Ancienne et nouvelle énergie de l’astrologie

Illustration moyenageuseOn m’a récemment demandé de me pencher sur un problème technique lié aux maisons astrologiques : quel système choisir pour une personne née près du pôle Nord ? Pour ceux qui ne connaissent pas bien cet aspect de l’astrologie, il existe plein de systèmes de construction des maisons astrologiques qui ont fait débat pendant des siècles. Aujourd’hui, deux systèmes qui se ressemblent beaucoup sont principalement utilisés, celui de Regiomontanu et de Placidius.

Pour chercher une réponse à cette question je me suis replongé dans un livre sur le sujet et j’en ai relu quelques passages. L’auteur du livre avait choisi le système de Regiomontanus en suivant sur les travaux d’un ancien astrologue du XVIIème siècle, Morin de Villefranche, qui avait comparé différents système de calcul  en recherchant celui qui avait la meilleure corrélation avec les faits de la vie de plusieurs personnes et de lui-même. A l’époque de Morin de Ville franche, l’astrologie des événements de la vie avait une vraie efficacité et importance.

Aujourd’hui, je ne pense pas que l’astrologie événementielle ait la même efficacité qu’ à cette époque. Je pense que la conscience des êtres a changé et que notre part de libre arbitre a augmenté d’une manière considérable depuis ces derniers siècles. Si bien qu’en astrologie autant qu’avec d’autre système divinatoire, la prédictibilité est nettement mois assurée. L’ouverture de la vie, le développement de la conscience individuelle donne une plus grande latitude d’actions aux individus, ce qui réduit la précision et l’intérêt de la recherche et la prévision d’événements très précis de la vie.

Ce qui hier se traduisait en événements bruts de manière assez certaine, se traduit aujourd’hui en un état d’être pouvant attirer certains événements, ou provoquer une prise de conscience qui change la nature des événements pour les adoucir. Par exemple, lorsque la conscience d’un individu est rigide et bornée, si on remet en question sa position professionnelle, s’il est contesté sur sa position, ce qui peut être un événement de la vie que l’on retrouve dans une étude astrologique, il y a de forts risques pour que cet individu perde sa place et soit déchu de son poste. Un individu avec une conscience plus souple, plus éveillée qui accepte les remises en question personnelles, acceptera de réviser sa position de lui-même en constatant qu’il ne se trouve plus bien à sa place et pourra traverser ce moment en se repositionnant autrement. Il pourra négocier un départ pour s’orienter autrement, revoir sa position dans son entreprise et négocier un changement de poste… Au premier on pouvait  annoncer, « vous allez perdre votre travail » et vérifier l’avènement de l’événement, au deuxième on peut annoncer « vous risquez d’être profondément remis en question dans la place que vous occuper professionnellement ». Dire plus serait enfermer la personne dans un déterminisme.

L’évolution des consciences tend à nous éloigner d’un déterminisme fort, c’est pourquoi la pratique d’un art divinatoire se doit d’entrer dans une compréhension plus humaine et plus profonde de la vie des gens et moins dans une interprétation événementielle comme elle l’était autrefois.

Durant les siècles du passé, la conscience globalement plus faible des êtres humains les soumettaient à un déterminisme plus grand. Grâce à cela, les astrologues ont pu étudier et vérifier nombre de corrélations entre le mouvement des astres et les faits simples de la vie des hommes. Nous sommes les héritiers et les bénéficiaires de cet héritage du passé qui a permis de valider les bases de l’astrologie par des études d’événements de la vie des gens. Avec cet héritage on a le devoir de s’adapter au monde et à la conscience moderne qui évolue vite, non de rester dans le passé avec ces interprétations basiques.

Encore récemment on a vu que l’astrologie évoluait avec les études statistiques qui changent. Dans ses études statistiques, Michel Gauquelin avait remarqué que l’effet Mars (inclination à exercer des métiers particulier comme sportif ou militaire quand Mars est proche du milieu du ciel) avait diminué dans le temps. Avec les personnes nées au début du XXème siècle, l’effet était fort, il le devenait moins à partir des années 1950 1960. Michel Gauquelin attribua cette dégradation de l’effet Mars à l’apparition des naissances programmées et non naturelles. Son hypothèse supposait une étonnante et décevante fragilité de l’astrologie.

Je n’ai pas constaté cette érosion de l’efficacité de l’astrologie lorsqu’on l’utilise pour aider à la connaissance de soi. Je pense que cette obsolescence de la prédictibilité des destinées en fonction d’un facteur du thème, observée par Michel Gauquelin vers la deuxième moitié du XXème siècle correspond à un changement de niveau de conscience des êtres humains qui sont devenus moins prévisibles et plus subtiles dans leur manière de répondre aux inclinations de l’énergie de leur thème de naissance. Les carrières d’aujourd’hui sont plus souples, plus mouvantes, les consciences aussi.

De l’astrologie de Michel Gauquelin à aujourd’hui, nous sommes passés d’une ancienne à une nouvelle énergie et conscience du genre  humain. L’astrologie du même coup, n’a plus eu les mêmes effets sur le genre humain. Ce qui hier, dans une certaine proportion, influait suffisamment pour peser sur des choix d’une carrière qui durerait toute une vie, aujourd’hui, n’a plus le même sens. Mars dans la maison du positionnement professionnel inclinera toujours à rechercher son désir et son identité masculine dans la vie professionnelle, mais il y a des milliers de moyens de le développer sans avoir à choisir pour la vie entière un stéréotype de métier chargé de testostérone comme la compétition sportive ou la guerre sur les champs de bataille.

Les générations anciennes nous ont transmis un savoir précieux dont nous sommes redevables, et grâce auquel nous pouvons mieux nous comprendre. La nouvelle énergie de l’humanité, comme de l’astrologie, repose sur le socle de l’ancienne, sans pour autant s’y confondre. L’évolution ne cessera de m’émerveiller.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *