La nouvelle lune du 19 juin 2012

nouvelle-lune-19-juin-2012
Cette année les Gémeaux ont une importance particulière. Ils auront reçu deux nouvelles lune et une pleine lune. La plupart du temps un signe du zodiaque qui est visité par le soleil environ 30 jours reçoit une pleine lune et une nouvelle lune. Mais il arrive, quand une pleine lune ou une nouvelle lune se passe dans les premiers jours où le soleil entre dans le signe, que la pleine Lune ou la nouvelle lune suivante se fasse avant que le soleil ne change de signe. C’est le cas pour les gémeaux cette année. Nous avons eu une nouvelle lune en Gémeaux le 21 mai et une deuxième ce 19 juin 2012. De ce fait le signe des Gémeaux a une importance particulière dans le déroulement de l’année.

Pour cette deuxième pleine lune, le climat est assez spécial. Mon ressenti est celui d’un climat qui développe un état de confusion qui nous fait replonger facilement dans nos travers liés à nos prises de têtes, cogitations et agitations intellectuelles diverses. Je le vois sur moi et je me suis vraiment posé des questions en me voyant dans une dispersion et une agitation qui ne m’étais plus habituelles. Ca me collait comme quelque chose de difficile à défaire. J’avais beau mettre du discernement sur ce qui se passait pour régler le problème, un autre du même genre revenait dans la foulée. C’est ce que j’ai vécu ces derniers jours.

J’ai fini par regarder l’énergie du ciel (dernier truc auquel je pense dans ces cas là…) et j’ai compris d’où venait cet énergie que je sens en moi et autour de moi.

En fait, le nœud sud de la lune qui représente le point qui ravive nos errements, nos incompréhensions, nos difficultés, nos erreurs… est un point très stimulé en ce moment. Il se trouve en Gémeaux ce qui d’une manière général tend à nous faire cogiter, à nous rendre instable, à nous rendre sensible à la communication dans un besoin mondain et léger de plaire plus que dans une vraie consistance d’échange de point de vue humain.

Donc dans la période actuelle on vit tous en ce moment, une forme d’attirance pour nos côtés légers, pas très profond, un peu mondain, qui cherche à se satisfaire dans la relation en manipulant les mots et les idées plutôt que de définir clairement ses projets et ses buts (ce qui est l’énergie positive du moment à travers le Noeud Nord en Sagittaire).

Cette énergie de fond qui fait que l’on peut se perdre dans la forme est en ce moment très stimulée par le passage d’astres. Il y a Vénus qui accentue le fait que l’on s’attache à plaire et que l’on a besoin de développer une forme agréable dans notre communication ce qui peut nous faire perdre le sens du but que l’on construit. Cela peut donner des situations telles que : je veux que ce soit beau, bon agréable et plaisant et je passe des heures à corriger un demi ton, un quart de virgule, un huitième de réglage en oubliant le but de ce que j’entreprends. Ou alors :  je veux plaire à tout prix alors je fais des tas de trucs séduisants mais sans grand intérêt de fond. Ou bien : je me focalise et me prends la tête sur mes petits plaisirs et mes jouissances sans me préoccuper de mon but.

Il y a aussi Jupiter qui vient renforcer cette énergie de Gémeaux mal employée. Ça donne des choses telles que : je me sens super légitime et j’affirme mon pouvoir en communiquant avec force sans me rendre compte de mon inconsistance de fond. Tout ça donne un certain climat de confusion dans le quel on plonge gaiement sans s’en rendre compte.

Il y a aussi quelques petits conflits dans le ciel en ce moment.

On a depuis longtemps, l’énergie de libération et d’émancipation qui lutte avec celle de la remise en question et des transformations (Uranus carré Pluton). Cela donne des rejets des transformations en profondeur par désir d’atteindre une forme de liberté et d’émancipation.  Je pense que pour une bonne part, l’alternance de M Hollande qui propose un programme rassurant où l’on va revenir sur des transformations importantes de la société qui étaient amorcées est une énergie assez correspondante à ce conflit. Temporairement, le besoin existentielle de s’émanciper l’a emporter. Je dis temporairement, car l’énergie de Pluton est de toute façon plus puissante que celle d’Uranus.

Récemment un autre conflit apparaît entre le pouvoir, la légitimité et l’énergie de la spiritualité, de la foi, de l’amour divin (Jupiter carré Neptune). Ce conflit ne durera pas longtemps. Je vous livre ce que je sens de ce conflit entre ces deux astres. Les cadres sont déstabilisés par une énergie qui est floue et imprécise. Il y a une cohabitation difficile entre ceux qui maintiennent des cadres forts et ceux qui vivent dans une absence de positionnement clair. Et pour le moment, c’est la lutte sans que rien ne soit tranché. Avec cette énergie de Neptune très particulière, il faudrait régler les choses en entrant dans l’empathie et la compassion, mais le problème c’est que de l’autre côté, il y a une force de cadrage qui ne veut pas se plier à l’écoute. Alors ça lutte.

Mon petit conseil de la quinzaine : observez-vous dans vos travers sans vous juger. Si on les revis, ce n’est pas pour s’en blâmer mais pour mieux les voir.

Très bonne quinzaine à tous et à dans 15 jours pour la pleine lune en Cancer.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La nouvelle lune du 19 juin 2012 — 13 commentaires

  1. Bonjour !
    je suis très étonnée de lire l’analyse de cette nouvelle lune. En effet ces derniers jours il m’a semblé beaucoup plus facile de me positionner par rapport à moi même et par rapport aux autres. Les doutes ce sont éclaircis presque d’un coup, les blocages dénoués : une mise à distance temporaire m’ai aidé à être plus à l’écoute de mon ressenti, de mes émotions et intuitions, et en même temps à me sentir légitime dans mes prises de positions et mes choix. Accepter de passer à côté de plaisirs légers pour être en cohérence avec moi-même et mettre fin à des situations de flous. Accepter également un temps de solitude et d’inactivité. J’ai aussi été « aidée » par des personnes qui m’ont incité à cette cohérence avec moi-même. A partir du moment où j’ai pris position, finis les prises de tête, les doutes et autres errements!

    J’ai aussi mis en place une gestion de mon temps plus en lien avec mes vrais besoins (repos, sport, réflexion, lien avec les êtres chers, etc…), et même si cette organisation est loin d’être considérée par « normale » par la société actuelle, je commence à l’accepter et à me rendre compte qu’elle me correspond parfaitement. A partir de là j’ai eu la sensation que le temps se dilatait et que je courrais moins partout et dans tous les sens. Je me suis sentie plus unifiée.

    Ces dernier temps j’accepte plus facilement que la période de transformation/restructuration que je traverse nécessite du temps.
    Le précédent article de Tristan insistait sur l’importance de poser avec sérieux les plans du futurs, de concevoir une feuille de route pour les mois à venir.
    Et je suis très à l’aise avec ça.

    Donc vraiment je suis étonnée par l’interprétation de cette pleine lune et les commentaires….
    Peut être que les effets se feront sentir avec du retard sur moi ? Peut être que je vais passer au travers ? ;-P

    • Merci Adelaï,
      Je pense que votre commentaire montre bien comment on peut se sortir d’une situation comme celle là. Pour moi vous avez géré la situation, là où d’autre se fatigue. Quand vous dites « A partir du moment où j’ai pris position, finis les prises de tête, les doutes et autres errements! », et bien vous démontrez comment ne pas rester dans cet état du moment.
      Quand je décrit une ambiance ce n’est jamais une fatalité. C’est une météo. Y ‘ en a qui amie la pluie, d’autre qui savent se protéger. Tout le monde le vit à sa façon.
      J’aurais été étonné si vous aviez commenté : tout va bien, pas d’obstacle, pas d’errement à l’horizon. Mais votre commentaire apporte la confirmation des difficulté du moment avec votre solution personnelle. Efficace !
      Bravo !

  2. Pour mon départ du monde du travail, j’aurais pu aussi me tordre l’esprit(‘ce que j’ai un peu fait) du genre ;qui j’invite et qu’est ce que fait une petite fête avec quelques personnes et qui? ,le chef ou pas? ,au bureau ou chez moi?Et puis je me suis posée la vraie question :QUE VEUX TU ET QUI?ce qui m’est venu a l’esprit : ceux que j’aime et au bureau.
    J’ai fait un tri par Amour.

  3. Bonjour Tristan, mes papillonnages de nouvelle lune m’ont fait découvrir cet article avec lequel je me sens tout à fait en résonnance. Je vous remercie sincèrement pour cet éclairage énergétique que je ressents profondément et intensément dans ma vie ces derniers jours. Promis, je profite de cette fabuleuse période pour chausser mes lunettes magique et prendre conscience de mes (petits ?) travers 😉 Je vous souhaite un beau chemin lumineux.

  4. Bonjour Tristan, cette analyse en effet me touche aussi. Mes luttes du moment sont bien des « paquets » qui semblent ne jamais se dissoudre. Pour la politique , tu parles de la première dame qui dans l’ombre n’accepte pas la « soumission » que son compagnon semble attendre de sa part ? En tout cas , j’ai de quoi faire avec moi, pour m’incliner devant ma propre réalité !!! sans finalement chercher la paille dans l’œil du Président alors que j’ai ma propre poutre à ôter. Belle journée. Tharinices

  5. Merci Tristan pour cette interprétation. Hier, j’avais l’image que ce qui avait bien trouvé racine en moi se déracinait peu à peu. Des travers résolus dans le passé qui refont surface sans crier gare ! et ça m’a fait peur. un peu. parce que c’était des choses qui pour moi étaient derrière; que j’avais dépassées. La faiblesse que j’avait transformée en force, en atout dans ma vie qui revient m’ébranler! Je crois que tu parles d’un état d' »errance » mentale; c’est un peu mon ressenti; la difficulté à rester concentrée.. centrée en fait !
    Concernant la legereté de l’être, c’était plus la semaine dernière !

    Bonne journée et à bientôt pour une prochaine lecture de tes éclairages qui m’aident chaque jour à progresser dans le domaine de l’astrologie.

  6. Je ressens vraiment pour ma part mon absence de positionnement clair, qui fait stagner une situation sans que rien ne soit tranché.
    C’est comme si je savais qu’une transformation en profondeur est inéluctable et nécessaire, dont dépend ma liberté et mon émancipation. Et pourtant des peurs, des attachements, des conditionnements m’empêchent d’y voir vraiment clair, de lâcher-prise, de décider.
    Alors je fuis allègrement les occasions de me positionner et je cogite sur le problème non résolu. Cela traine en longueur, je me vois faire, je vais arrêter de me culpabiliser…

    • Ah oui, arrêter de se culpabiliser c’est bon ça! C’est la base de beaucoup de changements positifs dans une vie. Ne pas trouver la force de faire quelque chose vient du fait qu’on pense qu’on tire plus de bénéfice a rester dans la situation actuelle qu’à changer. Puis quand les bénéfices deviennent des embrouilles, on finit par changer. On est intelligent en fait!

  7. C’est vraiment chouette de pouvoir comprendre ce qu’on vit. Je me suis vue, ces derniers jours, revivre aussi des états que je n’avais plus vécu depuis quelques temps. A un moment je me suis même dit : je régresse, je reviens à des trucs que je ne connaissais plus. Cela m’a demandé des efforts pour sortir de ces états mais comme tu le dis, aussitôt derrière une autre chose se passait qui me remettait dans cet état. L’impression des montagnes russes et de devoir fournir un effort important pour changer d’état.

    Maintenant que je comprends, je vais pouvoir être vigilante pour garder le cap de ce que j’ai à faire et de ce que j’ai, au fond de moi, vraiment envie de faire. Même si en surface, en ce moment, ça s’agite ((-;
    bonne quinzaine itou, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*