nouvelle-lune-du-11-janvier-2013

La nouvelle Lune du 11 janvier 2013

nouvelle-lune-du-11-janvier-2013 Bonne année 2013  à tous et à toutes. Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai l’impression bizarre que la dernière lunaison que j’ai écrite c’était il y a trois mois ! Les énergies que je décris dans les lunaisons ne me disent pas d’où viennent cette sensation, mais mon sentiment est que nous avons basculé d’un état à un autre d’une manière tellement forte que 2012 me semble à des kilomètres.

La nouvelle lune du 11 janvier est très centrée sur l’énergie de terre du Capricorne. Ce qui se met en place en ce moment ce sont des structures.
Nous sommes entrain de poser des bases, d’organiser, de voir comment concrètement organiser matériellement notre vie pour les mois à venir. 

Notre énergie et notre émotivité qui sont dans cette énergie de mise en place de nouvelles arrivent à se relier à notre chemin de vie d’une manière plutôt positive. Cela devrait nous aider à construire tout en apprenant à nous détacher de plein de choses.

Il y a aussi une recherche de nouvelles solutions, comme une stimulation des idées nouvelles novatrices. Un désir de progrès est en marche. Ce n’est pas encore forcément très concret, mais il y a une envie de progresser d’innover qui est là et qui fait carburer les cervelles en mode collaboratif ou les gens qui communiquent sur les réseaux sociaux. C’est une énergie qui a d’abord était reliée à un foisonnement d’idées expansives et qui à tendance maintenant à faire émerger des choses cachées. Cette énergie pourrait bien soulever le voile sur une certaine forme de légèreté 

L’énergie de la période aide encore à ce que nous prenions conscience et modifions nos croyances sur l’autorité que nous devrions avoir. Je le vois autour de moi. Je le vois en moi aussi. Je me défais de certaines positions d’autorité qui de toute façon sont contestées et ne tiendraient que par des bouts de ficelle si je m’y accrochais  Observez cela autour de vous, observez comme il est difficile en ce moment de s’accrocher  à ses positions quand elle ne sont pas justes.

On peut avoir malgré tout ces points assez positifs le sentiment que notre sensibilité est heurtée ou que l’on se trouve dans des impasses avec notre sensibilité, comme obligé de remettre en question notre sensibilité. De même on peut se sentir  heurtés dans notre identité, par des mots, des communications et devoir aussi dans ce domaine se poser des question et remettre en question notre individualité, notre manière de penser et de communiquer. La sensibilité est plus portée sur le besoin de mûrir en ce moment, de passer une étape, même si cela heurte.

Cette même sensibilité peut être aussi heurtée par des besoins d’émancipation. On est toujours dans cette période longue de crise qui oppose un besoin existentiel de s’émanciper et la nécessité de revoir nos structures. En ce moment, notre sensibilité qui accompagne plutôt la nécessité de revoir nos structures, peut être heurtée par des expression forte d’indépendance, d’émancipation.

Nous sommes dans un moment de maturation, de croissance. On grandit collectivement. On devient plus adulte et l’énergie dans ce sens est forte. Nouvelles idées, bouleversement et transformations, sensibilité heurtée qui nous demande d’être plus mature sur nos émotions. Nous vivons une période qui peut bousculer, mais qui peut être aussi l’occasion de mûrir et grandir. C’est fatiguant. Lorsqu’un enfant est dans des périodes de croissance forte, l’adolescence par exemple, il a des grands coups de fatigue. C’est fatigant de grandir. Alors reposons-nous et n’exigeons pas trop de nous-même.

Bonne quinzaine à tous et à toutes !  Et à dans 15 jours pour la Pleine Lune de fin janvier.

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

31 commentaires

Guth Carole 14 janvier 2013 at 0 h 07 min

Bonjour Tristan. Je découvre la page et waouh. C’est ça, c’est comme ça que je le vis et c’est ce qui ce passe. Merci. C’est un tel plaisir de voir que les choses sont réelles et que le désir de changer est partagé par plusieurs. Allons-y, en route pour de nouvelles aventures. A nous de recréer notre monde. Merci

Répondre
Tristan 15 janvier 2013 at 21 h 08 min

Bonjour Carole,
Merci de votre commentaire. Je suis ravi pour vous que vous ayez trouvé cet écho.
A bientôt

Répondre
Bosson Raymonde 12 janvier 2013 at 22 h 16 min

Merci pour vos explications, c’est tellement clair.
Je trouve que l’astrologie devient plus compréhensible.
Par contre Vénus conjoint Pluton ; ce qui voudrait dire que Vénus dans la douceur pourrait nous aider à accepter le passage de Pluton qui est tout de même destructeur..
Est-cela?

Répondre
Tristan 13 janvier 2013 at 22 h 12 min

On peut le voir comme cela aussi. Merci de votre évocation Raymonde. Mais je pense que Pluton qui est un astre plus puissant que Vénus, et le carré avec Uranus amène des perturbations de notre sensibilité plus que l’inverse.

Répondre
Bosson Raymonde 20 janvier 2013 at 0 h 39 min

Merci pour votre aide.
Pluton me fait un peu peur, puisqu’il peut nous faire plonger en enfer, comme certaines personnes le disent.
Mon Pluton natal se trouve dans le signe du Cancer,année de naissance 19 mai 1938. Ce qui me fait souci; c’est lorsque le transit Pluton qui est en Capricorne maintenant va se trouver en opposition avec mon Pluton natal.
Il faut attendre pour se rendre compte de ce qui va se passer.
Merci infiniment pour vos précieuses explications.
Bon dimanche

Raymonde

Répondre
Tristan 20 janvier 2013 at 3 h 07 min

On a tous Pluton quelque part. S’il devait nous mener tous en enfer… il n’y aurait plus personne sur Terre. Ne craignez pas Pluton plus que ça. Pluton amène des chamboulement et des transformations. Pas l’enfer 😉

Répondre
Thalie 11 janvier 2013 at 13 h 48 min

J’ai l’impression que 2013 a commencé depuis une éternité, je me dis même souvent qu’on est déjà en février!
Je ressens bien passage dont tu parles. J’étais prévenue pourtant, je croyais y être préparée. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi fort et instantané. Comme si l’arrivée de 2013 avait dit : go, on y va et c’est maintenant. Gloups!
Après une période de brouillard où je résistais à ce « go », j’ai compris que ce saut je devais le faire par moi même, et que je ne pouvais plus me contenter d’un état moyen où je reste dans « l’attente de » sans verbaliser les choses et sans agir. En un mot, que je devais grandir.
Si je résiste à ce mouvement, c’est lourd et engluant. Si je me comporte autrement qu’à l’habitude face à la situation qui se présente, j’ai toujours un beau cadeau derrière. Et oui, se faisant j’assoie de nouvelles structures, j’organise ma vie autrement, et je retrouve l’envie de m’atteler à des projets endormis. Bousculant et fatiguant oui, mais j’aime ce que cette période me pousse à faire. « Alors reposons-nous et n’exigeons pas trop de nous-même ». Voui!
Merci pour ces lumières et merci pour tous ces échanges. Dans cette période, c’est aussi important pour moi de savoir que je ne suis pas la seule à vivre ces chamboulements ((-;
Bon week end, bonne quinzaine

Répondre
Adelaï 11 janvier 2013 at 13 h 59 min

j’aime beaucoup Thalie ! ce que vous écrivez est très clair et parlant ! C’est une excellente réponse à mon humeur que je qualifiais de « bouillie informe ». J’ai presque envie de recopier votre post pour l’afficher au dessus de mon ordi !
merciiii ! 😀

Répondre
Tristan 12 janvier 2013 at 15 h 32 min

Joli texte Thalie, je fais te faire un petit compliment, je n’ai d’abord pas lu ton nom et je n’ai pas reconnu que c’était toi. Tout change !!

Répondre
Thalie 20 janvier 2013 at 20 h 08 min

Merci ((-

Répondre
Marylaure 11 janvier 2013 at 13 h 38 min

Bonjour Tristan,
merci pour cette très claire analyse de la lunaison, le passage sur l’autorité m’interpelle. Nous avons justement été confronté cette semaine avec « notre » adolescente à un non respect de notre autorité et de notre personne. Je peux vous dire que ma sensibilité en a pris un coup…Les positions d’autorité sont-elles justes quand le respect est bafoué? Enfin, vaste débat, je crois qu’il faut surtout agir avec son ressenti et ne pas s’accrocher à des positions trop rigides. Mais ça fait plaisir et ça réconforte de lire que c’est dans l’air des astres!!!
Passez une belle journée.

Répondre
Tristan 11 janvier 2013 at 14 h 49 min

Faire preuve d’autorité n’est pas la même chose que d’exercer un pouvoir arbitraire avec autoritarisme. Après chacun négocie ses virages comme il le veut. Ou comme il le peut et selon sa nature. Je pense que devant les adolescent les hommes et les femmes n’ont pas forcément le même positionnement.

Répondre
Marylaure 11 janvier 2013 at 15 h 09 min

Oui, c’est ça, ne pas mélanger autoritarisme et autorité! C’est vrai, la sensibilité est différente d’un homme ou une femme face à un adolescent et encore différent si celui est une fille (père/fille; mère/fille) ou un garçon (père/fils; mère/fils). De plus, je ne suis même pas la « belle-mère »…mais ça me rappelle votre consultation et une petite phrase qui résonne dans ma tête: « arrêter de m’écraser devant la source de vie des autres ». Encore une histoire de place…mais je m’écarte de la lunaison…

Répondre
Anne38 11 janvier 2013 at 11 h 40 min

Ce qui est sûr, c’est qu’après une fin 2012 et un début 2013 très très plombants pour moi, je me retrouve depuis 2-3 jours beaucoup plus en forme, enfin rebranchée sur mes envies et mon enthousiasme, avec une vision plus claire de là où je veux aller. Des bonnes nouvelles sont arrivées par la même occasion. (Et le soleil est enfin là depuis ce matin ;-)) Ouf! je respire mieux!

Répondre
Hadda 11 janvier 2013 at 11 h 40 min

merci adelai j’avais zappé une partie de la conclusion alors même que c’est mon programme du jour après une semaine bien dense ( et le mot est faible) et oui aussi de nouvelles choses qui se mettent en place, des idées qui germent pour le moment c’est au stade embryonnaire

Répondre
alma 11 janvier 2013 at 10 h 03 min

je la sens cette crise, le passage à une nouvelle étape avec angoisses à la clé !
je veux en effet sortir de « mes impasses », et je pose des actes forts pour obtenir des réponses de personnes qui ont préféré faire la sourde oreille à mes demandes mais me garde accrochées à l’hameçon. Le message de certaines de mes cartes de voeux (rédigé au calme, et non sous le coup de l’émotion) ont été l’opportunité de dire des choses aux destinataires qui pourront les relire et y réfléchir, en tout cas cela m’a permis d’un peu me soulager mais aussi quelque part de m’émanciper en montrant que je ne suis pas dupe de leur stratégie !

Répondre
Françoise 11 janvier 2013 at 12 h 16 min

Ton commentaire me touche car il me ramène à une période pas très lointaine mais particulièrement difficile à vivre…
Si je peux me permettre moi cela m’a beaucoup aidée, je te conseille de faire un exercice pour couper les liens de dépendances (et pas d’amour..!), je l’ai fait avec un thérapeute en hypnose ericksonienne, et sur internet Jacques Martel propose une vidéo « les bonhommes allumettes », très simple à faire…

Répondre
alma 11 janvier 2013 at 15 h 09 min

Françoise,
pile dans le mille ! très bonne analyse. Je commence ce mois les scéances d’IMO (intégration de mouvement oculaires). Ravie de lire que je ne suis pas la seule à vivre cette étape 🙂
j’ai trouvé les vidéos de Jacques Martel, je pense m’y plonger ce week end qui devrait être froid et pluvieux.
merci pour ces informations 🙂

Répondre
Tristan 12 janvier 2013 at 15 h 37 min

Oui, on peut vite être révolté en ce moment. Bon courage à vous.

Répondre
Tharinices 11 janvier 2013 at 9 h 53 min

Bonjour Tristan, le conseil que vous nous proposez serait de laisser le » laxisme » encore prévaloir ? Je reconnais que cela m’est difficile. Les jeunes viennent squatter les devant des immeubles et selon leur vocabulaire « s’éclatent » cela consiste à crier, à se croire dans une cour de récréation , à laisser les canettes, les sachets de leur repas, sur place. Chaque jour des professeurs sont absents et c’est toute la journée que des groupes de jeunes envahissent la rue que j’habite. La police n’ayant pas de véhicule de patrouille, les jeunes n’ont rien à craindre . Mais si j’étais la seule, cela serait intéressant de me remettre en question, mais c’est tout le quartier qui ne sait plus comment faire. Vous allez les voir, et, discuter avec eux, ils se jouent de « nous » , rien ne change. Cela est usant. Mais bon, si j’étais jeune à cette époque sans doute ferais-je pareil ! Merci de votre partage.

Répondre
Tristan 11 janvier 2013 at 12 h 48 min

Bonjour Tharinices,
Oh que non, je n’ai pas dit qu’il fallait laisser le laxisme prévaloir. Ce que vous racontez ressemble bien à cette énergie d’émancipation anarchique qui vient heurter la sensibilité de chacun.
Ce que je disais pourrait se résumer à, dans ce climat qui peut être usant, reposons-nous. 😉

Répondre
Tharinices 11 janvier 2013 at 13 h 11 min

Merci Tristan, mais c’est usant d’avoir ça toute la journée . Impossible de lire, ou de faire un travail qui me demande de la concentration. Je vais essayer tout de même. Tharinices

Répondre
Tristan 12 janvier 2013 at 15 h 34 min

Peut-être avez vous quelque chose à entreprendre ou à changer pour que la situation change. Je ne sais pas, je dis ça sans savoir. Bon courage en tout cas, je connais ce sentiment d’être empêcher de vivre tranquillement par les autres, c’est très pénible. Bon courage

Répondre
Tharinices 12 janvier 2013 at 16 h 33 min

Ce que j’ai à changer et que j’ai entrepris en décembre, c’est de rester vigilante sur les pensées négatives, qui deviennent paroles et cela n’est pas moi dans « qui je suis et qui je choisis d’être. Mais je ne suis pas un « robot » et lorsque je m’applique à voir la perfection dans cette situation, cela est une autre expérience à dépasser …. Là, je savoure que les jeunes ont du aller à l’inauguration de Marseille Année de la Culture. Humour sans hypocrisie ! Bonne fin de semaine Tristan. Tharinices

Tristan 13 janvier 2013 at 22 h 15 min

Savourez 😉 Votre attention vigilante à ne pas nourrir des pensées négatives est certainement pour quelque chose dans ce revirement. Bravo. Je vous souhaite beaucoup de paix

Françoise GRENIER-BOLEY 11 janvier 2013 at 9 h 41 min

Bonjour Tristan
Quel joli début d’année où enfin j’ai l’impression de reprendre ma vie en main où j’ai l’impression d’avoir le temps de le faire, ce qui résonne le plus en moi ce sont vraiment ces mots « grandir et organisation matérielle » avec une nette prise de conscience de ma responsabilité face à ma vie plein d’idées avec une forte envie de les communiquer …encore une fois complètement en phase avec ce que vous dîtes .
Merci de me conforter dans mes ressentis et très belle journée à vous tous
Françoise

Répondre
Tristan 12 janvier 2013 at 15 h 35 min

Merci de votre présence et de votre reconnaissance. C’est aussi un plaisir de vous lire.

Répondre
Adelaï 11 janvier 2013 at 1 h 15 min

Aaaahhhh ! je l’attendais cet article ! je l’attendais parce que depuis quelques jours je suis dans un drôle d’état que je pourrai qualifier de « bouillie informe ». Alors je me mets à lire rapidement l’articule (sûrement trop rapidement…mais bon il est tard). Et je ne reconnais RIEN, rien de rien. Normalement à chaque lecture, ça fait « bling! » et tout est clair. Mais là c’est terrible, rien ne raisonne en moi. Jusqu’à ….. jusqu’à ce que je lise la phrase « Nous vivons une période qui peut bousculer, mais qui peut être aussi l’occasion de mûrir et grandir. C’est fatiguant. Lorsqu’un enfant est dans des périodes de croissance forte, l’adolescence par exemple, il a des grands coups de fatigue. C’est fatigant de grandir. Alors reposons-nous et n’exigeons pas trop de nous-même. ». Et là oui ! c’est exactement ça que je vis en ce moment !!!! Une éééénoooooorme fatigue (je dois parfois faire 2 siestes dans la journée) et des questions sur tout (boulot, foi, couple, famille, tout quoi !), qui bouleversent tout (bis repetita), et qui me laissent encore plus exténuée.
Entre temps j’ai relu l’article une deuxième fois et oui je reconnais l’envie de progresser, mais pas de manière aussi positive et collaborative que vous le dites. J’ai plutôt l’impression de muer au fond de ma sombre caverne !!!

Répondre
Tristan 12 janvier 2013 at 15 h 39 min

Adelaï,
J’adore vos réflexion en live. En vous relisant en ce début d’aprem, je me rappelle que moi aussi, je ferais bien de me reposer un peu. Merci de votre vivante sincérité

Répondre
Françoise 11 janvier 2013 at 1 h 07 min

Incroyable, ce que tu dis… Je me suis dit exactement la même chose récemment…
Alors que mon 2012 est passé comme un éclair, j’ai l’impression que le temps c’est ralenti depuis ce début d’année…
La créativité est revenue, et c’est très stimulant. Je m’éclate au travail!
Mon désir de modifier la structure côté travail me tenait déjà depuis un moment (plus d’un an..), mais tout récemment de nouveaux contacts à priori prometteurs se présentent à moi… , alors que je les avais contactés sans nouvelles depuis longtemps…
Affaire à suivre… une collaboration a peut-être mettre en place…, cela semble concret..
Pour ce qui est de l’autorité, je suis plus en position de décider de prendre ma place…
Un état d’être plus mature, oui cela me parle aussi..! Juste pas trop heurtée côté sensibilité pour l’instant, mais 2012 m’avait déjà bien gâtée de ce côté…
Moi, je la sens bien l’énergie de cette pleine lune…!
Peut-être est-ce dû à toutes ces planètes en capricorne, moi qui suis capricorne ascendant capricorne..???
J’ai l’impression que tu l’as écrite pour moi..!!

Répondre
Tristan 12 janvier 2013 at 15 h 40 min

Françoise,
Je sis ravi d’entendre que la créativité est revenue ! Ca ça va être magnifique dans quelques temps. Hummm vite un petit tour à Honfleur s’impose 😉

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement