Art divinatoire, art de la remise en question

Personnage regardant la nuit et le jourQuelque fois (souvent), je me rends compte que l'on utilise les arts dits divinatoires pour se rassurer sur ce que l'on pense plus que pour confronter avec sincérité notre petite construction de l'avenir à la réalité de l'écho de la vie.

Aujourd'hui j'ai demandé une consultation de voyance et je me suis observé en train de stresser dans la minute qui précédait le début de la consultation. Je me suis demandé pourquoi je stressais, ou plutôt j'ai observé mon stress et je me suis rendu compte d'où il venait.

Ce stress venait du fait que je savais que j'allais devoir me remettre en question dans ma façon de penser. J'allais devoir regarder une réalité en face, une vérité que j'essayais d'éviter parce qu'elle comporte une épreuve. L'idée de devoir envisager l'avenir autrement que la manière dont je me l'étais imaginé pour éviter soigneusement cette épreuve, était stressante.

Alors j'ai respiré un grand coup et je me suis dit, à quoi bon faire appel à l'intuition et la médiumnité d'une voyante, si c'est pour rester sur ma petite idée. Je me suis assis avec mon inquiétante question et j'ai écouté la réponse.

Comme je le pressentais la question me demandait de regarder une épreuve et d'accepter le challenge, et ça fait peur ! Alors, contrairement à ce que j'aurais fait il y a quelques années, j'ai enchaîné toutes les questions que cette remise en question soulevait, toutes les peurs et les inquiétudes qui venaient, pour regarder encore plus loin, toujours plus loin, en acceptant que je me sois trompé et que je doive revoir mon plan de A à Z.

Les réponses, l'une derrière l'autre, mes questions, l'une après l'autre, ont éclairé ma zone d'ombre, effacé la peur et la crainte, éliminé le besoin de me protéger. Elle dessinaient un chemin qui me demande du courage certes, mais qui au final semble bien moins stressant et angoissant que la construction défensive que j'avais faites pour m'éviter cette petite épreuve.

Je crois que la vie est comme cela. Le chemin est dur parce que nous le rendons dur par notre résistance à voir la logique de ce que nous avons à faire et comprendre pour grandir et évoluer. Nous sommes les artisans de notre difficulté ou de la souplesse avec laquelle nous pouvons construire notre cheminement.

A la fin de la consultation qui fut très courte, je disais à Marie-Lore qu'elle était une excellente voyante et que je pensais que rare sont les personnes qui se rendent compte jusqu'où son don peut éclairer notre vie. Pourquoi ? Parce qu'elle ne fait pas de concession avec la vérité et que s'il on résiste à remettre en question notre mode de fonctionnement lorsque l'on pose une question sur notre devenir, on ne peut recevoir qu'une toute petite part de ce qu'elle est capable de donner comme information. Et elle est capable de donner beaucoup.

Je sais par expérience, par mon observation de moi-même et des autres, que le courage que demande la remise en question de soi et de ses fonctionnements est une énergie colossale qui manque souvent. Mon maître d'Aïkido disait récemment la même chose sur le tatami. Il rappelait que cet art martial et celui d'une remise en question permanente de nos fonctionnements et que souvent on reste coincés dans nos zones de sécurité, dans nos habitudes, dans nos peurs, en se donnant l'illusion de vivre quelque chose alors que l'on ronronne mollement.

Ce n'est pas le voyant qui peut éclairer réellement notre route, c'est nous. Le voyant ne fait que nous accompagner sur le chemin pour que l'on voit ce qu'il se passe un mètre plus loin.

Le chemin s'éclaire quand on l'emprunte, il reste obscur quand on reste assis à le regarder de loin.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Art divinatoire, art de la remise en question — 6 commentaires

  1. C’est très troublant une consultation de voyance parce qu’on peut vraiment capter ce qui s’inscrit dans le temps et dans le futur, c’est palpable. En même temps, je sais que c’est là devant nous, pour nous, à porter de « cerveau », pour nous aider à comprendre pourquoi nous sommes confronté à ce futur, ce qu’il nous amène de constructif ou nous oblige à remettre en question si on veut etre heureux. Cela nous demande de changer notre regard sur les situations, les gens et d’être a l’écoute. Je sais que peu de personnes saisissent la profondeur de mon travail et l’impact des mots et de l’énergie que j’y mets. Tu le sais maintenant, moi aussi. Mais il y a tellement de voyants qui continuent à considérer leur intuition surdéveloppée comme un pouvoir sur les autres, celui de pouvoir lire ce qui est gravé dans le marbre par Dieu. Le pauvre, que de responsabilités nous lui faisons porter… Lui qui nous transmet le libre arbitre…
    Merci Tristan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *