Astrologie et vie de couple : sexe, amour et mariage

Une professionnelle de l’écoute disait qu’elle écoutait peu les autres dans sa vie privée. Etonnant non? Pourquoi nous n’accordons pas toujours ce que nous faisons dans un domaine de la vie, avec ce que nous sommes dans un autre?

C’est un mystère.

L’astrologie donne de belles réponses et aide à le percer. Elle considère nos comportements, aspirations et aptitudes de manière différentiée dans différents secteurs de la vie. Cette approche permet de comprendre notre complexité sans pour autant nous accuser d’incohérence. Car contrairement aux pré-jugés de notre culture et de notre éducation, rien n’exige de nous que nous soyons, dans chaque secteur de vie, égaux en tout point. Et d’ailleurs tant mieux, cela nous permet de souffler de temps à autres, et de trouver dans un secteur de vie, l’inspiration qui nous fera croître et devenir meilleur dans un autre.

Or la société d’aujourd’hui ne voudrait voir qu’une seule facette de l’individu, toujours égale, répliquée à l’identique dans tous les secteurs de sa vie. Vous avez remarqué la vitesse à laquelle on méjuge un artiste que l’on aimait parce qu’il a trompé le fisc, fumé un joint où changé de domicile fiscale ? Si on ne brille pas avec le même éclat dans tous les secteurs, on est remis en cause globalement. Bizarre non? Quelle ce dictat de la cohérence absolue?

Pourquoi n’acceptons nous pas cette complexité de l’homme? père attentif, patron médiocre, artiste génial, contribuable douteux, philosophe perspicace, psychologue déficient…

L’astrologie offre une conception de l’homme plus subtile, plus complexe, et qui, si elle différentie, ne divise ni ne sépare l’être humain. Le découpage des secteurs de vie astrologique est très fort et très juste. On les appelle des maisons et elles sont au nombre de XII.

J’aime particulièrement l’exemple qui distingue, le mariage que l’on trouve dans la maison VII, de l’amour que l’on trouve dans la maison V, et de la sexualité qui se trouve dans la maison VIII. Trois maisons différentes, trois secteurs différents de vie, pour trois aspirations comportements et aptitudes différentes, c’est cela la réalité !

Mais nous sommes conditionnés depuis tout petit à croire que amour, sexe et mariage doivent fonctionner de manière égal. Mêmes aspirations, mêmes aptitudes, mêmes comportements. Il faudrait être un surhomme pour arriver à tout faire fonctionner ensemble, de la même manière strictement égale. L’expérience de la vie nous montre tous les jours que c’est faux, que cela ne marche pas de manière égal.

Quand on découvre que cela ne marche pas, on se sent coupable, on ne peut reconnaître facilement le dysfonctionnement et on s’enferme dans le mutisme. De là naissent les doubles vies. Elles ne me semblent ni utiles, ni nécessaires. Et pourtant, je l’ai vécu…

L’astrologie aide à reconnaitre que l’on peut avoir des comportements, aspirations et aptitudes différentes pour l’amour, le sexe et l’union par le mariage. Ce n’est pas une tare. C’est normal.

Elle aide à accepter et comprendre que l’on n’a pas à être identique dans tous nos secteurs de vie. Elle permet de faire sauter cette pression une bonne fois pour toute. Elle nous ramène à une connaissance plus juste de nous même. Une connaissance qui a pris en compte notre complexité en lui donnant un sens.

Si on l’utilise bien, l’astrologie nous prépare à comprendre enfin le vrai sens de l’union, par l’acceptation en soi et en l’autre, de toutes les formes apparentes d’incohérences qui nous rendent uniques au monde, précieux à l’autre, dans tous les secteurs de notre vie.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Astrologie et vie de couple : sexe, amour et mariage — 20 commentaires

  1. Salut Tristan !

    Encore un super article, profond et qui sent le vécu ! J’adore.
    Merci pour ta générosité dans ton travail, ta vision et tes points de vue sensibles et ouverts.

    Oui, Dieu merci, chaque « domaine » de notre vie est comme un petit royaume à lui tout seul, avec son propre roi, son propre modus vivendi… ça rend les gens attrayants et mystérieux, je trouve 🙂 ça m’ennuie quand une personne est « lisible » au premier coup d’oeil… C’est tellement amusant de découvrir l’autre, toutes ses nuances, ses paradoxes… Les humains sont faits d’un certain nombre de petits cubes, mais je m’émerveille toujours de l’ingéniosité avec laquelle la nature les combine et les assemble entre eux ! 🙂
    Perso, j’ai ma maison V en Cancer (je suis « en couple » avec mon travail artistique hahaha 😀 )
    Ma maison VII en Lion
    Ma maison VIII en Balance (avec Pluton en Scorpion qui se balade aussi en maison VIII)
    Je confirme: une personne extérieure (un espion, par exemple) qui prendrait note de tout ce que je fais dans chaque « maison », en viendrait à la conclusion qu’il a affaire à une schizophrène ! 😀 Je vis ces 3 domaines tellement différemment… Tous ces paradoxes sont très difficile à « marier »… Et difficile à faire accepter par les autres 🙂

    Bises

  2. Bonjour Tristan,
    Votre analyse de saturne en maison 8 est la meilleure que j’ai pu lire !
    La plus saine et bienveillante pour toutes les personnes concernés par saturne en cette position!
    Très bonne continuation a vous !

    • Merci Emmanuelle,
      Je ne sais pas si ma vision est la meilleure, c’est vrai que je n’aime pas stigmatiser et que je préfère essayer de comprendre ce qui se cache dans un sens d’évolution, ce qui est peut-être plus optimiste.

      • Bonjour Tristan,
        Juste pour rectifier, c’est emmanuel!
        Des choses négatives ont été dites par des astrologues sur le sujet de saturne en maison 8
        Vous êtes un bon astrologue !
        Dans le meilleur, j’entends ce qui donne le meilleur de lui !
        Bonne continuation à vous et astrologie autrement!

  3. Bonjour,
    un couple de deux capricornes, c’est possible? 😉
    Un ascendant …capricorne, et une ascendant cancer (moi, en l’occurrence, et autant dire que ce n’est déjà pas gagné tous les jours, le « consensus » entre les deux!)…
    Beau challenge, non?
    Y a-t-il des précautions à prendre, pour éviter que les cornes ne s’emmêlent? Toutes les suggestions sont bienvenues, et merci pour le site, que j’ai découvert récemment.

  4. salam
    la maman et la relation fille -mère dans un thème astral? est ce qu’on peut prévoir comment une fille réagira à sa maman depuis un thème ?
    et un papa?

  5. je n’y connais pas grand chose en astrologie, alors que dire soleil en maison 5 verseau ! oui l’amour !!! saturne en maison 7 ! est ce que cela veut dire que je n’aurai jamais de vie de couple ?

  6. Bonjour Tristan,
    Avec Saturne en Balance en maison VI
    au sextile de Lune et Mars conjoint en Lion en IV
    et Pluton en Lion en V alors que Junon est en VII en Scorpion …
    Après trois longues relations difficiles, dont un divorce et un décès par maladie grave …je m’interroge sérieusement sur la possibilité d’avoir une vie de couple harmonieuse…
    Votre billet sur la maison VII en Verseau n’a pas mis plus d’optimisme que ça dans mon attente, sans doute naïve de rencontre complice un peu plus sympa que les précédentes … 🙂

  7. Bonjour
    J’ai demandé à une spécialiste de l’astrologie indienne (sidérale) si une femme allait épouser un homme! Elle m’a répondu que non qu’elle faisait une très grosse erreur. Pire, elle m’a même annoncé que cette femme allait revenir vers moi (période, date assez précise). Avec une démonstration incroyable (soleil placé sur mon ascendant, sa vénus située à proximité de mes planètes). Bref nous sommes faits l’un pour l’autre!! Et pourtant, elle m’a rejeté à plusieurs reprises et s’est fiancé avec un homme deux mois après leur rencontre!!

    • Bonjour Ce,
      Vus avez eu la démonstration que l’astrologie ne sert pas à savoir ou deviner ce que les autres vont faire, mais à se comprendre soi-même. Centrez-vous sur vous, c’est bien préférable que d’essayer d’anticiper ce que les autres feront ou pas. Votre bonheur ne dépend que de vous.

  8. La question est donc trop tentante… Que peut-on dire de l’amour dans un thème où les maisons 5,7 et 8 sont vides ? L’amour ne sera-t-il pas l’affaire des personnes concernées ?

    • Rien de particulier. Les maisons vides sont un sujet récurrent de questions angoissées. Elles ne signifie rien en terme de bonheur, ou de vécu. Elles indiquent que la personnes ne sera pas focaliser sur ce expériences, mais elles pourront être agréables. Une maison chargée a l’inverse indique une focalisation qui peut être agréable ou non mais révèle souvent un côté obsessionnel.

  9. Bonjour Tristan ,
    Sur les personnes publiques , la question sur la distinction entre l’oeuvre et l’artiste s’est posée de tout temps : on peut considérer que Céline est le plus grand écrivain français de XXeme siécle et mépriser le personnage . Mais en même temps on peut s’offusquer de la contradiction entre le discours moraliste de certains (pour leur image publique) et leur vie réelle.
    Sur le couple , le sexe et l’amour , la distinction a toujours existé et c’était trés clair pour les gens . Le mariage d’amour est une invention récente : d’ailleurs quand on ne s’aime plus , on divorce . De tout temps (jusqu’a trés récement on respectait sa femme , on aimait sa maîtresse et on couchait avec les putes ). Pour les femmes c’est la même chose : on respectait son mari (le pére de ses enfants) , on aimait platoniquement son amant (cela remonte aux troubadours et donc ce n’est pas d’hier) et ….et cela s’arretait là . Désormais , elles couchent aussi ailleurs ce qui perturbe d’ailleurs les hommes . Mais je le répète la confusion entre couple, sexe et amour est quelque chose de trés récent (60 ans seulement) et désormais les couples ne durent que le temps de l’amour (en moyenne 9 ans).
    Même chose pour l’idée de la cohérence : c’est une importation du protestantisme puritain anglo-saxon et cela a beaucoup été propagé par le cinéma américain : le bon est bon et cohérent , le méchant est méchant et/ou complexe . L’un est lisse, le second est incohérent . Mais tout ceci est un mythe . Je pense aux mésaventures récentes du général Petraeus qui, par le seul fait qu’il était un « mauvais » mari (il avait une maîtresse) , devient un mauvais général .
    Ceci dit il ne faut pas tomber dans le travers opposé , c’est à dire couper en tranches distinctes et nettes la psychologie humaine . Sinon on assiste à des descriptions complétement clivées de la personnalité . Et ça on le voit malheureusement chez beaucoup d’astrologues ce qui confine à l’absurde surtout quand cela est associé a des jugements de valeurs (ça c’est bien , ça c’est mal ou plus subtilement ça c’est une facilité , ça c’est une difficulté). Par exemple un aspect magnifique entre l’eau et la farine (eau et terre) ça vous donne une délicieuse bouillie (miam!) mal aspecté avec un mechant carré en feu , ça donne du pain . Nous sommes complexe , pas forcement cohérent , mais tous les élements communiquent et interagissent entre eux sinon on tombe dans des descriptions clivées et absurdes .
    Je prend mon exemple personnel : j’ai énormément d’aspects (beaucoup de mauvais et beaucoup de bons) ce qui donne , si on me décrit par tranche, des choses assez étonnantes:
    Ainsi , je suis adaptable , trés adaptable ,re-adaptable, puis trop adaptable , ah ! Mars en Capricorne ne me rend pas toujours adaptable, puis beaucoup , beaucoup trop adaptable , puis bonnes capacités d’adaptation …pour conclure par mon chemin karmique qui me demande à apprendre à ….m’adapter (je n’ai rien caricaturé)

    • Bonjour Stéphane,
      Quel roman ! Oui je suis d’accord avec vous sur le constat que vous faites sur le fait que la confusion sexe amour mariage est une donnée récente de l’histoire occidentale. Il y a du reste des peuplades qui acceptent le mariage et les rapports extra conjugaux dans leur codes sociaux. Ces peuplades sont en général beaucoup plus apaisées que notre civilisation dans leur rapport conjugaux. Mon propos était de rappeler notre dogme social et ce que l’astrologie propose comme construction par ailleurs.
      Pour le reste de votre commentaire je vais faire un billet sur les incohérences des interprétations des thèmes. C’est un sujet trop important pour le livrer comme ça.

  10. j’adore cet article, il fait écho à ce que je t’avais entendu dire et j’ai plaisir à le lire, je trouve celà déculpabilisant et une belle approche pour mieux vivre avec soi et dans sa relation avec les autres.

  11. très juste!
    ça me rappel une réflexion que j’avais sur les humanistes que je trouvais aussi très misanthropes, un paradoxe en un, comme quoi on ne peut pas être humaniste dans tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*