidement, à 22 ans, j’ai su que j’avais à créer une famille, ce que j’ai fait, j’ai 2 filles. Depuis mes 50 ans, j’ai l’impression, que ayant bien vécu mon Projet de Vie, je retourne au Noeud Sud, peut-être pour récupérer des acquis dans la Maison X. Depuis je suis installée comme thérapeute, et je travaille de chez moi. J’allie la X et et IV. J’ai remarqué cela pour plusieurs de mes amies, qui ont dépassé 50 ans et qui ont les mêmes Noeuds que moi, IV/X. En vous remerciant pour vos commentaires.

    • Bonjour Marie-Ange,
      Votre fort empreinte Cancer vous invitait à rapidement faire l’expérience de la famille et de la maternité. Fondamentalement, le NN en maison IV représente la construction d’un état de sécurité intérieur qui s’oppose avec un NS en X a une tendance à rechercher une position sociale rassurante qui protège de l’adversité. Un NN en IV ne signifie pas devoir cesser le travail, mais cesser de rechercher à travers le travail d’être rassurée sur son sentiment d’insécurité. Un NN en IV aide à travailler avec plus de sérénité.

  14. Selon où tu nais, tu seras!!! telle est ma devise…. j’ai eu la chance de vivre dans une famille formidable. mais ces enfants qui naissent dans des familles démunies, illétrées (merci le système scolaire)!! quel éveil ont ces enfants?? vers quel guide peuvent-ils se tourner??? je ne parle pas des exceptions!!!

  15. Bonjour tristan,

    Merci pour cet article.La vie est fait de cycle,les planètes,les noeuds ont leurs âges et c’est primordial d’en tenir compte.Meme le positionnement des planetes a l’intérieur d’une maison vas nous permettre de voir si l’énergie en question as été rencontré tot ou tard dans le secteur concerné.A chaque fois qu’un cycle se termine,un autre commence avec son lot d’expériences a venir.La vie est un perpétuel mouvement,rien n’es statique,c’est une pensée rassurante je trouve,il y as toujours de l’espoir quoique l’on vive.

  16. merçi tristan avec votre expliquation sur les noeud nord et sudj ai eu la reponse a mon probleme , texte tres beau et tres bien a vous !!

  17. Merci Tristan pour cette belle explication des cycles de vie par rapport aux noeuds lunaires. C’est passionnant de voir où chacun se situe par rapport à ces tranches de vie, et par là même mieux comprendre nos cheminement. J’ai déjà eu des clefs concernant mon chemin de vie lors de notre consultation et j’aurais aimé avoir plus de détails concernant le NS en Cancer, NN en Capricorne dans un article, si possible, comme pour le NS en Poissons NN en Vierge que vous avez traité récemment.
    Passez un bon dimanche.

  18. Belle explication pour nos nœuds lunaires, le seul hic, selon les expériences de ma vie, c’est les choix que nous devons faire tout au long du parcours avouons que cela n’est pas évident. Surtout lorsque l’on ne sait pas l’importance de l’aide d’un thème. Nous en revenons toujours au point de départ. Selon un point de départ : familial/non familial, affectif/non affectif, religieux/non religieux, éducation dans les écoles privés/laïques et je pense que cela n’est pas obsolète dans une vie de départ. Une certitude en ce qui me concerne : acceptons la responsabilité de nos choix sans se cacher derrière tout ce que j’ai énumérée plus haut. Ce qui est extraordinaire aussi, c’est que lorsque nous commençons à savoir déchiffrer et non pas encore « lire » le thème, je m’aperçois chez les petits enfants, leurs comportements dès le plus jeune âge sur le travail à faire. Les parents devraient déjà les aider à modifier certains penchants, avant que le « tuteur » si il n’est pas placer au bon moment ne serve à plus rien ! En fait le travail sera beaucoup plus difficile à se réaliser. Tristan vous nous avez décrit votre propre expérience et la « douleur » que cela à représentée en plus du temps qui passe sans sentiment !

    • Bonjour, comment les parents pourraient ils modifier les penchants, je ne suis pas trop d’accord…Je pense que les parents doivent prendre soin de leurs enfants, et les aimer, le reste, à mon avis, leur appartient. Il faudrait être très sûr de soi pour faire une sélection…
      l’enfant est obligé de se confronter aux réalités sociales, etc…mais son évolution, il la fera seul, avec des aides extérieures, mais seul quand même…Enfin, je pense!

    • Bonjour tharinices,

      Permettez moi de laisseer un petit mot a votre intention,une phrase de votre commentaire as retenue mon attention…

       » Les parents devraient déjà les aider à modifier certains penchants, avant que le « tuteur » si il n’est pas placer au bon moment ne serve à plus rien ! En fait le travail sera beaucoup plus difficile à se réaliser. »

      Je me demande dans l’histoire d’une vie si certains penchants qui pourraient être jugés négatifs de l’extérieur ne serait pas en réalité une bénédiction pour la personne? Si oui,il n’est pas du ressort des parents ou des personnes en charge de modifier quoique ce soit.Peut-etre que la personne as besoin de ce type d’expérience pour se former et grandir.Vouloir créer une vie sans expériences difficiles est carrément impossible ni souhaitable d’ailleur.La facilité nous rend en général passif car on baigne dans son petit bonheur et la béatitude,c’est le fun et confortable donc peu propice a changement.Alors que dans les difficultés,on as intérêt a se mettre a bouger pour soulager l’inconfort donc on est plus a risque d’évoluer.Les tensions de nos themes sont les plus évolutives car elles incitent au mouvement,arretons de les voir comme des « dangers » a éviter…c’est mon humble avis ;-)))

      • Bonjour,
        Je suis assez d’accord avec Brigithe. Je pense que si nous « enlevons » les obstacles (ou qui nous semblent tels) aux enfants, ils apparaîtront plus tard au risque que ce soit + violemment. Chaque individu ayant son chemin à faire, il me semble important de respecter les cycles d’apprentissage pour que les leçons de vie individuelles soient respectées dans l’évolution et l’intégrité de chacun….. Ça ne nous empêche pas (au contraire quand on connaît leur thème), de les « accompagner, les consoler, les aimer 🙂

    • Il y a forcément une part de mon expérience dans ce récit, et aussi une part d’observation qui ne sont pas les miennes. Le trait du premier cycle est grossi, on peut le vivre de manière beaucoup plus douce. En revanche, je ne crois pas que les parents, même les mieux intentionnés, puisse corriger le tir du chemin de vie de leurs enfants. Cela n’a rien à voir avec un manque d’amour, d’attention… Cela a à voir avec le fait que même le plus fin des psychologues ne peut s’immiscer dans la tête d’un enfant et prendre sur lui de compenser et de s’adapter à tous ses besoins sans, à un moment ou à un autre, le blesser involontairement.

  19. Bonjour Tristan.
    Ce texte est très beau, et je trouve que c’est toujours en détruisant tout ce qui est faux et mensonger qu’on accede à notre propre vérité. Je ne crois pas à la pédagogie par l’autorité du savoir; on apprend vraiment lorsqu’on a déblayé le terrai, et non en étant encombré d’idées ou d’autres choses…
    Pour dire les choses en me rapprochant du sujet de cet article, on doit d’abord déposer comme vous dites tout ce qui est accumulé au noeud sud.
    Peut être que mon noeud nord en scorpion n’est pas étranger à ma façon de penser l’apprentissage, d’autant que mercure et soleil y sont aussi, et conjoint.
    Sinon, moi ce que je pense c’est que le NS, c’est un peu notre enfance, et c’est très vrai que j’étais très tzureau dans le passé, avec toujours de bonnes choses à manger, d’autant que ma lune est en taureau aussi.
    Merci bien Tristan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*