La nouvelle lune du 13 décembre 2012

nouvelle-lune-13-decembre-2012 Alors, est-ce ou non la fin du monde qui se prépare?

Je commentais ce week-end un billet de Marie-Lore La lumière est dans notre coeur en disant : "La bonne nouvelle de cette fin du monde c'est que c'est définitivement fini, le messie ne viendra plus!
C'est ça la vrai fin du monde. Le messie ne viendra plus. C'est ça la peur et la colère collective ! Ce monde d'attente est fini. Et pour ceux qui ont envie de prendre cela comme une bonne nouvelle, la suite dit : "Dans le nouveau monde le messie est en toi."

Voilà ce que nous sommes en train de mettre en place et la porte que nous sommes en train de passer. On est en train de reprendre en main notre responsabilité individuelle pour en finir avec l'attente d'être sauvé.
Sur le thème de cette nouvelle Lune, cela se manifeste de différentes manières. L'aspect le plus fort de cette nouvelle Lune c'est un état de collaboration entre l'énergie de la remise en question et celle de la responsabilité individuelle. D'un côté, il y a une remise en question puissante qui traverse un processus de maturation, comme une exigence de devoir entrer dans une conscience d'adulte réformée.Explications
De l'autre, notre conscience de la responsabilité individuelle, notre autorité, notre intégrité personnelle traverse un processus de dépossession. On vit des peurs d'être dépossédé de notre autorité. Du coup toute atteinte à notre autorité morale est vécue comme un drame. C'est une énergie qui a pour but de nous obliger à nous défaire de nos abus de positions dominantes, à nous défaire de notre besoin de nous structurer autour d'une forme d'autorité.Explications
Et bien en ce moment, ces deux mouvements, ces deux énergies travaillent ensemble. Elles collaborent, elles s'activent mutuellement. Voilà à quoi cela peur ressembler :
Une énergie de réforme de notre conscience d'adulte collabore à un détachement de notre besoin de nous structurer autour d'une forme d'autorité.
Ou dans l'autre sens : Un détachement de notre besoin de nous structurer autour d'une forme d'autorité collabore à la réforme de notre conscience d'adulte.
Explications

Vous ne trouvez pas que cela ressemble à cette état de fin d'un monde où on attend comme des enfants qu'un messie viennent nous sauver sans devenir nous même des adultes responsables?

Je vais pousser le bouchon plus loin. La réforme de notre conscience d'adulte vient lutter avec un besoin existentiel d'être libre. Il y a une construction à faire entre cette étape de croissance et une revendication de liberté exacerbée qui va jusqu'à la révolte. Une nouvelle forme de liberté est à créer en renonçant à une revendication de liberté qui cachait une attitude infantile. Explications

Vous sentez comment cette étape de croissance vers un nouvel état d'adulte vient exciter un besoin existentiel et créer des étincelles de révolte? Quand on grandit, il y a des renoncements que l'on doit accepter.

Finalement l'état d'adulte vers lequel on avance collectivement, on pouvait y renoncer et vivre cette étape de croissance dans un refus de nous remettre en question et dans une grande autodestruction collective. Une révolution explosive et autodestructrice aurait pu en être la résultante. L'énergie avait ce potentiel. Ce potentiel existait. Nous y avons renoncé collectivement avec assez de force, de conviction et en nombre suffisant, pour que l'énergie collective qui domine, au lieu d'être la révolte explosive, soit la réforme de notre état d'adulte, de nos structures, de notre conscience d'être dans sa responsabilité individuelle.

Nous avons collectivement accepter de soumettre la conscience la moins élevée (Uranus et ses états de révoltes) à la conscience la plus élevée (Pluton et ses remises en question profondes). C'est ce choix qui a fait la différence entre l'autodestruction et la poursuite de l'expérience.

Dans les milieux spirituels on invite à prier pour la paix, la guérison de la Terre en prévision de cet état de colère qui monte. Cette colère, c'est celle de millions d'âmes qui sentent que dans le monde qui arrive, les revendications infantiles ne fonctionneront plus. L'état d'adulte réformé ne rentrera plus dans le jeu des enfants irresponsables qui revendiquent le droit de ne pas grandir et d'être protégés par un sauveur bienveillant qui s'occupe bien d'eux pendant qu'ils font toutes les bêtises irresponsables que leur egos non maîtrisés les poussent à faire.

C'est la fin du monde. Le messie ne viendra plus. Il prend sa retraite et nous a donné les clés de la boutique.

A bientôt pour l'après fin du Monde 😉

Bonne quinzaine à tous.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La nouvelle lune du 13 décembre 2012 — 24 commentaires

  1. Je relis ta lunaison et j’avoue que quelque chose m’échappe. Et quand ça m’échappe généralement, c’est que j’ai un souci sur le sujet, que je ne veux pas voir ce qui se passe, ce qui est en jeu.
    Je comprends bien, pour le vivre, ce mouvement de « reprendre en main notre responsabilité individuelle pour en finir avec l’attente d’être sauvé ». Et que cela implique des remises en question profondes pour rentrer à fond dans une conscience d’adulte réformée.
    C’est après que ça se corse : j’ai un souci avec la notion d’autorité qui revient souvent dans ton texte ((-; C’est quoi au juste? A quoi cela renvoie-t-il concrètement? j’avoue ne pas bien réussir à le transposer dans mon quotidien et pourtant, je sens combien c’est important. Je saurai mieux faire fonctionner toutes les clés du trousseau si j’arrive à trouver ce qui coince ((-;

  2. Merci Tristan. Encore une fois vos commentaires donnent une belle ouverture et explication à ce qui me traversait actuellement. Tout devient plus clair. Et bien puisque nous avons les clés, à présent : oeuvrons ! Très belle pleine Lune à tous.

  3. Bonjour Tristan, j’aime beaucoup votre vision des choses mais ne pourrait-on pas dire « fin d’un monde » plutôt que « fin du monde », pour moi ce n’est pas la même chose. Merci pour tous ces échanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *