Saturne en maison V

« La responsabilité de l’estime de soi »

La maison V représente l’estime et la reconnaissance de soi que l’on développe à travers notre expression créative. Dans le fond, la créativité ou la création est l’acte de faire sortir quelque chose de soi qui n’existait pas avant qu’on le crée. Cet acte nous fait prendre conscience que nous sommes des êtres doués d’un pouvoir particulier, du pouvoir de créer. Et notre création, grande ou petite, belle ou moins belle, nous renvoie une forme d’estime de nous-mêmes. Nous pouvons inventer et donner vie à quelque chose qui n’existait pas avant nous. Cette création nous fait nous sentir unique et nous permet de nous reconnaître dans notre spécificité d’être humain. Elle donne de la joie et du plaisir dans l’expérience de l’existence.

Lorsque l’on a Saturne dans la maison V, la créativité, les créations et l’amour que l’on reçoit peuvent être limités et frustrés. Il est probable qu’enfant, au moment du développement de la créativité vers 4 à 6 ans, on ait ressenti qu’une forme d’autorité a jugé et dévalorisé notre expression créative. Il s’en suit une perte de confiance en soi dans notre propre créativité, un manque d’estime et une dévalorisation de soi-même.

Les personnes ayant saturne en V pourraient être de grands génies créatifs, elles se considèreront longtemps comme nulles du fait de cette forte dévalorisation de leur estime d’elles-mêmes.

Durant le premier cycle saturnien qui dure jusqu’au 30 ans environ, les personnes ayant Saturne en maison V se sentiront souvent frustrées dans leur expression créative, peu valorisées dans leur créativité et se critiqueront elles-mêmes sévèrement. Leurs créations ne leur donneront pas de grandes satisfactions mais plutôt du fil à retordre. Elles feront de leur mieux et mettront beaucoup d’énergie à faire émerger d’elles des productions dont elles puissent être fières, mais elles ne trouveront pas d’écho à la hauteur leurs attentes et besoins de reconnaissance qui restent très forts, voire démesurés. Elles seront souvent déprimées de ne pas obtenir, malgré leurs efforts, le retour d’estime qu’elles attendent et se puniront toutes seules en dévalorisant leurs créations et leur état de créateurs. Quand bien même elles seraient encensées, cela ne serait pas assez, car elles portent sur elles une critique et une dévalorisation telles que rien d’extérieur ne peut réellement les rassurer.

Les enfants étant des créations, les jeunes adultes qui deviennent parents avec Saturne en maison V peuvent avoir l’impression que la reconnaissance parentale qu’ils attendaient ne leur revient pas. Ils peuvent avoir l’impression de vivre quelque chose de dur avec leurs enfants qui peuvent être critiques à leur égard ou difficile à éduquer. Ils ne s’estiment pas à la hauteur de la tâche, se critiquent, se blâment et ont une mauvaise opinion d’eux-mêmes en tant que parents. Dans les deux cas, leur estime d’eux-mêmes est basse, et ils n’accèdent pas facilement aux joies et plaisirs de la (pro)création.

Cet état frustrant a pour objet de rendre les personnes ayant Saturne en maison V responsables d’elles-mêmes dans l’évaluation de leur création, de leur créativité et finalement de l’estime de soi. Dans le fond, elles attendent qu’on les estime sans s’estimer elles-mêmes, elles attendent des bravos tout en se critiquant plus sévèrement que personne ne le ferait.

Leur évolution pourra passer par une solitude affective plus ou moins longue dont elles sortiront avec de l’amour pour elles-mêmes, condition nécessaire pour qu’elles puissent être aimées. Ou plutôt « accepter d’être aimées ». Car en définitive, ce sont elles-mêmes qui refusent l’estime et l’amour qu’on leur porte, bien plus que les autres ne les leur refusent.

Avec le temps les personnes ayant Saturne en maison V deviendront pleinement responsables de l’estime qu’elles ont d’elles-mêmes. Elles deviendront auto-référentes quant à la reconnaissance de leurs créations et de l’amour qu’elles se porteront et porteront à leurs oeuvres et à leur état de créateur.

Leur parcours les amènera à aimer ce qu’elles sont et à s’estimer dignes de leurs créations desquelles elles s’autoriseront à tirer les plaisirs de l’estime de soi et les joies de l’amour.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

45 commentaires

ange 5968 17 avril 2018 at 11 h 44 min

bonjour
j’ai un saturne rétrograde en maison 5 donc je pense que c’est encore plus fort le fait que j’ai eu du mal à m’estimer et à m’aimer à prendre conscience que « je suis » que j’existe que je suis une personne. Je me suis mariée sur le tard 30ans et aucun problème pour assumer mes enfants. Je pense que j’ai eu la chance, après des amours malheureux notamment 1 personne qui m’a dénigrée et ne m’a pas aidé à me construire mais à me détruire, de rencontrer 1 personne au niveau sentimental qui m’a « élevée » (je n’osais même pas accepter quand il m’offrait des cadeaux et m’emmenait en voyage) je pensais je ne le mérite pas. Je le remercierais jamais assez, bien sûr c’était une personne de 10ans de plus que moi (saturne) puis au niveau professionnel 1 chef qui m’a prise sous son aile et m’a redonné confiance. par la force des choses j’ai repris une entreprise avec mon mari et moi qui n’y connaissais rien, j’ai géré sans problème… donc j’ai rencontré des personnes et des situations qui m’ont aidé à grandir. Et même à 50ans quand on a fermé l’entreprise, j’ai retrouvé du travail alors que tout le monde me disait le contraire. Par contre concernant mon enfance : à part le décès accidentel de ma soeur de 7ans moi j’en avais 6 je n’ai aucun souvenir particulier sauf cette immense douleur que j’ai subi étant enfant, j’ai apparemment tout occulté. Quant à mon père je ne sais pas il n’a jamais été ni médisant ni violent, ni dégradant envers nous-même mais lui-même n’a jamais eu de reconnaissance…
aujourd’hui à presque 59ans

Répondre
Talgorn 23 février 2018 at 18 h 31 min

Bonjour Tristan,
j’ai lu avec attention vos articles sur Saturne… en signes, en maison, en aspects.
Mais lors de l’interprétation, dois je considérer la position de Saturne en Maison (la V) ou bien la maison dont Saturne est le maitre, à savoir la VI ???
Ce Saturne en V est opposé au Soleil en XI. Dois je considérer les répercussions de cette opposition sur la 6 dont Saturne est maitre ?
Au plaisir de vous lire.
Emma

Répondre
Tristan 24 février 2018 at 21 h 08 min

Je ne veux pas vous répondre de manière péremptoire. Je n’utilise pas les maîtrises pour éviter les erreurs d’interprétation qui consistent par des jeux de tiroirs à chercher se perdre dans le thème. Pour moi, interpréter Saturne et la maison VI en Capricorne vous donnera toutes les informations utiles. Mais ce n’est que mon opinion.

Répondre
Talgorn 25 février 2018 at 3 h 31 min

Merci Tristan de votre reponse. A bientot.

Répondre
Waki 3 janvier 2018 at 4 h 43 min

Boonjour Tristan,
J’ai Saturne en Belier (degre 8) pres de la Maison 5 en Belier (a 15) donc dans le meme signe, et par ailleurs une sensibilite tres artisitique (Mercure et Mars en Poissons, Neptune a l’AS) et divers dons artistique (dessin, peinture, danse, theatre, poesie), mais jamais exploites serieusement faute de confiance en moi et en la valeur collective de mon potentiel. A mon age, 49 ans, je sens une grande frustration d’avoir trop neglige cela et votre article est eclairant. J’ai aussi le Noeud Nord en Maison 5 en Belier.
Je connais un peu l’astrologie en amateure, mais c’est la prmiere fois que je lis que la maison 5 parlne de « l’estime et la reconnaissance de soi (que l’on développe à travers notre expression créative). » Cela me parait tres important et eclairant.

En ce moment je suis au tout debut de ma Nouvelle Lune progressee, qui a lieu en Belier, pile sur mon Saturne natal. Malheureusement le Soeil en transit fait un carre a cette Nouvelle en ce moment, et Saturne est en Capricone et va bientot faire de meme. Cela n’augure pas de facilite a rattrapper toutes ses annees perdues, et je doute encore bcp de moi. Auriez-vous un conseil ?

Répondre
Tristan 3 janvier 2018 at 13 h 38 min

Bonjour Waki,
Si vous avez le Nœud Nord en maison V en Bélier, c’est que pour vous l’évolution consiste à vous affirmer dans votre créativité. Allez lire les textes sur les Noeuds lunaires en maison et en signe cela va donner encore une autre dimension à ce que vous venez de comprendre.
Bonne année !

Répondre
Waki 3 janvier 2018 at 14 h 58 min

Merci Tristan,
Je connaissais un peu mais viens de lire votre propre article sur le sujet, tres enrishissant…
Et cela rejoint bien ce que vous dites ici aussi a propos de Saturne en V : non seulement la problematique des noeud, mais la presence de Saturne en Belier, font que je n’y arrive pas. Et puis je suis Soleil en Verseau, ce qui m’eloigne encore de l’attitude de la Maison 5 (le verseau aime le collectif, s’efface et n’affirme pas son ego) et puis en plus mon Saturne natal fait un carre a Venus natale en Capricorne, ce qui n’aide pas pour l’estime de soi…
Je vois cela de plus en plus clairement en moi, mais trouver les ressorts pour changer et faire ce que je ne sais pas faire (affirmer de manidere radicale sa creativite personnelle) m’est tres difficile.

Répondre
Tristan 3 janvier 2018 at 15 h 16 min

Osez en choisissant des défis que vous pouvez surmonter, du plus petit au plus grand

Répondre
Waki 3 janvier 2018 at 18 h 11 min

Oui, vous avez raison, demarrer petit…
Les alliances Maison 5/Verseau et Belier/Saturne, c’est un peu la quadrature du cercle, insoluble. Et Mars, maitre de ma maison 5 Belier, est en 4 et Possons, pas vraiemnt dans son element non plus… Mais apres tout, c’est a moi d’explorer, en tatonnant, pour arriver a trouver la « faille » ou l’equation qui resoudrait les contradictions.
Merci et tres bonne annee a vous aussi

Tristan 3 janvier 2018 at 19 h 59 min

Il n’y a pas de faille ni de martingale. Sortez de ces croyances. Vous n’êtes pas votre thème. Le thème est une structure d’énergie que vous avez choisi de porter pour vivre une expérience unique. La vôtre. Prenez votre expérience pour ce qu’elle est et aimez-là. Mars en Poissons c’est le désir de l’universalité. Vous voyez une matière à regretter un si bel attribut ?

Waki 3 janvier 2018 at 21 h 47 min

Mon experience de vie n’est pas facile, alors l’aimer est un vrai travail.
Mars en Poissons, ca peut etre super, merci pour votre mot gentil, et je l’apprecie pour son empathie, sa sensibilite, sa vision cosmique et spiriteulle qui le motive, m’inspire et m’eleve, mais en Maison 4, franchement, a part de la violence et du chaos enfant au foyer, et une incapacite a creer mon foyer, bof bof bof, cadeau difficile… Et me dire que je l’ai choisi ne rend pas les choses plus faciles.
Car je n’avais pas tout dit : Mars est en opposition exacte avec Pluton en Maison 10, et en opposition large avec Uranus aussi en 10 (les deux en Vierge).
Alors, ce n’est pas une mince affaire, de pouvoir se laisser suivre le Noeud Nord creatif en maison V et Belier, avec Saturne en Belier, quand Mars est quand meme un peu en galere.
Il n’est pas completement denue de force. Neptune lui fait un trigone, mais quand meme, la barre est tres haute, il me semble. Y a qu’a voir ma vie, independamment de tout theme astral.

borque jacques 31 décembre 2017 at 19 h 02 min

Merci Tristan pour votre reponse
Comme je sais que Saturne represente le pere en astrologie ,faudrait il que je prenne de la distance dans sa vie pour qu il n aie pas de compte a me rendre et devenir ainsi plus responsable et fier de son travail?
D’autre part je suis jupiterien (et venusien) porteur d’une lignée de musiciens Mon fils peut douter et avoir peur aussi de sa responsablite a reprendre le « flambeau »?Au dela de sa responsabilité ,j’essaie de trouver la bonne attitude en tant que pere. Pas facile!!!
Bonne année 2018 A vous retrouver bientot

Répondre
borque jacques 29 décembre 2017 at 12 h 31 min

Bonjour Tristan
Je viens de voir votre article aujourd hui 29 decembre 2017 au moment ou Saturne entre en capricorne
Votre analyse m’a fait comprendre la dure realite de la vie de mon fils ,29 ans à l approche de son retour de saturne musicien bourré de talent et qui ne trouve pas la satisfaction qui le rendrait heureux dans son metier et sa vie affective Pensez vous que ce transit de saturne sur son saturne natal lui apportera une meilleure estime de soi .il est sagittaire ascendant vierge
Merci encore pour votre analyse tres juste ..comme toujours

Répondre
Tristan 30 décembre 2017 at 17 h 25 min

Bonjour Jacques,
En fait la fin du premier cycle de Saturne marque la fin de l’autorité subie. Il devrait peu à peu se déculpabiliser et développer sa propre conscience de sa responsabilité.

Répondre
Célia 24 septembre 2017 at 9 h 39 min

Bonjour,

Merci Tristan pour cette article dans lequel je me reconnais vraiment et qui m’émeut beaucoup. J’ai toujours été convaincu que les compliments que l’on me faisaient étaient faux, que c’était uniquement par gentillesse ; et que les personnes qui disaient m’aimer le disaient parce qu’ ils ne me connaissaient pas vraiment et donc que je savais simplement bien « donner le change »… avec évidemment l’angoisse permanente qu’ils finiraient par me voir comme j’étais, ou plutôt comme moi je me percevais, et donc qu’ils ne m’aimeraient plus. Saturne en M5 en Scorpion est pour moi quelque chose de difficile à vivre et avec la conjonction « lâche » (8° d’orbe) avec ma Lune aussi en Scorpion ça ajoute une difficulté supplémentaire pour gérer les flots émotionnels. Mais étant une personne tout de même très optimiste je trouve que depuis quelques années j’arrive de mieux en mieux à avoir une vision positive de moi même et de ce que je fais, c’est un apprentissage très progressif (ça ne change pas du jour au lendemain !) mais ça va dans le bon sens… j’ai 33 ans et je pense que le transite de Saturne sur mon Saturne de naissance n’y ait pas pour rien.

Répondre
Célia 24 septembre 2017 at 9 h 46 min

En complément de mon post précédent : je me demande si mon refus catégorique d’avoir des enfants, et ce depuis toujours, peut s’expliquer par ce Saturne/Lune en M5 en Scorpion ?
Merci

Répondre
Blanche 1 avril 2017 at 16 h 20 min

Bonjour,

Bel article, dans mon entourage pour une jeune femme jupiter est au même degré que la lune noire conjoint au soleil M4 en cancer. Manque de discernement familial ? Sur les parents ? Elle reproche beaucoup l’absence de son Pere Et de plus mercure et conjoint M5 à saturne en lion opposé à sa lune en verseau M11. Soit elle est critique, soit absence de communication, un vrai casse tête. Qu’en pensez vous ?
Merci par avance

Blanche

Répondre
murielle 18 janvier 2015 at 22 h 21 min

bravo pur ce texte il me parle tellement

Répondre
Tristan 26 janvier 2015 at 13 h 51 min

Merci 🙂

Répondre
Didoule 18 janvier 2015 at 10 h 54 min

Bonjour

Je comprend mieux, en lisant votre article, ce sentiment diffus de ne jamais savoir si je fais bien ou mal vis a vis de mes enfants qui d’ailleurs ne me font pas de cadeaux….
Ayant de plus comme secteur dominant la maison IV dans mon théme cela n’arrange rien.
Merci pour cet éclairage…

Répondre
Tristan 26 janvier 2015 at 10 h 59 min

Tout le monde fait au mieux de ce qu’il peut. La culpabilité ne sert à rien. Merci pour votre témoignage

Répondre
lili 17 janvier 2015 at 22 h 20 min

Bonsoir et merci pour ce texte.
Je lisais une jour dans un article fameux que saturne serait en quelque sorte l’opposé de la lune noire. L’un limite, l’autre est telle un trou sans fond, l’un donne forme et contours, l’autre refuse la finitude. Si saturne, c’est le manque, la lune noire serait le vide incomblable. Une lune noire en maison 5 peut elle être interprétée comme une difficulté à se satisfaire de « l’insuffisance » d’une vie de simple mortel?

Répondre
Tristan 26 janvier 2015 at 10 h 28 min

Non, je ne pense pas. La lune noire est pour moi un voile, une absence de discernement mais pas une absence d’expérience.

Répondre
lili 28 janvier 2015 at 20 h 37 min

Merci Tristan

Répondre
manou20 17 janvier 2015 at 20 h 47 min

²Bonjour Tristan,

J’ai Saturne en maison 5 en balance précedé de la lune en première position suivi de vénus neptune saturne donc ensuite et le soleil en 29° en vierge! et je me reconnais bien ds vos ^propos concernant les creations.
Ma vie n’a pas été facile et j’ai travaillé dur
Enfant j’avais tres fort ce sentiment d’inferiorite mais j’ai eu de la chance de travailler tot dans un metier manuel dans lequel mon don s’est développé …ma mère m’a tjrs valorisée heureusement!…mon pére présent mais invisible

Je me retrouve ds les propos de Guy car maman apres 38 ans j’ai aussi adopté(chance) puis je suis tombée enceinte de suite(chance)

J’ai trouvé mon grand amour apres 33 ans..(chance)
Mais tout cela ne s’est pas construit facilement …Mon chemin a été très difficile, avec Saturne chemin cabossé et caillouteux… dans la solitude avec un mari pas tjrs present et avant d’arriver sur le tard a un épanouissement personnel avec une acceptation des choses de ma vie.
Je m’entends fort bien avec mes enfants ainsi qu’avec mon mari et la vie est belle avec un saturne en 5 une vie initiatique riche en rebondissement qui nous fait travailler sur nous mêmes ce qui qui nous enrichit
Qu’en pensez vous Tristan,?je vous remercie de vos articles

Répondre
Tristan 26 janvier 2015 at 10 h 26 min

Merci Manou20 pour ce témoignage. J’en pense que vous avez su tiré un bon parti de ce Saturne en V et que vous en êtes maître aujourd’hui. C’est chouette.

Répondre
Lunisole 17 janvier 2015 at 18 h 19 min

N’y a-t-il pas, avec Saturne en V, une tendance à la « création sérieuse » ? Un désir de sérieux, de mettre de l’ordre (voire du contrôle) dans sa vie, y compris sa vie affective ? Il me semble, pour renchérir sur ce que tu écris, que le père est comme une ombre et limite fortement la créativité, la joie, le plaisir… J’imagine qu’il faut en comprendre la raison et voir dans le thème ce qui peut éclairer cette lourdeur, ce frein apportés par le père.

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 13 min

La création sérieuse, oui. Le père, non pas forcément. Saturne reprséente une limite, un blocage, quelquefois cette limite peut être apportée par la mère.

Répondre
Lunisole 17 janvier 2015 at 20 h 30 min

Saturne est bien un archétype paternel ? Ce sont nos structures…

Répondre
Tristan 26 janvier 2015 at 10 h 24 min

Ah bon, il n’existe pas de structure féminine ou maternelle?

Répondre
Lunisole 26 janvier 2015 at 11 h 53 min

Pas de façon intrinsèque. Entre mère et enfant, il y a fusion, proximité étroite et le père est chargé de couper le cordon qui unit mère et enfant pour que l’enfant puisse « prendre son envol » et grandir. Le père, c’est la structure, le tuteur, comme la colonne vertébrale (elle aussi en rapport avec Saturne). Sur le plan des archétypes, on ne peut pas parler de structure féminine (vois le symbole de la Lune… pas grand chose de structuré là-dedans). Le féminin, c’est (je parle d’archétype)la protection, la nourriture, la douceur, le foyer, la tendresse. Le père est censé mettre son fils debout (symboliquement). Comme j’ai pu le lire quelque part, « Dans le thème SATURNE, représente le père en tant qu’éducateur avec tout ce que cela implique et indique comme modèle de structure, de limitation. L’absence de l’autorité d’un père surtout jusqu’à 14 ans génère une perte d’identité et là non reconnaissance de ce qui est légitime. »
Cela me parle bien, moi qui ai eu un père Capricorne et une mère AS Capricorne! L’absence du père très tôt n’a pas aidé ses trois filles! La mère a bien tenté de mettre une structure mais ce n’est pas son rôle (évidemment, on fait ce qu’on peut avec les circonstances de la vie, avec ce qu’on attire inconsciemment).
On ne peut pas dire qu’elle y soit parvenue! Et, comme par hasard, les trois filles ont des problèmes de colonne vertébrale…
Le père, traditionnellement, a pour rôle d’imposer les limites, de permettre à l’enfant de se séparer de la mère qui l’a fait naître, l’a nourri, l’a protégé. Au moment du sevrage (mot très saturnien), l’enfant commence à se séparer de la mère et le père prend le relais éducatif (ducere = conduire).
Bien sûr, une mère peut être saturnienne, bien sûr, les rôles peuvent être intervertis. Mais je parlais d’archétypes. En ce sens, Saturne (avec le Soleil) est plus en rapport avec le père qu’avec la mère. Entre deux et trois ans, c’est, en principe, au père de mettre les limites et si le père est absent, si la mère n’assume pas assez son Saturne, l’enfant, manquant de limites, fera n’importe quoi… sera turbulent, capricieux…
Il n’est pas facile de mettre des limites.
Le laxisme ambiant, l’enfant-roi en sont, je pense, des exemples.
J’ai entendu il n’y a pas si longtemps, une psychologue, à la radio, qui expliquait aux parents qu’il est nécessaire, parfois, de dire « non » à son enfant…
Mais nous avons là une discussion de fond (intéressante, je trouve) ; cependant tes lecteurs ne l’apprécieront peut-être pas.
Je te souhaite une belle et bonne journée!

Guy 17 janvier 2015 at 15 h 01 min

Bonjour Tristan,
Votre analyse, à chaque fois, fait mouche et est très pertinente.
Pour illustrer vos propos, voici comment je vis ce saturne en V :
*Enfant, j’ai eu un père qui me rabaissait constamment et qui remettait en permanence mes capacités (de peur que l’élève dépasse le maître je suppose).
*Dans ma carrière professionnelle, je ne pouvais pas accepter les félicitations ni les honneurs de la part de mes responsables.
*Devenir père sur le tard (après 35 ans)
*Assumer un enfant qui n’a pas mes gênes (j’ai adopté) : reconnaissance de sa paternité.
*Un enfant qui me pousse à murir, à grandir et à prendre mes responsabilités.

Encore bravo pour vos articles.

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 14 min

Merci pour votre témoignage Guy, il enrichit pour tout le monde cet article. Mille merci.

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 14 min

Merci pour votre témoignage Guy, il enrichit pour tout le monde cet article. Mille mercis.

Répondre
marion 17 janvier 2015 at 12 h 29 min

Bonjour !
J’ai le signe du Capricorne en maison 5 avec un Saturne trigone aux luminaires.
Je m’entends très bien avec mes enfants mais les circonstances ont fait que j’ai souvent été seule pour les élever… et ma vie sentimentale a longtemps été « tristounette » : ca a changer heureusement avec le temps !!!
Quand à mes créations : j’écris et dessinne depuis toujours… mais c’est seulement aujourd’hui à 50 ans(!) que j’ose enfin me faire confiance et rendre publique ce que je crée.
Je me reconnais donc très bien dans cette de cette description d’un Saturne qui viens obscurcir mais aussi finalement approfondir une maison cinq .
Ce qui est « consolant » c »st que la cinq etant aussi la maison « des amours  » : quand saturne y est présent, la maturité et la vieillisse ont des chances d’etres heureuses sur ce plan là … 🙂

Répondre
Maryse 17 janvier 2015 at 12 h 06 min

Bonjour Tristan,
Est ce que cette interprétation peut se rapprocher de celle qui se ferait avec un Saturne maître de la V en Capricorne et présent en maison I? Je trouve bien des points communs entre ce que je sais de mon thème (précisions ci dessus) et ce que vous dites de l’estime de soi et de la créativité.
Merci pour vos articles.

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 26 min

Oui cela se rapproche beaucoup, mais n’est pas exactement la même chose. Le Capricorne fait vivre les expériences dans un excès de responsabilité et de charges, Saturne crée un blocage limitant. Lisez le témoignage de Marion qui a les deux. Le mélange des deux est étonnant.

Répondre
Hamel Hélène 17 janvier 2015 at 11 h 37 min

Bonjour Tristan,
Je suis plus que novice en astrologie comment savoir si je suis Saturne maison V.Je suis lion ascendant vierge.
J’ai déjà fait faire un thème natal à compter du 23 juillet ma date de naissance.
Je vous souhaite une belle journée. Hélène

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 27 min

Allez sur le site astrothème.com et faite faire votre thème. Vous aurez la position de Saturne dans une des douze maisons.

Répondre
ladom 17 janvier 2015 at 11 h 25 min

Idem pour moi, avec saturne en maison V je me reconnais bien dans ce portrait! Merci Tristan pour ta lumière!

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 28 min

Le plaisir est pour moi, merci du témoignage.

Répondre
Cindy 17 janvier 2015 at 0 h 54 min

J’ai saturne en maison 5 (avec pluton en scorpion) et je dois dire que je me suis toujours dévalorisée, sous estimée et que je suis très dure et très exigente avec moi-même. Je ne me suis pas encore autorisée à avoir d’enfant car j’ai toujours pensé que je ne serais pas à la hauteur, que c’est une grande responsabilité d’être parent et que j’avais bien besoin de travailler sur moi avant ! Je sentais bien que je ne m’estimais pas, dans ma famille et dans mon couple surtout, je ne me sentais pas digne d’être aimée et pourtant j’en avais énormément besoin ! Les choses se transforment ces dernières années, j’ai bientôt 32 ans et je m’aide en travaillant ma spiritualité et me répète chaque jour cette phrase : « je m’accepte, je m’aime et je me fais confiance », cela fonctionne. Je suis étonnée de voir votre article paraître à un moment de ma vie où je souhaite énormément pouvoir m’accepter et m’estimer ainsi que m’exprimer pleinement… j’ai lu un jour que mon aspiration profonde est « de créer ou d’inventer par la connaissance » mais je n’ai pas encore décelé en moi quoi exactement… je vais m’y pencher plus sérieusement car je pense que mon épanouissement pourrait passer par cela.
Merci pour votre article très éclairant,
Paix, Lumière et Amour !

Répondre
Tristan 17 janvier 2015 at 19 h 29 min

Merci Cindy pour votre témoignage.
Paix Amour et Lumière pour vous et votre expérience créative.

Répondre
Vrignaud Lucille 17 janvier 2015 at 0 h 39 min

Tristan,

J’ ai une question précise concernant la position de saturne en maison. En effet saturne dans mon thème astral est positionnée en maison 4 à 15,10 degrés , la maison 5 commence à 17,45 degrés en signe du scorpion.
Dois-je tenir compte de la position de saturne en maison 4 ou bien en 5? J’ ai eu l’ occasion de lire à plusieurs reprise que lorsque une planète était à environ 2 degrés de la maison suivante celle-ci était en règle général positionnée dans la maison suivante.
J’espère avoir été assez clair dans ma demande. Je vous remercie
Salutations Astral;-)
Lucille

Répondre
host 16 janvier 2015 at 18 h 53 min

Bonjour Tristan,

je vous lis depuis longtemps maintenant et vous remercie pour ce partage et votre regard sur l’astrologie. Avoir saturne en maison 5 n’a pas été facile tous les jours…..avec le temps et l’analyse de mes cheveux blancs, je l’apprivoise de plus en plus. Tout est dit c’est moi !!
amicalement
ghislaine

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement