La pleine Lune du 28 décembre 2012

pleine-lune-28-decembre-2012 Voici la dernière Pleine Lune de l’année. Elle vient se jouer dans l’axe CapricorneCancer, l’axe qui nous fait travailler sur nos côtés infantiles et de l’autre sur nos excès de rigueur et notre besoin de tout cadrer.
En ce moment notre énergie vitale traverse le processus de construction et de structuration du Capricorne, nous sommes dans un mois où nous pouvons ressentir le besoin d’une organisation maîtrisée. A l’occasion de cette pleine, ce besoin d’organisation est perturbé. Il est vit des bouleversements. Ces bouleversements se répètent depuis plusieurs années vers la même époque. Si on y prend garde, la frustration de ne pouvoir organiser son monde matériel comme on le voudrait peut nous radicaliser dans une attitude rigoriste.
Explications

Cette crise et cette exigence de remise en question a pour but de nous aider à lâcher prise sur le besoin de tout maîtriser pour nous faire accepter que notre organisation et nos structures sont, en ce moment, en plein chantier. C’est un aspect qui rejoint le fond de la crise actuelle qui nous demande depuis plusieurs années de remettre en cause nos structures, nos organisations matérielles.

Le 28 décembre pour la pleine Lune, notre émotivité, nos ressentis émotionnels seront eux plus tournés vers la spontanéité, le besoin de se sentir dans un cocon protecteur. Cela peut prendre une forme infantile qui nous déresponsabilise. On recherche les ambiances cool et protectrice et on se laisse vivre.Explications

Ces deux énergies qui s’opposent, une nonchalance infantile et la frustration d’être perturbé dans son organisation, créent la tension de la pleine lune. Cette tension est exacerbée par le fait que, selon son humeur, chacun revendique son besoin d’être libre de faire ce qu’il veut, les uns dans la « coolitude », les autres dans le besoin d’organiser. Chacun revendique un besoin existentiel qui vient heurté ces énergies en place. Et donc ces énergies là sont heurtées par notre environnement. On n’arrive pas à se glisser dans le sentiment de protection et on n’arrive pas non plus facilement à se poser son organisation matérielle.
C’est comme si on était révolté de se voir tiraillé entre ces deux pôles.Explications

Ce qui peut aider dans cette période est de revenir sur nos positions d’autorité. Peut être pensons-nous que nous avons raison d’être comme nous sommes, parce qu’on se sent plus autorisé que les autres à savoir ou décider ce qui est bien ou juste. En nous concentrant sur le fait de nous détacher de notre identification à une forme d’autorité, on arrivera à adoucir la tension de cette pleine Lune.
Explications
Essayez pour voir. Par exemple, si vous pensez être le grand référent de votre entourage, de l’organisation dans votre environnement essayez de lâcher sur la responsabilité d’organiser les choses. Inversement, si vous avez l’habitude d’être celui qui prend soin des autres d’un point de vue humain et affectif, et si vous croyez mieux savoir ce qu’il faut faire dans ce domaine, essayez de vous détacher de la responsabilité que les autres se sentent bien. En gros si vous êtes un grand organisateur, laissez les autres faire leur expérience d’organisation, et si vous êtes le grand réconfort de la famille, laissez les autres se réconforter.

C’est le moment de lâcher sur des responsabilités que l’on porte pour les autres. Relax max ! Essayons-voir ! Ca pourrait nous détendre non ?

Très bonne quinzaine à tous et à l’année prochaine !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La pleine Lune du 28 décembre 2012 — 18 commentaires

  1. Très drôle, c’est tout à fait comme cela que je ressens ce moment!
    Sentir que chacun est responsable de lui-même, de la conscience qu’il veut bien y mettre et que toutes expressions d’affects ou de sentiments -quel qu’ils soient- est nécessaires et justes sur le chemin qui mène à … soi!

  2. Cette lunaison me soulage : elle me permet de mieux comprendre ce que j’ai vécu les derniers jours. Elle me revient en tête plusieurs fois par jour, quand je me vois faire dans mon côté « organisationnelle compulsive » entre autre . M’autoriser à lâcher sur l’organisation et le cadrage ça fait du bien. Et je m’aperçois que se faisant, je rentre dans plus de légèreté et moins de lutte. Même si la tête lutte, culpabilise, essaie de négocier…je lâche et ça va mieux pour tout le monde ((-;
    Petite question. Quant on est natif du signe du mois de la lunaison et que la date anniversaire est proche de la lunaison que tu postes (pour faire clair, je prends mon cas, capricorne née le 23/12), cette lunaison a-t-elle encore un autre impact? Je me suis sentie vraiment secouée en profondeur ces derniers jours, sur des aspects structurels importants. Du coup, le rapport lunaison/anniversaire me questionne un peu.
    Bon réveillon à tous et rdv en 2013 pour de nouvelles aventures astrologiques ((-;

  3. Bonjour !

    Cette pleine lune est pour moi un vrai moment de repos !
    Effectivement, elle correspond bien à l’ interprétation que tu en fais, Tristan.
    J’ai eu envie de me laisser vivre, de me laisser porter !
    Plein de légèreté a refait surface ! Jusque dans les reves !
    Ça fait du bien !!
    Il faut dire aussi que j’etais chez mes parents.
    Et que bien souvent quand on est chez ses parents, on a une facilité
    a reprendre sa place d’enfant !
    Je crois donc que j’étais aussi dans le lieu qui illustrait bien cette pleine lune !!
    Bien à toi Tristan et à tous les abonnes de ce blog !
    Pia

  4. Bonjour Tristan,

    J’aimerai juste apporter un petit commentaire technique sur l’analyse de cette pleine lune solsticiale (solstice d’hiver, lumière montante). Je pense qu’il est important d’y apporter un caractère dynamique car son impact sera beaucoup plus important sur les thèmes ayant des positions majeures dans les premiers décans des signes cardinaux. Je pense également que son action se fera sentir dans les jours qui suivent jusqu’à la nouvelle lune du Capricorne de janvier. C’est une pleine lune particulière porteuse d’espoir pour un grand nombre de personnes et sur le plan mondial.

    Amicalement
    Jean-Pierre

    • Merci Jean-Pierre pour ces informations,
      Pourriez-vous expliciter pour les lecteurs vos informations. Par exemple, qu’appeler vous des positions majeures dans les premiers décans des signes cardinaux? Je ne pense pas que cela soit évident pour tout le monde. Et qu’est-ce que vous appelez un caractère dynamique? Comment une personne concernée en serait affectée?
      Merci de votre éclairage.

      • Bonjour,

        Comme tu le sais l’astrologie est un outil d’interprétation précieux lorsque nous pouvons faire la correspondance entre le positionnement des planètes (relevé sur les éphémérides) et le thème de naissance ou autre.
        Cette pleine lune étant placée sur l’axe des huitièmes degrés du Capricorne / Cancer en carré avec Uranus sur le cinquième degré du Bélier. Nous avons ici une croix cardinale avec un point virtuel en balance. L’impact de cette pleine lune (en croix cardinale) est d’autant plus dynamique (transits de conjonction) quand elle est applicante avec des positions importantes d’un thème. Il y a ici dans ce cas un transfert d’énergie.
        L’astrologie étant une science complexe, cela pourrait faire l’objet d’un long débat mais j’espère avoir apporté un peu d’éclairage à la question posée.

        Jean-Pierre

        • Merci pour l’explication. Si je l’ai demandée, ce n’est pas tant pour moi que pour les lecteurs du site.
          Je propose sur ce site de faire l’expérience d’aborder l’astrologie en se détachant des références à des vocabulaires techniques.
          Le vocabulaire technique n’est lisible que pour une petite minorité d’initiés. Je propose de l’éviter pour s’assurer de notre propre compréhension. On ne comprend réellement que ce que l’on peut expliquer simplement. C’est un gros effort a faire au début, et puis petit à petit cela devient un outil merveilleux pour donner du sens.
          C’est intéressant de souligner la cardinalité de cette pleine lune. Quel est pour vous l’effet ressenti d’une forte concentration d’astres en signes cardinaux ? Comment pourriez vous l’exprimer sans mots astrologiques ?

  5. Oh oui alors ,ça nous ferait tellement de bien que de relâcher la pression.
    Ne pas toujours diriger , laissons faire, la vie serait plus cool.
    C’était facile de comprendre cette pleine lune; vous l’avez très bien expliqué.
    Merci

  6. Merci Tristan pour cette lunaison clairement expliquée. En résumé ? Il faut se remettre perpétuellement en question? J’avoue qu’il y a des jours où j’ai envie de faire comme les marmottes : hiberner jusqu’au printemps. N’est-ce pas un super cool lâcher prise?!!! En tout cas dans mon couple, il y en a un qui organise et l’autre qui réconforte : on va s’échanger les « rôles » mais surtout il faut accepter que l’autre le fasse à sa façon et ça c’est encore un autre sujet!!!!

  7. Nous voici mise en garde avec la Nouvelle Lune de demain. Merci Tristan. le mot juste vous l’avez dit « Relax Max »! Cela devient amusant de laisser ceux qui se pensent être responsable des autres « pour leur bien « ! que c’est en premier pour leurs propre façons pour eux d’exister. Mais ils sont tellement persuader que c’est leur rôle dans la vie qu’ils en étouffent ceux qui sont autour d’eux. A chacun ses plaisirs, mais le moment arrivent ou les personnes qui aiment diriger devront se remettre en cause, et les personnes qui aiment ça, de sortir de leur léthargie. Sérieusement la vie, nous invite au lâcher prise sur plusieurs façons. Matérielle, intellectuelle, spirituelle, affective, et familiale. Chacun est responsable de sa vie, à partir du moment ou sa santé le lui permet nous sommes bien d’accord là dessus. Je pense que certaines valeurs n’ont plus cours et qu’il nous faut l’accepter. Revoir notre façon de penser plus positive. Sortir de nos peurs de « perdre »! Accepter l’autre, et se faire accepter aussi tel que nous sommes. Sans intégrisme cependant. Nul n’est supérieur à l’autre. Penser à dire cette phrase comme un mantra « Je ne suis pas plus que les autres, je ne suis pas moins que les autres : je suis ». Cependant, ce que je choisis d’être je me dois d’en assumer la responsabilité. Cela est valable aussi de nos dirigeants politiques, religieux , familiaux et professionnels « . Chacun à besoin de l’autre pour exister. Même si personnellement je pense que certaines catégories ne devraient plus exister. Cela est une autre vision personnelle. Pour finir Tristan Bon Bout d’ An dans la joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*