Le Noeud Sud en maison XII, le Noeud Nord en maison VI

Un chemin de vie du rêve à la réalité.

Le bagage : le Noeud Sud en XII

Les personnes qui naissent avec le Noeud Sud en XII ont une tendance forte à se réfugier dans un monde imaginaire pour fuir le monde. Enfants, elles ont pu vivre des choses troublantes qui ont heurté leur sensibilité au point qu’elles aient éprouvé le besoin de se couper du monde. Pour se protéger, leur défense fut de créer un monde imaginaire fait de rêveries personnelles dans lequelles elles ont pris pour habitude de se retirer. Dans ce monde, elles se sont longtemps senties protégées de la folie du monde, de l’absurdité des adultes et de leur insensibilité.

Plus tard, devenues adultes à leur tour, ces personnes rencontrent des difficultés pour prendre en main leur quotidien, trouver leur rythme de vie qui leur permettra de travailler, d’œuvrer concrètement à leur vie. La rencontre avec le quotidien, l’âpreté de l’organisation de la vie au jour le jour, qui demande une forte présence, les dépassent. Rentrer dans le mouvement leur semble parfois insurmontable et bien souvent, elles repartent dans leur monde imaginaire se prendre une petite bulle de respiration ou d’angoisse selon le thème qui les a nourries. Elles savent y vagabonder et ressentir toutes sortes d’émotions et de satisfactions loin du monde physique.

Pour elles, se définir dans un travail est difficile. Elles peuvent avoir envie d’exprimer des choses, mais quand il faut aligner les tâches, qui font qu’une envie devient une œuvre en formation, cela leur demande un effort surhumain et elles lâchent l’affaire pour retourner dans les sensations de leurs rêveries, qui peuvent être douces, mais aussi parfois, cacher des côtés plus sombres.
Elles ne sont pas fainéantes, le croire serait ne pas les comprendre. Fondamentalement, lorsqu’elles lâchent une tâche, ce n’est pas par paresse mais par une forme d’épuisement moral.

Tôt ou tard, soit poussées par la nécessité de trouver un travail pour subvenir à leurs besoins, soit fatiguées de ne pouvoir arriver à réaliser ce qu’elles veulent et las de leurs rêveries, qui deviennent autant de prisons, elles devront entrer dans la vie quotidienne. Elles seront poussées à se libérer de leur monde qui les limite et les rend incapables de participer pleinement à la vie de la société.

Le voyage : Le Noeud Nord en VI

Le Noeud Nord en maison VI les invite à oeuvrer concrètement à la réalisation de leur vie. Enfants, ces personnes se sont réfugiées dans des mondes imaginaires pour rêver leur vie au lieu de vivre leurs rêves. Il s’agit maintenant pour elles d’approcher le travail qui consiste à vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie.

En se mettant à oeuvrer, elles apprendront pas à pas que le monde réel n’est pas si affreux que cela et qu’il vaut le coup que l’on y prenne part. Il leur faudra s’appliquer à rendre une part de leurs rêves réels au lieu de seulement s’y réfugier. Leur chemin consiste à passer du rêve à la réalité. Il ne leur sera pas demandé de devenir des bourreaux de travail, mais de couper avec leurs habitudes de fuite pour déplacer leur énergie vers un désir d’œuvrer dans et pour le monde, au lieu de s’isoler dans leur monde.

Peu importe que ces personnes deviennent de grands actifs, ce n’est pas nécessairement le but. Trop les contraindre dans ce sens leur opposerait une dureté qui les refoulerait dans leur monde imaginaire. L’important pour elles est de prendre goût à la vie quotidienne. Créer et observer des petits rituels sont des bons outils pour entrer dans la vie. Ce sont à la base les rois des agendas vides avec des mois entiers sur lesquels ils auront vaguement noté deux ou trois rendez-vous. Se poser régulièrement pour construire leur emploi du temps de la semaine ou du mois les aidera considérablement à appréhender le quotidien pour s’en rendre maître. Au besoin, elles pourront se réserver de grandes plages où elles mentionneront : « là, je ne fais rien ». L’important n’est pas nécessairement qu’elles fassent plein de choses, mais qu’elles deviennent conscientes et maîtres de leur emploi du temps, plutôt que de laisser le temps s’écouler sans limite ni contour, comme dans un rêve.

Leur évolution passe par une forme de discipline à entrer dans le quotidien de la vie, fait de temps différents et de rythmes. Il leur faudra aussi prendre un plus grand soin de leur corps, qu’elles ont pu avoir tendance à ignorer dans leur monde stratosphérique. Faire de l’exercice régulièrement, même une simple marche, mais avec une conscience forte à ce qu’elles font, fait partie des outils qu’elles pourront appliquer concrètement pour transformer une part de leur rêve en réalité. Entre rêver la douceur de la nature et aller à sa rencontre, elles apprendront petit à petit à découvrir la beauté de la nature vraie, de la vie. En rythmant leurs journées, elles apprendront à construire une présence éveillée au monde dans lequel elles pourront faire entrer, de manière concrète et réelle cette fois, leurs rêves les plus chers.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Le Noeud Sud en maison XII, le Noeud Nord en maison VI — 35 commentaires

  1. Bonjour, mon compagnon a ce placement, je n’ai jamais rien lu d’aussi juste sur sa personnalité et son chemin de vie.A 40 ans, il passe maintenant de la procrastination chronique à une forme de prise en main de sa vie que personne ne croyait possible…(Mon soleil/merc/ven sur ce NN, je suis pas peu fière!)

  2. Et bien, bonjour, … C’est affligeant de réalisme cette description, très informatif!
    Merci pour votre ressenti et vos analyses qui tombent à pic!

  3. Je témoigne également , j’ai eu une enfance difficile, je me suis réfugiée dans le travail, dans l’aide aux autres, quand la vie était trop dure à supporter je me suis plongée dans l’astrologie et la spiritualité,c’est toujours le cas aujourd’hui, je ne travaille plus, je me réfugie dans mon monde, j’essaie de comprendre le pourquoi du comment, et je suis à nouveau à la recherche d’un emploi même si j’ai 67 ans, d’aide à la personne, j’ai aidé toute ma vie les gens à trouver un emploi, les réinsérer, les guider, cela m’a sauvée. Noeud nord en 6 oui effectivement aide aux autres pour se soigner et évoluer . Merci TRISTANT

  4. Autrefois, j’avais quasiment une vie imaginaire en parallèle… je suis allé très loin dans mes scénarios (aucune confiance en moi, grosses crispations + possibilité matérielle de ne rien faire + cannabis) jusqu’à ce que la pensée arrive au bout du rouleau, si je puis dire, et libère la place au coeur…
    Bref, pour moi ça colle on ne peut plus! Y compris pour le NN en sagittaire.

    Merci pour tout votre travail!

  5. Hello,
    Je reconnais par là 2 membres de ma famille, toutes 2 NN en maison 6, passablement vivant la vie en révant, laxistes; Et bien toutes 2 ont eu des conjoints très portés sur le relationnel et très actifs, qui les ont boostées…..Aujourd’hui l’une d’entre elle a un agenda digne d’un ministre, l’autre est retombée dans ses rêves et ses errements passés depuis la disparition de son conjoint ce qui nous afflige beaucoup de la voir ainsi, elle refuse tout, et demeure dans une sorte de mutisme étheré, d’imagination astrale! elle fuit, elle a toujours eu cette tendance, mais là nous craignons pour sa santé mentale!
    Bonne journée
    CHRISTY

    • Oui, le chemin de vie est une invitation, la conscience de chacun à l’emprunter ou pas et l’affaire de son libre arbitre. Votre exemple montre bien que l’épanouissement rejoins le Nœud Nord tandis que le Nœud Sud passé un certain âge est un repli guère enthousiasmant.

  6. Merci pour cet article très intéressant quant au NN en Maison VI que j’ai par ailleurs et je confirme de ce fait la description faite par Tristan. Le plus difficile n’est-il pas de faire de nos rêves une réalité ? Intégrer la vie quotidienne et s’efforcer d’y trouver un intérêt, oui, très certainement, les efforts en ce sens ne seront pas vains, je les poursuis dans la certitude de ce que je ressens, juste cela… Mais il est vrai que le monde « stratosphérique » des rêves est bien « plus » agréable… et que l’envie d’y retourner est prégnante. D’autant que mon NN est Maison VI est en… Poisson, donc le quotidien Poisson, traduisons cela en « service » et un peu « sacrifice ». J’ai un compagnon qui se charge, comme par hasard, de faire exister ce quotidien (Vierge Ascendant Capricorne) qui parfois me rebute et parfois je me surprends à apprécier le LABEUR de la maison VI. Les agendas vides, certes, je confirme, chaque année je fais l’achat du fameux agenda, que je néglige le reste de l’année… Evénements traumatisants dans l’enfance… Aller vers ce NN est je le confirme possible avec un peu de travail sur Soi et cela avec l’abandon nostalgique du petit paradis… artificiel. J’espère par ce témoignage avoir contribué à éclaircir cet axe ?

  7. Est-ce que la VI ne pourrait pas aussi indiquer l’incarnation nécessaire, au quotidien, la vie dans ce qu’elle a de simple, répétitif mais nécessaire (la chute du paradis, si on veut, pour une vie matérielle, réelle, laborieuse, »encombrée » d’un corps) ? J’ai souvent vu une XII marquée, avec des planètes persos (soleil, mercure, vénus)dans les thèmes de personnes dont la mère aurait voulu avorter! Comme si la XII était aussi une maison nébuleuse d’incréé, une sorte de limbes dans le thème, avant le surgissement de l’ascendant. Je vois pas mal de gens un peu « étouffés », un peu sous le boisseau avec une personnelle en XII.
    Des nœuds dans cet axe pourrait alors indiquer un besoin d’accepter son incarnation dans ce qu’elle a de trivial et nécessairement limité.

    • L’incarnation relève de la maison I. La XII du retrait du monde et non de la désincarnation. Etre en retraite, voir dans son monde imaginaire se fait en étant bien incarné. Votre conclusion est juste pour le NS en XII et le NN en VI ils indiquent en effet « un besoin d’accepter son incarnation dans ce qu’elle a de trivial et nécessairement limité. » Mais il ne s’agit pas d’accepter son incarnation au sens strict, plutôt de sortir de sa rêverie pour entrer concrètement et activement dans le monde. La notion de limite est plus du domaine de la Vierge. la VI représente le sens de l’utilité et du service.

      • Oui c’est peut-être moins passif et instinctif qu’en I, plus une participation au monde au quotidien (après l’expression de la personnalité en V, on passe…aux travaux pratiques!).
        J’avoue avoir du mal à ne pas confondre signe et maison par moment.

  8. bon, puisque ce NN est le chemin, l’axe de réalisation ultime d’une vie,
    les outils qui nous sont offerts pour y accéder, sont-ils bien le reste du thème ? …(ce qui peut ne pas faciliter la progression dans certains cas !)

    Ou peut-on achever sa vie sans jamais avoir accompli cette « mission » ?

    Dans mon cas, effectivement l’agenda est un outil toujours, souvent peu rempli, et c’est souvent volontaire : ça m’oxygène l’esprit , c’est vital pour moi !!
    d’un autre côté, je n’arrive pas à le remplir car dans mon organisation, je n’ai pas la place de générer du temps à mon travail… donc peu de rdv !

    quelles pourraient être, dans mon thème, les clés pour optimiser tout ça ?!
    (aucune planète en signe de terre, …peut-être l’eau qui calmerait ma tendance ’embrasée’, je ne sais pas !!

  9. Pour ma part, j’ai le NN en VI en sagittaire et j’ai souvent eu du mal à comprendre comment concilier une énergie qui « voit grand » dans une maison qui « pense petit ». L’énergie de la maison 6, quand on a soleil et lune en taureau, a priori, ça ne pose pas trop de problème, surtout si on aime aller travailler tous les matins. Mais à y regarder de plus près, le Noeud Nord la maison 6, dans mon cas, c’est aussi l’apprentissage du détail, du temps passé à « bien faire » les choses, même des choses simples de la vie courante au lieu de les survoler pour m’en débarrasser au plus vite. C’est prendre plaisir à éplucher des patates parce que je suis vraiment là, ici et maintenant. Le noeud nord en 6 m’évoque fortement mes lectures sur la pleine conscience au quotidien: être ici et maintenant, bien présente, plutôt que dans mes pensées, mes anticipations de l’avenir (soleil en 11, noeud sud en gémeaux!)… C’est un apprentissage, mais finalement, je crois que pour moi, la leçon du NN 6 en sagittaire, c’est de mettre du spirituel dans le quotidien par la bienveillance et la pleine conscience.

  10. Je voudrais témoigner de cette configuration concernant mon fils de 14 ans pour qui la maison 12 représente cette tendance comme beaucoup de sa génération à s’isoler dans le virtuel des jeux vidéo, chez lui en capricorne ce monde est très construit, pas juste des rêveries, il met d’ailleurs beaucoup d’ambition à développer des stratégies pour gagner des parties de plus en plus difficiles etc
    J’avais le sentiment que meme si cela nous desole en tant que parents quelque part c’est un besoin comme une respiration entre des « exercices imposés »… Si l’on en croit son thème la vie l’incitera à explorer la VI en cancer, je retiens l’idée de rituels pour apprivoiser petit à petit la réalité quotidienne et se sentir bien dans ce quotidien, je sais bien que c’est à lui seul de trouver son chemin mais je garde cela dans un coin de ma tête, merci!

  11. Bonjour,je lis ce qui concerne l’année 1966 avec un noeud sud en taureau maison 12 avec conjonction mars/mercure/soleil/lune opposé à neptune en noeud nord scorpion maison 6 voilà le theme du père de mon fils en fuite sans fin,aucune responsabilité parentale actuellement saturne est en opposition à cette 12 ns qu’en pensez vous ?

  12. Bonjour Tristan,
    Que penses-tu d’une personne qui a le NS en XII en Capricorne conjoint au Soleil ? Au passage, je signale que Saturne, Maître du NS, est en carré (il est en Balance et en Maison VIII) : dur, dur, non ? La Lune est en Lion en VII. La relation va jouer un grand rôle évolutif, je pense… Qu’en dirais-tu ? Il y a de la transformation dans l’air : je veux dire qu’avec Saturne en VIII, il y a un travail nécessaire sur les valeurs saturniennes. La Lune en Lion apporte de l’enthousiasme (cela me paraît heureux, avec tout ce Capricorne, froid, qui se réfugie dans sa grotte) mais elle est opposée à la conjonction Vénus-Mercure…
    Ton sentiment me sera d’une aide précieuse, ainsi que ton analyse, si tu veux bien…
    Bise ensoleillée du Sud!
    Merci

  13. Bonjour Tristan,
    En faisant un petit tour dans ma boîte mail, je retombe sur la newsletter qui annonce cet article, que je n’avais pas lu en son temps, car, a priori, cela ne concerne pas mes noeuds lunaires. Et pourtant, en le lisant aujourd’hui, je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis là. Le fait de « rêver ma vie », ma sensation d’être à l’écart de la société, ma difficulté à « me définir dans un travail », à « aligner des tâches », et l’ « épuisement moral » qui peut s’en suivre, même pour des choses qui, au départ, me tenaient vraiment à coeur. Est-ce parce que j’ai la planète Mars en maison XII?

    • Bonjour Anne,
      C’est bien plus que Mars que tu as en maison XII :-). Et oui cette description peut te parler pour ces raisons là.
      Il y a trois maisons du travail ou de l’activité : la II qui parle de notre argent, la VI de activité quotidienne, la X de notre positionnement.
      En face de ces trois maisons on trouve trois maisons qui évoque notre vie intérieure, notre vie intime : la IV en face de la X évoque notre foyer, la VIII en face de la II notre relations aux mondes invisibles et à l’énergie, la XII en face de la VI évoque notre vie retirée du monde. Les Noeuds Lunaires dans ces trois axes vont nécessairement avoir des similitudes liées à l’idée de devoir sortir d’un monde intime pour aller vers l’extérieur.

  14. http://www.astrotheme.fr/astrologie/Temple_Grandin

    j’ai beaucoup pensé à cet article et je pensai justement « servir d’exemple » là j’étais sur l’écholocation donc 6 ème sens et tout en regardant la télé avec maçon du coeur, je revois Temple pour une maison et autiste, alors je vais chercher son thème à Temple Grandin qui tombe justement comme les déductions… et effectivement elle a servi d’exemple aussi.. L’astro intuitive c’est excellent

  15. Bonjour Tristan,

    j’ai lu avec intérêt cet article car dans mon cas c’est la situation inverse (noeud nord en XII et noeud sud en VI) et je me demandais comment cette situation inversée pouvait se traduire.

    Je suis assez étonnée de constater que je me reconnais dans plusieurs notions comme chercher refuge dans un « monde imaginaire » (quand le quotidien me fatigue), rêver sa vie plutôt que de la construire (quand la mise en pratique peut faire peur), éprouver une difficulté à entrer dans une forme de discipline « constructive » (qui est différente de l’hyperactivité qui peut être sans but), etc…

    Est ce que c’est lié à mon noeud sud en Poissons et mon noeud nord en Vierge ?
    ou est ce que l’on partage des points communs qu’on ait les noeuds en XII-VI ou en VI-XII ?

    Merci Tristan ! et très bonne journée (j’attends avec impatience le compte rendu de conférence… il parait qu’il arrive bientôt ?)

  16. Pour une fois je ne suis pas déçue par un site d’astrologie! le dernier post correspond particulierement bien à ce que je vis actuellement! merci beaucoup! vos informations sont comme une invitation à agir pour moi: me réaliser, c’est maintenant ou jamais! vos encouragements me seront bénéfiques j’espère!

  17. Merci Tristan d’avoir répondu à mes questions. Je ne sais pas si il y a des nœuds facile à vivre, mais je crois qu’avec ces nœuds la, on peut arriver à faire du bien à beaucoup d’autre, du moins j’y crois fort! Un rêve à réaliser!
    C’est bien le moment, n’est-ce pas?
    Merci encore.

  18. Bonjour
    J’ai le Nn en 6 taureau et NS 12 Scorpion , je déteste tout ce qui a trait au quotidien / tâches ménagères … Je serai bien vivant dans un hôtel nourrie logée

  19. Je ne suis pas vraiment d’accord là dessus ayant moi même ces NOeuds. tout dépend du signe ou se trouve les NOeuds d’une part et puis il ne faut pas globaliser car ce n’est pas un mon de rêve ou de rêveries mais un monde à part… genre on t’isole et tu pars en Orphelinat… la 12 c’est prison, isolement ou hôpital, une mise en retrait… la 6 étant pas seulement le quotidien, mais les contraintes, les soins, les analyses etc… et ce monde de dingues rend malade et ceux sont ceux justement qui ont souffert qui prennent soins des autres… de la 12 à la 6 et avec, ( je n’ai pas comparé les autres) mais je le vois sur mon thème un besoin de s’affirmer pour compenser.. le fond que j’avais remarqué avec le NS était des gens qui ont beaucoup fait mais ont eu du mal à déléguer le travail… savoir distribuer les tâches , ne pas tout faire tout seul… et cela je l’ai vérifié. le bélier en 12 c’est le chef de ( on dit en astro soit capitaine de bateau soit chef de service dans un hôpital) dans les vies antérieures.. Donc, le fait de pouvoir terminer quelque chose doit être vu sous plusieurs formes, ce n’est pas si simple de le décrire. L »astro c’est aussi de la psycho, il faut donc développer sinon cela donne des résultats faux ou de fausses idées… Bonne Journée

    • Merci pour votre commentaire. Bien sûr que la nature du signe va moduler les Noeuds en maison. En ce qui concerne ce que vous dites sur le faite d’avoir beaucoup fait et une difficulté à déléguer le travail, ne pas faire tout seul… je pense que c’est lié plus au NS en Bélier. Votre commentaire apporte l’idée importante que le Noeud Sud en XII peut avoir développé la contrainte d’enfermement physique et non seulement psychologique comme je l’ai développé. Merci pour cet apport !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*