La pleine Lune du 15 juillet 2011

Le 15 juillet ce sera la pleine lune dans l’axe Cancer Capricorne, l'axe de la protection et de la responsabilité.

L’état de tension générale est toujours assez fort. Les astres lents qui définissent l’énergie de fond de la planète sont toujours en tension. Par exemple, l’énergie de la liberté, de l’émancipation qui est aussi celle du développement de l’économie libérale et des marchés boursiers (Uranus), est dans une tension plus forte encore avec l’énergie de destruction et de chamboulement (Pluton). La tension plus forte entre ces astres explique la secousse sur les bourses mondiales. Il est loin d’être fini.

Nous sommes globalement dans une phase de réajustement de nos sentiments de libertés et de notre vision du libéralisme. Ces énergies en nous, comme à l’extérieur de nous, se font bousculer et déstabiliser fortement pour nettoyer leurs fondations. Aujourd’hui, si on n’accepte pas de revoir notre revendication de liberté, on risque de se faire démolir. Nous avons à trouver une nouvelle forme de liberté qui accepte de passer par une transformation de notre statut, de nos acquis sociaux, de notre organisation de vie, de tous ce qui nous soutenait avant d’un point de vue structurel.

Il faut accepter une certaine forme de déchéance de nos vieilles structures pour pouvoir avancer en reconstruisant une nouvelle forme de liberté plus saine, un nouveau libéralisme plus sain. Ce qui est bon à l’échelle mondiale, l’est aussi à l’échelle individuelle. En ce moment, si on persiste dans des systèmes économiques qui ne fonctionnent plus, on s’écroule.

La résistance de l’Europe à accepter la déchéance de la Grèce est, par exemple, une attitude qui va à contre courant de cette énergie. Elle risque fort d’aboutir à un clash plus grand encore de l’économie libérale. On joue à l’autruche pour préserver la grande structure solidaire de l’Europe, et du coup c’est le modèle de l’économie libérale à travers la bourse qui est menacé.

Notre énergie principale, et notre sensualité sont actuellement plus tournée vers la douceur et la protection (Soleil et Vénus dans le Cancer) ce qui tempère l’énergie de réforme des structures de manière temporaire. On est en ce moment plus dans l’envie de protéger ce qui existe que de le réformer en profondeur. La pleine Lune qui arrive devrait un peu contrarier cet état protecteur en opposant un sentiment d’ambition et de responsabilité fort à cet état protecteur. Mais c’est encore la protection qui domine sur la nécessité de réformer. Pour un temps.

Bientôt viendra le moment où plus rien ne pourra protéger la nécessité de réformer les structures, qu’elles soient externes, ou internes, qu’elles soient celles d’un pays qui a abusé du libéralisme ou celle d’un individu qui a abusé de sa liberté. Déjà on voit qu’économiquement cela ne tient plus (depuis que Jupiter s’est éloigné d’Uranus). Aujourd’hui c’est l’attachement affectif qui maintient l’impossible en place. Cette douceur est temporaire. Il va falloir se réformer.

Se réformer c’est s’alléger, c’est accepter d’enlever un système de protection épais et lourd qui nous protégeait des coups durs mais qui, comme une vieille carapace rouillée, n’arrive plus à avancer sans se rompre.

Profitons de la tranquillité relative du moment pour nous défaire de ces veilles cuirasses en décidant consciemment d’apprendre à marcher sans elle. Ce sera toujours plus agréable que de se retrouver à poil du jour au lendemain.

Très bonne quinzaine à tous et bon été en tenue... allégée 😉

pleine-lune-du-15-juillet-2011

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La pleine Lune du 15 juillet 2011 — 5 commentaires

  1. Merci Tristan, cette lunaison me réjouit. Elle va permettre de garder le cap, mais en gardant les yeux grands ouverts pour ne pas m’endormir.
    Depuis quelques semaines, je vis enfin les effets de m’être débarrasser de vieilles cuirasses telles que ma tête de cochon et mon « home sweet home adoré ». Toutes les deux me servaient de refuges et d’échappatoire pour ne pas prendre mes responsabilités dans ma vie…et ma liberté d’être qui je suis vraiment, et de faire les choses comme j’ai envie de les faire. Pas libre de créer mes propres structures en fait.
    Ils m’ont « contraints » au début, à m’ouvrir aux autres, à me remettre en question, à parler de mes difficultés, à demander de l’aide, à demander pardon, à me dépasser pour oser faire les choses. Bref, des démarches à l’encontre totale de mon fonctionnement habituel. De là, un profond changement personnel a suivi et aujourd’hui, celui qui me mène à ma liberté et ma responsabilité, avec les autres et au milieu des autres.
    Alors après, du coup, le changement des structures personnelles fait que je ne peux plus m’adapter, « faire avec » des structures ou des fonctionnements qui vont à l’encontre de ce que j’ai posé de nouveaux pour moi. Seconde phase du boulot…ne pas rejeter, ne pas juger. Accepter et choisir de passer sa route.
    En tout cas, je suis contente d’être dans ce train et d’être aidé à me poser les bonnes questions. Pour ne pas sortir des rails et continuer. Merci à toi, et merci à Marie-Lore, qui m’accompagniez sur ce chemin depuis de nombreux mois, avec patience et bienveillance.
    Bon week end à vous tous ((-;

  2. Ah c’est donc ça : mettons-nous en maillot de bain, histoire de nous habituer symboliquement à vivre sans nos cuirasses limitantes ! lol
    Cela me rappelle la petite carte de l’ange de la Liberté, qui nu sur la plage, tiens lol

    Belles vacances !

  3. « Profitons de la tranquillité relative du moment pour nous défaire de ces veilles cuirasses en décidant consciemment d’apprendre à marcher sans elle. Ce sera toujours plus agréable que de se retrouver à poil du jour au lendemain. »

    Voilà oui c’est exactement ce que je ressens, j’aurai aimé ecrire ces mêmes mots et tu l’as fait:0)
    Merci Tristan!

  4. j’ai besoin d’une explication, je ne comprends pas comment on peut se débarrasser de vieilles structures et d’un autre côté être dans une période où sont qui ont trop abuser de leur liberté vont avoir besoin d’abonner leurs structures
    ce questionnement est tout personnel moi j’ai eu l’impression que dans ce que j’ai connu je n’avais pas de liberté, alors maintenant il est vrai que je suis allée vers un chemin où je me sens plus libre mais peut être que dans ce même chemin j’ai gardé un attachement à des schémas qui ne fonctionne pas
    je ne sais pas si je suis claire mais je m’interroge pour moi abandonner ces vieilles structures c’est sortie d’une dépendance à une structure extérieure pour créer un fonctionnement propre tout en ayant confiance que je ne peux pas en attendre la même chose et que je dois revoir certaines habitudes
    cette lunaison me trouble

    • La relation entre deux astres et leur énergie est toujours à double sens. Si je prends cette relation conflictuelle entre la liberté et la destruction (Uranus et Pluton) on peut la voir dans deux sens :
      – La liberté est détruite,
      – La destruction libère.
      Les deux sont justes et on peut vivre les deux en ce moment du fait de ce conflit. L’énergie qui subit un outrage est celle qui est abusive et n’est plus juste. Dans le contexte actuel, cela donne :
      – Le libéralisme excessif et individualiste (Uranus en Bélier) est menacé par la déchéance des structures (Pluton en Capricorne,
      – La destruction des vieilles structures (Pluton en Capricorne), libère et émancipe les individus (Uranus en Bélier).
      C’est là où il y a excés et une énergie qui n’est plus juste que la tension se focalise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *