couple-1733991_1280

Mort et naissance en astrologie

Un commentaire d’Emmanuelle sur la page Les jumeaux en astrologie soulève des sujets de fond. J’ai souhaité approfondir la réponse dans l’article que voici qui élargit le questionnement initial à la question de la mort et de la naissance en astrologie. Mais d’abord, voici son questionnement :

Super article, bravo et merci. Dites-moi Tristan, peut-on voir dans une carte natale que le ou la natif.ve avait un frère jumeau ou une sœur jumelle dans la vie intra-utérine, qu’ il y avait 2 fœtus en fait dans la grossesse maternelle? On me dit que c’est le cas quand la cuspide de 12 est en Gémeaux . Qu’en pensez-vous? Merci pour votre éclairage.

Ce commentaire m’a fait penser à des jumeaux qui sont à l’opposé de cette hypothèse. Ils sont Sagittaire avec le Sagittaire au début de la maison XII (la cuspide). Le Sagittaire est le signe du Zodiaque diamétralement opposé, au sens propre et au figuré, à celui des Gémeaux.
Cet exemple illustre le fait que l’hypothèse proposée est fausse. Il n’y a pas de systématique dans le principe d’avoir le signe des Gémeaux dans la maison de la conception et de la gestation (la maison XII) pour une naissance de jumeaux. Peut-être y a-t-il une probabilité supérieure que le signe des Gémeaux soit présent dans cette maison. Je n’en sais rien et cela resterait à vérifier.

Si cela s’avérait vrai je n’y accorderais pas une grande importance. Les statistiques sur un ou deux paramètres de naissance en astrologie sont intéressantes pour « prouver » l’astrologie, mais sont très peu intéressantes en tant qu’enseignement de l’astrologie. Elles révèlent de petits écarts par rapport à une distribution aléatoire ce qui ne donne que de vagues indications.

Quand nous comprenons la puissance de l’astrologie, nous avons tendance à vouloir qu’elle nous révèle tout, ce qui n’a pas de sens. L’astrologie décrit la structure d’énergie électromagnétique que nous portons et qui caractérise notre structure d’expérience. C’est déjà beaucoup. Mais l’astrologie n’est pas tout. La mort comme la naissance conservent leur part de mystère dans notre incarnation, qui n’aurait plus de sens si nous pouvions les dévoiler. Vous pouvez tenter d’avoir un Gémeaux comme enfant, vous aurez peut-être un Taureau ou un Cancer par ce que la naissance ne se fera pas pile-poil comme vous l’imaginiez.

Le contrôle de la mort et de la naissance ne sont pas des attributs de ce monde, même si en apparence nous avons l’impression que nous avons ces éléments à porter de main. Nous contrôlons les naissances par la contraception, la mort par le progrès médical. Mais en fait, quand vous écoutez les histoires des gens, ces interventions humaines sur la vie et la mort comptent très peu. Ce qui compte, c’est l’autre histoire, celle qui nous a affectés dans notre âme, ces histoires d’enfants qui naissent dans une famille et qui perturbent un équilibre ou ces histoires de départ dans l’autre monde qui laissent un vide. Les unes et les autres constituent des événements marquants de nos vies, parmi tant d’autres, et étrangement, mystérieusement, s’accordent parfaitement avec la structure de notre expérience de vie sur Terre.

Il n’y a que de l’illusion à croire que nous pouvons avoir un contrôle sur l’avènement de ces événements par la médecine, la chimie, la biologie ou l’astrologie. Notre marge de manœuvre est très faible en réalité parce qu’il n’y a pas de hasard dans ces moments-là, dans leur nature, dans leur apparition, et dans l’impact qu’ils ont sur nous.

Naître et mourir sont des actes sacrés de notre plan d’existence qui relient notre monde matériel à d’autres plans de vie. Nous arrivons à être de plus en plus intimes avec ces autres plans d’existence à mesure que notre conscience collective s’élève, mais nous n’avons pas aujourd’hui de moyen d’action pour modifier ou contrôler la survenance de ces moments. Ceci nous dépasse encore un peu. Nous pouvons cloner des moutons et sans doute un jour des humains, mais ce que nous ne savons pas c’est qu’en faisant cela, nous ne faisons que participer comme des acteurs à la venue d’esprit dans notre monde par une autre forme de naissance sur le plan biologique uniquement. Ce qui se joue sur le plan des âmes et des esprits qui s’incarnent nous échappe.

Il en va de la vie comme de la mort. On ne peut les prédire avec l’astrologie. La meilleure preuve que nous en avons, c’est qu’en théorie, les jumeaux qui ont le même thème devraient mourir en même temps si l’astrologie avait quelque chose à voir avec cela. Si c’était le cas on le saurait. Des Jumeaux se survivent de manières très différentes, certains se suivent rapidement dans le passage dans l’au-delà, d’autres sont séparés durant des décennies… Toutes les expériences sont possibles. L’astrologie ne sert pas à les définir ni les prédire, mais à les comprendre, les accepter et les magnifier.

Naître jumeaux est une expérience singulière. C’est un choix d’âme. L’astrologie n’a rien à voir avec cela. Ce serait croire que nous pouvons avoir un contrôle sur cela par notre connaissance des énergies du ciel. Là où l’astrologie interviendra, ce sera pour nous permettre de comprendre la structure d’énergie semblable de ces deux êtres. Ce qui ne veut pas dire qu’ils auront la même vie.

L’astrologie n’est pas toute puissante. Elle est puissante. Très puissante. Mais elle n’est pas toute puissante. Et elle ne comprend rien à la vie et à la mort. Elle comprend beaucoup de notre expérience entre les deux.

Image parJess Foami de Pixabay 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

10 commentaires

Laurence 12 septembre 2019 at 7 h 54 min

Étonnamment je n’avais pas envie de lire cet article ( chose rare) mais je viens d’être rattrapée par le sujet. Je vis avec un syndrome de jumeau perdu que j’aii travaillé en thérapie et au niveau spirituel. Cette particularité m’a souvent posé question au niveau de l’astrologie moi aussi mais j’ai abandonné l’idée de vouloir tout savoir par cette voie pour me centrer sur mes ressentis et leur évolution au fil des années. Les mémoires sont comme des vagues qui vont et viennent au fil des saisons.
Je viens de perdre un collègue proche décédé brutalement ce week-end Nous l’avons appris mardi le jour où toute l’équipe a décidé de fêter mon anniversaire. J’ai ressenti une pointe amère au départ et avoué combien il m’etait difficile de me réjouir dans cette circonstance de perte. Je n’ai pas regardé ma révolution solaire et ne mettrai rien derrière ce deces au niveau astrologique. Peut être que ce collège m’a fait un cadeau ce jour là d »une intimité de lien et permis de ressentir qur l’ amour ne meurt jamais. N’est pas cela qui compte ?

Répondre
Marie 8 septembre 2019 at 8 h 00 min

@ Lilou 1705,
Moi aussi j’achète tout en double…J’ai toujours eu le ressenti d’un jumeau mais aucune explication dans ce sens, aucune recherche non plus.

J’ai la vierge en XII…!!! Bizarre, vous ne trouvez pas Tristan la vierge, les gémeaux et le sagittaire sont des signes doubles ! Je n’ai pas le hasard à mon avis …

Répondre
Carole M 7 septembre 2019 at 20 h 20 min

« Naître et mourir sont des actes sacrés de notre plan d’existence qui relient notre monde matériel à d’autres plans de vie. » J’aime beaucoup cette phrase et cette notion de sacré!
« Ce qui se joue sur le plan des âmes et des esprits qui s’incarnent nous échappe. » . Et oui…et il y a certainement une raison à cela. Tout est à sa place, pas de hasard, on nous demande juste d’être le plus lumineux possible et l’astrologie nous permet de mieux nous comprendre, d’être tendre avec nous-même et d’avancer sur notre chemin.
Merci Tristan

Répondre
Marie-Ange 14 novembre 2019 at 10 h 46 min

Gratitude Tristan pour la profondeur de votre article. Le mystère du vivant relève de l’indicible. Votre humilité votre sagesse et votre simplicité apaisent et nous reconnectent à l’essentiel. Cadeau précieux à préserver notamment quand nous traversons des périodes intenses. Merci pour la clarté de votre cœur.

Répondre
lilou1705 7 septembre 2019 at 19 h 37 min

Si mon témoignage peut être utile …
Vers 2 ans 1/2, j’ai été opérée d’un kyste congénital dans la gorge. On y a retrouvé une dent et des cheveux attestant que j’aurais du avoir un jumeau.
Pendant longtemps, j’ai trouvé drôle de dire que » j’avais mangé mon jumeau » lorsque mon demandait pourquoi j’avais une cicatrice au cou … jusqu’au jour où lors d’un stage de gestalt, je me suis mise à pleurer sans pouvoir m’arréter (çà a duré 24h), en comprenant intuitivement que je n’avais jamais fait le deuil de « mon autre ».
J’ai alors fait une cérémonie d’adieu et de remerciement dans la nature, et en rentrant chez moi, j’ai fait un travail thérapeutique et ai lu de très beau livres sur le sujet que je me permets de citer : « De mémoire de foetus » – Edmée Gaubert ; « Le syndrome du jumeau perdu » d’A. et B Austermann qui m’ont permis de mettre des mots sur des ressentis et des comportements liés à cette perte si profonde, imprégnée dans mes cellules.
10% des humains auraient perdu un jumeau in vitro … Cet être qui nous a accompagné lors de la descente – peut-être parce que nous n’avions pas vraiment envie d’y aller, et merci à lui – nous manque tellement inconsciemment !
Cela conditionne beaucoup de nos comportements car pourquoi vivre, être heureux puisque notre autre intime est mort => nombreux autosabotages.
Mais une fois qu’on comprend cette réalité de la perte et le type de comportement qu’elle engendre, on peut renouer avec sa propre vie et le gout du bonheur.
Un exemple parmi tant d’autres de comportements spécifiques (cf. livres cités) aux personnes qui concernées : porter toujours de grands sacs remplis de plein de choses – pour 2 ? et anecdote plutôt amusante, acheter les produits systématiquement par 2.
Pendant ongtemps, quand une paire de chaussures me plaisait, j’en achetais 2 paires identiques. Aujourd’hui encore, quand j’arrive à la caisse d’un supermarché, je m’aperçois que j’ai pris les produits en double, alors j’en rigole car c’est un reflexe si profondément ancré !
Sur le plan astro, je suis Taureau ascendant Sagittaire, avec également le Sagittaire en pointe MXII et Saturne rétrograde en XII en conjonction très étroite à l’ascendant… ??

Répondre
Marie Hélène 7 septembre 2019 at 19 h 13 min

Bonjour,
Très bel article. Les âmes choisissent de vivre ou pas la grossesse. Avec des jumeaux, l’âme d et l’un peut souhaiter vivre la grossesse et l’autre non. L’un peut vouloir vivre la fausse couche pour don propre cheminement; il ne s’agit donc pas de mort mais de choix. La vie et la mort n’existent que sur le plan de la matière.
Merci pour le sujet.
Marie Hélène

Répondre
Fab 7 septembre 2019 at 17 h 24 min

Bonjour Tristan, je rebondis sur votre article pour témoigner que je suis venue avec un jumeau, j’avais toujours cette sensation de faire pour 2, de ne jamais être seule… j’ai appris l’existence d’un frère jumeau sur le tard, plus de 2 mois de gestation et j’ai bien une conception en IV en gémeaux avec un mars en maison XII qui révèle « ce frère secret ».
Je suis ce qu’on appelle une âme double, j’ai un double d’âme (jumeau cosmique) avec qui j’ai reconnecté ce qui m’a amené à étudier la gémellité pour comprendre ce lien si particulier, il est opposé et complémentaire en soleil, lune… avec même ascendant, également une conception en gémeaux… et lui serait descendu avec une jumelle non fécondée.
Bien à vous,
Fabienne

Répondre
Marie 7 septembre 2019 at 15 h 50 min

Merci pour cet article, Tristan
Une nouvelle fois très clair et inspirant…
Car oui « Naître et mourir sont des actes sacrés de notre plan d’existence qui relient notre monde matériel à d’autres plans de vie », au-delà de la douleur ou du ressenti de manque.
Coeurdialement,
Marie

Répondre
madhura 7 septembre 2019 at 15 h 27 min

Bonjour,
il est bon d’entendre « cela » merci à vous

Répondre
sylvie 7 septembre 2019 at 14 h 27 min

Merveilleux ! meveilleux article ! j’aime cette part de philosophie…
Mercissssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss
Merci Tristan

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement