Saturne en maison IV

« La responsabilité de son foyer »

La maison IV est celle du foyer. Elle correspond au sentiment de sécurité que procure le lieu de vie qui abrite notre intimité et au rapport que nous avons avec ce dernier. Saturne dans cette maison va exiger que nous devenions pleinement responsables de nous-mêmes concernant notre foyer. Il y a une mise à l’épreuve de notre intégrité dans le foyer. La maison IV étant liée au foyer et à la Terre. Avec Saturne en maison IV, il manque des racines. Elles ne sont pas ancrées. On vit une insécurité intérieure indicible. On n’est pas en paix dans ses racines.

En début de vie, cette position crée une frustration dans la vie au foyer et / ou la relation à la mère. Le premier cycle de Saturne dure presque 30 ans. On peut ressentir cette relation frustrante avec une certaine intensité jusqu’à cet âge. On peut avoir le sentiment qu’il manque quelque chose pour construire un foyer. On vit des restrictions qu’on ne comprend pas, qui peuvent venir de l’extérieur ou du fait qu’on a de telles attentes et exigences qu’elles ne peuvent être comblées aisément. Dans les deux cas, on doit accepter des conditions de vie au foyer frustrantes, inférieures à ce que l’on espérait.

Dans l’enfance, le foyer a pu être ressenti comme un espace où il y avait une ambiance d’autorité, d’exigences fortes ou de rigidité.
Une fois adulte, il y a une forme de rejet de l’autorité et de la rigidité au foyer qui peut aller jusqu’à un refus de se responsabiliser dans ce secteur de notre vie.
Une autorité excessive entraîne un détachement et une incapacité de se structurer soi-même.

La frustration de départ crée des conditions d’apprentissage d’une forme de responsabilité personnelle. Il y a dans le foyer un travail de rigueur consciente à accomplir pour dépasser un manque de confiance en soi et devenir maître de ce que l’on y vit. Il faut alors dépasser le souvenir de la rigidité imposée dans l’enfance qui faisait écho à une peur intérieure pour développer sa propre discipline et sa maîtrise.

Ceux qui ont cette position de naissance pourront d’abord chercher à s’appuyer ou à se construire sur les racines des autres sans forcément en avoir conscience. Ils pourront même, tout en s’installant chez les autres, avoir une forme d’exigence qu’on accepte leur mode de fonctionnement même s’il n’est pas approprié à la vie collective. Ils pourront revendiquer qu’on leur accorde la protection. Il est possible qu’ils restent longtemps dans le foyer parental, sans forcément s’y sentir à leur aise, mais en essayant malgré tout d’y vivre à leur manière, ce qui ne peut pas fonctionner. Ce fonctionnement pourra se reproduire avec le conjoint ou des colocataires.

En réclamant à d’autres de pouvoir s’appuyer sur leurs fondations, ceux qui ont Saturne en IV recevront probablement en retour dans leur foyer avec une forme d’autorité qui s’imposera à eux et les frustrera.

Une forme de frustration grandissante de ne pas se sentir maître en son foyer se développe jusqu’à ce qu’une rupture entraîne ceux qui ont Saturne en maison IV vers leur établissement dans un lieu de vie où ils seront seuls maîtres à bord.

Devenir seuls maîtres de leur foyer est une expérience souvent nécessaire pour leur permettre de devenir pleinement responsables d’eux-mêmes et de se libérer des autorités qui prennent l’ascendant sur eux. Tôt ou tard ils devront faire le choix d’accepter la solitude dans la construction de leur foyer. Il est possible qu’ils doivent à ce moment là renoncer à des rêves, des revendications et des attentes. Leur niveau d’exigence était peut être trop élevé pour construire un lieu de vie, car il était lié à des peurs et à un sentiment d’insécurité et non à un besoin réel.

Ce faisant, ils construiront leurs bases, leurs racines en devenant intègres et responsables de leur foyer. Ne réclamant plus rien, n’attendant plus rien, devenant responsables de tout ce qui concerne leur propre « home », ils recevront la juste mesure de ce qui est nécessaire pour assurer leur protection. Avec l’âge, les déboires se dissiperont et ils seront perçus par les autres comme une source fiable et solide, un exemple pour comprendre l’énergie de l’enracinement dans la vie dans le foyer.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

56 commentaires

Cathy 13 août 2018 at 19 h 49 min

Bonjour, j’ ai Saturne conjoint mercure en sagittaire maison IIII. Tout ce que vous écrivez je le ai vécu, je vis seule depuis 11 ans, j’ ai bientôt 60 ans. Chose étrange, c est qu aujourd’hui je souffre de cette solitude et j aimerais bien rencontrer un homme. Croyez vous que malgré la position de cette planète, je peux retrouver une vie de couple, mais cette fois, épanouie. Ou suis je vouais à finir ma vie seule ? Merci

Répondre
Tristan 14 août 2018 at 17 h 01 min

Bonjour Cathy, bien sûr vous pouvez retrouver une vie de couple, à condition de ne pas vous glisser dans la maison d’un autre et d’assumer pleinement votre foyer. 60 ans est un âge de maturité de votre foyer.

Répondre
bastien 20 décembre 2017 at 20 h 43 min

J’ai également un saturne IV. Un papa presque jamais à la maison à cause de son travail et quand il arrivait tard le soir, une fois ou deux fois par semaine il grondait pour pas grand chose et je trouvais mes punitions sévères. Ma mère,elle, étais fragile donc oui ambiance pas terrible. A 20 ans je me suis rendu compte que l’on m’a pas appris à devenir un homme et je suis parti vivre seul pour apprendre à me responsabilisé et surtout faire une bonne introspection sur moi-même.

Aujourd’hui et 3 ans plus tard je suis toujours seul chez moi, par contre je trouve que j’ai beaucoup évolué dans la prise de confiance. Quelques amis qui me connaissent depuis un bon moment m’ont fait des louanges là dessus aussi et un membre de ma famille m’a dit que j’étais très « débrouillard ».
Je me reconnais beaucoup dans votre description et maintenant j’espère juste que cette solitude ne dura pas toute ma vie.

Question: Mon soleil conjoint lune noire est en maison 7, c’est aussi un signe de solitude, non?

Répondre
Conrad 2 juin 2017 at 11 h 43 min

bonjour

et bien pour ma part heureusement , même si j ai eu une enfance très difficile , j ai su très tôt en tirer partie. Je trouve votre analyse malgré tout un peu légère ,on ne peut isoler un aspect sans prendre en compte le maître de la maison 4 et sa dynamique particulière avec les autres planètes personnelles et transpersonnelles..

Répondre
le formal Danièle 21 décembre 2016 at 3 h 32 min

Très intéressant merci.je me suis retrouvée.

Répondre
Le Formal Daniele 20 décembre 2016 at 6 h 50 min

Je suis avec un saturne conjoint mars en cancer, maison 4, en ce moment j’ai saturne en sagitaire maison 1, j’ai eu une année 2015 pas tellement agreable,Je suis née:
le 1er avril 1946 a Lorient 56 France Quand mes désagréments vont se terminer?

Merci Daniele

Répondre
Tristan 20 décembre 2016 at 19 h 01 min

Je ne fais pas de prédiction de cette nature, désolé.

Répondre
claire 16 octobre 2016 at 10 h 01 min

oh merci Tristan je n’avais pas lu cet article …Saturne en 4 conjoint lune en Vierge ça parle pourtant et structure un psychisme où le sentiment d’abandon et d’être « sans racine » prédominent mais , avec le temps , on développe l’intuition de ce qui vous rattache au Monde plus grand et on peut se sentir « bohémien » ce qui finalement n’est pas mal non plus…Ce sentiment est très présent pour moi cette année ou l’as. RS est paf en vierge sur ces 2 planètes et la question des racines et des ancêtres se pose parfois encore cruellement malgré mon âge avancé! ah tous ces tours de roue qu’il faut faire pour avancer en prenant du recul . Merci pour le travail d’élucidation que vous nous aidez à faire

Répondre
hacarie 29 août 2016 at 19 h 31 min

Je me reconnais dans votre article. Je n’ai pas eu de racines (maman morte à 3ans et papa à 7ans), pas de repères familiales, ni rencontrer des personnes bienveillantes, j’ai recherché de l’aide auprès de nombreux psychiatres toute ma vie (que j’ai ratée dans tous les domaines)…
A 58 ans, j’ai rencontré un psychologue qui m’a compris, j’ai enfin trouvé « l’énergie de la responsabilité individuelle », mais, je ne sais pas quoi en faire…
Ma fille (24ans) que je ne vois plus depuis 4ans,a également saturne en maison IV. J’ai été présente et responsable avec elle, pas autoritaire, mais j’étais dépressive. Je suis très inquiète pour elle. Ce saturne a déjà eu son influence sur elle? et continuera-t-il encore?
Merci de m’avoir lu.

Répondre
Tristan 1 septembre 2016 at 12 h 23 min

Faites confiance à votre fille. C’est une adulte maintenant. Elle va faire sa vie, apprendre par ses réussite et ses erreurs. Ne cherchez pas à la protéger d’elle-même, cela ne ferait qu’aggraver les choses. Soyez là et prête le jour où elle aura besoin de votre expérience. Si vous êtes là à votre âge, c’est la preuve qu’elle le peut aussi.

Répondre
coco poulpe 14 février 2016 at 15 h 46 min

Bonjour Tristan, Actuellement je viens de subir une rupture avec une femme qui a eu peur de s’engager à long terme avec moi après plusieurs mois de relation à distance.Il se trouve qu’elle possède Saturne en IV en Verseau d’ailleurs conjoint à ma Lune en IV ( Nous possédons un ascendant quasi-identique ,2/3 degrés d’écart en fin Balance).Cette conjonction fait face à notre MC en Lion ,signe qui abrite son maitre solaire (Elle est du signe de la Vierge). Je sais que vous ne détenez pas tous les éléments en main à savoir nos thèmes astraux entiers mais pouvez-vous me dire si les configurations que je vous ai données ont contribué à la situation actuelle,me dire par exemple si une conjonction Lune Saturne en Verseau en IV est bénéfique dans une synastrie ou si au contraire cela est annonciateur tôt ou tard d’une rupture inévitable ?

Répondre
Tristan 14 février 2016 at 21 h 38 min

Bonjour,
Peut-être qu’il y a une forme d’influence entre vos deux maisons IV et ce qu’elle contiennent. Votre témoignage est intéressant. Mais comme vous dites, je ne peux pas l’assurer. D’une manière générale, évitez de poussez trop le déterminisme astrologique.

Répondre
Math 30 juin 2015 at 2 h 49 min

Bonjour,
je m’intéresse à l’astrologie depuis plusieurs années et je trouve votre approche originale et éclairante. J’aime quand les signes et les signes sont présentés sous forme d’idées fondamentales qui s’incarnent dans des dynamiques ; selon parait beaucoup plus compréhensible que des suites d’adjectifs, comme on trouve souvent…

J’en viens à la question (ou une des nombreuses questions, mais astrologiquement parlant je sais pourquoi je m’enpose autant) que je me pose sans réussir à démêler quoi que ce soit.
J’ai Saturne conjoint à Uranus et à la maison 4, au 29e degré du Sagittaire ; le tout exactement opposé à mon Soleil conjoint au Milieu du Ciel, au 29e degré des Gémeaux. En tant que femme, je sens que cela rejoint nombres de tensions quant à ma position vis-à-vis de l’articulation vie professionnelle (j’ai souvent changé d’orientation, à 27 ans à peine) et de ma vie personnelle, de mon foyer (passé et futur), et de mon rapport avec les hommes (père et maintenant compagnon ; le carré mars (poissons)-vénus(gémeaux) n’aide pas).
Je souhaiterais avoir des éclaircissements, des pistes sur ce que peut impliquer cette opposition soleil – saturne/uranus dans une position aussi cruciale que le début des maisons 4 et 10. J’ai déjà beaucoup d’éléments en mains, mais je ne trouve pas d’agencement cohérent qui fasse sens…
Je vous remercie pour les remarques que vous pourriez faire et auxquelles je n’ai peut-être pas pensées.

Répondre
Tristan 5 juillet 2015 at 16 h 27 min

Bonjour Math,
Ce que vous me demandez est presque une consultation complète. Ce n’est pas le cadre d’un commentaire sur cette page. Je vous réponds juste sur Saturne conjoint Uranus et vous pourrez extrapoler sur la maison IV. Cette configuration tend à bloquer l’émancipation et la liberté d’être. L’important est de comprendre que votre conscience d’humain est au-delà des autorités de la vie collective et sociale.

Répondre
Nicole 23 mai 2015 at 15 h 30 min

Cher Tristan,l
Je découvre votre article sur Saturne en maison IV, qui correspond à ma position natale et au retour de Saturne sur sa position natale en Sagittaire en IV.
Je suis impressionnée par la précision quasi chirurgicale des différentes étapes de développement que vous décrivez et que j’ai vécues pas à pas, depuis l’enfance. J’aurais pu les décrire avec les mêmes mots pratiquement, notamment la rupture pour être seul maître dans mon foyer, faire le choix d’accepter la solitude (récent), renoncer à ses rêves et attentes. Puis reconstruire mes bases en devenant responsable de mon foyer et avec l’âge, devenir pour les autres une source solide.
Merci pour votre « éclairance » (bizarre comme mot)

Répondre
Tristan 24 mai 2015 at 19 h 04 min

C’est un bon mot, un beau néologisme composé de éclairage et guidance je pense. Je le comprend comme cela. Un éclairage qui guide. Merci pour votre témoignage !

Répondre
sandrine 22 avril 2015 at 16 h 13 min

Cher Tristan,

Suite à votre post de saturne en maison 9, je suis retournée voir le saturne en maison 4, qui est ma configuration natale. J’étais consciente depuis longtemps de ce que cela signifiait, mais vous l’expliquez si bien que j’ai l’impression de le redécouvrir, merci ! Et en effet je confirme avoir vécu ce que vous expliquez; une difficulté dans l’enfance et avec ma mère lié à un sentiment d’insécurité en effet et avec l’autorité très forte, sauf que cela n’aura pas duré 30 ans puisque j’ai pris mon indépendance dès l’âge de 15 ans…j’en ai plus de 40 et suis toujours « maître » de mon foyer ;-)…Ayant Saturne en maison X pour ma révolution solaire actuelle, j’ai hâte que vous postiez la suite ! 🙂 merci encore !

Répondre
Tristan 27 avril 2015 at 19 h 31 min

Ca viendra 🙂

Répondre
Marie- 1 février 2015 at 8 h 04 min

Cher Tristan, j’ai rencontré une personne qui avait Saturne en IV : malheureusement je confirme ! Plus une conjonction à venus, en bélier. Stress de début de vie, existence difficile en tant que père qui l’a mis devant ses responsabilités. S’enflamme puis se rétracte vite. (Ça s’est le lien à venus en belier. Attache de l’importance aux relations amoureuses mais grandes difficultés). A la fois exigeant dans son foyer et frustré. Presque angoisse par rapport à son chez soi. Actuellement au stade de solitude dans son foyer.

Répondre
Tristan 4 février 2015 at 10 h 18 min

Merci pour ce témoignage, espérons qu’il trouvera son équilibre.

Répondre
Caro 28 décembre 2014 at 15 h 33 min

Synchronicité ! Je n’étais plus revenue depuis quelques temps sur votre excellent site et je tombe sur cet article qui me concerne, alors que depuis quelques jours je suis plongée dans les blessures familiales, de mon enfance, de ma mère et de mes soeurs pour tenter d’y voir clair et de nous soigner toutes ensemble, si possible. Mon saturne est en IV en verseau, maître du noeud sud en III, bien aspecté au soleil et à jupiter mais avec de méchants carrés à mars et neptune en scorpion. Il est maître de la IV également. J’ai souffert de la froideur maternelle, de sa rigidité, j’ai quitté le foyer parental très tôt mais depuis j’ai toujours vécu seule. J’aime être seule, vivre seule, c’est un fait ! Je suppose que c’est dû aussi à l’indépendance du verseau ? Ma maman a elle-même connu de gros manques affectifs dans son enfance qu’elle a enfouis. Mes soeurs et moi (maison III) nous en souffrons encore, mais je suis l’aînée et c’est moi qui maintenant tente de dénouer tout ça, avec leur aide, par le biais de la parole (encore la la III). Il y a un gros sentiment d’insécurité, l’impression de n’habiter nulle part, de n’être à ma place nulle part. La vie de famille est frustrante, quels que soient les efforts faits. J’ai passé beaucoup de temps chez les amis, comme vous le notez. J’ai compris en les voyant vivre avec leurs parents que cela pouvait être différent. Cela m’a donné une autre image de la famille, et heureusement. De plus Saturne est rétrograde dans mon thème ! Je vois ça comme un truc karmique, je pense que c’est lié à des secrets de famille très anciens. Merci à vous, c’est bien de vous lire.

Répondre
Tristan 12 janvier 2015 at 20 h 26 min

Bonsoir Caro,
Merci à vous pour ce témoignage, c’est bien aussi de vous lire 🙂

Répondre
blandine 20 décembre 2014 at 14 h 44 min

re bonjour tristan, il est vrai qu’il faut regarder le thème de ses enfants avec beaucoup de distance, mais je pense qu’en sachant d’avance certaines choses, on peut tenter de l’aider (a notre facon bien sur), meme si cela n’aura que peu d’effet puisque je pense que ce sui est écrit est écrit..En tant que parent, l’amour , l’ouverture d’esprit, l’accueil est je pense le plus important ..merci a vous..blandine

Répondre
fusier 18 décembre 2014 at 18 h 10 min

bonsoir
j’ai une sœur dans cette configuration, et oui, étant donné ce qu’elle a vécu dans sa petite enfance, il y a eu frustration concernant la mère, et autorité du père mal acceptée.
un manque d’autorité et un excès aussi (selon le domaine) dans sa structure familiale
divorcée (voulu par elle) elle a vécu seule, puis reconstruction d’un foyer, à nouveau destruction (voulu par elle, mais aussi du à des événements provoqués par son partenaire) aujourd’hui elle vit seule, et semble être heureuse ainsi.
Merci de votre analyse, je n’avais pas pris conscience que ce qu’elle avait ressenti jeune, avait des implications au niveau de sa structure familiale
je vais pouvoir aborder le sujet autrement avec elle, avec plus de compréhension, merci infiniment

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 10 h 03 min

Merci à vous de votre attention et de votre bienveillance pour votre soeur. Joyeuse fêtes de Noël !

Répondre
blandine 12 décembre 2014 at 20 h 53 min

bonjour tristan, il y a longtemps que je n’étais pas venue sur votre site et je suis toujours aussi ravie , de part la qualité des écrits…Issus de l’expérience..
Voyez mon second enfant a un saturne en maison 4, en balance et rétrograde..
Bon le point positif est le signe de la balance, exaltation de saturne, mais il est vrai que quand il est né, je me suis dit « aie aie aie, pas super super tout cela…Je m’apercois que depuis qu’il est petit , il a un très fort caractère (un taureau asc lion , donc très taureau (maitre de 1 en taureau)..Un soleil trigone pluton , et une lune bien aspectée (ouf)…Bref, j’ai remarqué qu’il a toujours eu du mal a accepter l’autorité, comme si c’est quelque chose qui lui faisait du mal..Vraiment …Idem avec les professeurs etc..ila une telle facon de s’imposer ! (amas en bélier) et une telle intelligence en meme temps (lune gémeaux)..Une facon de faire volte face.bref, il ne sera pas du genre a se laisser diriger par les autres.pourtant, ou qu’il soit, quand je le dépose (école ou autre), il a un fort besoin qu’on le rassure , il dit souvent « tu viendra me chercher ? » ou « tu viens me chercher a quelle heure ? c’est un truc assez fou, car jamais on ne ‘la abandonné..Donc je confirme vraiment vos écrits .Et comme il est taureau, je pense qu’il aura aussi besoin d’une sécurité financière pour se sentir bien ..PS: je confirme quand meme que nous ne roulons pas sur ‘l or et que j’ai fais une dépression après sa naissance ..nous sommes heureux a 4, mais les temps sont durs quand meme..Enfin, je confirme qu’il a des exigences , comme si il voudra toujours qu’on lui obéisse ..Et des exigences sur plein de petites choses ‘etre bien servi etc)…Je vous souhaite a tous de bonnes lectures..blandine

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 00 min

Merci Blandine pour votre témoignage. Regarder le thème des ses enfants est très délicat. j’ai mis plus de deux mois à écrire ce texte parce qu’un de mes enfants à Saturne en IV et que la distance pour écrire était dure à trouver. Bonnes fêtes de fin d’année !!

Répondre
soraya 12 décembre 2014 at 18 h 45 min

Bonsoir tristan,

Décidément vous m’épatez,oui, pourquoi parce que même tous ce que vous venez d’écrire on le sait notre conscience l’oubli, j’ai 48 ans je suis retournée chez mes parents parce qu’à la suite d’un licenciement en 2009 mes peurs sont revenues et mon instinct de survie m’a poussé à revenir chez papa et maman, et en même temps je ne regrette pas j’ai redécouvert mes parents, mon père est décédé en juin 2014, donc je l’ai accompagné qques années avant qu’il parte, c’est du bonheur aussi, mais là j’avoue que même si ma situation professionnellement n’est pas encore stable je pense souvent à retrouver mon « home », votre article me refait prendre conscience que pour retrouver ma confiance en moi et surmonter mes peurs il faut partir même si on se retrouve seul.
Merci pour votre article Tristan, c’est toujours un bonheur de vous lire.
Soraya

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 00 min

Merci pour votre témoignage il nous éclaire un peu plus. Bonnes fêtes !!

Répondre
Rose 6 décembre 2014 at 8 h 37 min

Je viens de vivre saturne en IV cela s’est soldé par 2 deuils ma mère, et mon beau père, à un mois d’intervalle saturne est maitre de VIII

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 28 min

J’en suis désolé. Je vous souhaite de bonnes fêtes malgré tout.

Répondre
Nadine 6 décembre 2014 at 0 h 02 min

J’ai vécu mon saturne en IV comme un refus de m’incarner dans ma famille. Il est rétrograde en plus d´être en scorpion. . Je vie mon 2 eme retour de saturne avec un très grand détachement.

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 36 min

Le temps est un ami pour Saturne. Belles fêtes de fin d ‘année à vous !

Répondre
Eliane Dufour 5 décembre 2014 at 19 h 15 min

Encore une fois merci pour votre article Tristan.
Cette position de Saturne n’est pas facile à vivre et effectivement je me sens bizarrement bien mieux depuis que je vis seule et suis seule responsable de moi-même en quelque sorte et de mon home.
Cela est bien plus confortable à vivre pour moi que toutes les cohabitations que j’ai eu l’occasion de traverser même si ces dernières étaient chaleureuses, sympathiques, il y avait toujours une partie de moi qui ne se satisfaisait pas.
Merci de vos éclairages partagés Tristan
Eliane

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 42 min

Merci à vous Eliane. Votre témoignage est très touchant. Merci et très bonne fêtes !

Répondre
Cinsia 5 décembre 2014 at 13 h 14 min

J’ai saturne en maison 4 en bélier où pour l’instant il y a uranus lol et effectivement depuis 6 ans que je suis seule, aujourd’hui je ne réclame plus rien, je n’attends plus rien et je suis responsable à 100 pour 100 de mon foyer…Ce que je me demande parfois est si moi suis out à un moment ou à un autre comment ça va tourner tout ça….

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 52 min

Restez centrée sur votre présent. Ne vous préoccupez pas de l’avenir.

Répondre
Catherine R 5 décembre 2014 at 11 h 49 min

Bon jour Tristan merci et désolée d’avoir été impatiente mais je me rapproche de ma maison…et j’ai hâte de lire la suite.
Merci à vous

Répondre
DEORA 4 décembre 2014 at 23 h 47 min

Bonjour Tristan !

je lis régulièrement et avec attention vos analyses, Quelle acuité! un grand merci!

et si je peux me permettre de citer cette belle phrase de Lie Tseu (Penseur Taoîste » du V ème siècle) qui vient de faire écho à vos propos …
 » C’est une contrée que vous ne pouvez atteindre ni en bateau,ni en char, ni à pied,mais seulement par un voyage de votre esprit. « 

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 54 min

Merci Deora, j’aime beaucoup Lao Tseu. Bonnes fêtes à vous !

Répondre
GEOFFROY Viviane 3 décembre 2014 at 23 h 57 min

Merci pour ce beau développement.
La phrase qui me parle le plus est : « devenir seul maître de son foyer est une expérience souvent nécessaire pour permettre de devenir pleinement responsable de nous-mêmes.

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 57 min

C’est une phrase qui vaut pour tout le monde je pense, même si elle est plus spécifique au personne ayant Saturne en IV. Bonnes fêtes !

Répondre
Isabelle 3 décembre 2014 at 23 h 21 min

Merci pour cet article qui me parle en effet beaucoup et m’apporte un recul sur mes experiences de vie en relation avec le foyer…. Merci beaucoup ^_^

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 58 min

Merci à vous Isabelle et bonnes fêtes !

Répondre
Nadine 3 décembre 2014 at 23 h 15 min

Mon ex et moi-même ayant tous les deux Saturne en Maison IV, lui vivant toujours à la maison bien que nous soyons séparés physiquement depuis bientôt 3 ans, tout ceci me parle ô combien. Du reste, j’attendais ce texte depuis un bon moment…
La parade que j’ai trouvée se situe dans cette phrase : Ne réclamant plus rien, n’attendant plus rien, devenant responsables de tout ce qui concerne leur propre « home « , que je mets activement en pratique depuis quelques petits mois. Pas facile à d’abord mettre en place puis à gérer avec de relativement jeunes enfants, mais efficace et… rassérénant.
Merci Tristan.

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 59 min

C’est le mot de la fin, si c’est celui que vous retenez, alors vous avez tout traversé. Merci pour votre témoignage.

Répondre
Linda 3 décembre 2014 at 22 h 49 min

Fort intéressant .

Gratitude.

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 20 h 59 min

Merci !

Répondre
lydie 3 décembre 2014 at 22 h 49 min

Merci pour cet article Tristan. Je ne sais pas si jai saturne dans cette maison, mais il est clair que cet article me parle… le lire m’amène a un degré de prise de conscience encore plus élevé. Merci.

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 21 h 00 min

Merci à vous Lydie ! Et bonne fêtes !

Répondre
Para 3 décembre 2014 at 21 h 46 min

Merci encore pour votre article.

Ces phrase me parlent beaucoup.
 »En début de vie, cette position crée une frustration dans la vie au foyer et / ou la relation à la mère ».
 »Une autorité excessive entraîne un détachement et une incapacité de se structurer soi-même. »
 »En réclamant à d’autres de pouvoir s’appuyer sur leurs fondations, ceux qui ont Saturne en IV recevront probablement en retour dans leur foyer avec une forme d’autorité qui s’imposera à eux et les frustrera ».
Comme vous le savez peut être que je suis une Capricorne. Je pense que Saturne possède toutes mes maisons!!!
C’est drôle ! car j’essaye d’être indépendante et je travaille fort mais il y a une énergie qui me laisse pas construire… c’est fou ! Cette année je suis allée voir ma mère après 10 ans d’absence pour dénouer des choses. En espérant pouvoir démarrer une nouvelle année.
Mais comme c’est LOURD cette planète. LOURD LOURD LOURD
Merci encore
Para

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 21 h 01 min

Le temps va vous alléger petit à petit. Soyez patient(e). Bonnes fêtes !

Répondre
Anna 3 décembre 2014 at 21 h 16 min

Très touchée par cette interprétation, bien sûr j’ai un saturne en maison IV et de plus conjoint vénus, donc une jeunesse avec une envie de sécurité immense, avec une envie de rester dans les jupons de ma mère, partie à 29 ans dans le foyer d’un autre avec une nouvelle insécurité et une frustration je confirme due au fait que je m’y suis jamais sentie « chez moi » mais chez lui sans pouvoir y mettre ma patte et avoir subi, partie 28 ans plus tard dans mon nid douillet…
Merci Tristan

Répondre
Dominique 3 décembre 2014 at 17 h 34 min

BONjour Tristan,

C’est exactement cela!..J’ai vécu dans mon enfance mon Saturne Balance IV de cette manière : autorité excessive de ma mère , limitations et donc une certaine frustration… Rêve d’un idéal familial non vraiment abouti ! Et au fil des années le destin m’a « obligé » à être responsable de moi-même et de mon foyer. Cependant, j’ai appris l’équilibre, la structure, la patience et… sagesse.

Merci pour vos infos toujours intéressantes.
Bonne continuation.

Répondre
Tristan 19 décembre 2014 at 21 h 21 min

Merci pour ce témoignage Dominique, vous rajouter l’apprentissage de l’équilibre de la Balance. Incroyable comment tout cela colle. Très bonne fêtes de fin d’année.

Répondre
EVELYNE DISSEAU 3 décembre 2014 at 16 h 33 min

Votre étude est très intéressante. Mais je lis que vous reliez la mère à la Maison IV. Etant donné qu’il y a cette interprétation partagée de la Maison IV en l’attribuant au père ou à la mère, j’aimerais avoir avis à ce sujet. Merci.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement