La pleine lune du 29 Octobre 2012

pleine-lune-29-octobre-2012 La pleine Lune du 29 octobre se passe à un moment où l'énergie vitale collective est affectée par une forme de pessimisme, un sentiment de frustration, une impression que l'on ne peut pas faire tout ce que l'on voudrait comme on le voudrait. On est comme stoppé dans notre élan et obligé de revenir en arrière, de revoir nos plans.
Cette sensation vient du fait que notre énergie vitale rencontre l'énergie de la responsabilité individuelle, de l'autorité personnelle, qui se manifeste souvent par une énergie de restriction pour nous inviter à nous introspecter (Conjonction entre Soleil et Saturne).
Vous avez peut-être senti cet état plus fortement il y a quelques jours (la conjonction était forte en début de semaine elle s'atténue petit à petit maintenant).
Cette configuration se reproduit tous les ans (tous les ans Le Soleil croise Saturne sur sa route). Cette année, on peut être émotionnellement affecté par cette frustration (La conjonction Soleil Saturne à lieu en Scorpion). On peut avoir le sentiment un moment qu'on nous retire une part de notre autorité, que notre intégrité est mise à mal, qu'on nous en veut d'une manière ou d'une autre. C'est émotionnellement déstabilisatnt. On peut se sentir déposséder de notre autorité là où on se sentait le plus à notre place, le plus dans notre autorité.

Cette configuration est là pour que nous prenions un temps d'arrêt pour nous demander si nous n'avons pas quelque chose à lâcher sur ce que nous estimions être notre position la plus intègre. Cela peut être désagréable car Saturne nous donne une grande force, et devoir lâcher un peu de cette force peut faire peur, mais c'est cela l'idée en ce moment. Tout ce passe bien tant qu'on nous reconnait dans cette autorité. Puis un jour (comme maintenant) on vient à contester cette autorité. C'est très déstabilisant, c'est déprimant. Ce n'est pas une branche qu'on nous coupe, c'est une racine.

Il y a 15 jours j'avais dit que cette pleine lune serait l'occasion pour chacun de nous de voir à la loupe - c'était à dire puissance 10 - l'état et le travail que Saturne va nous demander de faire pendant plus de deux ans. On y est! Observez bien l'état du moment. On va le vivre, en plus délayé dans le temps.

On va apprendre à faire le ménage dans nos positions d'autorité. Pour rester intègre on sera probablement amener à se détacher de certaines de nos croyances sur nous-mêmes qui nous donnaient une forme d'autorité un peu surfaite.
On va déraciner nos vieilles bases, nos vieilles bâtisses, nos vieilles pierres qui ne servent plus notre évolution, pour restaurer notre autorité et notre intégrité afin d'entrer dans une nouvelle forme de responsabilité individuelle, plus légère et plus forte aussi.

Ce que nous vivons autour de cette pleine lune et de son climat pessimiste, est le sentiment que les vieux mécanismes sont rouillés, le manque de conviction personnelle à entreprendre des choses comme avant, l'impression que l'on est contesté jusque dans nos racines, que ça ne va pas rouler tout seul, qu'on est un peu seul et que personne ne comprend ce qu'on vit... c'est, en condensé, en concentré, les états que l'on va traverser ses prochaines années. Dans quelque jours cet état va se diluer, décliner, s'atténuer, mais il restera le travail à faire sur soi, sur son autorité personnel. On ressentira comme une insécurité dans notre autorité.

Comme en ce moment, on vit une remise en question profonde des structures (Pluton en Capricorne) qui est liée à cette peur de perdre son autorité (Saturne en Scorpion), il y a comme un écho entre ce que l'on ressent et ce que l'on vit.

Le sentiment de déprime est assez fort. On a un sentiment d'angoisse diffus plus difficile a qualifier. Comme si on perdait une ressource essentielle.

Le monde change et nous sommes le changement. Le monde se réforme avec nous. Il ne faut pas prendre ces changements comme des catastrophes, mais comme des réalignements vers plus de justesse. Je lisais hier dans les journaux : "Berlusconi condamné à 4 ans de prison pour fraude fiscale". C'est un bel exemple de Saturne en Scorpion. Une autorité est déchue, un régnant tombe. Une personne qui avait abusé de son autorité perd son privilège et sa position. Qui s'en plaindrait? N'avons-nous nous pas besoin de se nettoyage?

Mais là où il ne faut pas s'illusionner, c'est que nous avons tous un petit Berlusconi en nous. Nous avons tous sur tel ou tel point, acquis une situation qui nous confère une petite autorité dans laquelle nous pouvons exercer quelques abus.
C'est le petit imposteur en nous qui abuse de son autorité qu'il va falloir traquer, pas notre colonne vertébrale, pas notre force intérieure. Au contraire, cette colonne se renforcera chez ceux qui renforceront leur intégrité en abandonnant les positions d'autorité abusives.

"Nous sommes des imposteurs" disait hier Tsonga dans le Parisien en parlant des frasques que vivent les sportifs de haut niveau. Cette phrase est aussi une attitude qui est propre à l'énergie de Saturne en Scorpion. Il faut du courage pour voir et dénoncer soi-même ses propres abus.

Berlusconi subit et ce sera déprimant pour lui, Tsonga se purifie et il pète la joie et la forme, il s'allège.

Saturne en Scorpion, c'est cela, nous avons les deux exemples.

Lorsque l'on se sentira déprimer ou attaquer dans notre autorité, nous pourrons nous demander ce que nous avons à revoir ou faire de la résistance, l'un mène à la joie, l'autre à la déprime. A nous de choisir.
Très bonne quinzaine à tous et à dans 15 jours pour une nouvelle Lune sur une éclipse !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La pleine lune du 29 Octobre 2012 — 17 commentaires

  1. Quand j’ai lu ta lunaison je me suis dit « j’ai encore un souci avec l’intégrité, ce que je mets derrière ce mot et comment je l’identifie ».Toute la différence entre « comprendre » et le faire descendre dans le concret, dans ma vie de tous les jours. Alors je me suis posée pour répondre à la question, c’est quoi être intègre?
    Réponse qui m’est venue : quand je ne me sens pas en paix, en accord avec moi. Quand il reste un schroumpf après avoir fait ou dit quelque chose ou avoir laissé dire et faire sans rien dire, c’est que j’ai manqué d’intégrité. Pas toujours facile d’identifier la source, mais au moins je le sens, je ne peux plus l’ignorer.
    Et ce soir, j’ai pu mettre en application. J’ai dit stop à une forme de prise d’otage d’un membre de ma famille qui dure depuis mon enfance, et que je cautionnais par mon silence et mes non-dits. J’acceptais cela pour ne pas être rejetée ou abandonnée, et aussi car cela me permettait de garder une place de « chouchou » auprès de cette personne avec tout ce qui va avec (pas glop de chez pas glop!). J’acceptais une forme d’autorité pour préserver aussi une position d’autorité, enfin je crois. Cela n’a pas été simple de rompre le silence, mais je suis contente d’avoir botté les fesses à un de mes côtés berlusconiesque ((-; Je vais me coucher bien mieux dans mes baskets.
    merci pour tous ces éclairages que tu nous donnes, les questionnements et les réponses qu’ils amènent.

  2. J’aime lire tes lunaisons, elles mettent des mots sur mes ressentis et mon vécu. Merci Tristan. Je vois le côté positif dans le fait de devoir transformer mon « autorité » et je dois t’avoir que le faire m’allege à un point que je ne peux qu’encourager chacun a le faire. Alors c’est vrai qu’avec les derniers événements de ma vie, j’ai pris du temps et ce temps m’aide à entrer en moi dans le calme… Je poste le 1er novembre les énergies du mois et je souris quand je sais ce que j’ai écrit déjà. Grâce à toi et cette bonne idée des lunaison, je suis entrain de mettre de la constance dans mes post! Merci cher confrère!!

  3. Bonjour,

    J’ai été très intéressée par votre article sur la pleine lune du 29 octobre car j’ai pu constater ses effets dans mon univers professionnel. Votre intuition est sans faille. Je suis aussi très intéressée par votre parcours professionnel. Je suis actuellement juriste de formation mais depuis 1980, je m’intéresse aussi, à l’astrologie sans avoir suivi de cours, en travaillant seule avec des livres. Aujourd’hui, je peux aller plus au fond des choses et je suis toujours surprise de la véracité des résultats, des renseignements que l’astrologie nous donne.

    Avec le droit, je dois travailler l’analyse (cerveau gauche) et la synthèse (cerveau droit).
    Avec l’astrologie, le cerveau gauche travaille pour l’analyse des thèmes et le cerveau droit pour lire la carte du ciel. Mais, il faut sans doute de l’intuition pour s’intéresser à cette matière. J’ai Neptune très près du milieu du ciel si bien que je devine les choses par intuition sans qu’elles soient exprimées.

    Votre parcours m’intéresse car je vois que vous avez fait des études de commerce et que vous vous intéressez à une matière très différente. Beaucoup de personnes doute de la fiabilité de cette science. J’ai besoin d’échanger pour continuer, pour aller plus loin dans ma recherche, pour m’investir davantage avec de nouveaux ouvrages. Peut être par la suite suivre quelques cours pour compléter mon apprentissage. Car j’ai encore beaucoup à apprendre même pour lire à fond une carte du ciel.

    Je vous remercie de votre réponse

    • Bonjour Dominique,
      Merci de votre message, de votre témoignage et de votre cheminement. Si,je peux vous aider, je le ferais avec plaisir. Je vais reprendre une série de cours en 2013 sur Paris et en province. Suivez ce site et vous serez informée.
      L’ouverture de la conscience à des approches rationnelles et des approches intuitives et un on équilibre pour l’être humain je trouve. Je pense même que notre éducation ne recherche pas assez l’équilibre entre la poésie du langage et la logique des mathématiques. Ce sont encore des matières trop opposées. En astrologie, on est obligé de muscler ses deux hémisphères. C’est une matière très pédagogique.
      N’hésitez pas a poser vos questions’

  4. Bonjour à tous et à toutes,
    Je ressens cette pleine lune comme un moment où tout se construit progressivement dans ma vie (notamment mes envies professionnelles). je me pose des questions quant à une future installation, rencontre des professionnels afin de poser les bonnes questions et savoir quels sont les bons documents administratifs à remplir. Je n’ai plus envie de continuer ma vie professionnelle comme elle se présente. C’est vrai que Saturne scorpion arrive en M7, je me sens comme tu le dis Tristan dans une nouvelle forme de responsabilité individuelle plus légère et plus forte aussi. De plus Soleil/Saturne est en sextile avec Pluton : cet aspect renforce notre volonté et notre ambition. Pour une fois, j’ai l’impression d’être en osmose avec ma sensibilité et mon intuitivité : Neptune trigone à ce précédent Sextile. Toujours un grand plaisir de vous lire Tristan ainsi que tous les commentaires qui me permettent d’avoir un autre regard. merci pour cette agréable lecture. Catherine

  5. Tout d’abord merci Tristan de nous interpréter ces lunaisons qui font écho à nos vie, et qui nous accompagnent le long de notre chemin.
    Lors de la nouvelle lune, et pendant la première semaine, j’ai été envahie par une grande souffrance et angoisse (un procès qui se termine bientôt et un chagrin d’amour). C’est lorsque le Soleil s’est approché de Saturne par conjonction, qu’un processus de lacher prise s’est mis en place à l’intérieur de moi. Je ne suis pas encore totalement libérée mais l’angoisse et la tristesse s’en est allée pour laisser place à la nostalgie (qui est beaucoup plus agréable 😉 cancer asc cancer que je suis )

    • Bonjour Chou,
      Merci de vos remerciements, je suis content que cela vous aide en faisant echo a ce que vous vivez. La nostalgies peut nous noyer dans un spleen. En ce moment, je pense que c’est une énergie à ne pas trop cultiver. Mais bon c’est vrai que le processus du Cancer passe beaucoup par le souvenir de ce qui a été bon par le passé. Avez-vous lu le processus du cancer ?

      • Bonjour, oui j’ai lu le processus du cancer… dans lequel je me reconnais.
        Il est évident que je dois veiller à ne pas rester dans la nostalgie, et passer bientôt à une autre étape… Je pense que l’ascendant, est (entre autre) comme un starter, alors un starter en mode cancer semble bien mou 🙂 En fait c’est paradoxal, mais penser au passé qui était bien, me permet de passer à autre chose, et de ne plus m’obstiner à vouloir « arreter le temps » pour garder ce qui me satisfaisait. (Je ne sais pas si je suis très claire …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *