Le Noeud Sud en maison VI, le Noeud Nord en maison XII

Un chemin de vie du besoin de se rendre utile à la découverte de son énergie vitale
Rappel sur le chemin de vie et les Nœuds Lunaires

Le bagage : le Nœud Sud en maison VI

Les personnes qui ont le Nœud sud en maison VI ont un besoin très fort de rendre service ou de se rendre utile. Ce besoin peut être lié à plein de causes, la recherche de la reconnaissance, l'assouvissement d'un besoin d'agir, le besoin de plaire, la quête de son utilité... Peut importe, il y a manifestement une tendance à s'affairer qui prend beaucoup d'espace dans la vie de ces natifs. Ils ne s'en rendent pas vraiment compte au début, tellement cela leur semble naturel. Comme il y a une vertu sociale et morale dans leur comportement de petit soldat productif ils se sentent encouragés plus qu'interrogés sur leur compulsion à s'affairer. Il n'est pas nécessaire que leur agitation soit orientée dans un travail professionnalisé (comme le suggère la maison VI, appelée maison du travail et de la santé).

Dans le fond l'expérience qu'ils cherchent est de rendre un service utile, de trouver leur utilité, de servir à quelque chose. Ils peuvent s'affairer dans une association, en tant que mère au foyer. Ils se rendent très actifs et utiles jusqu'à la servitude. Leur emploi du temps est blindé. Ils courent du matin au soir et s'ils le pouvaient ils couraient du soir au matin. 

Au bout d'un temps ils sentent le côté essoufflant de leur emploi du temps. Mais ils restent tellement persuadés qu'ils ont tant à faire pour se rendre utiles aux autres, ils sont si attachés à donner un sens à leur vie en se rendant utiles, en rendant service, que l'envie de lever le pied est rarement spontanée chez ses natifs. Ils redoutent l'inactivité qu'ils ressentent comme une impasse, une impossibilité d'exister avec autant d'intensité.

S'ils persistent à faire autant de choses avec autant d'énergie trop longtemps, c'est leur santé ou leur "travail" qui se dérobera à eux. Ils vivront probablement difficilement au début, la perte d'une partie de leur "emploi du temps" si précieux. S'ils perdent un travail, ce n'est pas tant la perte de ressources qui les traumatisera, que de soudainement se sentir moins utiles. Ils ont besoin que les autres apprécient leur utilité, cela les fait exister.

Petit à petit leur emplois du temps se réduira et pour ne pas en souffrir, ils commenceront leur chemin vers le Nœud Nord.

Le voyage : le Nœud Nord en maison XII

Le Nœud Nord en maison XII les invite alors à vivre une expérience inconcevable pour eux : se mettre au vert, prendre des moments de retraite, de plus en plus fréquemment.

Pour ces natifs cette idée est au début aussi incongrue que de se jeter dans le vide. On à tous au fond de nous la peur de n'être rien si l'on ne fait rien. Pour ces natifs cette peur est plus importante que pour d'autres. Cesser de faire est angoissant pour eux. Ils ne se sentent pas exister dans l'inaction. Dans le fond, toute l'agitation et l'énergie qu'ils ont déployées à se rendre utile jusqu'à la servilité était un moyen de ne pas faire face à une forme de  vacuité de l'existence que l'on découvre quand plus personne n'attend rien de nous.

Qui sommes-nous quand nous ne sommes plus rien pour personne? C'est là leur grande et angoissante question. Et leur grande frayeur est que la réponse à cette question ressemble à "rien".

Ils vont apprendre pas à pas à se retrouver seuls face à eux-mêmes dans des moments ou rien ne se passe, rien n'est à faire pour entrer dans cette interrogation. La vie leur fera le cadeau merveilleux pour d'autres, mais étrange pour eux, de leur offrir des moments de retraites et d'inactivité de plus en plus fréquemment. Moins de travail, des enfants qui s'éloignent bon gré mal grès du foyer... les événements leur laisseront de plus en plus de temps libre.

Petit à petit ils apprendront à ressentir dans l'absence d'activité, qu'il y a une existence réelle et profonde qui n'a besoin d'aucune agitation pour être. La méditation, le silence deviendront lentement leurs amis. Ils entreront en relation avec cette partie invisible mais bien réelle de la vie, cette partie de l'existence que l'on ressent intensément, mais que l'on ne peut ni montrer ni démontrer.

Le Nœud Nord en maison XII développe en eux les moyens d'entrer en contact avec la forme subtile de leur être. Ils découvriront petit à petit que leur besoin si intense de faire des choses pour les autres cachait une peur que rien n'existe au-delà de la forme. Au fur et à mesure de leur découverte et de leur ressenti intérieur de la vie, ils se détacheront du besoin de faire des choses.

Ils retrouveront une forme d'énergie, différente cette fois, comme quelque chose qui les rend vivant de l'intérieur et confiant dans le fait que la vie coule en eux, qu'elle est toujours là, quoi qu'ils fassent ou ne fassent pas.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Le Noeud Sud en maison VI, le Noeud Nord en maison XII — 43 commentaires

  1. Bonsoir,
    ‘autre jour je vous écrivais j’ai une maison 12 vide. Yn regardant de plus prés mon thème j’ai vu que j’ai le NN s’y trouvait. Or j’ai 65 ans et je suis trés exactement (peu à peu de puis 5ans) entrain de vivre ce NN en 12, comme je me rends compte avoir eu la vie d’un NS en VI. Incroyable!!!

  2. Bonjour Tristan,
    Merci pour votre interprétation qui sonne juste.
    J’ai le NN en scorpion … Que de morts et de renaissances en perspective … Finalement plusieurs vies en 1 seule aujourd’hui … 🙂
    A 37 ans, je me suis retrouvée sur ma RS avec le NN et le NS identiques a ma naissance, comme a mes 18 ans, mais avec une autre conscience …
    Les événements m’ont obligé à lâcher ce passé de NS en M6…
    Comme vous l’expliquez bien, la vie m’a forcé à ces moments de retraite obligatoires pour aller vers mon NN en M12 et en plus en Scorpion !!!
    Pb Santé et perte de travail, m’ont permis enfin de me retrouver avec moi même… De prendre le temps … Et c’est à ce moment la, que l’on se rends compte que l’on est un tout, relié a l’univers mais aussi aux autres et que c’est par le NN que l’on accède à son chemin de vie …
    Amicalement. Céline

  3. Bonjour Tristan! BRAVO pour l’interprétation! Tout ce que vous avez écrit est VRAI 😉 J’ai le NN en Poissons en XII. Au départ j’étais une sorte de « vierge » organisée, limite psycho-rigide. Je m’épuisais dans des tâches et des rôles que je m’imposais, par éducation ? Mais intérieurement je m’attendais ailleurs et j’avais grande envie de suivre mon instinct. Ce n’est que la peur de l’insécurité qui m’empêchait d’y aller. Un jour j’ai lâché tout ce fonctionnement pour vraiment m’écouter: je voulais vivre ma vie spirituelle. J’ai fait ce choix. Aujourd’hui à 44 ans, je commence juste à découvrir le grand cadeau qui va avec ce noeud, c’est toute ma perception de l’existence qui s’en trouve bouleversée. ça vaut le coup de suivre ce fameux noeud nord, et de toute façon les événements nous y amènent irrémédiablement.

    • Bonjour Sophie,

      Merci de votre témoignage. Oui, les événements de la vie nous y amènent, et le chemin vers le Noeud Nord est toujours un beau cadeau. Encore merci de votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *