La Pleine Lune du 15 avril 2014

pleine-lune-du-15-avril-2014
La Pleine Lune du 15 avril 2014 et l’énergie qui l’entoure avant et après constituent un des moments les plus forts de cette année 2014. Vous devez le sentir. Ce que je sens et les échos que je peux entendre çà et là reproduisent à l’unisson un sentiment de tension de plus en plus fort, de grosses fatigues qui nous tombent dessus, de sommeil perturbé de rêves intenses, parfois des réveils de colère soudains, ou des sentiment d’urgence devant des choses qui nous arrivent à toute vitesse et qui nous demandent de nous positionner rapidement  en apprenant à passer de la peur à la compréhension et l’acceptation en quelques instants. Il n’y a pas d’échappatoire pour fuir en ce moment.

Cette tension particulière est liée au fait que les astres qui nous entourent créent en ce moment un maillage de tensions de tout côté dans les quatre directions principales du zodiaque. Regardez la carte du ciel. Voyez-vous la grande croix et le grand carré? Ils lient entre eux 4 astres importants et 4 signes du zodiaque que l’on appelle les signes cardinaux, les signes qui donnent les directions principales du zodiaque de chacune de nos saisons.  Explications

Il y a donc une grande tension qui nous entoure en ce moment. Je rappelle rapidement ce qu’elle affecte simultanément :

  • notre individualité et notre sens de la liberté et de l’émancipation sont tous les deux excités par un besoin exacerbé d’exister  Explications
  • notre légitimité cherche à se développer dans les cadres de vies qui nous protègent Explications
  • notre désir de trouver de nouveaux territoires cherche en ce moment à s’harmoniser dans de nouvelles formes de relations avec les autres ou l’autre et les règles de vie collectives. Explications
  • notre énergie de remise en question profonde touche en ce moment les structures de notre vie et de nos organisations. Explications

Prenez n’importe lequel de ces sujets en ce moment dans vos vie et vous pourrez constater qu’il génère des tensions avec les 3 autres. Voilà ce qui nous fatigue en ce moment. Si vous sentez cette fatigue, cette tension, n’importe quand dans la journée, en rentrant du travail, même si vous avez bien dormi la veille, n’hésitez pas à faire des micro siestes. C’est vital.

Les événements mondiaux illustrent ce que nous vivons individuellement. En ce moment, il y a une crise dans l’Est de l’Ukraine. Certaines provinces de l’Est de l’Ukraine qui ont une population pro-russes manifestent leur désir de rattachement à la Russie et leur détachement de l’Ukraine en espérant un épisode de rattachement similaire à celui de la Crimée. Nous avons donc une crise qui touche :

  • un besoin exacerbé de certaines populations de s’émanciper et d’être reconnues dans leur identité propre (l’Est de l’Ukraine russophile)
  • qui questionne et remet en cause la légitimité du cadre protecteur (quel cadre pour l’avenir : l’Ukraine ou la Russie?)
  • avec de manière sous-jacente, le désir de contracter un nouvel accord de rattachement pour s’étendre dans une alliance (les provinces de l’Est aimeraient signer un accord de rattachement avec la Russie)
  • ce qui remet en cause les structures actuelles d’une manière profonde (Un nouvel équilibre Est Ouest se dessine en Europe).

Le lien entre toutes ces énergies étant aujourd’hui un lien de tension, cela explose en conflits.  C’est presque d’une logique mathématique! Vous voyez comment cela agit ? Arrivez-vous à faire le lien avec les énergies des astres évoquées plus haut?

Ce qui se vit dans le monde extérieur se vit aussi dans notre monde intérieur. Cette énergie en Ukraine et ailleurs, dans d’autres pays où les choses bougent, nous la vivons intérieurement aussi. La tension est là. L’ignorer ou la feindre est une illusion ou un aveuglement. Elle est là et elle a son sens pour que nous vivions en ce moment une étape de notre croissance personnelle et collective où nous sommes au pieds du mur et en quelque sorte, obligés de prendre des décisions courageuses pour évoluer et grandir.

La tension est là, elle est nécessaire et utile pour nous faire évoluer, mais la guerre, le conflit, la colère, la haine et la manipulation ne sont pas nécessaires. Ils sont juste un reflet du refus d’évoluer, d’une déception, d’une tentative désespérer de faire bouger des lignes que le manque de courage n’ont pas pu faire bouger dans le calme et a paix.

Il faut plus de courage pour changer de vie que pour s’engager dans un conflit. Quand on s’engage dans un conflit, on espère le gagner. Dans cette espérance, il y a une forme de lâcheté, celle de ne pas avoir eu le courage d’accepter que le profond changement que l’on désirait faire de notre vie devait obligatoirement nous faire renoncer à quelque chose. Nous n’évoluons pas sans renoncer à nos attachements, fonctionnements et acquis anciens. 

Nous sommes en ce moment tous confrontés à cela : si dans le moment actuel, nous ressentons des tensions violentes et nous sommes plongés dans des conflits, c’est que nous entretenons un désir qui n’a pas été accompagné par le travail nécessaire de renoncement, d’abandon de quelque chose. Alors nous pouvons faire la guerre pour espérer avoir le beurre et l’argent du beurre, ou nous pouvons nous interroger profondément, maintenant, à ce que nous devons renoncer pour changer.

Notre peur de renoncer est entretenue par notre croyance que nous ne n’avons pas le pouvoir de recréer tout ce que l’on s’apprête à abandonner. On a peur de changer de travail parce qu’on croit qu’on n’a pas le pouvoir d’e trouver un meilleur. On a peur de changer de foyer parce que l’on croit que l’on n’a pas le pouvoir d’avoir un foyer où nous serons autonome et libre.

Même si on n’aime plus ces anciens acquis, on veut les garder par sécurité. Mais on ne peut pas avancer avec nos boulets. Nous craignons que si on s’allège, nous ne puissions manifester de nouvelles formes de vie plus en harmonie avec ce que nous désirons être. Cette croyance nous plonge dans le conflit. Cette croyance est fausse.

C’est cette croyance qu’il faut aujourd’hui combattre, au fond de nous. Ce n’est pas l’autre, ce n’est pas le voisin, le conjoint, le patron et le membre de la famille qu’il faut combattre. C’est cette croyance ancrée que si nous lâchons un vieux machin qui nous nuit, nous n’avons pas le pouvoir ni la capacité de nous reconstruire derrière.

Nous avons cette capacité créatrice. Nous l’avons sans le moindre doute. Nous avons ce potentiel en nous. Ayons confiance en notre capacité de vivre dans un monde meilleur.  

Très bonne quinzaine à tous et à toutes et à dans 15 jours pour la suite des aventures exaltantes de cette partie de surf sur l’année 2014 !

PS : si vous voulez mieux comprendre cette énergie de l’année 2014, vous pouvez acheter (pour 4.75 €) les 30 pages de la conférence sur l’énergie de l’année 2014 que Marie-Lore et moi-même avons rédigées et éditées . 

 

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Pleine Lune du 15 avril 2014 — 55 commentaires

      • C’est étrange, je n’avais pas l’impression que ma question était ridicule ! 🙂 Peut-etre que ça ne se dit pas comme ça en astrologie. Je ne m’attends pas à une catastrophe pour lui, juste à une personnalité bouillonnante ! Mais vous avez aussi le droit de ne pas avoir d’avis 🙂

        • Votre question n’a rien de ridicule. Je la comprends bien. La raison pour laquelle j’ai un peu « botté en touche » votre question est que je ne donne pas d’info sur une personne à une autre personne. Je comprends qu’en tant que parents nous soyons inquiets pour nos enfants ou enthousiastes de ce qui pourrait leur arriver, mais l’astrologie reste avant tout pour moi un outil de connaissance de soi. Sinon, elle nous fait tergiverser et anticiper des réalités qui ne sont pas les nôtres.

  1. Je suis belier du 15 avril 80 je sais pas si c’est du à cet lune du 15 avril Le bordel pas possible, j’ai l’impression de retomber à 0, ma conjointe est balance du 3 octobre 81 cest pas plus la forme 🙁 ca va ce calmer quand ?

  2. Merci Tristsn poir vos bienveillantes explications concernant la pleine lune du 15 avril 2014.
    Eh oui, cette pleine lune m a touchée de plein fouet. Bc de peine a m endormir , des rêves fous, étranges et chaque fois que je me relevais je la voyais cette Belle, cette Lune qui éclairait tout mon appartement comme un phare sur le toit du monde. Je lui disais de se cacher un peu mais aucun nuages n étaient là pour nous préserver…
    Et maintenant je vais devoir vivre le mois de mai avec bc de travail, j espère que je vais tenir le coup..
    Merci Tristan
    Jade

    • Un phare vous dites. Belle image. Et si cette Pleine Lune était venu vous éclairer. Quand vous êtes pris d’insomnie. Essayer d’accepter cette situation et de rentrer dans une sensation douce entre votre corps et vous-même. Ce sont des bon moments pour se laisser guider.

  3. Merci Tristan pour vos explications je suis un verseau ascendant verseau si bien que je me reconnais bien dans l exigence, la dureté d Uranus vis a vis des autres et fais tout pour harmoniser mes pensées car moi même me trouve très sévère.
    J espère quand même avoir quelques planètes qui adoucissent mon coeur…
    Jade

  4. bonjour Tristan,
    merci pour ces explications, la pleine lune a été très difficile pour moi. lundi j’ai eu un énorme coup de fatigue comme j’avais le monde sur les épaules, il a fallu que je rentre chez moi alors que j’étais au travail, ça ne m’était jamais arrivé ! j’étais très triste comme si je relachais toute la tension accumulée depuis des mois, la nuit de lundi à mardi, une nuit totalement blanche ! depuis mardi, beaucoup de bas, la fatigue qui me pompe une grande énergie (fatigue morale) plus que physique alors que par ailleurs je fais du sport et j’ai une grande énergie physique. il a fallu que je me fasse violence pour aller faire du sport alors que d’habitude j’y vais volontiers. ces deux derniers nuits j’ai dormi très profondément comme si j’étais épuisée alors que mon sommeil est d’habitude léger.
    Une remise en question également depuis quelques temps, un autre nouveau travail. Nous avons eu dans notre région un tremblement de terre (sud est) assez important comme si la terre elle même était en tension et avait besoin de faire bouger les choses. bref oui beaucoup de tension, rien d’apaisant, mais je vois déjà un peu de mieux, l’important c’est d’avancer du mieux possible en tirant les leçons de cette tension.
    bien à vous.

  5. merci Tristan, je ne connais pas encore bien l’astrolgie mais j’y crois. Peux-tu ou pouvez-vous (ami(e)s qui laissent des commentaires, quand cet effet « néfaste » se termine… Merci bc

    • Bonjour Anne, ce n’est pas un effet néfaste, c’est utile à notre évolution. Cela reviendrait à dire qu’une montagne est néfaste parce que la gravir demande un effort. Nous vivrons dans cette ascension pendant un petit mois je pense.

  6. Bonjour Trisan,
    Merci pour cet article. Comme je l’indique dans mon commentaire sur la page de Marie-Lore, vos articles tombent à pic pour moi. Ils expriment exactement ce que je ressens. En effet, ces derniers jours ont été difficiles pour moi et je comprends maintenant pourquoi. J’ai effectivement eu des crises d’insomnie, ressenti une immense fatigue, vu ressurgir de la colère et des éléments rattachés à mon enfance ou à mon passé. J’ai eu un très bon réflexe : celui de me reposer ! Mais je ne savais pas pourquoi je réagissais comme cela et comment résoudre certains de mes problèmes actuels. Merci pour ton conseil de ne pas tomber dans le conflit. Je sais comment procéder maintenant : rechercher ce à quoi je n’ai pas voulu renoncer et pourquoi, pour pouvoir lâcher-prise.

  7. Bonjour Tristan,

    J’ai lu avec intérêt vos explications sur la pleine lune actuelle et me sens, en partie concernée par diverses tensions.
    Principalement au niveau physique. Avec Pluton en Capricorne qui doit filrter avec mon ascendant en capricorne à 12°. Depuis plusieurs semaines, je me sens éprouvée physiquement: mal de dos, de dents, rhume, etc… Je fais le lien avec la notion de structure interne (mon propre corps) et l’extérieur (ce que j’essye de mettre en place). Je perçois que l’intérieur et l’extérieur sont intimement liés. Pour les autres aspects planétaires, je me sens beaucoup moins concernée. Mais, honnêtement, cela me suffit car je dois puiser en moi beaucoup d’énergies pour traverser tout cela et en ressortir transformée.
    Merci Tristan.

  8. Je viens de lire cette lunaison après avoir posté d’autres messages à l’instant sur les énergie d’avril 2014 tellement ça secoue… Oh laaaaaaaaaaa
    Merci tristan, j’aime te lire pour comprendre comment mieux me mouvoir dans ma vie en suivant le move général… Bisous en passant :o)

  9. C’est intéressant de lire tout ça, je le sens comme ça aussi, perso 🙂
    Faire autrement de mon côté, c’est justement ne plus déménager à chaque fois que mon compagnon se trouve à devoir aller quelque part, comme je le faisais avant. Juste dire non, exprimer ce que je ressens de mon mieux. Ne pas se précipiter en déménageant trop vite, mais observer.

    Dans l’immédiat, lâcher notre lieu de vie actuel va à l’encontre de ce qui rend heureux notre enfant et de ce que j’ai pu créer là où nous vivons. Lâcher un lieu que nous aimons ne me parle pas du tout. Partir juste pour l’aspect professionnel et financier, ne fait pas vraiment sens. ca ne suffit pas. Quelque part le sens n’est pas là, pas de déclic-évidence en moi.

    Mais chercher comment rester à vivre là où nous sommes, donc en acceptant de vivre autrement, ça oui. Je me sens bien plus prête qu’avant à vivre plusieurs jours par mois/semaines sans mon compagnon, même si la vie est 10 fois plus intense de porter tant de responsabilités familiales et professionnelles et affectives seule.

    Je sens cette possibilité de créer de belles choses toutes aussi intenses de joie, d’harmonie et de bonheur de vivre les jours où nous sommes tous ensemble (toute la journée à se voir au lieu de juste quelques heures après le travail), où nous nous retrouvons en famille complète. Avec une autre disponibilité les uns pour les autres.

    Je trouve drôle de manger le soir avec mon compagnon au téléphone qui papote avec nous comme si il était à table. Et le soir, je suis juste NAZE, alors c’est bien que j’ai du temps seule à me poser comme je peux.

  10. Bonsoir Tristan,

    J’ai l’impression au travers de ce texte, d’avoir eu une analyse « gratuite » de mon ressenti actuel!…lol!
    J’ai passé mon week-end à vouloir en découdre avec mon employeur…
    Et finalement, j’ai repensé à vos conseils et à ceux de Marie lore…
    C’est bien contre moi que j’étais le plus en colère…(prendre conscience des mes émotions c’est une première avancée …)
    Renoncer, se détacher, faire son deuil de ce travail (23 ans d’ancienneté… pas facile (« se boulet »).. Rien d’évident…

    Expérimenter autre chose pour se rassurer, se prouver qu’on a bien le potentiel pour faire autre chose…

    Merci Tristan pour vos écrits très parlant
    cordialement

  11. Merci pour ces claires explications qui résonnent bien en effet !
    J’en profite pour tenter ma chance pour gagner une consultation !
    Fraternellement,
    Lionelle

  12. bonjour Tristan,
    Merci. c’est la 1ère fois que j’écris. Mais ton texte me laisse dans l’angoisse. Mon mari et moi traversont des moments très difficiles. Il a une maîtresse et je ne lui demande pas de choisir, car apparemment il ne le peut pas. Je ne peux pas supporter qu’il quitte notre maison. Il m’aime (45 ans de vie commune, 3 enfants), mais « est amoureux  » de cette autre femme depuis 5 ans environ. Et elle est coriace !!!! Je tente d’être le plus conciliante possible, mais je m’épuise. Pourtant j’ai du courage et de la foi à revendre…. Merci à tous

  13. Tristan, encore une fois, c’est tellement vrai! Incroyable! Exactement ce qui se passe dans ma vie, dans celle de mon compagnon et même d’autres ami(e)s.
    D’une certaine manière ça soulage de se dire que c’est « normal » de passer par là. Y-a-plus-qu’à réussir le passage en question. Redevenir léger, sans boulet, et confiant.
    Merci Tristan

  14. Merci Tristan pour cette clarté.
    La carte du ciel est criante de vérité et m’explique pourquoi cette grande tension en moi suivie d’angoisses ravageuses.
    Ce grand carré cardinal ! comme si toutes les planètes impliquées dans le carré voulaient chacune dicter sa volonté et personne pour les raisonner ! Quant à notre pôôôvre petite Vénus, bien seule dans les grandes eaux du Poisson, bien perdue ! Elle est quand même soutenue par Pluton et Jupiter, si tous deux lui demandent encore plus de passion, ce n’est pas si mal mais quelle tension par rapport au carré ! Car ce qui est à craindre, c’est que cette passion se déchaine aussi au sens négatif. Passion du bien ou du mal, qui va gagner ?
    L’exemple de l’Ukraine est opportun, Est contre Ouest, tenus en laisse par le grand Nord russe, l’un n’est pas à convaincre quant à l’autre, qui écoutera t il, le dernier beau parleur ou la sagesse ? Au bout de cette tension, des victimes et pourtant chacun se sent légitime.

  15. oh merci! vraiment ça fait du bien de vous lire. tellement bien expliquer concis net et précis. j’adore
    merci merci merci!
    joyeuse et lumineuse quinzaine!

  16. C’est tout à fait ce que je vis actuellement, une fatigue, difficulté à dormir et un déménagement qui se prépare et il faut faire vite et lâcher tout ce qui n’est plus utile, ce qui crée bien entendu quelques tensions ! Et avec ces explications très claires, je vais pouvoir être plus zen, me désinvestir des conflits que je sens poindre à l’annonce du déménagement ! Merci Tristan, l’analyse est très juste encore une fois.
    Très belle journée à tous.

    • Un déménagement c’est un truc énorme. Alors oui, se reposer, ne pas se laisser happer par le stress ambiant, lâcher prise sur ce qui ne sera pas parfait, c’est un bon médicament en ce moment. Bonne transition à vous.
      A bientôt

  17. Pile dans le mille ! Une grosse fatigue qui m’est tombée dessus suite à un conflit familial… ON ne peut pas mieux résumé les tensions du moment !

    Ce qui est déroutant avec l’astro, c’est de se rendre compte qu’on échappe pas aux astres…

    • Oui. On n’échappe pas à la météo et on n’en fait pas tout un fromage. Acceptons d’être ce que nous sommes au sein d’un environnement complexe et multiple, on en sortira grandi.

  18. Bonjour Tristan, Oui , je suis bien heureuse de trouver écho à ce que je disais au sujet de ressentir en soi ce qui se passe dans le monde. Perso, la grosse tension a été ressentie en Février jusqu’à début Mars. Depuis, je regain d’énergie et un changement qui se fait très rapidement sur beaucoup de plans. Mais au regard du thème de la Russie, on comprend bien http://www.astrotheme.fr/astrologie/Russie avec Uranus sur son Pluton face à Mars et le lien avec Saturne. Ce Soleil en Balance aussi me parle et fait écho à la France.

  19. je me retrouve tout à fait dans ce texte, depuis le début de cette année on a l impression que tout s accélére nous sommes trimbalés dans tous les sens malgré nous mêmes,j ai 3 de mes meilleurs amis qui sont dcd du cancer entre le mois de février et mars c est très dur à accepter ils étaient encore jeunes et ils laissent des enfants. On se sent tous épuisés, on ne sait pas ou on va, on a peur du futur. Mais il faut se ressaissir et faire confiance au Créateur, je pense que si les hommes avaient mis en pratique les préceptes du CHRIST nous n en serions pas là. Alors il n est peut être pas trop tard haut les coeurs et allons de l avant. MONIQUE

    • Ne craignez pas la période qui arrive. C’est une période de grand changement et d’évolution. La maison est en travaux, c’est pénible, mais c’est pour la reconstruire.

  20. Bonsoir Tristan,

    je lis régulièrement vos articles avec beaucoup de plaisir et chaque fois, c’est dans le mille. J’aime beaucoup le fait que vous traitiez le fond et qu’à côté, vous donnez les explications astrologiques (je ne sais pas si je suis claire.
    Mais là, dans cet article chapeau ! car vous parvenez à bien expliquer cette crise avec l’Ukraine / Russie et le bloc occidental (les enjeux) tout en le liant avec l’astro. L’infiniment grand et l’infiniment petit … Je me retrouve complètement dans votre analyse et votre exemple des évènements actuels fait vraiment miroir avec mon intérieur en ce moment. Je vais enfin pouvoir arrêter de me dire « pourquoi je suis si fatiguée »
    !!!

    Merci encore et bonne nuit

    Edith

  21. Bonsoir Tristan,

    Pile dans le mile…Vous venez d’écrire exactement ce que je ressens actuellement.
    Un bouillonnement d’énergie, une fatigue, une envie que les choses aillent vite, mais une peur de se tromper: tout cela se bouscule.
    Une grande envie de créer mais il me manque un élément.
    Si je reprends les 4 points que vous détaillé :
    – une envie ++ de m’installer en libérale afin de travailler à ma façon; de m’émanciper et d’être reconnue.
    – qui me questionne sur quel cadre mettre en place pour débuter ce travail(local, situation géographique etc…)
    – avec un désir de m’associer, de travailler en lien avec d’autre professionnel
    – ce qui remet en question toute mon expérience professionnelle : j’ai toujours travaillé avec des collègues (personnes imposées) et non des associés (personnes choisies);

    Mais de vivre ça, malgré la tourmente que cela entraine, est une vraie joie car cela représente la vie, l’évolution et la création.

    Alors merci Tristan d’avoir écrit ce texte dans lequel je me retrouve bien.

    Bonne soirée et bonne quinzaine

    Marie H.

  22. Oui, la peur de perdre des faux acquis cela est juste et je partage cette idée. L’éducation nous à appris que nous sommes limités, les religions que nous sommes séparés du Créateur et ainsi de suite. Nous sommes sans limites et cela nous devons modifier nos fausses croyances et apprendre à se souvenir que nous possédons en nous la connaissance, les talents à oser découvrir et bien d’autres merveilles. Osons croire que nous faisons partie intégrante de tout ce qui est et maintenant. N’attendons pas demain. Chacun écrit l’histoire de sa vie osons la modifier si elle ne nous correspond pas. Rien ni personne ne vous « punira ». Oser vivre vos idées créatrices, oser vous découvrir pour mieux vous régénérer. Alors oui, dans ce cas  » demain  » sera ce que nous en faisons maintenant.
    Merci de votre invite Tristan, à ne plus avoir peur de ceci de cela. Vivons pleinement et là, nous découvrons que l’autre est ce qu’il est sans nous déranger, il est , je suis. Chacun dans son unicité doit accepter de se découvrir personne ne peut le faire à votre place. La vie est belle à nous de la penser selon nos propres goûts. Alors nous découvrons que la nature humaine est belle pleine de richesse insoupçonné encore à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*