Le Noeud Sud en maison VI, le Noeud Nord en maison XII

Un chemin de vie du besoin de se rendre utile à la découverte de son énergie vitale
Rappel sur le chemin de vie et les Nœuds Lunaires

Le bagage : le Nœud Sud en maison VI

Les personnes qui ont le Nœud sud en maison VI ont un besoin très fort de rendre service ou de se rendre utile. Ce besoin peut être lié à plein de causes, la recherche de la reconnaissance, l’assouvissement d’un besoin d’agir, le besoin de plaire, la quête de son utilité… Peut importe, il y a manifestement une tendance à s’affairer qui prend beaucoup d’espace dans la vie de ces natifs. Ils ne s’en rendent pas vraiment compte au début, tellement cela leur semble naturel. Comme il y a une vertu sociale et morale dans leur comportement de petit soldat productif ils se sentent encouragés plus qu’interrogés sur leur compulsion à s’affairer. Il n’est pas nécessaire que leur agitation soit orientée dans un travail professionnalisé (comme le suggère la maison VI, appelée maison du travail et de la santé).

Dans le fond l’expérience qu’ils cherchent est de rendre un service utile, de trouver leur utilité, de servir à quelque chose. Ils peuvent s’affairer dans une association, en tant que mère au foyer. Ils se rendent très actifs et utiles jusqu’à la servitude. Leur emploi du temps est blindé. Ils courent du matin au soir et s’ils le pouvaient ils couraient du soir au matin. 

Au bout d’un temps ils sentent le côté essoufflant de leur emploi du temps. Mais ils restent tellement persuadés qu’ils ont tant à faire pour se rendre utiles aux autres, ils sont si attachés à donner un sens à leur vie en se rendant utiles, en rendant service, que l’envie de lever le pied est rarement spontanée chez ses natifs. Ils redoutent l’inactivité qu’ils ressentent comme une impasse, une impossibilité d’exister avec autant d’intensité.

S’ils persistent à faire autant de choses avec autant d’énergie trop longtemps, c’est leur santé ou leur « travail » qui se dérobera à eux. Ils vivront probablement difficilement au début, la perte d’une partie de leur « emploi du temps » si précieux. S’ils perdent un travail, ce n’est pas tant la perte de ressources qui les traumatisera, que de soudainement se sentir moins utiles. Ils ont besoin que les autres apprécient leur utilité, cela les fait exister.

Petit à petit leur emplois du temps se réduira et pour ne pas en souffrir, ils commenceront leur chemin vers le Nœud Nord.

Le voyage : le Nœud Nord en maison XII

Le Nœud Nord en maison XII les invite alors à vivre une expérience inconcevable pour eux : se mettre au vert, prendre des moments de retraite, de plus en plus fréquemment.

Pour ces natifs cette idée est au début aussi incongrue que de se jeter dans le vide. On à tous au fond de nous la peur de n’être rien si l’on ne fait rien. Pour ces natifs cette peur est plus importante que pour d’autres. Cesser de faire est angoissant pour eux. Ils ne se sentent pas exister dans l’inaction. Dans le fond, toute l’agitation et l’énergie qu’ils ont déployées à se rendre utile jusqu’à la servilité était un moyen de ne pas faire face à une forme de  vacuité de l’existence que l’on découvre quand plus personne n’attend rien de nous.

Qui sommes-nous quand nous ne sommes plus rien pour personne? C’est là leur grande et angoissante question. Et leur grande frayeur est que la réponse à cette question ressemble à « rien ».

Ils vont apprendre pas à pas à se retrouver seuls face à eux-mêmes dans des moments ou rien ne se passe, rien n’est à faire pour entrer dans cette interrogation. La vie leur fera le cadeau merveilleux pour d’autres, mais étrange pour eux, de leur offrir des moments de retraites et d’inactivité de plus en plus fréquemment. Moins de travail, des enfants qui s’éloignent bon gré mal grès du foyer… les événements leur laisseront de plus en plus de temps libre.

Petit à petit ils apprendront à ressentir dans l’absence d’activité, qu’il y a une existence réelle et profonde qui n’a besoin d’aucune agitation pour être. La méditation, le silence deviendront lentement leurs amis. Ils entreront en relation avec cette partie invisible mais bien réelle de la vie, cette partie de l’existence que l’on ressent intensément, mais que l’on ne peut ni montrer ni démontrer.

Le Nœud Nord en maison XII développe en eux les moyens d’entrer en contact avec la forme subtile de leur être. Ils découvriront petit à petit que leur besoin si intense de faire des choses pour les autres cachait une peur que rien n’existe au-delà de la forme. Au fur et à mesure de leur découverte et de leur ressenti intérieur de la vie, ils se détacheront du besoin de faire des choses.

Ils retrouveront une forme d’énergie, différente cette fois, comme quelque chose qui les rend vivant de l’intérieur et confiant dans le fait que la vie coule en eux, qu’elle est toujours là, quoi qu’ils fassent ou ne fassent pas.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Le Noeud Sud en maison VI, le Noeud Nord en maison XII — 46 commentaires

  1. Bonjour!
    J’ai mon noeud nord en Vierge maison XII, donc noeud sud en Poissons maison VI… mon soleil est également en MAison XII… comment interpréter ceci, étant donné que la maison douze est associée aux Poissons et que mon noeud sud doit se détacher justement des acquis du poisson ? Si je comprends bien, s’agirait-il d’arriver à l’intégration des deux, l’équilibre ?

    • Il ne s’agit pas d’arriver quelque part mais de comprendre le sens de l’expérience que vous vivez pour qu’elle vous apprenne quelque chose.
      Pour la position particulière de vos noeuds en signes et maisons, on abuse des analogies en astrologie. Lisez sur mon site les descriptions des maisons et des signes puis des noeuds lunaires en signes et maisons. Vous arriverez à faire le discernement je pense. Pensez au signe comme des processus de transformation et aux maisons comme des champs d’expérience.

  2. Bonjour Tristan,
    J’ai découvert votre site qui me plait beaucoup. Je suis très intéressé par vos analyses des Nœuds de la Lune en signes et en maisons.
    J’aime la façon pas trop prétentieuse dont vous traitez la chose. D’autres astrologues écrivent des livres entiers en construisant de belles histoires karmiques sur les vies antérieures, si tant est que cela ait un sens évidemment.
    Je crois qu’il faut être modeste dans ce domaine, car TOUTES les personnes nées pendant 1 an 1/2 ont leurs nœuds dans le même signe…
    Pour les maisons, c’est évidemment plus personnel, mais on peut facilement se reconnaître un peu partout.
    En ce qui me concerne, j’ai le Nœud Sud en maison VI mais, vu l’imprécision sur mon heure de naissance, il pourrait tout aussi bien être en maison VII, et les deux descriptions ont du sens pour moi.
    Alors, il ne faut peut-être pas trop en demander aux Noeuds de la Lune.
    Bien cordialement à vous.

  3. Bonsoir,
    ‘autre jour je vous écrivais j’ai une maison 12 vide. Yn regardant de plus prés mon thème j’ai vu que j’ai le NN s’y trouvait. Or j’ai 65 ans et je suis trés exactement (peu à peu de puis 5ans) entrain de vivre ce NN en 12, comme je me rends compte avoir eu la vie d’un NS en VI. Incroyable!!!

  4. Bonjour Tristan,
    Merci pour votre interprétation qui sonne juste.
    J’ai le NN en scorpion … Que de morts et de renaissances en perspective … Finalement plusieurs vies en 1 seule aujourd’hui … 🙂
    A 37 ans, je me suis retrouvée sur ma RS avec le NN et le NS identiques a ma naissance, comme a mes 18 ans, mais avec une autre conscience …
    Les événements m’ont obligé à lâcher ce passé de NS en M6…
    Comme vous l’expliquez bien, la vie m’a forcé à ces moments de retraite obligatoires pour aller vers mon NN en M12 et en plus en Scorpion !!!
    Pb Santé et perte de travail, m’ont permis enfin de me retrouver avec moi même… De prendre le temps … Et c’est à ce moment la, que l’on se rends compte que l’on est un tout, relié a l’univers mais aussi aux autres et que c’est par le NN que l’on accède à son chemin de vie …
    Amicalement. Céline

  5. Bonjour Tristan! BRAVO pour l’interprétation! Tout ce que vous avez écrit est VRAI 😉 J’ai le NN en Poissons en XII. Au départ j’étais une sorte de « vierge » organisée, limite psycho-rigide. Je m’épuisais dans des tâches et des rôles que je m’imposais, par éducation ? Mais intérieurement je m’attendais ailleurs et j’avais grande envie de suivre mon instinct. Ce n’est que la peur de l’insécurité qui m’empêchait d’y aller. Un jour j’ai lâché tout ce fonctionnement pour vraiment m’écouter: je voulais vivre ma vie spirituelle. J’ai fait ce choix. Aujourd’hui à 44 ans, je commence juste à découvrir le grand cadeau qui va avec ce noeud, c’est toute ma perception de l’existence qui s’en trouve bouleversée. ça vaut le coup de suivre ce fameux noeud nord, et de toute façon les événements nous y amènent irrémédiablement.

    • Bonjour Sophie,

      Merci de votre témoignage. Oui, les événements de la vie nous y amènent, et le chemin vers le Noeud Nord est toujours un beau cadeau. Encore merci de votre commentaire.

  6. Merci pour votre article intéressant.
    J’ai mon nœud nord en cancer en maison XII et à ce jour, il me semble que j’ai du mal à comprendre les leçons lol.
    J’aime avoir cette capacité d’action, sentir l’utilité des choses pour pouvoir avancer. J’ai effectivement le sens du travail. Je m’intéresse à la médecine douce car sûrement « utile » lol.
    Ne plus agir mais jouir de la vie, chose encore impossible. Prendre plaisir, se laisser aller, avec une Lilith en maison V, c’est encore une épine en plus à soulever. J’espère que j’y arriverais un jour, car mon corps me lâche peu à peu…Perte d’odorat = perte des sens, des ressentis. Asthénie depuis peu… Vivre le moment présent est sûrement la clé….mais il faut savoir le vivre… En tout cas merci.

  7. Bonjour,
    Ayant cette position des noeuds lunaires dans mon thème natal, mon expérience m’a conduite progressivement à remettre profondément en question le sens même du service.
    Mon noeud sud en maison VI m’a entraîné à vivre une sorte d’abnégation qui, au final, ne sert rien ni personne (si ce n’est peut-être les egos). A mon sens, le service est d’une toute autre nature. Il passe par l’éveil de la conscience et la pleine reconnaissance du Soi.
    Au passage, un grand merci à Tristan pour son approche de l’astrologie vraiment différente et éclairante.

      • Bonjour Tristan,

        Oui, en effet, c’est ainsi que je le ressens. L’énergie de la maison XII, lorsqu’elle est reçue sans peur ni résistance, ouvre la grande porte du monde spirituel. Et avec le champs de la maison VI, l’énergie spirituelle peut alors se focaliser dans des actions concrètes plus justes, car en résonance avec son être intérieur. C’est un axe qui permet, à mon sens, de relier symboliquement le ciel à la terre. Et peut-être aussi,qui sait, de nous accomplir.

        A bientôt,
        Rosa

  8. Bonjour Tristan.
    Merci pour vos articles que je trouve tout à fait sensibles et pertinents. Concernant le nœud nord en maison 12, l expérience que vous décrivez est assez juste dans mon cas. En effet, Au fil du temps mon ressenti evolue d un sentiment d angoisse face à ce vide vers une nécessité de vivre ces moments ou il ne se passe rien pour mieux me sentir être.
    Néanmoins j ai encore des difficultés parfois à trouver le juste équilibre entre ce trop d activité qui peut m éloigner de moi même d  avec le pas assez qui peut me faire sombrer dans l inertie. Le fait est que mon ascendant est vierge ( donc en correspondance avec le nœud sud en 6) et mon signe solaire en maison 12 ( même maison que mon nœud nord) . Je ne sais pas si ça a un rapport avec ma difficulté.

    • Bonjour Émilie,
      Oui probablement, si je comprends vous avez le Noeud Nord en Lion en maison XII. Cela vous invite à vous centrer sur vous-même et à apprendre à aimer ces moment de retraite au lieu de vous consacrer aux service des autres.

  9. Bonjour,
    Serait-il possible d’avoir la signification ou l’interprétation inverse?
    C’est a dire nœud Nord en maison 6 et nœud sud en maison 12?
    Merci d’avance
    Carine

  10. Merci Tristan de votre réponse et j’aurai voulu ajouter encore un petit commentaire disant que ce transit du NNL actuel en Scorpion prend toute sa signification pour moi étant donné que j’ai une triple conjonction natale du Soleil/Mercure/Pluton dans la maison 8 ainsi qu’une conjonction Mars/Uranus sur la pointe de ma maison 8. Et ce n’est pas seulement au niveau physique que j’ai vécu cet accident mais aussi au niveau psychique dans le sens que je suis en train de remettre en question plein de mes croyances en question. Merci encore Tristan.

  11. Je suis en ce moment, de par le transit du NNL actuel en scorpion dans ma maison XII, et vis un peu ce sentiment de perte d’identité à cause d’un accident qui m’oblige à m’arrêter et de contempler le temps. Etant née pendant une année de buffle, j’ai toujours été une bosseuse jusqu’à l’épuisement. Je crois que dernièrement j’en faisais trop jusqu’à ce que…. consciemment ou inconsciemment, je me suis cassée la jambe. Je dirais que j’en suis presque soulagée tellement mês proches m’épuisaient. Maintenant, j’ai le temps de faire plein de choses sans me sentir coupable de ne pas aider mês proches et au contraire leur demander de l’aide…..

    • Ce moment de pause « imposé » est ben en résonance avec la phase de retrait qu’invite le passage du Nœud Nord dans la maison des retraite en maison XII. Profitez en bien, c’est le moment pour vous de bien intérioriser ce que vous ressentez, de le vivre au fond de vous.

  12. bonjour TRistan! je suis dans ce cas de figure avec un axe NN Poissons-NS Vierge en plus! Ce que vous décrivez là est complètement exact pour moi. Ces périodes de non-activité trépidante de plus en plus fréquentes, avec toute l’angoisse qui va avec. Puis l’ouverture, une autre conscience plus élargie, et la paix qu’elle a apportée avec elle. Pour ma part, je me consacre aujourd’hui totalement à la peinture et ma spiritualité est au centre de ma vie. Bien cordialement

    • Bonjour Sophie,
      Merci pour votre témoignage. Peinture et spiritualité se sont de bons amis pour vivre sa maison XII. En fait l’astrologie ne nous apprend pas grand chose, tout le monde ou presque fait ce qu’il a à faire dans sa vie. On a juste besoin d’être un peu rassuré.

  13. Bonsoir!
    La maison 12 m’évoque cette image: Une noixette, une noix qui peuvent être pleine ou vides. Une belle maison 12 est comme un de es fruits…Ce petit plaisir, petit mais intense plaisir qu’on a, lorsqu’une noisette est pleine; et cette petite deception, peite mais reelle, quand elle est vise…
    Vive la maison 12!

  14. Merci pour cet article, belle suite de notre rendez-vous,mais je témoigne, moi qui suis dans ce cas de figure très difficile de lâcher prise sans culpabilisé, et cette peur du vide horrible, merci
    L’ongle,
    Arrachée de sa terre la tortue des Maures ira se cacher.
    Et les arts de la pierre pinceront nos cœurs brisés.
    Trop cours, trop long, voir même incarnés, nous aurons toujours le choix, et laisserons des sillons.
    Alis Karol

  15. C’est curieux en ce moment il se passe des choses inhabituelles avec internet.
    J’avais vu sur ma messagerie le message de Tristan mais n’avais pas le temps de le lire, puis le moment venu, j’ouvre la messagerie et le message a disparu, rien dans la poubelle, rien en indésirables, volatilisé…
    Cette mise au point faite, je suis concernée par ce NS en VI c’est tout à fait moi, la XII m’est pénible à supporter, je retourne souvent en VI mais avec un plus, un peu plus de réflexion à condition que ça bouge. Si je pouvais supprimer les nuits je ne m’en priverais pas, alors c’est peut être pour cette raison que ma santé est fragile et tributaire des conditions climatiques ?

  16. Bonsoir Tristan,

    j’avais déjà « témoigné » sur l’expérience du noeud nord en maison XII, mais en lisant cet article j’ai envie de rebondir sur différents points.
    ça fait maintenant 1 an que vous m’avez dit « vous êtes faite pour la retraite et vous allez travailler de moins en moins ». J’étais venue avec plein de questions sur mon utilité, mon travail, etc…
    j’étais venue parce que j’avais l’impression que je m’épuisais dans mon travail, comme un petit hamster qui galopait dans sa cage et je cherchais à redonner du sens à mon activité. J’étais freelance, et je n’avais presque plus de vie privée, je bossais, le jour, la nuit, le WE, pas de vacances….Très insatisfaite sur la qualité de mon travail et sur le mode d’exercice de celui-ci. Je pensais alors me « réorienter », changer de cap, passer à autre chose.
    Et puis vous voilà avec ce noeud nord en maison XII !
    Je n’y ai rien compris tout de suite, je me suis dit « tentons le coup on verra bien »… 6 mois plus tard ça allait déjà beaucoup mieux !

    Et nous voilà, 1 an après : le changement est impressionnant. Concrètement rien n’a changé puisque j’exerce le même travail, avec les mêmes clients.
    Mais j’ai appris à accepter les moments de « pause » et à en profiter. Et c’est bien ça qui a été le plus difficile ! Apprendre à profiter du rien. Ne pas culpabiliser de ne travailler que 10 jours par mois tout en gagnant un salaire très correct.
    Cette semaine je me faisais la réflexion que j’avais bien évolué. Je suis capable maintenant d’aller faire du sport, un soin reiki, une sieste ou de m’assoir sur mon balcon et d’écouter les oiseaux si je n’ai pas de mission (cela aurait été inimaginable il y a 1 an !!!! j’aurais culpabilisé à mort !). J’arrive également à dire non à un client, à poser des vacances, à refuser de travailler le WE ou à rendre des résultats sur des délais extrêmement courts.

    Le plus incroyable c’est que la vie m’offre ces moments de pause. Avant les missions se succédaient, se chevauchaient, ne me laissaient aucun répit. Aujourd’hui, j’ai toujours environ une semaine pour me reposer de la mission précédente (c’est d’autant plus fou que je ne fais aucune démarche commerciale, mon ange gardien s’en charge et il est terriblement efficace).
    L’exercice de mon travail me coûte beaucoup moins, je réalise des missions de meilleure qualité avec plus de plaisir, et je rencontre pleins de gens très enrichissants

    Vous m’aviez dit que la vie nous aide toujours si nous allons dans le sens qui nous correspond. Je comprenais l’idée, mais jamais je n’aurais imaginé que cela pouvait être aussi tangible.

    Encore merci mille fois Tristan pour la pertinence et la clarté de vos analyses. Vous êtes un très bon GPS en fait ! 🙂

    • Merci Adelaï,
      Vos témoignages sont toujours aussi agréables à lire. Je me doutais que je retrouverais votre prose sur ce texte. Vous avez bien intégré cette nécessité de faire des pauses. Je suis content de vous lire. À bientôt.

  17. merci Tristan je suis dans le cas du noeud nord en maison XII et je vous ai consulté il y a 3 mois, je me reconnais complètement dans cette description , et quand vous m’en aviez parlé j’étais j’avoue un peu perdue et désabusée, puis j’ai cherché à comprendre même si c’est dur et contre ma nature , mais bizarrement on ne se sens pas si seul que ça et on se retrouve car il est vrai qu’à force d’avoir peur d’être seul et que l’on ai besoin de nous à tout prix on se tape partout…. et on s’éparpille… merci beaucoup

    • Bonjour Cécile,
      Merci de votre témoignage, cela me fait bien plaisir d’avoir ce retour. On fait souvent gloups au premier abord quand on découvre son chemin de vie, et cela prend du temps pour mûrir. Je suis vraiment content de votre retour. Bon cheminement.

      • Bonjour Tristan,
        J’avais posé cette question car à la fin des précédents articles sur les noeuds lunaires… vous mettiez une petite liste des générations concernées avec des tranches d’années. Me concernant, je suis du 30/05/66 à 15h Paris.

  18. J’aime bien votre façon de parler de la maison douze , le contraire des principes sociétal. Dès la naissance chacun doit devenir le lus grand, le plus fort, gagnez le plus d’argent, le plus de tout… Heureusement que vous osez dire ce qu’il y à dire. Déculpabiliser certaine personnes qui sans le savoir ressentent et sont sans cesse tourmenter par qui : la famille, l’école et ensuite les blocages s’installent et cela est encore plus difficile à débloquer… Merci Tristan

  19. Bonjour,
    Je ne manque jamais d’aller lire vos écrits, même si je ne commente pas souvent,j’apprécie votre justesse et votre simplicité,je vous encourage dans cette voie,faire connaitre l’astrologie.
    Et ainsi avec l’astro Karmique s’éviter bien des détours inutiles pour avancer vers la voie de la grâce.

  20. Bonjour Tristan,

    Parfois vous mettez à la fin de vos articles les années qui concernent les personnes nées de telle date à telle date, je trouve cela plus facile pour savoir à qui correspond ces nœuds sud et ces nœuds nord ici je vois pas comment trouver qui pourrait avoir cela ds son thème et puis je vous avoue que je vois pas ce qu’est un nœud nord et un nœud sud.
    Merci si c’est possible de m’éclairer.

    • Bonjour Cinsia,
      Oui, vous avez raison de souligner ce sujet, j’y ai pensé en écrivant cet article. En fait cela dépend du jour, de l’heure et du lieu de naissance. Les Noeuds Lunaires dans les maisons sont différents des signes pour cela, je vais proposer à qui le veut de faire son thème pour pouvoir déterminer sa position en maisons.
      A bientôt

  21. Bonjour Tristan,
    pour ceux/celles qui ont le Noeud Nord en VI et le N Sud en XII il suffit d’inverser le bagage et le voyage ?
    Merci.

    • Bonjour Giuliana,
      Non, ça ne marche pas de manière aussi simple, il faut identifier le pb de la XII et le développement positif de la VI dans votre cas, avec un peu d’intuition vous allez le sentir.:o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*