La Pleine Lune du 9 janvier 2012

Hier c'était la pleine Lune dans l'axe du Capricorne et du Cancer. C'était une Pleine Lune assez douce. C'est une période qui a réveillé avec une certaine douceur les prises de responsabilités individuelles (Soleil en Capricorne) face aux tentatives de se laisser aller dans un endormissement protecteur (Lune en Cancer).

Nous nous éloignons de cette quinzaine singulière où les énergies créatrices et notre vitalité  (le Soleil s'éloigne...) ont été très perturbées et bousculées dans leurs structures (...de Pluton en Capricorne). Ce temps de pause va faire du bien.

Il y a moins de lutte et plus de douceur en ce moment dans le ciel. On va pouvoir se détendre un peu. Notre créativité et notre vitalité orientées vers la  restructuration de nos bases matérielles  (Soleil en Capricorne...) s'harmonisent avec nos désirs de nettoyer, trier, ranger et organiser notre environnement (...trigone à Mars en Vierge). Notre esprit et notre intellect en pleine remise en question, profite d'une énergie d'expansion qui nous aide à mieux comprendre comment revoir notre individualité dans le cadre de notre vie. (Mercure en Capricorne conjoint à Pluton est trigone à Jupiter en Taureau).

Et puis il y a cette belle harmonie qui s'installe entre notre responsabilité individuelle, notre autorité propre et, notre sensibilité aux autres, notre empathie naturelle (Saturne trigone Neptune). Eric Cantona vient d'entrer dans la campagne présidentielle 2012 pour l'association de l'Abbé Pierre. Il le fait pour mettre le focus sur le problème du logement en France. C'est une action typique de cet aspect. Une autorité, une personne exerçant sa responsabilité d'être humain, accorde son autorité (Saturne) avec sa sensibilité sociale, son ressenti de la souffrance des autres, son empathie, sa foi (Neptune). Dans une autre mesure, c'est aussi la même harmonisation que l'on voit chez  François Hollande qui vient de proposer dans le cadre de sa campagne de mettre de la justice sociale dans la fiscalité en France. Ces considérations sociales portées, non plus par des révoltes ou des conflits, mais par des prises de positions responsables, sont très en harmonie avec la relation de ces deux astres aujourd'hui. Cela risque d'être un des thèmes de la campagne ; la responsabilité, l'autorité et la justice sociale, car c'est un aspect du ciel qui va faire son chemin jusqu'en avril 2012.

Il y a quand même une tension qui traîne dans le ciel. Elle fait jouer notre besoin de liberté en profondeur (Uranus) et notre sens de l'individualité (Mercure) qui sont en lutte (carré). Il y a une sorte de lutte entre notre envie d'exprimer et de faire vivre par notre pensée notre sentiment d'unicité (Mercure) et notre énergie d'émancipation profonde (Uranus). Ce n'est pas très grave. Ce qu'il faut retenir de cette lutte, c'est que ce qui compte le plus en ce moment, c'est de privilégier ce qui nous émancipe en profondeur, même si cela demande de s'asseoir sur une forme de manifestation de notre petit être. Par exemple, si on vit une expérience d'émancipation forte (se libérer d'une situation, d'une personne ou d'un lieu qui nous limite) et que cette expérience crée des frottements avec notre individualité, notre sentiment d'unicité, notre besoin de se sentir différent et de le dire; et bien en ce moment, mieux vaut se taire et laisser couler pour ne pas compromettre un mouvement de libération bien plus profond et plus intéressant.

Voilà, j'espère que vous avez passé de très bonnes fêtes et que vous êtes d'attaque pour cette nouvelle année.

A dans 15 jours pour la nouvelle Lune en Verseau !

 

pleine-lune-du-9-janvier-2012

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Pleine Lune du 9 janvier 2012 — 6 commentaires

  1. Personnellement, au vu des événements j’ai du dire les choses, mais ce que j’aurais fait de manière impulsive, cette fois j’ai pris le temps, tout en ne m’endormissent pas ce qui aurait été bien plus simple mais nuisible à très court terme, et parfois la simple impulsion a suffit à régler des « sujets » en suspend.
    J’ai fait l’expérience de m’en tenir à ce que j’estimais juste pour moi ( non sans appréhension de ce que l’autre allez me renvoyer) et j’ai eu des retours incroyables.

  2. Je suis revenue lire trois fois ta lunaison, la fin m’échappait pour tout dire. Et là je crois que j’ai compris.
    J’ai envie et besoin, dans ces 15 jours qui viennent, de poser concrètement et synthétiquement ce que j’ai compris de ma responsabilité professionnelle et comment j’ai envie de l’exercer. C’est devenue une nécéssité pour avancer et continuer, et c’est une vraie envie qui va modifier en profondeur ma manière d’exercer mes activités. Je vais y être aidée par la douceur et la créativité ambiante. A moi de ne pas perdre cette super énergie et de ne pas faire passer mes envies à la trappe, en voulant tenter de régler ou dire des choses. Restez concentrer sur mon envie principale, mettre mon énergie dedans, et pour le rester, laisser couler et me dire que je le règlerai plus tard…
    Bises, bon week end

  3. Une période calme, de réflexion, en ce qui me concerne.
    PL dans mon axe IV / X, un changement dans le travail…Ce serait une bonne nouvelle !
    Rien à signaler pour l’instant…Zen !
    Merci Tristan !

  4. oh la la… vu le deuil relationnel familial en cours avec un évènement qui vient de surgir à nouveau aujourd’hui, je vois trèèèss bien de quoi tu parles (et aussi quand tu parles de douceur, d’ailleurs!), et c’est drôle car justement ce midi je me disais que là ça servait à rien que je continue à m’énerver après certaine persones intérieurement, que cela me pompait plus qu’autre chose et que là j’étais au bout de quelque chose par rapport à ces personnes : il est inutile d’essayer de leur expliquer quoi que ce soit, le silence est d’or désormais, c’est juste comme ça… (lacceptation, là est bien le défi ! lol) Et en effet je sens que c’est le meilleur moyen pour avancer positivement dans ce multi-deuil et me libérer…

  5. J’ai envoyé récemment ma démission à l’Education nationale, pleinement consciente et confiante dans ma décision. Aujourd’hui, j’attends qu’elle soit entérinée, et donc je continue à aller enseigner… mais au prix d’un effort démesuré. Je tombe tout le temps malade (chose qui ne m’arrivait jamais). Et j’ai juste envie de ne plus aller enseigner du tout, sans attendre la lettre qui entérine ma démission, sans prendre même la peine d’en avertir le lycée … Est-ce cela que tu appelles « une forme de manifestation de notre petit être »? je me sens en effet très tiraillée dans cette situation. Et je piaffe comme un cheval qui attend de sortir de son box :))

    • Bonjour Anne,
      Je ne pense pas que ce que tu décris soit relié à ce que j’ai écris de la pleine lune. C’est plutôt un processus plus profond d’émancipation qui te pousse à modifier et revoir ta structure qui est un thème de fond depuis deux ans et demi.
      Dans ton processus de liberation de l’education nationale forme d’exacerbation. Ne compromets pas ton émancipation finale par ton impatience. Réjouis toi tous les jours de ta décision. Et tu pourras finir ton contrat sereinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *