La Pleine Lune du 23 juin 2013

pleine-lune-du-23-juin-2013 En ce moment nous sommes baignés dans une énergie plutôt liée au ressenti, aux énergies affectives. La plus forte expression de ces énergies de ressenti est un besoin de chaleur humaine, de « coolitude », de se sentir protégé, d’échanger des états de douceurs et de tranquillité.
Explications

On peut se sentir très légitime à plonger dans cette énergie de tranquillité et de cocon. En même temps il y a comme le sentiment que quelque chose n’est pas totalement clair, qu’il y a quelque part quelque chose qu’on ne voit pas ou qu’on ne sent pas et qui fait que nous ne sommes pas 100% à l’aise dans cette ambiance.
Explications

C’est comme si on était dans une pause temporaire bien méritée dont on profite avec un sentiment de légitimité, mais que quelque chose de non clarifié dans ce repos ne nous laissait pas tranquille. Notre vitalité voudrait, elle, rentrer dans plus de cocooning. Mais nos émotions ne sont pas apaisées. C’est un peu le thème de cette pleine Lune et de l’opposition qu’elle développe.

Cela me fait penser à une envie de profiter de l’été après un hiver et un printemps très fatiguant, mais dans un climat où l’été n’est en fait pas là. On voudrait bien entrer dans cette douceur, mais il manque visiblement quelque chose pour y être pleinement.

Les mois qui vont suivre vont nous demander de clarifier dans notre vie ce qui à rapport à ce besoin de chaleur humaine, de cocon, liés aux relations humaines de proximité que l’on ressent dans la famille. Cette pleine lune nous y prépare. Explications

Dans cette pleine Lune il y a une tension émotionnelle qui oppose deux énergies. D’un côté il y a un sentiment qu’il nous faut être sur le pont par rapport à ce que nous sommes en train de mettre en place et de construire dans notre vie, avec en même temps l’intuition que cela passe d’abord par des dé-constructions, des remises en questions profondes de nos structures actuelles.
De l’autre côté, notre énergie est orientée vers un mouvement plus calme, plus intérieur, moins dans le faire, dans lequel on se sent juste, mais qui ne nous laisse pas totalement tranquille car il cache quelque chose.Explications

Il y a comme un tiraillement entre ces deux points. En ce moment c’est l’énergie du ressenti qui domine. On aura donc tendance à être plus dans le cocon que dans la mobilisation pour concrétiser des choses. On sera moins enclin à s’occuper des choses matérielles et concrètes.
L’énergie de l’action nous manque aussi, le passage à l’acte n’est pas évident à mettre en oeuvre.
Ces énergies d’action et de concrétisation reviendront plus tard. Tout est cyclique. Si on se cale dans les cycles de la vie, on nage dans le courant, si on se décale, on se fatigue à contre-courant.

Pour le moment, le besoin de chaleur humaine, les questions de familles, foyer… dominent. C’est le sens du courant. C’est une énergie qui est stimulée par d’autres états affectifs. Pour nous aider à faire la clarté dans ce besoin de chaleur, nous avons en ce moment deux outils pour nous aider. Nous sommes dans une période qui facilite le détachement vis à vis de des responsabilités individuelles que nous aurions prises ou tendance à prendre avec un sentiment de culpabilité ou de devoir.Explications
La période actuelle développe aussi une ouverture à notre intuition profonde, à quelque chose qui nous relie à des ressentis profonds qui sont porteurs d’amour et non de perturbations émotionnelles.Explications

Nous vivons une fenêtre où ces trois énergies collaborent. Nous pouvons les faire fonctionner ensemble. On pourrait le résumer comme cela : aujourd’hui, dans mon besoin de cocooning familial et affectif, il y a une face cachée. Pour y voir plus clair, je peux me demander quelle responsabilité il n’est plus juste que je maintienne, que je prenne. Et si cela me peine de devoir avancer ainsi, je peux me relier à un sentiment d’amour universel plus grand que les considérations d’amour-attachement familiales, ce qui m’aidera à ressentir que la vie aime chaque être humain au plus profond de son existence, que personne n’est jamais abandonné.

Bonne quinzaine à tous et à dans 15 jours pour la Nouvelle Lune !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Pleine Lune du 23 juin 2013 — 26 commentaires

  1. Bonjour Tristan
    Votre description est tellement conforme à ce que je vis en ce moment !
    Je vous avais dit lors de ma consultation que j’attendais ma date d’entrée en Résidence et voilà , c’est arrivé. Dès le mois prochain j’ai un nouveau domicile. Je crois que vous comprenez ce que cela représente pour moi l’entrée dans ce dernier chemin de ma vie. Le soleil en Cancer, conjonction Jupiter / Lune Noire semble convenir parfaitement à ce que je ressens. Aller de l’avant, ne plus penser, ne pas s’interroger, la raison doit l’emporter et pourtant il y a le petit quelque chose qui ne facilite pas le départ, sans que je puisse y apporter une explication logique.
    Merci Tristan pour votre travail, je vous lis toujours avec un grand bonheur

    • Merci à vous surtout,
      Je garde un souvenir rafraîchissant de cette consultation avec vous. Bravo pour votre décision et la réussite de celle-ci. Je vous souhaite un très bel emménagement et je suis suis que votre bonne humeur et votre gentillesse va illuminer cet endroit. Les chanceux !

  2. C’est assez « scotchant » comme analyse!
    Je m’y retrouve d’autant plus que cela se passe sur ma conjonction Soleil/Uranus à cheval sur les Gémeaux/Cancer, je suis donc frappée de plein fouet par ces éléments actuellement à l’oeuvre, notamment la LN mentionnée, ça colle à la perfection au « climat » que je ressens sans pour autant être en mesure de mots dessus.
    Cette configuration astrale est activée pile poil par ma date d’anniversaire, et même si j’en avais ressenti les prémisses depuis quelque temps, le tout a bien carrément été mis en branle à cette date précise!
    Bah, sans entrer dans les détails, j’ose espérer que toute mon année solaire ne sera pas à l’image de ce qui s’est mis en place, qui affecte fortement mon humeur, (Cancer) à fleur de peau!
    Merci Tristant pour tous ces articles si percutants!

  3. Bonjour Tristan
    C’est étrange, je viens de faire un exercice sur « couper les liens d’attachement », http://youtu.be/Slg8jZY2Hd4 , et mon ressenti après était que j’étais seule au monde, et je ne suis pas encore arrivée au ressenti que personne n’est jamais abandonné … Mais je encore en phase de détachement, je pense.
    Enfin j’aime beaucoup cet éclairage de la pleine lune du 23.
    Merci

  4. Un peu plus de clarté à la lecture de cet article déjà 😉 Merci encore pour ces mots dans le mille et pour cet éclairage dans lequel je me retrouve aussi. Merci 🙂 Claire

  5. Merci Tristan pour ces explications très parlantes.
    Je remarque autour de moi et chez moi aussi que les questions familiales se font plus présentes. Pas mal de choses à clarifier ou qui remontent à la surface. j’espère que l’été sera propice à ce besoin de chaleur et de clarté. Bonne semaine à tous et toutes

  6. « je peux me demander quelle responsabilité il n’est plus juste que je maintienne, que je prenne.

    Trop drôle!!
    C’est très personnel mais tout à fait dans l’esprit….
    J’ai téléphoné à ma fille pour savoir si elle avait l’intention de venir souper après la visite chez son père (habite l’autre rue)
    Il me restait un seul morceau de poulet, patate pilée et sauce aux petits pois, qu’elle adore et moi aussi)
    Elle ne savait pas trop… n’avait pas encore décidé et m’a dit que sa meilleure amie aussi voulait la voir… (elle est marraine de sa fille)
    Je lui ai dit qu’en partant de chez René elle serait aussi bien de venir ici avant d’aller chez Jess…
    Alors j’ai mangé un délicieux dîner au poulet et je mangerais mon repas de crevettes pour souper! (qu’elle ne mange pas )
    Mais je me sentais un peu coupable de ne pas jouer mon rôle de maman et lui préparer un « bon souper » 😀

  7. bonsoir
    je m’interroge car je ne comprend pas tout c’est vrai en ce moment je suis surprise par la relation parents et enfant qui se dégrade
    sachant que l’enfant a 4 ans et adore ses parents
    je dirais meme que je suis inquiète

  8. Bonjour Tristan,

    Très beaux ressentis sur cette PL !!! vous avez vu juste, en tout cas, par rapport à moi.

    J’ai ma Lune en 10 à 6° du Capricorne et cette PL, non loin de ma Lune natale, réactive bcp de choses au fond de moi.
    Des décisions familiales à prendre, pas évidentes, mais qui sont nécessaires pour mon bien être.
    Votre dernier paragraphe m’est très parlant.

    Bonne fin de week end !!!

  9. La fin est merveilleuse, « accepter que la vie aime chaque être humain au plus profond de son existence, que personne n’est jamais abandonné « . Je pense à ceux qui souffrent et ceux qui font souffrir par leurs injustices, leurs magouilles et combien de peuple dans le monde doivent se sentir en ce moment plus qu’abandonné par la vie. Car, il faut aussi expliqué que la vie, n’a pas le même temps que nous ici/ Un an en astrologie correspond à un jour. Lorsque des peuples souffrent de la faim une année, pour eux ce n’est pas un jour. Alors oui, la philosophie de la vie est sublime mais la réalité pour nombreux n’est pas évidente, même en vivant le moment présent. Ma pensée va vers ses peuples de plus en plus opprimés par les injustices des gouvernants quel qu’ils soient en appartenance religieuse ou partie politique. Nous sommes tous frères universellement parlant et une poignée de nantis confisque le droit de vivre correctement à trop de monde ici bas.

      • Surprise de votre réponse. Je pense ne pas être claire. Je veux dire que oui, la vie aime … Mais la vie de chacun des êtres humains ne le ressent pas forcement ainsi. Avec en ce moment la corruption des dirigeants dans le monde affame les peuple, et ceux qui souffrent de la faim, des injustices et ainsi de suite, la vie ne leur semble pas aussi aimante pour eux. Même si en effet la vie aime chaque être humain. Sachant qu’en astrologie un an égale à un jour le temps pour la vie est tout aussi aléatoire. Les peuples qui souffrent un an c’est bien 365 jours de souffrance et cela leur fait pas penser que la vie les aime…. Tout l’article me convient, je pense juste à ceux qui souffrent par la corruption , la mondialisation, le non respect de l’être humain.

        • Ah ça y est je comprends ce que j’ai trouvé confus tout à l’hure. 1 an = 1 jour est une technique prévisionnelle de l’astrologie. Ce n’est pas l’astrologie en tant que telle. Et cela ne s’applique pas à l’analyse des énergies du ciels que je fais sur les Pleines et nouvelles Lunes. Je ne comprenais pas le sens de votre allusion. Maintenant je comprends 🙂

          • Excusez moi, je me crois souvent en harmonie avec qui je parle et cela me joue des tours car, je ne donne pas trop de détails. Belle semaine. Cordialement

  10. J’attendais votre billet et j’avoue que le paragraphe de conclusion me parle beaucoup ! Merci Tristan de ces éclairages réguliers qui permettent d’avancer avec plus de confiance. Bonne 1ère quinzaine de cet été qui ne vient pas vraiment 😉

  11. Merci Tristan pour cet éclairage, je ressens profondément ces etats décris dans ton billet depuis ce matin cela fait vraiment du bien de mieux le comprendre…
    Aurelie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*