La nouvelle lune du 13 décembre 2012

nouvelle-lune-13-decembre-2012 Alors, est-ce ou non la fin du monde qui se prépare?

Je commentais ce week-end un billet de Marie-Lore La lumière est dans notre coeur en disant : « La bonne nouvelle de cette fin du monde c’est que c’est définitivement fini, le messie ne viendra plus!
C’est ça la vrai fin du monde. Le messie ne viendra plus. C’est ça la peur et la colère collective ! Ce monde d’attente est fini. Et pour ceux qui ont envie de prendre cela comme une bonne nouvelle, la suite dit : « Dans le nouveau monde le messie est en toi. »

Voilà ce que nous sommes en train de mettre en place et la porte que nous sommes en train de passer. On est en train de reprendre en main notre responsabilité individuelle pour en finir avec l’attente d’être sauvé.
Sur le thème de cette nouvelle Lune, cela se manifeste de différentes manières. L’aspect le plus fort de cette nouvelle Lune c’est un état de collaboration entre l’énergie de la remise en question et celle de la responsabilité individuelle. D’un côté, il y a une remise en question puissante qui traverse un processus de maturation, comme une exigence de devoir entrer dans une conscience d’adulte réformée.Explications
De l’autre, notre conscience de la responsabilité individuelle, notre autorité, notre intégrité personnelle traverse un processus de dépossession. On vit des peurs d’être dépossédé de notre autorité. Du coup toute atteinte à notre autorité morale est vécue comme un drame. C’est une énergie qui a pour but de nous obliger à nous défaire de nos abus de positions dominantes, à nous défaire de notre besoin de nous structurer autour d’une forme d’autorité.Explications
Et bien en ce moment, ces deux mouvements, ces deux énergies travaillent ensemble. Elles collaborent, elles s’activent mutuellement. Voilà à quoi cela peur ressembler :
Une énergie de réforme de notre conscience d’adulte collabore à un détachement de notre besoin de nous structurer autour d’une forme d’autorité.
Ou dans l’autre sens : Un détachement de notre besoin de nous structurer autour d’une forme d’autorité collabore à la réforme de notre conscience d’adulte.
Explications

Vous ne trouvez pas que cela ressemble à cette état de fin d’un monde où on attend comme des enfants qu’un messie viennent nous sauver sans devenir nous même des adultes responsables?

Je vais pousser le bouchon plus loin. La réforme de notre conscience d’adulte vient lutter avec un besoin existentiel d’être libre. Il y a une construction à faire entre cette étape de croissance et une revendication de liberté exacerbée qui va jusqu’à la révolte. Une nouvelle forme de liberté est à créer en renonçant à une revendication de liberté qui cachait une attitude infantile. Explications

Vous sentez comment cette étape de croissance vers un nouvel état d’adulte vient exciter un besoin existentiel et créer des étincelles de révolte? Quand on grandit, il y a des renoncements que l’on doit accepter.

Finalement l’état d’adulte vers lequel on avance collectivement, on pouvait y renoncer et vivre cette étape de croissance dans un refus de nous remettre en question et dans une grande autodestruction collective. Une révolution explosive et autodestructrice aurait pu en être la résultante. L’énergie avait ce potentiel. Ce potentiel existait. Nous y avons renoncé collectivement avec assez de force, de conviction et en nombre suffisant, pour que l’énergie collective qui domine, au lieu d’être la révolte explosive, soit la réforme de notre état d’adulte, de nos structures, de notre conscience d’être dans sa responsabilité individuelle.

Nous avons collectivement accepter de soumettre la conscience la moins élevée (Uranus et ses états de révoltes) à la conscience la plus élevée (Pluton et ses remises en question profondes). C’est ce choix qui a fait la différence entre l’autodestruction et la poursuite de l’expérience.

Dans les milieux spirituels on invite à prier pour la paix, la guérison de la Terre en prévision de cet état de colère qui monte. Cette colère, c’est celle de millions d’âmes qui sentent que dans le monde qui arrive, les revendications infantiles ne fonctionneront plus. L’état d’adulte réformé ne rentrera plus dans le jeu des enfants irresponsables qui revendiquent le droit de ne pas grandir et d’être protégés par un sauveur bienveillant qui s’occupe bien d’eux pendant qu’ils font toutes les bêtises irresponsables que leur egos non maîtrisés les poussent à faire.

C’est la fin du monde. Le messie ne viendra plus. Il prend sa retraite et nous a donné les clés de la boutique.

A bientôt pour l’après fin du Monde 😉

Bonne quinzaine à tous.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La nouvelle lune du 13 décembre 2012 — 24 commentaires

  1. Je relis ta lunaison et j’avoue que quelque chose m’échappe. Et quand ça m’échappe généralement, c’est que j’ai un souci sur le sujet, que je ne veux pas voir ce qui se passe, ce qui est en jeu.
    Je comprends bien, pour le vivre, ce mouvement de « reprendre en main notre responsabilité individuelle pour en finir avec l’attente d’être sauvé ». Et que cela implique des remises en question profondes pour rentrer à fond dans une conscience d’adulte réformée.
    C’est après que ça se corse : j’ai un souci avec la notion d’autorité qui revient souvent dans ton texte ((-; C’est quoi au juste? A quoi cela renvoie-t-il concrètement? j’avoue ne pas bien réussir à le transposer dans mon quotidien et pourtant, je sens combien c’est important. Je saurai mieux faire fonctionner toutes les clés du trousseau si j’arrive à trouver ce qui coince ((-;

  2. Merci Tristan. Encore une fois vos commentaires donnent une belle ouverture et explication à ce qui me traversait actuellement. Tout devient plus clair. Et bien puisque nous avons les clés, à présent : oeuvrons ! Très belle pleine Lune à tous.

  3. Bonjour Tristan, j’aime beaucoup votre vision des choses mais ne pourrait-on pas dire « fin d’un monde » plutôt que « fin du monde », pour moi ce n’est pas la même chose. Merci pour tous ces échanges.

  4. Merci Tristan, ça correspond exactement à ce que je vis… difficile évacuation dans ce qui est le moins bon en soi, tout en êtant joyeux et serein à l’intérieur du meilleur qui arrive.

  5. @Tristan
    Je partage complètement cette vision de l’Homme.
    Dieu et son fils en ont assez de faire tout le travail, à nous de les aider un peu. Si le Christ est en nous soyons lui, allons y, responsabilisons nous, au travail. I l n’est pas descendu de la croix quand ça allait mal.
    Bonne fin d’un monde, bon nouveau monde à tous ! Ceux qui comprennent que l’enseignement du Christ est modèle et que nous devons le suivre, ont tout compris, notre tâche est quotidienne et dense !

    • Oui le Christ est un beau modèle par son courage sans limite, son amour et sa compréhension de la vie. Il y en a eu, y en a et y aura encore des modèles d’êtres humains remarquables pour ceux qui écoutent. Et c’est vrai que la tâche est quotidienne.

  6. En effet, le messie ne viendra plus nous sauver. En commentaire de « ns ne sommes pas des sauveurs », ça m’avait démangé mais je n’avais pas osé… Merci de l’avoir si clairement formulé et de l’associer à la colère et la peur. C’est très percutant. Pour ma part, aujourd’hui j’ai reçu une nouvelle clef… une clef très libératrice. Merci Tristan pour votre accompagnement.

  7. J’adooore!
    c’est bon d’entendre quelque chose de sensé en « cette fin du monde »
    en fait je rigole , tout cela me met en joie et parfois des larmes de gratitude de profond merci me viennent aussi. Merci Tristan pour tes fenêtres ouvertes sur le beau, sur l’être, c’est comme prendre l’air à sa propre fenêtre , je respire à ces mots, je vibre
    Solyne

  8. Bonjour Tristan et merci de votre mail, je partage votre point de vue. Accepter que chacun de nous sommes des parties intégrantes ne faisant qu’UN avec la Vibration et l’énergie de Dieu, cela nous invite à sortir de notre égo. C’est tellement agréable de vivre le moment présent. La peur n’y à pas de place, la colère non plus. Il reste la vigilance de ce » à quoi je pense ». Lorsque j’arrive à devenir l’observatrice de ce que je pense , si c’est négatif, je laisse partir sans jugement et je reviens au moment présent. Oui, le but de la vie est notre propre évolution spirituelle. La fin est le début d’autre chose. Que voulons-nous ? Il me semble que la vague de fond se fortifie et la force je pense va permettre la libération de belles et de nouvelles énergies fraternelles. Jeunesse osez parler fort de par la planète. Jeunesse tenez bon car tout n’est pas encore terminer. Les soubresauts sont assez désarment !!!

  9. Ah, la, la, je suis désolée d’accumuler ainsi les commentaires, mais c’est comme si l’un en amenait un autre… C’est comme des évidences qui me viennent alors que je vient d’écrire le dernier mot…
    La seule vraie responsabilité, c’est d’oser s’aimer, et oser être soi-même.
    Et non être ce que les autres attendent de nous, et répondre à leurs attentes par devoir.

    • EN voilà du commentaire à tiroir qui nous trace tout un cheminement 😉 Oui, je crois que tu as touché juste. C’est une manière d’être responsable qui est juste… et très profonde

  10. En relisant mon commentaire, je conscientise avec une lucide stupeur que prendre ses responsabilités voulait dire pour moi se sacrifier.
    Mais ça c’était dans mon ancien monde…

  11. Juste brièvement pour dire que je n’ai pas reçu de mail pour la publication de ta lunaison..
    Pour le fond, je laisse mariner pour commenter… Quelques réactions me viennent de suite mais j’ai du mal à les formuler de suite.
    En tout cas, pour ce qui est de la responsabilité, cela me devient de plus en plus clair, et il y a ne serait 1 an je n’y aurais pas dutout mis la même signification. A l’époque pour moi la responsabilité etait une contrainte à ma liberté, et je m’ouvre avec bonheur à une autre perspective, et enfin sans culpabilité…

  12. Vos paroles, Tristan, sonnent clair et juste. Résonnent et créent des ondes qui répondent à ce que je ressens si fort. A la fois sur un plan individuel comme collectif. Une réponse, une évidence. Impatiente de vous avoir au téléphone et que commence la consultation de mon thème. Bonne soirée !

  13. Quel beau texte, Tristan. Vraiment éclairant et fort. Et enthousiasmant!
    Quand je me branche sur cette fin d’année, la Scorpionne que je suis ressent une profonde tristesse, la tristesse des choses qui se terminent, comme des feuilles qui achèvent de tomber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*