La Nouvelle Lune du 11 Mars 2013

nouvelle-lune-du-11-mars-2013 Si vous avez la curiosité de regarder le dessin de la pleine Lune précédente, celle du 25 février 2013, vous serez peut-être étonné de voir les similitudes entre ces deux cartes. A part la Lune qui a fait un demi tour au dessus de nos têtes pour rejoindre le Soleil, le schéma est très similaire. c'est pourquoi, il n'y a pas spécialement d'explications astrologiques à donner pour cette Nouvelle Lune, juste rappeler ce que nous traversons.

La période renforce encore plus la tendance à vivre d'émotions et d'affects plus que de tout autre choses. Pour cette Nouvelle Lune ce sont 7 astres sur 10 qui évoluent en signe d'eau et développent ainsi une sensibilité très émotionnelle. Il est difficile dans cette période de ne pas être troublé en raison de ce qui se passe autour de nous. On est ultra sensible aux émotions des autres.

La plupart des astres étant en Poissons, c'est le règne de la confusion. Le signe des Poissons, soit nous relie au divin soit nous plonge dans la confusion avec tout ce qui se passe autour de nous. L'énergie des Poissons développe notre ressenti de tout, sans faire le discernement entre nous et les autres.

Quand tout le monde se sent bien et est chargé de bonnes intentions, ce n'est pas un problème, on ressent tout ce bien être collectif. Mais quand les gens sont tristes, en colère, pas bien dans leurs baskets... alors, cette fusion avec tout ce qui passe peut être source de confusion, de peine, de drames personnels.

On sera sensible à tout ce que vivent les autres. Si on ne se centre pas sur soi, on risque de perdre son énergie à tenter de résoudre des histoires, à vivre des drames, à s'enflammer et s'enthousiasmer puis à replonger dans des états qui n'en finissent plus de faire du yoyo avec notre tête et nos émotions physiques.

Dans cette ambiance particulière il va être important de faire le discernement pour savoir ce qui nous appartient et ce qui vient des autres. Un ami me demandait hier. "Comment fait-on cela?" La réponse qui m'est venu, c'était prendre du temps pour se relaxer, se détendre, entrer dans son corps par les sensations douces que procurent la relaxation ou le reiki, ou n'importe quelle technique qui permet de se relaxer et de se détendre profondément. Pourquoi cela? Parce que quand on prend comme cela l'énergie ambiante, quand la sensibilité dans ce sens est forte, on ne fait plus la distinction entre les souffrance de notre corps et celle qui nous viennent de l'ambiance collective.

Le temps de pause que l'on prend avec soi et son corps nous ramène à notre propre énergie. Ce n'est pas un blabla mental, c'est un moment pour prendre le temps de ressentir la réalité de notre corps et de notre énergie. Et en ce moment, c'est un bon remède pour aller mieux.

Très bonne quinzaine à tous et à bientôt pour la pleine Lune de Mars.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Nouvelle Lune du 11 Mars 2013 — 14 commentaires

  1. Temps tres emotionel oh oui…. c est le temps de prendre des vacances… ceka tombe bien;0) j’ai remarqué oh oui oh combien nous sommes des eponges en ce moment…. Difficile de savoir si notre mine tristoune est bien a nous ou si nous n’avons pas chopé le mistigri du voisin….

  2. une autre « petite chose » que cela m’a montré. Je me suis sentie directement concernée par certaines critiques qui concernaient directement le compte-rendu que j’avais contribué à rédiger. J’ai passé le début de la réunion dans un drôle d’état, la tête baissée en me disant que j’avais mal fait mon boulot. Et puis je me suis rappelée que j’avais fait du mieux possible et que j’étais contente du travail que j’avais rendu à l’époque. Que donc je n’avais pas à craindre la critique et que je pouvais aller en discuter avec eux à la fin. Ce que j’ai fait, au lieu de filer en rasant les murs. Et là, j’ai eu des réponses qui m’ont aussi permis de relativiser : « on n’a pas compris ces critiques. On appelle cette réunion la réunion des insatisfaits. Ils ne sont jamais d’accord et n’assument pas ce qu’ils disent à postériori ».
    Cet échange et ta lunaison, m’ont permis de ne pas me laisser aspirer et de ne pas ruminer sur cet épisode qui aurait pu bien me plomber la tête et le moral.
    Voilà, c’est un peu long, désolé. Mais cet épisode va bien m’aider à traverser la quinzaine qui s’annonce alors du coup j’ai eu envie de le partager dans son entier.

    • Bravo. Je suis bien content pour toi de cet échange. Aller vers les autres est toujours une meilleure solution que de penser à la place des autres dans sa tête. Génial exemple.

  3. Cette lunaison est arrivée à point, pour me permettre de comprendre une situation vécue hier, en réunion. Les participants ont réglé leurs comptes pendant 2h30, en tapant tout azimut. En sortant, j’étais lessivée! Alors le soir j’ai laissé ma « to do list » de côté, je me suis posée et vidée la tête. De toute façon, je n’avais pas l’énergie de faire autrement. Ce qui est bien en ce moment en même temps, c’est que tout nous pousse au repos. Même le temps, avec la neige un 12 mars, nous oblige à aller plus lentement, à nous poser ((-;
    Bonne quinzaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *