La nouvelle lune du 15 octobre 2012

nouvelle-lune-15-octobre-2012 La nouvelle lune du 15 octobre 2012 s'accompagne d'un changement de l'énergie de la responsabilité individuelle (l'énergie de Saturne). Cela vient du fait que Saturne vient de changer de signe, il passe de la Balance (2009-2012) au Scorpion (2012-2015).

Dans la période précédente (Saturne en Balance) la responsabilité individuelle était orientée dans l'intégrité de nos relations avec les autres, l'équilibre des contrats. Les contrats et les équilibres qui n'étaient pas justes pour nous avaient tendance à se briser ou à être bloqués. Nous devions faire le ménage dans nos contrats, associations, équilibres relationnels qu'ils soient légalisés ou non. Si on ne le faisait pas on risquait alors de se voir imposer une autorité contraignante et bloquante qui allait nous soumettre un équilibre qui n'était pas juste pour nous. C'était une période de remise en question des contrats de vie, de travail...

Nous arrivons dans une autre énergie de l'exercice de la responsabilité individuelle qui commence maintenant et se finira en 2015. Ce changement va exiger de nous que nous soyons d'une très grande intégrité dans nos sentiments, dans nos états émotionnels, dans la conscience de l'énergie qui émane de nous, de nos pensées, de nos sentiments (Saturne en Scorpion).
Par écho, nous allons vivre une tendance plus forte à la manipulation affective, face cachée de ce changement d'énergie. Le Scorpion fait craindre la perte et la dépossession et Saturne dans ce signe met l'accent sur la peur de perdre de notre intégrité, et notre autorité individuelle. Nous allons donc voir des autorités tenter de déposséder les gens de leur responsabilité individuelle en prenant des décisions à leur place.

Le signe du Scorpion est un processus qui nous mène au détachement. Nous devront donc pendant cette période apprendre à faire le grand nettoyage de ce qui relève de notre responsabilité et de ce qui ne relève pas de notre responsabilité. Ceux qui ont tendance à prendre des responsabilités pour les autres sans qu'on leur demande vont se faire manipuler jusqu'à l'overdose par ceux qui ont tendance à abuser, à choisir à la place des autres.
Le challenge est donc pour certains de veiller à ne pas prendre la responsabilité des autres au risque de se faire manipuler, et pour les autres de ne pas se laisser tenter à manipuler l'intégrité et le libre arbitre de ses congénères.

Si vous souvenez, nous venons aussi d'entrer dans une période de 18 mois où l'évolution collective (le Noeud Nord) est entrée dans le scorpion, nous invitant à nous détacher des possessions matérielles pour faire circuler l'énergie.
Le Scorpion est une énergie très affective, émotionnelle, énergétique, immatérielle. En cela, elle est proche de l'énergie de l'argent qui fait l'objet de manipulations et de transactions immatérielles par des moyens d'échange devenus virtuels. La circulation de l'argent et les manipulations financières vont être importante dans cette période.

Si on se centre sur une finalité universelle et la foi, on pourra vivre positivement de ce qui se passe en ce moment dans l'exercice de notre responsabilité individuelle (Neptune en Poissons trigone à Saturne en Scorpion). On pourra remettre en question nos attachements affectifs pour s'ouvrir à une foi plus grande. Les émotions sont pour quelques années au rendez-vous avec le mouvement de ces deux astres lents (Saturne et Neptune) en signe d'eau. Grands émotifs, préparez-vous !

Souvenez vous de ce changement d'énergie, il va être important dans les deux ans et demi à venir. J'en parle longuement ici parce que c'est la première lunaison qui développe cette énergie. J'en reparlerai d'autres fois. Le Soleil va bientôt rejoindre Saturne dans le Scorpion au mois d'octobre, nous allons donc voir comme dans une loupe dans les jours à venir à quoi ressemble cette énergie.

Je laisse un peu de côté ce changement d'énergie pour revenir à l'actualité très proche de la lunaison (les quelques jours qui entourent ce 15 octobre 2012). Aujourd'hui, on a toujours un intense conflit entre une révolte existentielle (Uranus en Bélier) et une destruction des structures (Pluton en Capricorne). Ce conflit est en ce moment alimenté et renforcé par un désir fort d'agir qui se sent très légitime et déterminé dans son combat (Mars en Sagittaire trigone à Uranus). Il y a une collaboration entre le désir de conquérir et la révolte qui exalte l'esprit combatif. Cela peut être un outil d'émancipation intéressant qui porte des actions libératrices. Il est important de veiller à ne pas tomber dans un excès de révolte belliqueuse qui pourrait ne pas aboutir à une émancipation profonde.

Notre sensibilité est plutôt tournée vers un besoin de purification (Vénus en Vierge). Elle peut se trouver heurtée part une forme d'expansion désordonnée ou une vie sociale trop envahissante (Jupiter en Gémeaux carré Vénus en Vierge). On peut se sentir envahi par une abondance un peu désordonnée qui vient heurter notre sensibilité et notre équilibre ou par des relations de proximité qui nous heurtent. Avec Jupiter en Gémeaux, cette abondance est brouillonne. L'idée est d'arriver à comprendre comment la légitimité de notre communication, ou de notre sentiment d'abondance peut s'harmoniser avec une sensibilité qui a besoin de purification et de nettoyage.

Cette nouvelle Lune est une période assez difficile à vivre. Elle ouvre une accentuation des perturbations émotionnelles. Plus que jamais, pour être efficace et ancré, il va falloir apprendre à prendre de la distance par rapport aux émotions fortes, à se centrer sur notre foi plus que sur les agitations extérieures.

Très bonne quinzaine à tous et à dans 15 jours pour la pleine Lune en Scorpion qui viendra chatouiller notre énergie d'évolution collective.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La nouvelle lune du 15 octobre 2012 — 32 commentaires

  1. Bonjour Tristan,

    Cette période de Saturne en Balance, je l’ai vécu à fond et quasi exclusivement dans le domaine familial… Grande remise en question… Qui a soulevé chez moi des décisions (prendre de la distance..), et des émotions (culpabilité, panique…), et aussi une remise en question de mes fonctionnements avec un besoin de travail perso à faire dessus.
    J’en ai profité pour lâcher quelques valises que j’avais sur le cœur… Je me sens plus légère, bien que au début du chemin.

    Avec Saturne en Scorpion, tu me fait un peu peur quand tu dis « tendance plus forte à la manipulation affective, (…) fait craindre la perte et la dépossession et (…) met l’accent sur la peur de perdre de notre intégrité, et notre autorité individuelle ».
    J’ai comme l’impression que c’est-ce que j’ai déjà vécu et qui m’a obligé à bouger…
    J’espère que tout cela ne va pas se réactiver… Je pensais avoir passer le plus difficile… Le positionnement a été difficile et n’est pas encore très ancré.

    J‘ai l‘impression que tu me racontes ma vie. Car cette période m‘a mise consciemment sur le chemin de «  »remettre en question mes attachements affectifs pour m’ouvrir à une foi plus grande » …

    En tant que ex-Grande émotive, je m’accroche. Je dis ex car j’avais déjà identifié un travail à faire de desimplication de mes émotions et c’est comme si c’était fait, n’est-ce pas…!!??

    Et en même temps, je me recentre sur un texte que j’ai lu récemment et qui dit à peu près « il n’y a aucun travail à faire, vous êtes déjà parfaits, vous êtes déjà libres, si vous voulez travailler à être libre, c’est que vous êtes dans le manque et donc c’est que vous attirez… La liberté n’est pas un idéal, mais la résultante d’accepter qui vous êtes totalement…  »

    Tristan, merci encore pour tes lunaisons. Il est très intéressant de connaitre les énergies à l’œuvre et tes textes incitent aussi à regarder nos vies et à y réfléchir…

  2. Coucou Tristan
    Je relis encore la lunaison et je sens qu’elle m’échappe en partie. Je me vois tournicoter tout ça dans ma tête, alors je préfère te demander ((-;

    Sur l’évolution globale qui s’amorce, tu dis qu’elle nous invite à nous détacher des possessions matérielles pour faire circuler l’énergie. Et qu’en même temps la circulation de l’argent et les manipulations financières vont être importante dans cette période. Est-ce que cela veut dire, ne pas s’attacher aux choses, les laisser aller et venir fonction de nos besoins et de nos envies d’évolution, qu’elles ne soient pas des entraves? Perso, j’ai déjà franchi plusieurs étape de « lâchage matériel » et du coup, je me demande ce que ça peut donner la suite. Je crois qu’une dimension m’échappe, que j’ai peut être une vision trop « réduite » de ce que tu appelles le matériel.
    L’autre chose qui m’interpelle c’est « se centrer sur une finalité universelle et la foi, on pourra vivre positivement de ce qui se passe en ce moment dans l’exercice de notre responsabilité individuelle ». Ca renvoie à quoi une finalité universelle?
    Merci beaucoup ((-;

  3. Bonjour Tristan,
    Je me demandais justement ce matin, en buvant mon thé et avant d’avoir lu ton texte, si je ne devrais pas vendre ou donner ou jeter le tout petit peu qu’il me reste après avoir déjà tout perdu en 25 ans par catastrophes successives. Mais alors, dois-je garder 2 assiettes pour mon compagnon et moi ou 19 pour nous, mes filles et leurs maris et mes 9 petits enfants? Dois-je faire comme mon compagnon qui donne dès que ses possessions ne tiennent plus dans son sac à dos? ou qui revend un livre dès qu’il l’a lu quitte à le racheter quand il veut le relire? Dois-je profiter de ces années magiques de la petite enfance des mes petits enfants quitte à me sentir envahie? ou dois-je ne respecter que mon désir de liberté, d’autonomie, de repos quitte à ne pas vivre ces moment là?
    Parole et questionnement de bonne balance qui ne sait faire des choix que lorsque la vie me l’impose.
    A bientôt

    • Bonjour Maïtou !
      Quel plaisir de te lire. Dois-je ? Dois-je ? Dois-je ? Telle est la question. Tu ne « dois-je » rien à personne à mon sens. Tout dépend l’expérience que tu eux vivre. Pour certain, constituer des biens est un but louable et un objectif de vie. Pour d’autres, c’est ne pas en avoir. On ne peut se détacher de quelque chose avec sincérité s’il on conserve une frustration de ne pas avoir été comblé. Et chacun de ce point de vue en est à son stade d’évolution personnel sur chaque type de possession, affective, matérielle… Pas de loi universelle pour tous. Si l’énergie du ciel nous influence d’une certaine manière, chacun individuellement le vivra à sa façon. Choisis ce que tu veux vivre, l’expérience que tu veux faire.

      • En réalité, les questions, je me les posais à moi-même… Mais comme je suis bien incapable de faire les choix en question sans tergiverser encore et encore, j’avoue que je te les ai posées à toi. Et tu me les renvoies gentiment mais justement. Un jour je ne me contenterai plus des cours et je te verrai en consultation… Un jour… quand je l’aurai décidé. Quand je serai prête.
        En réalité le objets ne m’importent pas du tout, je m’en fiche totalement, je voudrais être aussi dépouillée que le taoïste que je suis depuis 25 ans quand je pratique le TaiChi, continuellement et avec le bonheur de partir en d’autres limbes. Mais voilà… les assiettes de Provence, les plats du Maroc, la soie achetée en Thaïlande avec mon papa, le Saint du XVIème siècle que maman appelait « mon saint » en riant, le faitout dans lequel je cuisinais les bon petits plats pour toute mon immense famille. C’est autre chose. Et pourtant je sais que tout ce que j’ai déjà « abandonné » ne me manque pas et reste au fond de moi quand je n’ai pas fait le lâcher prise autant que ce qui est dans mon placard. Le ciel de cette lune-ci va-t-il m’aider à avancer encore vers la légèreté? Ce n’est pas une question pour toi mais pour moi.
        A bientôt

  4. Merci Tristan, moi aussi . J’avoue que le plus difficile c’est de savoir au moment précis dire « stop » à en effet à ceux et celles qui se permettent dans la vie de chaque jour penser pour vous. Ses mêmes personne osent insister que c’est pour votre bien !!! C’est juste l’inverse de notre ressentie que ses personnes ressentent. Alors la haut le gouvernement : ça risque de faire des surprises ! espérons que ses surprises ne seront pas la mise à feu de risques irréversibles ? Le particulier, on peut en effet choisir de poursuivre notre route seule, mais avec le gouvernement cela est rarement dans le pacifisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *