La Pleine Lune du 21 août 2013

pleine-lune-du-21-aout-2013 La pleine Lune perturbe le sommeil. Ceux qui écoutent la nature et le corps le disent depuis des milliers d'années. La science vient d'en faire une "découverte" (voir l'article du monde "La pleine lune, trublion du sommeil"). Jusque là pour la science, le cycle de la lune pouvait faire bouger les océans et pousser les tomates, mais ne pouvait pas influencer l'être humain. Trop fort l'être humain.
C'est souvent en été que les rédactions des grands journaux osent lâcher ces petites pépites, quand l'intelligentsia dort à la plage, c'est moins dangereux :-). A l'été 2011, les Echo relataient l'étude des assurances Allianz qui démontrait que les accidents sont plus fréquents les jours de pleine lune. Cette année c'est le sommeil qui est perturbé.
Le 21 août c'est la pleine lune, soyez prudent sur la route et ne vous inquiétez plus de tourner dans votre lit plus qu'à l'habitude, cela passera en quelques jours.

L'ambiance générale de la pleine lune est similaire à celle de la nouvelle Lune. L'émotion et la volonté de faire sont encore dominants pour cette fin de mois des Lions.

Il y a plusieurs aspects qui deviennent importants et sur lesquels je vais m'attarder. Cela aidera peut-être à mieux comprendre ce que l'on vit et les schémas d'évolution dans lesquels on évolue.

Actuellement l'énergie de l'émancipation et l'énergie de la légitimité sont en conflit de manière assez forte. C'est quelque chose que l'on doit sentir autour de nous. Explications

Le conflit ne signifie pas que l'on doit subir une tension forte et souffrir de cette énergie. On en souffre que si l'on a peur de ce conflit et qu'on lui résiste. Quand deux astres de cette importance sont en tension, leurs énergies se frictionnent, ils ne peuvent pas facilement s'harmoniser. C'est à nous de choisir si on reste dans la friction, espérant vivre quelque chose qui n'existe pas, ou si nous acceptons ce conflit ce qui nous demandera forcément pour le résoudre de renoncer à quelque chose pour se consacrer à une construction nouvelle. On associe vite le renoncement ou la perte à un malheur, mais ce n'est pas le cas. Lorsqu'il y a un conflit, il y a un état de tension, une impossibilité, et la sortie du conflit demande toujours de renoncer à une chose à laquelle on tenait et qu'on ne voulait pas lâcher. C'est ke cas en ce moment entre notre légitimité et notre liberté.

Je vais donner un exemple personnel. J'ai eu à me positionner ces derniers jours sur un contrat de travail. Je pouvais accepter un contrat qui m'assurerait un cadre de travail (énergie de cadre et légitimité de Jupiter) et qui était finalement aliénant pour moi (conflit avec l'émancipation, Uranus) car il me limitait et parce que l'autre partie prenait des libertés sur moi. Je pouvais refuser de ne pas pouvoir harmoniser ces énergies (légitimité et liberté) et me torturer la tête avec cela pendant longtemps, ou faire un choix qui se résumait à :
1 - privilégier le cadre et me retrouver dans un contrat aliénant
2 - privilégier l'émancipation et ne plus avoir de contrat, mais plus de potentiel pour l'avenir.
J'ai refusé ce cadre pour garder la liberté d'évoluer avec moins de contraintes et garder la main sur mon mouvement, ma liberté d'agir. En contrepartie, je n'ai plus de contrat. Je ne suis pas inquiet, mais la situation n'est pas confortable. On peut prendre peur dans ce genre de situation et sentir un conflit intérieur entre le fait de vouloir préserver sa liberté et le fait de vouloir disposer en même temps d'un cadre rassurant et fort.

Je pense que lorsque deux astres sont en conflit, on trouve une solution plus durable en choisissant ce que nous propose l'astre qui a la conscience la plus élevée. Explications

Ce n'est pas une règle absolue, il est important de sentir si on se sent capable de faire confiance et de suivre cette énergie. Il ne sert à rien de se mentir en disant qu'on veut s'émanciper alors qu'en fait on a peur de vivre sans une légitimité et un cadre fort pour nous soutenir. Si j'avais choisi ce contrat, j'aurais perdu une partie importante de ma liberté. J'aurais pu bien le vivre si l'expérience de la liberté avait moins d'importance que celle de l'émancipation. Ce n'est pas une règle absolue, c'est une règle qui s'adapte à la personne, à ce qu'elle vit, à son thème de naissance et à la manière dont elle vit et reçoit les influences.

On a vu le conflit entre légitimité et émancipation qui nous demande de faire un choix. Il y a aussi des aspects qui facilitent la collaboration entre des énergies. C'est le cas en ce moment entre l'énergie de la légitimité, du cadre (toujours Jupiter) et celle de l'intégrité, de la responsabilité individuelle (Saturne). Explications Ces deux énergies collaborent elles se nourrissent entre elles. Si on vit l'une, l'autre va fonctionner naturellement mais sans conflit cette fois, ni externe, ni interne.
Autrement dit, aujourd'hui, si on a un conflit avec la justice, si on a un problème de cadre et de légitimité, c'est une problématique de liberté et d'émancipation qu'il faut résoudre (Uranus vu plus haut), mais pas d'autorité (Saturne). Au contraire, chacun peut faire valoir en ce moment sa légitimité et son autorité sans que cela soit conflictuel. Dans l'exemple que j'ai donné cela donne cela : dans les échanges que j'ai eu sur le contrat de travail, il n'y a pas eu de conflit d'autorité. Au contraire, il y a eu acceptation de la responsabilité individuelle de chacun.

Je ne sais pas si les exemples que je donne dans ma propre expérience vous parlent, mais si vous avez aujourd'hui un souci de légitimité, essayez de voir si le conflit n'est pas plus pour vous une question entre votre légitimité et votre liberté qu'une question liée à l'autorité. N'ayez pas peur en ce moment de poser votre intégrité et de désirer plus de liberté d'agir dans votre vie.

Très belle quinzaine à tous sous le soleil, et à bientôt pour la nouvelle Lune en Vierge !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Pleine Lune du 21 août 2013 — 18 commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens de lire vos commentaires et cela m’interpelle.
    Selon vous, comment mon fils né le 22 août 2013 à l’aube, et qui a donc dans son tn ce grand carré uranus/pluton/vénus/jupiter (avec Uranus en M8/bélier) va-t-il être confronté dans sa vie ?
    Comment puis-je l’aider dans son éducation?

    • Bonjour Virginie,
      Je vous conseille vivement de laisser l’astrologie de côté le concernant, et cela n’a rien à voir avec son thème. Soyez la meilleur mère que vous pouvez être avec votre cœur et faite confiance à vous et votre enfant. Nous avant tous la vie qui au final, est celle qui était la meilleure pour nous apprendre ce que nous avions à apprendre. Rien ne rempace l’amour d’une mère. Laissez son thème de côté, ce n’est pas un bon support éducatif quand on est parent.

      • Vous avez bien raison.Mais à la vue de ce grand carré, je voyais là une opportunité de saisir par un autre bout quelques bribes de sens cachés pour mieux le connaître et le comprendre.
        Très belle année 2014.

  2. Je viens de faire l expérience du conflit et d la peur, et j ai après une éprouvante séparation affective, eu besoin de retourner sur cette pleine lune toujours si claire avec toi Tristan, j ai fait le choix moi aussi de la liberté et seule depuis quelques heures je me pose les bonnes questions et les réponses sont beaucoup plus claires grâce à cette relecture . Je sais que mon choix même douloureux est le bon et que demain sera plus serein.
    Merci

  3. Bonjour Tristan,
    A la lecture de votre écrit, j’ai eues la surprise de voir que je me trouvais dans la situation décrite depuis la fin 2012.
    je travaillais en cdd temps partiel, ce qui m’allait bien car j’ai un projet de m’installer en libéral donc je trouvais que c’était un bon compromis. Sauf qu’à la fin de mon CDD, on m’a proposé un CDI temps plein que j’ai refusé car il m’éloignait de mon projet. Autour de moi on me disait d’accepter ce CDI temps plein, garantie financière, et de partir au bout de quelque mois pour réaliser mon projet; mais cela n’aurait pas été moi. Actuellement, je travail avec un contrat d’intervention, donc libre pour mon projet.
    Vous répondiez l’autre jour à un de mes commentaires « attente n’est pas patience »; j’espère tout de même que les nouvelles énergies et la période créatrice vont me permettre de réaliser mon projet.

    Merci à vous

    Marie H.

  4. « On souffre que si on a peur du conflit et qu’on lui résiste » j’aime cette phrase, je sens bien cette énergie en ce moment et cette résistance que nous avons tous. Il nous faut une bonne dose de confiance en nous, en la vie et dans notre envie de liberté pour accepter de renoncer comme tu le dis à quelque chose qui nous semble cher, le matériel, , la sécurité financière ou affective. Je vis aussi cela dans ma vie perso et je dois avouer qu’une fois les peurs lâchées, on se sent plus vivant!
    Merci de ta justesse! ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *