Saturne en maison I

« La responsabilité de s’incarner »

Saturne est une énergie qui pose une limite afin que nous prenions en main une responsabilité individuelle, que nous mettions une conscience plus grande dans ce que nous vivons.
La maison I touche le corps, elle est la maison de l’incarnation, de l’intégration dans le corps. Ici notre responsabilité individuelle est d’entrer dans le corps, d’accepter notre vie matérielle et le fait que nous animons un corps physique.

La présence de Saturne dans cette maison peut s’accompagner d’épreuves qui obligent à s’occuper de son corps, de son plan physique, à travailler avec son personnage fait de chair et d’os, à incarner son personnage.
La responsabilité individuelle à prendre en main avec cette configuration est la pleine acceptation de son incarnation, de sa vie physique et des limites que cette condition impose.

En première partie de vie, d’une manière ou d’une autre, une forme d’autorité semblera prendre la main sur le développement de la personnalité et de l’incarnation, comme si nous avions délégué à un autre le développement de notre personnalité. Dans cette période, on peut avoir l’impression de vivre sa vie derrière une vitre sans tain, comme si notre personnalité n’était pas vraiment aux commandes et que le jeu de la vie se jouait sans notre présence, ou sous la présence contrôlée par un tiers. On peut se sentir inapte à incarner sa vie, ressentir de la culpabilité de ne pas (pouvoir) prendre son corps en main, vivre une culpabilité vis à vis de soi-même et en même temps se sentir incapable de dépasser ce blocage, cette limite. Cette période est une période de gestation dans laquelle on expérimente au cours de nombreuses réflexions personnelles le développement de sa personnalité d’un point de vue introspectif.  On va longuement réfléchir sur soi-même et ce qu’on aimerait faire si on était aux commandes de son existence. La contrainte de ne pouvoir exprimer sa personnalité extérieurement la maintient dans un discours intérieur où se construit petit à petit ce que serait sa vie si on arrivait à s’exprimer. Ce temps de réflexion est nécessaire à la croissance intérieure de la personnalité.
Il se peut que certains individus supportant mal la frustration de cette période deviennent acariâtres, se renferment, s’assèchent, se raidissent, développent une forme de dureté. Ils utilisent l’énergie de Saturne contre eux-mêmes. Mais là n’est pas le but.

Lorsque Saturne est accepté, lorsque la frustration est dépassée, la personnalité commence à se libérer, on apprend progressivement à s’exprimer. On incarne plus son corps et en reprend  possession. La conscience de soi s’harmonise peu à peu avec l’expression de soi dans le corps et l’incarnation présente. Étape après étape, on gagne en assurance et développe sa présence et son caractère. On commence à prendre de l’assurance dans son personnage.

Il sera plus souvent sérieux, profond, rarement léger, car Saturne développe une intégrité qui développe un caractère fort. Progressivement, la culpabilité disparaît et laisse place à une force profonde sur laquelle la personnalité assied sa conscience d’être.

Quels que soient ses défauts, son apparence, ses qualités acceptées ou non, les années aident à comprendre qu’on est auto-référent sur sa propre personnalité. Quels que soient son apparence ou ses traits de caractère, on devient indifférent à ce que les autres en pensent et on se concentre sur le fait d’être entièrement responsable de soi-même sans n’avoir plus aucun reproche à formuler sur son existence et son choix d’incarnation que l’on assume pleinement.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

43 commentaires

elisabeth 6 décembre 2018 at 20 h 22 min

Merci Tristan pour cette analyse qui vient conforter ce que j’avais pressenti …..j’ai développé une maladie auto-immune (saturne en I ) et j’ai accueilli cette maladie comme une bénédiction qui m’a empêché de sombrer dans des addictions (auto-destruction du foi) je vis ainsi très bien depuis 20 ans sans aggravation de la maladie car cela m’a permis de prendre ma santé en main.merci saturne

Répondre
NADINE 21 décembre 2017 at 19 h 53 min

Cher Christian,
Merci beaucoup pour votre travail que je trouve remarquable par les précisions et la finesse d’analyse qui est « criante » de vérité pour ce qui me concerne.
NADINE

Répondre
Marie Agnès 24 juin 2017 at 0 h 05 min

Merci je saisi mieux où j’en suis, c’est bien je me fais le plaisir d’un retournement, en fait le temps fait bien les choses et la vie nous construit serieusement.  » On est auto-réfèrent sur sa personnalité  » Cela parle à mon corps, à mon âme et à mon esprit; Gratitude j’avais le doute de saturne en scorpion qui s’autonourissait, cela va mieux, j’ai assimilé.

Répondre
Tristan 24 juin 2017 at 12 h 54 min

Ravi pour vous !

Répondre
Roseline 28 juillet 2016 at 21 h 46 min

Moi j’ai saturne aussi à l ascendant et son maître étant en vierge j ai un grand manque de confiance en moi et d assurance j aimerais savoir comment apprendre a apprivoiser cette configuration car son maître est en plus en carré a saturne!

Répondre
Tristan 29 juillet 2016 at 18 h 32 min

Soyez intègre avec vous-même. Ne laissez pas les autres prendre autorité sur le bienfondé de votre personnalité. Acceptez de vous assumer telle que vous êtes avec vos lenteurs. Elles vous construisent un peu plus profondément chaque jour.

Répondre
Marie 1 février 2015 at 7 h 52 min

Bonjour
Pour apporter mon témoignage à cette approche excellente de Tristan, je témoigne, avec Saturne en 1, conjoint à min ascendant (Poissons) un grand sens des responsabilités, une tendance naturelle à l’introspection, de l’isolement en période de crise, et un chemin de vie qui m’oriente à chaque épreuve vers la nécessité de m’occuper de moi : devoir mieux maîtriser mon émotivité et m’occuper de mon corps. Avec le temps, de plus en plus tournée vers l’ascèse (mais pas maso du tout, plutôt pour le bien-être mais ça c’est dû à autre chose, un souffle de joie de vivre jupiterien)
Merci encore Tristan pour ton apport si précieux à la matière astrologique.
Voir également mon commentaire sur Saturne en VI que j’ai eu l’occasion de vérifier

Répondre
Tristan 4 février 2015 at 10 h 34 min

Merci Marie-Dominique tous vos témoignages sont de précieux exemples.

Répondre
martine 2 octobre 2014 at 18 h 28 min

Merci Tristan pour cette explication, asc capricone saturne 29°,je retrouve complètement mes réflexions sur moi même, sur ma vie,et mon travail intérieur pour m’incarner et incarner ma vie !!! merci encore cela fait du bien de lire se que l’on constate soi même 🙂

Répondre
Liliane R. 30 septembre 2014 at 14 h 29 min

Bonjour Tristan,

Merci pour

Taureau avec l’Ascendant Sagittaire à 24°26′, j’ai Saturne (rétrograde)conjoint à 24°17’Sagittaire, ma maison XII étant également en Sagittaire … j’ai cru comprendre que lorsque la cuspide de la XII et l’Asc. sont dans le même signe, il s’agit en quelque sorte d’un « redoublement », l’âme dans son incarnation précédente ayant en quelque sorte refusé sa mission, d’où une exigence plus forte d' »y aller » en cette vie.
En ce qui concerne Saturne qui renforcerait cette hypothèse, dois je l’appréhender (dans le sens comprendre !) à l’Ascendant, en maison XII … ou les 2 ?
Merci pour tes articles très riches et qui nourrissent mon cheminement.
Liliane

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 13 min

Ah, on redoublerait à l’école de l’incarnation… C’est que il y en a encore qui croient que Dieu a une grande barbe et se venge quand il n’est pas content 🙂 Vous y croyez ?

Répondre
liliane 30 septembre 2014 at 18 h 56 min

Bien vu ! Pas Dieu avec sa grande barbe, juste sa propre ame ou Moi superieur ou comme on veut appeler son chemin de vie … Je crois en tout cas a l’evolurion de conscience a travers nos differentes incarnations.

Répondre
liliane 5 octobre 2014 at 17 h 35 min

Bonjour Tristan
Me permets de revenir vers toi, au vu de ta reponse … Suis dans une periode ou je m’en prends « plein la tronche » alors que mes intentions sont tres eloignees du conflit et se veulent sincerement bienveillantes. Tu peux m’aider a comprendre la ou je « merde » ?
Tes chroniques me sont tres positives. Merci.

Répondre
Tristan 6 octobre 2014 at 9 h 36 min

Je ne peux pas faire cela par commentaire. En consultation je peux le faire. A bientôt

ardibus 29 septembre 2014 at 20 h 03 min

MERCI pour votre envoi, SATURNE est une planète qui me plaît particulièrement parce que j’ai exploré par expérience tout son potentiel .. et sa dualité ne m’atteint pas, car je pense avoir compris son mode de fonctionnement.
Vos explications sont claires, et directes, je vous en félicite.
Cordialement MFA

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 16 min

Tant mieux pour vous ! Beaucoup d’entre nous sommes un peu des galériens avec cet astre. Quand on l’assimile, il est plutôt cool.

Répondre
marie 29 septembre 2014 at 19 h 00 min

très très intéressant
merci Tristan et merci à tous les intervenants également….

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 16 min

Merci à vous aussi de votre présence

Répondre
leboeuf christine 29 septembre 2014 at 17 h 13 min

Bravo et merci Trsitan.

Cette analyse me correspond parfaitement et de ce fait…me rassure.

Je te souhaite une agréable soirée.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 17 min

Pareillement Christine, très bonne soirée.

Répondre
Suzanne 29 septembre 2014 at 12 h 57 min

Bonjour Tristan, bonjour à tous,

Quelle finesse d’analyse, pour Saturne à l’ascendant !
J’ai en natal un ascendant Cancer avec Saturne rétrograde en maison I
, j’ai vraiment l’impression de lire la description de mon caractère profond. En revanche, je ne suis pas encore parvenue à travailler sur mon corps physique mais j’ai nettement ressenti à une époque de ma vie assez avancée le travail de l’incarnation.
Cela s’est produit lorsque j’ai compris ce que j’avais à faire et lorsque j’ai accepté de le faire.
Merci Tristan.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 20 min

Le Cancer a quelques difficultés avec la discipline. Oubliez le mot travail sur le corps, essayez plutôt de lâcher votre spontanéité corporelle.

Répondre
Maryse 29 septembre 2014 at 12 h 24 min

Je retrouve bien les caractéristiques de ce Saturne (conjoint Lune)en I également dans mon thème,comme l’a écrit Tristan,dans une grande partie de la vie,jeunesse et maturité: culpabilité,contraintes,maturation longue,souterraine,mais solide,capable d’assurer les responsabilités, et ce qu’écrit Lunisole oui ,pour la tendance aux rigidités,froideur,pessimisme, pour le yoga que j’ai pratiqué aussi, longtemps, puis à 60 ans ,découverte d’une autre discipline,le QiGong qui avec la lenteur et la concentration,le travail sur le lâcher prise m’apporte une ouverture et une légèreté qui aident à porter les événements difficiles ou les périodes plus lourdes de la vie.J’avais lu aussi qu’il fallait aller dans le sens de Saturne,quand il se faisait plus présent,j’ai effectivement vérifié que c’était juste.Donc c’est un véritable trésor ce Saturne!plein de trésors cachés,comme du plomb à transformer en or!

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 21 min

Oui c’est un trésor caché Saturne. Merci pour ce témoignage Maryse.

Répondre
Ingrid 29 septembre 2014 at 11 h 51 min

Bonjour Tristan, j’aimerais savoir si une personne ayant un soleil en M1 en bélier avec un asc vierge mais dont son maître asc Mars qui est en vierge est en opposition avec son saturne M12 donnerait un un peu ce que vous venez de décrire en saturne en maison1? J’ai l’impression qu’il y a des similitudes…Est-ce que je me trompe?
Merci de votre retour.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 23 min

La réponse que vous attendez est trop complexe, ce serait le cadre d’une consultation.

Répondre
isa 29 septembre 2014 at 11 h 23 min

Bravo, Tristan ,il me tarde de voir la suite,c’est toujours bien écrit, et clair, les qualités que l’on apprécie chez vous.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 24 min

Moi aussi 🙂 Sérieusement 🙂

Répondre
Amélie 29 septembre 2014 at 10 h 50 min

Très juste !!!

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 24 min

Merci !

Répondre
Silviabee7 29 septembre 2014 at 10 h 36 min

Merci Tristan, voici qui confirme exactement, dans les moindres détails, ce que je vis depuis plusieurs mois (j’ai Saturne en maison I dans cette révolution solaire). Cela m’éclaire sur ce que je ressens.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 26 min

Génial, c’est que cela vaut aussi pour les interprétation de révolution solaire.

Répondre
razelle 29 septembre 2014 at 9 h 50 min

Je connaissais une personne qui avait vécu ce mal être avec un rapport très dur avec son corps. Elle est devenu anorexique. Et malheureusement elle n’a pas pu supporter longtemps sa souffrance. Comme quoi les épreuves peuvent être très dures.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 27 min

Elles le peuvent. C’était son expérience. On peut avoir de faire plusieurs fois la même expérience pour la comprendre et l’accepter.

Répondre
Anauële 29 septembre 2014 at 3 h 08 min

Merci Tristan. Mon neveu avait Saturne en I en sagittaire et je ne comprenais pas du tout cette position de Sature chez cet enfant et ensuite ce jeune homme plein de vie, de gaité et d’entrain… Malgré mes conseils à la prudence au vu de ses transits, il est décédé à 18 ans d’un accident de voiture, au passage de Saturne dans sa maison VIII en carré à son Soleil Bélier. Quand je débutais en astro, dans une atelier parisien il avait été dit que statistiquement les enfants qui mourraient jeunes avaient souvent un MC en Capricorne… et j’ai vérifié par la suite à plusieurs reprises, qu’un trigone Soleil Saturne n’était pas toujours signe de longévité comme cela est indiqué dans de nombreux écrits astrologiques.

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 31 min

La mort est un sujet que je préfère ne pas commenter pas en astrologie individuelle. On fait trop de projection mentale sur le devenir et les règles ne sont jamais absolue en astrologie.

Répondre
christy 30 octobre 2015 at 12 h 57 min

BONJOUR,
C’est curieux de considérer Saturne comme un maléfique, donc un symbole de mort, notament la conjonction soleil saturne, ou trigone soleil saturne. Quand on parle de mort par accident, explosion d’énergie , on pense plutôt à Mars ou Uranus !?
J’ai souvent remarqué l’intervention de Jupiter lors de décès….
Enfin ce ne sont que des suggestions.
Cordialement
Christy

Répondre
Raymonde Bosson 28 septembre 2014 at 22 h 01 min

Un grand Merci Tristan!

Bonne soirée

Répondre
Tristan 30 septembre 2014 at 18 h 32 min

🙂

Répondre
Isabelle 28 septembre 2014 at 21 h 48 min

Merci Tristan…

Répondre
angélika 28 septembre 2014 at 19 h 45 min

C’est excellent!!
Merci

Répondre
lunisole 28 septembre 2014 at 19 h 45 min

Saturne est là, dans une maison en affinité avec le Bélier ; il est très mal placé et très difficile à vivre, particulièrement exigeant. Il fait vivre par exemple la frustration très tôt! Je peux en parler, mes deux soeurs et moi avons toutes les trois Saturne en I! Avec un père Capricorne, et une mère Ascendant Capricorne, ce n’est pas étonnant. Les manques, notamment affectifs, nous avons connus, différemment, mais très fortement, autant l’une que l’autre! Personnellement, ce qui m’a aidée à positiver Saturne, à en chercher le diamant, c’est le yoga : une discipline (mot très saturnien) sur le corps. Mais attention, il y a risque de museler les émotions en les contrôlant trop… Alors, je suis allée vers le Massage Sensitif et un changement radical et profond a pu s’opérer. Saturne en I demande de développer sa concentration, d’entretenir une sorte de distance (d’abord pour se protéger : dès la naissance, la première planète que l’on rencontre, c’est Saturne! Dès la naissance – ou un peu après s’il n’est pas conjoint -, on est confronté à la froideur, au manque, à la privation… dur, dur). Celle-ci peut ensuite devenir plus « douce », plus à la façon bouddhiste où l’on regarde sans juger. Mais avec un Saturne fort (en I, il l’est), il est difficile de ne pas juger et surtout de ne pas se juger!
Autre risque : la rigidité : la carapace s’est fait tellement épaisse qu’elle empêche la souplesse et la mobilité! Le pessimisme aussi…
Après, bien sûr, il faut regarder ses aspects. Mais en règle générale, c’est une position difficile qui pousse à se révolter contre son sort. La structure de la personnalité est a priori forte et tout ce qui restreint le « moi » peut être très mal vécu et soulever des colères violentes.
Ses qualités, c’est le sens des responsabilités, le sérieux (à la limite, il n’est pas rigolo du tout!), la patience mais voir Mars, un côté contemplatif et réfléchi, une bonne faculté de « retrait », qui aide pour la méditation…

Répondre
christy 30 octobre 2015 at 13 h 16 min

Bonjour,
Oui la vie n’est pas toujours tendre pour les boulimiques de la vie, à presser le citron jusqu à la dernière goutte, alors Saturne se positionne pour qu’ils se modèrent un peu, non pas pour les priver de plaisir, mais probablement apprendre le sens des proportions. Ma fille est née avec cet aspect dans son ascendant. Bien sûr qu’elle a vécu des frustrations,des contraintes, tout ce qui est insécurisant c’est certain, avec moi elle a appris une hygiène de vie,l’écoute des besoins de son corps, le corps n’est pas éternel, n’est pas une machine, il faut le respecter, aussi bien que l’on respecte la nature.
Aujourd’hui elle pratique le yoga, elle apprend à respirer la vie, à s’élargir, à l’accueillir, à vivre tout simplement, à s’abandonner à cette belle énergie, laissez le temps au temps, vivre l’instant présent,car elle a tendance à se créer toutes sortes d’obligations, il faut que, il faut que…. RESPIRE… regarde Jupiter l’alter égo, trouve ton rythme….
Cordialement
CHRISTY

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement