La précision des positions en astrologie

Deux commentaires récents sur des questions en apparence différentes, mais similaire dans le fond, m'ont donné envie d'approfondir le sujet de la précision des positions en astrologie. Ce sujet est souvent source d'interrogation et de confusion. Voici les deux questions de précisions que se posaient ces personnes :
« Mon soleil est a la toute fin de mon signe solaire (ne le 21 du mois) et je sens en moi l'énergie du signe suivant, est que je suis bien de mon signe ou pas ? »
« Mes nœuds lunaires suivant le mode de calcul peuvent changer de signes, quels calcul faut-il prendre? »
Ces questions laissent souvent perplexes. On nous dit qu'on est de telle configuration mais, soit c'est contestable, soit c'est tellement à la limite d’un signe que l'on se demande si on n'est pas un peu quand même de l'autre configuration.
Ces ambigüités sont source d'incertitude sur soi-même. L'astrologie servant souvent à se reconnaître, ces ambiguïtés laissent planer un doute angoissant sur notre identité. On demande alors conseil à l'astrologue pour demander « qui suis-je en réalité? »
On peut apporter une réponse technique à la question, avoir une opinion sur le sujet. Avec beaucoup d'expérience un astrologue pourrait faire part de ses observations sur des cas similaires et donner une réponse tranchée.
Personnellement je n'ai pas assez d'expérience pour répondre à toutes ces questions. On peut se poser des dizaines de questions de précision sur un thème. « Mon soleil est en maison I à un degré de la maison II, dans quelle maison dois-je l'interpréter ? », « Mon acte de naissance marque 20h00 précise, c'est sûrement une approximation, comment connaître ma vraie heure de naissance? »...
Quelque fois, l’incertitude devient inquiétude. On demande à l'astrologue de résoudre la question, de trouver l'heure vraie, de donner la vraie interprétation... « Qui suis-je monsieur l'astrologue, j'ai un besoin urgent de le savoir avec une grande précision. Cette incertitude me pèse. S'il vous plaît dites moi la vérité sur moi, toute la vérité. »
La vérité ? La vérité… La vérité le plus souvent c'est que je ne sais pas qui vous êtes avec seulement votre thème. C’est bien insuffisant. Je connais vos coordonnées de naissance mais cela ne me donne pas toute votre réalité, bien loin de là. Même avec un thème sans ambiguïté sur les positions, il est important de rester constamment ouvert à la nature unique et particulière de l’individu qui sait mieux que personne qui il est.
Il est facile d’affirmer que quelqu’un est comme ci ou comme ça parce qu’il a le Soleil ici ou là. Avec de l’autorité (mal placé) on peut même faire douter quelqu’un de ce qu’il ressent et le persuadé qu’il est différent de lui-même. Nous avons été éduqués comme cela, nous avons été conditionnés à nier nos ressentis et à nous conformer pour nous intégrer, nous adapter, survivre…
Alors c’est facile d’imposer à quelqu’un que en fait non, il est plus Cancer que Lion, ou que son chemin de vie est plus celui-là que celui-là.
La vérité, c’est que la qualité d’écoute est plus importante que la connaissance de l’astrologie. C’est une bonne question de se demander si un Soleil à 29°59’ du Cancer n’a pas un peu des caractéristiques du Lion. Je ne le sais pas. Il est possible de l’explorer en consultation, mais je ne le sais pas d’avance. Idem pour les Nœuds lunaires. Leur position astronomique étant incertaines à quelques degrés prés, il n’y a qu’une interrogation profonde en consultation qui nous permettrait de percer ce mystère. Le reste, se sont des opinions sans grand intérêt. L’étude en astrologie est une étude profonde et intime.
Je ne vais pas me défiler sur ces deux questions et je vais quand même donner mon opinion (qui ne vaut pas plus que celle de ma boulangère, soyons clairs, tant que je n’aurais pas étudié ces questions en profondeur en consultation avec suffisamment de personnes).
Je pense que le découpage du zodiaque en 12 signes est un découpage rythmique en douze phases aussi précis que celui de la musique qui contient également 12 séquences (12 demi-tons) pour faire une gamme. Sur une corde tendue on peut jouer les 12 notes de la gamme et aussi des notes intermédiaires qui sonnent faux. Il faut une oreille aiguisée pour entendre des fausses notes quand on est très proche des notes justes, mais si on ne positionne pas son doigt au bon endroit la note est fausse indéniablement. Je pense que l’astrologie est aussi précise sur les signes et qu’il y a un passage aussi net, et subtil qu’en musique pour passer d’un ton à l’autre. Donc mon opinion est qu’à 29°59 du Cancer, on est encore Cancer et non Lion. Ce qu'il est intéressant d’étudier c’est comment l’énergie du finissante Cancer amène naturellement le développement de celle du Lion. Il y a passage de l’une à l’autre. Mais c’est un autre débat.
Pour les Nœuds Lunaires, la Lune Noire dont les positions sont astronomiquement imprécises je pense qu’il faut toujours être prudent dans l’interprétation. Je prends toujours la position dite vraie (pourquoi prendre une non-vraie ?) et je reste prudent si je sens que la réalité d’une personne colle plus à un léger déplacement de ces points.
Voilà mes opinons sur ce sujet: rien ne remplace la réalité de vos vies. Ne vous laissez jamais imposer une image de vous que vous ne sentez pas profondément juste.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La précision des positions en astrologie — 5 commentaires

  1. Moi, j’ai plutôt une palete en tout début de signe, pluton à 0deg quelques dans la virge mais également neptune tout début du scorpion, saturne dans les premiers degres aussi. il faut donc initier…
    ça contrebalance un thème assez fixe!

  2. ça me fait penser au bébé royal récemment né, certains le disait lion avant même sa naissance parce que né le 22/07, hors pour moi il porte clairement le signe du cancer

  3. Difficile effectivement de trancher. Et je pense que la personne concernée peut « sentir » où elle en est.Et que le sens du thème « général » va être influencé par ces positions particulières. Peut-être aussi en fonction des signes et maisons concernées. Par exemple, mon Neptune en fin de maison XII (en balance), est fort parce que en XII justement (sa maison analogique) mais entre sur mon ascendant en scorpion….. Et que, dans ce cas,il agit fortement parce que c’est mon ascendant. Je le sens peut-être aussi sur mon Mercure en fin de sagittaire, parce qu’il est en fin de 2 et entre sur ma maison 3 en capricorne à 29°02(analogique de 3 et maître de mon noeud nord). Peut-être que ces positions de fin de signe ont alors un sens plus fort parce qu’elles sont liées à un chemin de vie. Personnellement je le ressens comme des « passages » et des modes de pensées qui quelquefois se heurtent et créent des « paradoxes » dans mon mode de pensée.
    Je me sens effectivement très « neptunienne » malgré mon capricorne et beaucoup de mode de « ressentis » davantage scorpion que balance. Et mon Mercure est très « construit » en capricorne même si j’ai une ouverture spirituelle de sagittaire et en lien avec l’étranger.
    Il me semble que ces positions en fin de signe (et pour moi,en +,fin de maison) ne sont pas neutres. Il me semble que ça me crée des incertitudes. Des « déséquilibres ». Mais c’est aussi ce qui (me semble-t-il) m’aide à avancer parce que il me faut rechercher le meilleur de moi 🙂
    Ne penses-tu pas, Tristan, que ces positions sont justement, dans notre leçon de vie karmique, des passages à faire dans cette incarnation?

  4. Quand une planète (rapide) est à la fin d’un signe, d’après ce que j’ai pu observer et surtout s’il y a des planètes dans le signe suivant, la planète se teinte déjà du signe suivant. C’est assez logique puisque dans le système des progressions secondaires, elle va passer assez rapidement dans le signe suivant. Pour l’Ascendant, comme pour les Noeuds Lunaires, toujours en fonction de ce que j’ai pu observer, souvent, il y a coloration des deux signes… ce qui ne simplifie en effet pas l’analyse.
    Mais il faut tenir compte de tout le thème… Une personne qui aurait le NS limite entre Taureau et Bélier aurait les Maîtres des Noeuds inversés : NS : Vénus et Mars ; NN : Mars et Vénus!
    Ici, il faudrait étudier soigneusement, non seulement les positions de Mars et Venus, mais aussi des Maisons I et VII, directement en rapport avec ces planètes. On pourrait suggérer aussi qu’il y a une synthèse à faire entre les valeurs de Vénus et de Mars, de la I et de la VII…
    Ce sont des pistes d’analyse… pas plus.
    Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *