La forme et le fond

Cela fait plusieurs semaines, voir plusieurs mois que je muris un texte pour expliquer un fondement de l'utilisation de l'astrologie "autrement". Vous êtes beaucoup à suivre ce site et à y trouver une expression différente de ce que vous avez pu voir ailleurs en astrologie. Pourquoi ?
La plupart des enseignements astrologiques vous identifient à la forme de votre thème de naissance et émettent sur vous des jugements qui vous déterminent et vous enferment dans une forme de vie. Ils vous disent : "Vous êtes comme ceci, c'est terrible et cela ne changera pas!" C'est affligeant, tout autant que de vous dire que parce que vous êtes chrétien vous vivrez dans le pêcher, ou que parce que vous êtes une femme, vous devrez vous cacher et vivre dans la souffrance.

Je ne fais pas cela. Je ne crois pas à cela. S'identifier profondément à son thème est une erreur du point de vue spirituel. Le thème n'est pas la révélation de votre moi profond, de votre Etre. Le thème révèle l'expérience, le rôle que vous avez choisi d'incarner dans votre vie. Nous ne sommes pas le rôle que nous incarnons. Croire cela, c'est comme croire qu'un acteur est le même être que le rôle qu'il incarne dans un film. Le thème de naissance, c'est un scénario, un synopsis, un rôle, appelez le comme vous le voulez, mais il ne s'agit en aucun cas de votre Être profond. Ne cherchez pas une révélation mystique de votre moi profond à travers le thème astral, vous tomberiez dans le piège d'une identification à la forme de votre existence et passeriez à côté du fond.

C'est un peu suicidaire pour un astrologue d'affirmer cela. C'est comme si un curé disait à ses paroissiens "Cessez de vous identifier à mon église, cessez de croire que vous êtes des chrétiens!" Mais c'est exactement ce que je pense profondément et ce à quoi je crois intimement. Pour les curés aussi d'ailleurs ;-). Les églises auraient beaucoup à gagner en cessant d'accuentuer le sentiment d'identité communautaire. Vous n'êtes pas votre thème de naissance, pas plus qu'un chrétien, un musulman ou un bouddhiste ne se résume à ses pratiques ni à ses convictions religieuses. Vous n'êtes pas limités à cette forme de vie. Il y a en chacun de nous une essence plus profonde qui dépasse le rôle que nous sommes venus jouer.

Alors, à quoi sert le thème de naissance? A quoi sert d'étudier l'astrologie? A quoi sert de passer autant d'heure et de consacrer autant d'énergie à comprendre ce que contient notre thème de naissance?

L'astrologie sert à deux choses :
- nous accepter tels que nous sommes,
- comprendre que l'on peut faire éclore la rose sur notre tas de fumier.

Le thème, en révélant le rôle ou l'expérience de notre incarnation, nous permet d'accepter ce que nous sommes, ce que nous sommes venus vivre. Souvent on se croit décalé, anormal, inadapté de ressentir ce que l'on ressent. On ne se comprend pas et on ne s'accepte pas tels que l'on est parce que l'on juge ce que l'on est. Le thème natal, en nous révélant avec une distance qui la rend objective, notre singularité, nous permet d'accepter le caractère unique de notre expérience de vie. Ce faisant, on peut accepter ce choix de vie et en devenir responsable au lieu de vivre dans la croyance que ce que l'on a vécu et ce que l'on vit est mal, mauvais ou injuste. Petit à petit, l'étude du thème de naissance nous rend responsable de nous-mêmes. Elle nous permet de prendre en main notre expérience de vie et de l'accepter.

C'est à ce moment là, que l'on risque de s'identifier trop fortement à son thème, à son rôle, à son expérience, et que l'on peut se fourvoyer en durcissant notre ego au lieu de se libérer. Lorsque l'on étudie profondément l'astrologie, la reconnaissance de son histoire, de ses expériences, de ses émotions au travers du thème est si forte que l'on peut être fasciné par ces découvertes. Des années durant on se sentait seul et incompris, et d'un coup, le thème peut dresser devant vous un miroir de votre vie d'une incroyable justesse. C'est fascinant de se sentir soudainement compris, reconnu. Quand on entre dans cette fascination, on risque alors de vouer un culte à l'astrologie, de lui demander de résoudre tout nos soucis, d'être notre nouvelle déesse. On se sent si bien reconnu en elle qu'on voudrait fusionner avec notre thème. On découvre les "raisons" de nos états de tension, de nos crises, et "tout s'explique". "Ah, je comprends tout, si je suis si malheureux, c'est à cause de mon carré Mars Pluton opposé à mon Soleil en maison XII en Bélier sous la maîtrise de Mars ! C'est évident !". Oui, et après? C'est comme en psychanalyse. Si on s'arrête au constat qu'on a peur de l'eau parce que l'oncle Jacques s'est "amusé" à nous mettre la tête sous l'eau en pleine mer, qu'est-ce qu'on fait après? Si on s'identifie à la souffrance du passé ou à son thème, c'est du pareil au même, on fait du surplace. On n'avance pas, on ne change pas.

C'est pourquoi, en astrologie, il est important d'étudier derrière l'apparence des difficultés, des duretés, des souffrances ou des blocages révélées par la structure du thème, l'enseignement profond qui s'y cache. Il n'y a pas de souffrance sur Terre, qui ne soit associée à une profonde découverte d'un caractère essentiel et sacré de la vie. La souffrance n'existe pas pour nous punir, mais pour nous éveiller à un état qui la dépasse.

Il y a dans chaque position d'un thème de naissance qui marque une difficulté ou une souffrance, une conscience qui la sublime. Quand je dis cela, j'entends souvent dire: "C'est facile à dire quand on est riche et bien portant, mais que dire pour une personne qui a été violée, battue, ou pour un infirme à vie... Il y a des souffrances injustes et indépassables quand même!"

Je vous suggère une une petite réflexion à ce sujet à travers une petite histoire.
Je suis un homme riche, marié à une femme magnifique, heureux en ménage et père d'une adorable petite fille. J'aime profondément ma femme. Je suis sportif et aventureux, j'aime et je croque la vie à pleines dents. Mes affaires vont bien. Ma vie est un rêve.
Ma femme tombe gravement malade. Je vis des mois durant sa souffrance et son agonie jusqu'à sa mort dont je ne me remets pas. Je me retrouve veuf avec une toute jeune fille à élever. Je perds pied dans son éducation qui m'échappe. Plus tard un accident violent me paralyse des quatre membres. Il ne me reste plus que la parole et un doigt malhabile pour m'exprimer.
Je n'ai plus aucune autonomie. Je dépends des gens autour de moi pour me nourrir, me laver, m'habiller et de machines pour me déplacer et m'exprimer. Je n'ai plus d'autorité sur ma fille. J'ai perdu l'amour de ma vie, l'usage de mon corps, mon autonomie, mes moyens d'action, je vis enfermé dans un corps inerte et inutile. Je suis profondément déprimé. J'ai des pensées suicidaires. J'ai envie d'en finir avec la vie.

Cet homme n'a-t-il pas toutes les raisons du monde de croire que la vie s'est acharnée sur lui pour son plus grand malheur? Ou, au contraire, n'a-t-il pas toutes les raisons de croire que d'une certaine manière, il devait mériter une telle punition? Qu'aurait-il conclu si on lui avait annoncé que sa vie consistait à vivre la mort et l'enfermement et puis point barre ? N'aurait-il pas constaté que c'était malheureusement la vérité et qu'elle était bien triste? Ne se serait-il pas identifié à toute cette souffrance sans pouvoir en sortir? N'aurait-il pas eu toutes les raisons de se dire que c'est ainsi, que c'était écrit dans son thème, qu'il était fait pour souffrir?

Pensez-vous qu'avec une telle histoire, un homme puisse à nouveau être heureux? Pensez-vous que même avec tout l'or du monde, il puisse recouvrir le bonheur et la joie de vivre? Pensez vous qu'il y ait un cadeau derrière cette déchéance ? Derrière ce thème probablement violent?
Réfléchissez vraiment à la question. Réfléchissez-y comme si c'était votre propre histoire, celle de votre meilleur ami ou de votre frère. Arrêtez-vous de lire une minute pour vous projeter dans cette vision. Faites-là vôtre. Voyez-vous infirme avec dans votre tête tout les souvenirs de vos jours heureux.

Est-il possible d'imaginer un cadeau derrière une telle déchéance, derrière une telle souffrance physique et morale? Il est presque insultant d'oser dire qu'il puisse y avoir un cadeau derrière cela, n'est-ce pas ? Une telle éventualité devient un tabou n'est-ce pas? Vous n'évoqueriez pas cette idée devant une telle personne?

Pourtant le cadeau existait bien. Cet homme à trouvé le bonheur. Cet homme nous connaissons presque tous son histoire. Elle a fait le tour monde. C'est l'histoire de Philippe Pozzo di Borgo (auteur du livre Le Second Souffle), tétraplégique depuis 1993, un des héros du film "Intouchables".

Il n'existe pas de conditions de vie qui puisse déterminer notre bonheur ou notre malheur. Être heureux ou malheureux ne dépend que de notre état intérieur. Notre thème de naissance est un parcours, une expérience de vie qui propose une forme de vie. Mais la forme n'est pas le fond.

Soyez conscients de votre expérience de vie, de vos conditions de vie à travers votre thème, mais ne vous identifiez pas à cela. Vous êtes bien plus grands que cela. L'astrologie toute entière n'est rien comparée à ce que chacun de nous contient en lui.

Ce que vous reconnaissez de différent dans l'astrologie que je pratique, c'est quelque chose comme cela. Je ne vous identifie pas à votre thème quel qu'il soit. Je ne trouve jamais un thème laid parce que je suis intimement convaincu que le thème n'est que le choix d'une expérience, et que ce choix ne nous limite pas. Souvent on me dit : "Ah la la, quand vous allez voir mon thème, vous allez me trouver moins sympathique". Cela ne m'arrive jamais. Je n'ai jamais de sensation désagréable à la vision d'un thème. Je n'y arrive pas. Je me suis questionné à ce sujet souvent. Peut être que mon absence de sensation sur un thème était liée à une inexpérience, à une crédulité, à un excès de bienveillance qui me fait basculer en mode de bisounours naïf.
Je peux vous dire : "Votre thème vous demande de devenir auto-référent, intègre et responsable dans le domaine de vos choix professionnels. Si vous ne prenez pas ce chemin, vous risquez des pertes de situations ou de subir l'autorité d'autres personnes dans votre vie professionnelle." Je sais qu'en vous disant cela, votre voix intérieure vous dit "C'est vrai que je râle sans cesse et que je revendique des situations professionnelles sans pour autant me prendre en main sur ce terrain là. Me voilà averti."
Et cela suffit. Vous savez que vous pouvez choisir d'être autrement. C'est votre choix.

Mais je ne peux pas vous dire : "Vous allez vivre des déchéances multiples dans le domaine de votre vie professionnelles. J'ai étudié vos directions, transits et révolutions solaires et cela arrivera en 2018, 2034 et 2057... Si vous vivez jusque là..." La vérité c'est que je n'en sais rien et que cela ne m'intéresse pas. Etudier cela consiste à mettre mon énergie pour vous déterminer dans votre forme de vie sans vous aider à prendre conscience du travail personnel pour vous en libérer. On connait nos difficultés. Ce qui a de la valeur c'est de comprendre quelle conscience déployer pour les traverser sans en souffrir, pas de savoir quand on risque le plus d'y succomber péniblement. Cette information n'est intéressante que quand on maîtrise la première.

Le thème de naissance n'est pas une fin en soi. C'est une expérience qui met en place des conditions de vie. La plupart du temps,vous les connaissez mieux que votre personne. Il ne sert à rien de vous enfoncer dedans. Il est beaucoup plus intéressant de rechercher comment faire éclore de cette condition de vie une conscience plus grande et plus éveillée.

La forme n'est pas le fond. Vous êtes bien plus que ce qui est contenu dans le scénario de votre thème astrologique.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La forme et le fond — 27 commentaires

  1. Vous dégagez une lumière telle que vos mots sont justes et touchent au coeur même
    de chacun ,Merci beaucoup ,Oui accueillir chaque seconde et rester dans l’harmonie malgré parfois les vents contraires,l’astro nous guide vers la connaissance de Soi plutôt que celle du Moi,elle est rassurante lorsque l’on comprends que nous sommes placés là dans un grand tout,chacun unique et pourtant si identique dans le » fond « ,le chemin pour ÊTRE…
    Merci avec plein de joie pour vous !

  2. MERCI !
    C’est avec des textes comme les tiens que je considère ton approche comme un coaching astrologique (par les étoiles, c’est plus poétique) 🙂 Une manière d’aborder l’astrologie qui me parle plus, sûrement parce qu’elle m’évoque un univers plus proche de ce que j’ai aimé sur mon chemin pro en la personne de C.G JUNG… Chercher, comprendre, mais surtout s’ouvrir. A soi, à l’autre, dans un mouvement d’infini…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *