Les Poissons

La signification traditionnelle

Le signe des Poissons est un signe d’eau. Les signes d’eau sont des signes liés à l’énergie des AFFECTS.
Le signe des Poissons est le dernier des trois signes d’eau. Il marque la MAÎTRISE de l’énergie de cet élément.
Le signe des Poissons est considéré comme un signe « Féminin ». Cette notion de féminin est à comprendre au sens du Yin de la culture orientale. Cela signifie que les Poissons est une énergie qui REÇOIT, plus qu’elle ne projette.

Ces trois composantes, MAÎTRISE / AFFECTS / RÉCEPTION donnent aux natifs des Poissons une sensibilité très forte aux émotions, comme un sentiment d’être relié à tout, un sentiment de tout ressentir.
Les Poissons sont des éponges émotionnelles, ils perçoivent et ressentent fortement ce qui se passe autour d’eux et l’état des autres.

Mais à la différence des Scorpions, ils n’ont pas besoin d’utiliser les émotions qu’ils ressentent pour eux-mêmes. Les Poissons se placent dans une autre perspective et comprennent intuitivement que ce qu’ils ressentent de toute part sont autant de formes de la Vie. Ils ne sont pas enclins à juger, ni à manipuler les émotions, mais plus à les recevoir, à se laisser traverser par elles.

Cette propension à recevoir toutes les émotions de toute part, fait d’eux des déversoirs à émotions. Ils sont identifiés comme des personnes à qui on va tout pouvoir dire et vider son sac d’émotions. Ils ont un côté Saint-Bernard par le réconfort qu’apporte leur écoute compatissante.

Leur état de maîtrise des affects les relie à la forme sacrée de la Vie et de l’être humain. C’est ce qui les rend intuitivement compatissants. Leur ressenti de l’être humain est que, dans le fond, tout est bon. Ils sentent la souffrance, et comprennent que la violence n’est pas un choix, mais une incapacité à vivre avec la souffrance. Ils peuvent devenir religieux, spirituels ou mystiques, ou tout simplement vivre cet état de reliance.

Cet état de reliance avec une forme sacrée de la vie les rend souvent indécis, imprécis, indéterminés dans leurs actions et leur choix, parce qu’ils sont ouverts à toutes les formes de vie sans distinction. Cette absence de distinction fait leur charme, leur ouverture d’esprit. Cela peut aussi marquer leur manque discernement et leur état de confusion.

Traditionnellement, le signe des Poissons est associé à Neptune qui est considéré comme l’astre ayant le plus d’affinités avec les Poissons. L’énergie de Neptune est la dissolution des barrières. Cette énergie ouvre la conscience et permet au ressenti fort des Poissons de se développer. Neptune dissout les résistances de l’ego et permet d’être touché par les émotions. Les deux réunis développent une ouverture forte des états émotionnels.

Le processus des Poissons

Introduction à l’écriture

Je suis né sous le signe des Poissons. Ecrire sur ce signe est donc un exercice particulièrement délicat tant il est facile de mettre de la subjectivité dans la description de nos caractéristiques personnelles pour s’arranger le portrait. Quand je trouve une description suspecte chez un astrologue, je me dis que le signe, l’astre ou la maison dont il parle doit avoir une certaine importance chez lui. Alors avant de vous livrer ce petit texte sur le processus des Poissons, je tenais à vous informer que je suis forcément sensible à se sujet et donc potentiellement sujet à la subjectivité. Même si en me relisant, je me dis que je ne m’en sors pas mal quand même…

1- La croyance des Poissons

Le signes des PoissonsLà où se trouvent les Poissons, on a la croyance que tout le monde ressent comme nous le lien qui unit toute chose, tout être et toute forme de vie. Là où se trouvent les Poissons dans notre thème de naissance, on a la conscience instinctive que les idées séparatistes, les visions unilatérales, les objectifs personnels, les possessions et tout ce qui nous divise les uns des autres sont des illusions, qui nous éloignent de la nature profonde de la vie. On a cette sensibilité particulière qui ressent le lien universel entre les formes de vie, et on a la croyance que tout le monde est doté de cette connaissance d’un profond sentiment d’unité de la vie.

2- Comment on agit à cause de cette croyance

Du fait de cette croyance, là où se trouvent les Poissons, on manque de discernement sur le vécu des autres et on est excessivement confiant. On agit alors dans une ouverture totale avec une incroyable naïveté en n’imaginant pas un seul instant agir autrement, ni que les autres puissent agir et ressentir les choses autrement. On est alors tout ouvert, on donne de sa personne, on prête et on se prête, on donne sa confiance et on se donne avec une grande ouverture en pensant que ce don de soi sera accueilli avec respect, puisque « tout le monde ressent de la même manière ce lien universel et cette ouverture naturelle » et que « personne ne peut être profondément atteint par un sentiment de manque, d’insécurité ou de frustration ».

3- Ce qu’on reçoit du fait de cette croyance

Là où se trouvent les Poissons, les autres peuvent connaître des sentiments de séparation, de frustration, d’insécurité ou d’autres sentiments qui les rendent méfiants, jaloux, précautionneux, possessifs… On reçoit en retour de cette grande ouverture des comportements et des attitudes injustes et égoïstes, qui nous semblent complètement décalés, inappropriés, et dérisoires. On découvre, avec la peine qui accompagne cette découverte, que les autres ont une vision beaucoup plus réduite que la nôtre, que leurs actions sont guidées par des motifs moins universels et qui en réduisent l’ouverture et la qualité humaine.

4- Comment on y résiste tant bien que mal

Là où se trouvent les Poissons, on est souvent trahi, ébahi, on tombe des nues, et pourtant, on n’arrive pas à se mettre dans l’esprit de se protéger car notre sensibilité reste universelle. Au-delà des peines que l’on ressent pour soi, on est touché en voyant les autres agir comme des Petits Poissons dans un bocal trop étroit et se cogner aux parois sans trouver d’issue à leur malheur, alors qu’on a le sentiment de nager dans l’océan. Et on trouve presque les blessures que l’on ressent excusables. On se donne alors la mission d’éduquer le monde en prenant sur soi la peine des autres et en acceptant les souffrances que l’on ressent. On joue au bon samaritain en prenant sur soi plus encore et plus longtemps, en voulant sauver le monde, donner de soi sans compter. La conscience que tout est relié crée une croyance que rien ne nous appartient et que l’on peut tout donner pour soulager la souffrance des autres. Or, si dans l’absolu rien ne nous appartient, dans ce monde relatif, nous sommes malgré tout dépositaires et responsables de l’usage que nous faisons de nos grâces, de notre abondance, de nos avoirs et de notre énergie, et ne pouvons les gaspiller dans des puits sans fond sans en assumer les conséquences.

5- Comment la vie l’aide à évoluer

L’évangélisation des autres par l’abnégation de soi ne crée aucun résultat positif, ni sur soi, ni sur les autres. Au contraire. A la peine de voir les autres barboter péniblement dans leurs visions étriquées du monde, vient s’ajouter l’usure et la fatigue d’avoir donné, donné et redonné sans recevoir la gratification. Ni celle de voir les autres aller mieux, ni celle d’être remercié. C’est là que peuvent survenir de grands découragements, des déprimes passagères ou de plus profondes dépressions, comme une envie de disparaître dans le rien et l’intangible tellement le tangible et le palpable semblent irrémédiablement indécrottables et fermés à toute compréhension supérieure.

L’inconscience des autres et le désespoir de pouvoir y faire quoi que ce soit nous laisse dans une infinie solitude.

6 – Ce que le processus crée

L’espoir de sauver les autres enfin abandonné, on se rend compte que la conscience si forte et particulière que l’on a essayé de partager avec les autres ne peut pas être transmise par la parole, ni le don immodéré de soi. Elle peut seulement exister au fond de nous dans le sentiment très intime d’être relié à notre être, à notre conscience profonde, à la source de toute vie.

Une fois abandonnée l’envie d’évangéliser le monde, là où se trouve les Poissons, on se rend compte que la grâce dont nous disposons est là pour que nous puissions ressentir encore plus fort et plus profondément ce sentiment d’amour universel. C’est là notre plus beau cadeau. L’inconscience des autres ne nous affecte plus car on a fait le lien avec nous-mêmes et ce que nous ressentons au plus profond de nous. On accepte alors que chacun fasse son propre chemin à sa vitesse et à son rythme et dans sa voie personnelle pour atteindre en lui cette source de joie et de paix inépuisable, dans laquelle on peut maintenant se ressourcer et se reposer régulièrement.

Le processus des Poissons vient d’opérer, il nous a permis de nous RELIER à l’essence de notre être.

Texte fini de rédigé sur Les suites de Bach pour Violoncelle par Jean-Guihen Queyras

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

66 commentaires

elisabeth 4 décembre 2018 at 17 h 15 min

Est-ce qu’un natif du poisson sera plus poisson que celui qui a poisson en IV ou X ou sur l’ascendant ? car si j’ai bien compris et j’ai tout lu avec beaucoup d’attention, quand on a compris toutes les énergies qui nous habitent et qu’on les a intégrées , dépassées , je ne sais comment dire ….eh bien , on est tout à la fois bélier, taureau, gémeaux……..etc, peux -tu m’éclairer Tristan et bravo pour ton remarquable travail qui m’a ouverte aux différentes arcanes….. avant de te découvrir je nageais dans le flou total….merci

Répondre
Lili 6 mars 2019 at 21 h 45 min

Votre texte m’a profondément touché.
Je suis poisson et cette description du dedans
m’a faite soupirer de soulagement.
Les descriptions du poisson reflètent très souvent du mépris ou de
l’incompréhension.
Comment peut-on aimer autant de manière aussi désintéressée? Notre signe interroge les Égos en silence.
Je comprends dans la finesse de votre texte que si les autres signes peuvent nous aider à mieux nous encrer, aucun n’aura la capacité de nous percevoir assez justement.
Je vous remercie donc sincèrement pour ce partage d’expérience des poissons dans un monde brutal qui ne nous invite pas à le sauver mais simplement à l’eclairer de cette puissance d’amour venue d’ailleurs.

Répondre
Patrick 15 septembre 2018 at 3 h 28 min

Bonjour Tristan et bonjour aux requins dauphins et autres spécimens aquatiques. Salutations particulières à Ea dieu des abysses.
Je suis moi même un poisson plutôt mûr… mais consommable, ascendant capricorne et une lune en bélier …qui m a joué bien des tours. Belle analyse que celle de Tristan..

Pour partager mon expérience :

J ai trouvé l equilibre et la quiétude lorsque j ai maîtrisé le recentrement grâce à la meditation
et le lâcher prise. Certains pensent que je me fout des autres mais ce n est qu’ une apparence. Après de nombreuses déceptions desillusions incompréhensions,, j ai appris à me protéger. Ce qu »oublient naivement de faire les petits poissons dans la mare aux requins.
Avant je voulais sauver le monde maintenant je veux sauver mon entourage. Avant j écoutais le premier venu jusqu’au bout pour ne surtout pas le blesser. Maintenant j ecoute TED et des amis choisis. Avant je me diluais dans l infinité maintenant je me concentre sur ce que j aime.
Et finalement j en arrive â ne plus rien attendre du.monde extérieur même s il offre encore de magnifiques cadeaux.Je prefere chercher dans mon monde intérieur.
Chers amis poissons nous sommes les mieux placés pour guider cette humanité déboussolée. Ne l’oublions pas.

Répondre
Margo 25 juin 2018 at 20 h 11 min

Bonjour

J’ai toujours eu le sentiment de devoir rendre service, de me donner entièrement dans chaque relation, que le partage et l’entraide étaient les seules choses importantes dans la vie, mais je réalise aujourd’hui que je m’epuise a la tâche… lorsque je donne je me sens vivre, par contre je réalise que j’attends souvent que les autres fassent de même en retour et ce n’est pas toujours le cas. Alors je tombe de haut, je me sens seule et étrangère, j’ai l’impression de mal déchiffrer ce qui se joue autour de moi…
Je ne sais pas spécialement poser de limites!

Je suis vierge, ascendant vierge. Le poisson est chez moi dans la maison 7… ma lune est en poisson.

Merci pour votre description du processus du signe du poisson. Il éclaire une énorme partie des remous que je recens a l’intérieur de moi

Répondre
Anaïs 12 décembre 2017 at 0 h 19 min

Bonjour Tristan ! Merci pour votre site et pour toutes ces analyses et explications sur les signes astrologiques ! C’est vraiment très intéressant. J’ai rencontré récemment pas mal de Poissons, très attirés par les drogues et la consommation d’alcool ! Et je crois bien que ça ne leur fait pas du tout du bien, voir ça les détruit. Avez-vous une indication à me donner là dessus ? Notamment pour des Poissons ascendant Scorpion il me semble !…. J’ai l’impression de voir des démons intérieurs.
Merci ! À bientôt !

Répondre
Nathalie 24 juillet 2017 at 18 h 44 min

Bonjour Tristan. Je vous suis depuis quelque temps (ainsi que 2 autres astrologues très différents) et j’en profite pour vous remercier. Votre site est un puits d’informations précieuses. Mais je viens de comprendre pourquoi je suis sensible à votre style ;là, grand éclat de rire, car j’aurais dû le deviner, je suis moi-même Poisson, 3eD. Merci pour tout. PS : viens de lire les articles sur les maisons, tout à fait passionnants.

Répondre
Mélissa 23 juin 2017 at 3 h 00 min

je reconnais beaucoup mon père qui je pense ne se rend pas compte mais reste bloqué a un certain stade et cela lui cause des problème. il croit que tout le monde comprend ses raisonnement je me suis déjà retrouver a l’écouter sans le comprendre il fait des sous-entendus et ensuite s’étonne qu’on ne suive pas ou ne comprenne pas ses phrases il n’a jamais réussi a tenir une relation tellement il lasse et rend névrosé les gens autour de lui a toujours être dans le spirituelle il n’arrive pas a vivre dans l’immédiat a vivre légèrement la totalité de ses phrases commence par « dans la vie » etc… il est névrosé et il se sent seule il a l’air de croire que personne n’essaye de le comprendre. je me demande si sa avoir avec le faite qu’il soit poisson et si cela peut évoluer en tout cas j’ai été impressionné par votre travail.

Répondre
Tristan 24 juin 2017 at 12 h 57 min

Cela peut ressembler en partie à son caractère Poissons, oui, parce que les Poissons ont facilement une attirance pour le spirituel. Maintenant, la manière dont il vous ennuie avec cela lui est propre 🙂

Répondre
Matilda 19 juin 2017 at 22 h 22 min

Ouf! Pour ma part, le signe poissons (en M8) est bien chargé: Soleil, mars, lune et saturne! Pas étonnant que je sois hypersensible, et parfois, ce n’est vraiment pas évident à gérer! Mais à côté de ça, j’ai quand même tendance à vouloir rationaliser les choses, en analysant le plus possible le monde et les émotions, à vouloir tout comprendre! Et sinon, votre description sonne juste, je m’y reconnais énormément!

Répondre
Frédéric 22 avril 2017 at 9 h 59 min

Bonjour, je me permets, encore !,pardonnez-moi, de vous partager cette réflexion suite à votre commentaire sur les Poissons …être relié, n’est-ce pas ce que nous dit l’eau ? A travers l’immense réseau des océans, fleuves, rivières, canaux, ruisseaux, nappes souterraines, lacs…serait-ce une expression de cet immense réseau de la Vie, des vivants, dans leur diversité, leur histoire, leur unicité et leurs relations ? Le Poisson serait-il ainsi de plus en plus conscient d’être vivant dans ce tissage, et comme voyageant entre les plans, les domaines, les manifestations, les réalisations ou les manifestations particulières…? Ayant conscience de l’unité de l’universel, la vivant en lui ? Mais ayant aussi peut être la difficulté de s’incarner, de se particulariser et de se limiter ?

Répondre
Juliette 26 février 2017 at 23 h 58 min

Bonsoir Tristan et merci pour ce portrait très ressemblant des Poissons.

Poissons du 3ème décan avec ma Lune en Cancer, le moins que l’on puisse dire c’est que les émotions effectivement je les ressens très fortement.
Parfois trop fortement, comme un tourbillon qui m’emmène au plus profond des abysses.
Par chance mon ascendant Sagittaire me permet de sortir la tête de l’eau … pour cette fois-ci l’avoir dans les nuages !!!! 😉

Très sensible bien sûr à la musique, les Suites de violoncelle de Bach sont simplement divines ! Merci du partage.

Voilà j’avais envie de m’exprimer un peu ce soir, en ce jour de Nouvelle Lune.
Bonne Nouvelle Lune à toi et à vous tous !

Ah ! J’allais oublier : je souhaite participer au tirage au sort pour les Poissons.

Merci à toi.

Répondre
Frédéric 18 février 2017 at 10 h 25 min

Bonjour, j’ai la lune en Poissons et à l’ascendant (qui est Verseau). Elle me donne l’impression d’être un immense réservoir d’émotions, qui m’entoure comme une mer autour d’une île ; elle peut être un piège, qui garde enfermé. Peut-elle être une chance, mieux vécue ? Merci. Puis-je participer au tirage pour les Poissons ? Cordialement.

Répondre
Tristan 18 février 2017 at 15 h 24 min

Bonjour Frédéric,
Bine sûr vous pourrez pariciper au tirage au sort des Poissons. Je pense le mettre en ligne ce soir ou demain soir. Merci pour votre témoignange sur la Lune en Poissons. Il est très éloquent.

Répondre
karine 4 septembre 2016 at 11 h 56 min

Bonjour Tristan, enfin un portrait astrologique où je me reconnais complètement, merci pour ton objectivité, pas facile pour un Poissons.

Répondre
cerisecerise69 2 août 2016 at 7 h 26 min

Poissonne moi-même, et combien!j’ajouterai le lien très fort avec la musique, art ô combien neptunien, langage sans mots et contours mais qui parle à l’âme.

Répondre
Marie-Claude MAZE 22 février 2016 at 13 h 38 min

Merci Tristan…
Eh! bien un message qui tombe pile poil à ce que je vis… Cette nuit j’étais reliée à « Je suis la Vie » dans mon cœur, ce matin je me sens en osmose après tout ce temps à ne pas comprendre, à me croire un diable peut être… Nous sommes la Vie qui est abondance, naissance réussite fertilité.. semons… les belles plantes poussent… Merveilleux.

Répondre
Guij 14 octobre 2015 at 19 h 37 min

Tellement de réponses a des questions que je me posais depuis tellement d’années….
« Tout » a désormais un sens. Enfin !

Un millions de merci qui ne suffiront jamais :’)

Répondre
Tristan 16 octobre 2015 at 18 h 16 min

J’en suis plus que ravi ! Merci du témoignage.

Répondre
Carine 25 septembre 2015 at 22 h 34 min

Incroyable !
Je me retrouve à 100% dans cette définition concernant le signe astrologique du poisson. Mes ressentis sont très forts surtout à vouloir guérir et aider, en ayant toujours des circonstances atténuantes. Même si il m’arrive quelques fois de vouloir changer ma façon d’être et d’agir, je pense que je mourrais avec mon empathie et ma générosité !!
Je suis poisson du deuxième décan ascendant scorpion.
Merci à vous.

Répondre
Tristan 30 septembre 2015 at 14 h 57 min

Merci à vous pour ce témoignage Carine, c’est aussi mon signe solaire 🙂

Répondre
Carole 24 septembre 2015 at 10 h 12 min

Tristan,
Ce n’est pas un hasard si j’ai lu votre descriptif des signes astrologiques qu’aujourd’hui (alors que je lis très régulièrement les news letter que je reçois).
Je me reconnais tellement dans votre descriptif. Et en ce moment, je suis en plein dans la phase 5 : Comment la vie l’aide à évoluer.

« L’évangélisation des autres par l’abnégation de soi ne crée aucun résultat positif, ni sur soi, ni sur les autres. Au contraire. A la peine de voir les autres barboter péniblement dans leurs visions étriquées du monde, vient s’ajouter l’usure et la fatigue d’avoir donné, donné et redonné sans recevoir la gratification. Ni celle de voir les autres aller mieux, ni celle d’être remercier. C’est là que peuvent survenir de grands découragements, des déprimes passagères ou de plus profondes dépressions, comme une envie de disparaître dans le rien et l’intangible tellement le tangible et le palpable semble irrémédiablement indécrottable et fermé à toute compréhension supérieure.

L’inconscience des autres et le désespoir de pouvoir y faire quoique ce soit nous laisse dans une infinie solitude. »

J’espère n’être que dans une déprime passagère et non pas une profonde dépression, mais actuellement, je ne me reconnais plus et je n’arrivais pas à mettre des mots sur ce que je ressens…. Vous m’avez éclairée. Je pense que cela va m’aider.

Mille mercis à vous.

Répondre
Tristan 25 septembre 2015 at 10 h 46 min

Merci pour votre commentaire. J’ai relu mon texte en vous lisant. Vous connaissez la suite, elle est belle. Ayez foi en vous. Appelez la lumière dans votre être et vous retrouvez le chemin de la vie.

Répondre
sarah 5 avril 2015 at 14 h 36 min

Bonjour
Cette description des poissons me laisse perplexe … tellement cela correspond! Sans connaître l’astrologie vos mots auraient pu être les miens . Notre vie de poissons est bien compliquée jusqu’au moment où on comprend que le lâcher prise , que se relier est Ce qu’il y a de plus important, que c’est l’essence même de notre vie . Alors ,oui,le calme intérieur peut commencer…

Répondre
Tristan 13 avril 2015 at 21 h 22 min

Merci Sarah pour vos mots, je suis content que cela vous parle.

Répondre
christy 28 mars 2015 at 12 h 29 min

Bonjour,
Merci cet article m’a fait beaucoup rire, ça m’a rappelé un cycle dans ma jeunesse naîve et compatissante, j’excusais tout, ON DISAIT DE MOI L’AVOCAT DES CAUSES PERDUES LUNE EN POSSONS EN VII; Avec le temps ASC lion 29° VIERGE, j’ai appris le discernement; Je ne puis guérir celui qui ne le souhaite pas dans son for intérieur, cependant je peux l’accompagner même un bref instant par une pensée d’amour et de force, peut être faire vibrer en lui le musicien qu’il l’aidera à surmonter ses épreuves.
j’ai vu des êtres humains perdus se retrouver. pour celà il me fallait comprendre pour vraiment aimer.
MERCI POUR CET ARTICLE
Cordialement
CHRISTY

Répondre
Marie-Claude 24 mars 2015 at 14 h 47 min

Merci,

Répondre
Silvin 28 janvier 2015 at 7 h 15 min

J’ai eu affaire à une femme Poissons (née un 4 mars, 4 planètes dans le secteur).
Faire le lien avec soi-même : cela lui correspondait assez car c’était (et c’est toujours d’ailleurs) une femme coupée de sa féminité. (personnalité histrionique, un vrai monstre).

Répondre
Tristan 28 janvier 2015 at 10 h 55 min

Evitez d’associer un critère astrologique à des jugements de valeur. Aucun critère astrologique ne permet de qualifier quelqu’un de monstrueux. Les êtres humains ont une conscience qui dépasse leurs conditions.

Répondre
Silvin 28 janvier 2015 at 13 h 22 min

Je comprends mais c’était pour bien préciser qu’être Poissons n’allait pas nécessairement avec être compatissant, bon samaritain etc…
Les manipulateurs pervers sont très sensibles, très empathiques mais totalement froid côté humain.

Répondre
Mina 3 novembre 2014 at 22 h 35 min

Bonsoir,
Merci beaucoup pour votre site qui est clair, sensible et humble! ça fait vraiment plaisir parce-que l’astrologie m’attire beaucoup mais la vulgarisation est souvent vulgaire!! Chez vous, pas du tout. La vulgarisation est charmante, attrayante et parlante!
Moi aussi poisson, je me retrouve vraiment dans vos commentaires.
Merci encore!

Répondre
Tristan 4 novembre 2014 at 21 h 28 min

Bonjour Mina,
Merci pour ce beau commentaire. Je suis ravi que vous trouviez un echo à votre sensibilité ici. Bienvenue !

Répondre
cadot karine 30 août 2014 at 17 h 19 min

c’est tout à fait ça! merci…
j’en suis à la dernière étape…
après avoir constaté qu’il ne faut rien attendre des autres car ils ne fonctionnent pas comme nous, j’ai essayé de partager ma façon de voir les choses et de les « évangéliser », en vain, je concentre maintenant mon énergie à me ressourcer en moi pour trouver la paix que je cherchais à l’extérieur… j’accepte enfin que chacun soit différent avec un chemin et un rythme différents!

Répondre
stellaa 30 juillet 2014 at 17 h 51 min

Quel beau texte sur les poissons ! Qui plus et, est realiste. J’ai ma MC en poisson au depart je ne me voyais pas trop son influence sur moi, mais maintenant je comprends pourquoi j’ai cette notion du beau, et cette amour des autres. D’ailleurs j’ai fait des etudes de droit part apport à cela. Je voulais sauver le monde. Cependant j’ai compris que la loi et la moral sont deux antithées distinctes. Aujourd’hui je conçoit qu’il faut d »abord s’elever soi meme avant de vouloir guider les autres et qu’il faut laisser du temps au temps 🙂

Répondre
Tristan 31 juillet 2014 at 12 h 23 min

Sauver le monde, vaste programme ! Votre nouveau programme est plus réaliste. Nous sommes le monde, sauvons nous d’abord.

Répondre
Shetna 27 juin 2014 at 19 h 24 min

Oh combien tout ceci sonne juste ! Je vous remercie pour votre finesse et votre sensibilité cher poisson 🙂

Répondre
Tristan 1 juillet 2014 at 13 h 50 min

Merci à vous Shetna. Votre témoignage est touchant.

Répondre
Nickie 7 mai 2014 at 7 h 28 min

Bonjour Tristian,
Merci infiniment pour cette description sur le processus des Poissons. C’est un vrai miroir pour moi. Rien d’étonnant avec une Lune à l’Ascendant Poissons et un Soleil Cancer 🙂
Ce qui est étonnant c’est la qualité de vos articles en général. Pour moi, il est rare que je trouve des analyses aussi passionnantes écrites avec une belle intelligence émotionnelle. Je reconnais bien le signe du Poissons et le côté lumineux du Lion.
Je vous remercie pour cette générosité vraie, sans fausse note, innée. Votre site de partage est d’une grande beauté.

Répondre
martin 17 février 2014 at 12 h 11 min

merci je me suis bien reconnue

Répondre
Ginette 6 octobre 2013 at 15 h 50 min

Merci Tristan pour ce texte sur le processus des Poissons. Je suis née Capricorne, avec ascendant Poisson mais c’est le signe du Poisson qui domine ma personnalité.
Je me reconnais tellement dans ce texte sur le processus du Poisson et je vous suis tellement reconnaissante de l’avoir écrit. Il y a longtemps que je me reconnais avoir une sensibilité universelle. Je l’ai appris à la dure, professionnellement et affectivement, que tous n’était pas semblable à moi et que l’égo était bien présent et bien vivant chez la majorité des gens.
Aujourd’hui j’ai enfin «  »accepté que chacun fasse son propre chemin à sa vitesse et à son rythme et dans sa voie personnelle pour atteindre en lui cette source de joie et de paix inépuisable dans laquelle on peut maintenant se ressourcer et se reposer régulièrement. » » Ceci me donne une telle liberté d’être, de ressentir, de choisir en fonction de moi.
Merci encore pour votre texte qui me parle énormément et qui m’a aidé à mieux comprendre mon conjoint qui est fort différent de moi.

Répondre
Tristan 7 octobre 2013 at 9 h 09 min

Bonjour Ginette,
Merci pour votre témoignage. Je suis bien content que ce texte vous ai aidé. Je suis Poissons aussi, et c’est pas tant difficile à accepter que déconcertant. C’est comme vous le dites, le Poissons ne voit pas l’ego fonctionner, il le voit comme un effet secondaire te ne se rend pas compte que c’est lui qui guide les gens.

Répondre
Marie-Ange 28 juin 2013 at 22 h 48 min

merci pour la finesse et la justesse de vos analyses alors que dire lors que Neptune actuel transite sur
ma vénus natale 4°poisson en Maison 11 natale trigone à Neptune Natal en maison 6 natale neptune natal 3 ° scorpion étant lui conjoint au nœud nord natal à 1° du scorpion
et cette vénus poissons est opposée à pluton natal à 0 .01°vierge . vais je intégrer enfin les leçons des poissons car cette vénus mariale et universelle vit exactement ce que vous décrivez des poissons dans la sphère relationnelle des amis et des projets y compris professionnels et cela se revèle particulièrement douloureux en ce moment sur les plans des maisons natales concernées merci <3

Répondre
Helene 16 juin 2013 at 15 h 41 min

Bonjour Tristan,

Je me retrouve tout à fait dans la description du signe Poissons ; (je suis du 01.03 ascendant Sagittaire). J’ai cette impression d’être enfin comprise. Merci. J’ai encore beaucoup à découvrir sur votre site, fort sympathique et captivant.
Helene

Répondre
Tristan 18 juin 2013 at 8 h 07 min

Merci a vous Hélène,
Bonne découverte 🙂

Répondre
Dany 11 mai 2013 at 20 h 41 min

Etant poisson aussi, du tout début de signe 0° donc je ne connais bien avec le lien Universel lié aussi et les poissons en 12 .. J’aime cette façon d’en parler mais Tristan au sujet des autres, personnellement je ne crois ou n’ai pas cru que tout le monde ressentait comme nous. Avec les expériences, on s’en rend très vite compte. Mais oui, on connait ce fameux retour inverse.. Pour l’éponge, en fait, c’est une personne extérieure qui a fait la comparaison. Je travaillais dans le commercial, seule femme avec 11 hommes et 3 Directeurs..Donc des personnes extérieures peuvent nous voir aussi dans cette particularité d’éponger. Ton article est bien détaillé sur le côté perception, sensibilité, la connaissance de la souffrance et l’empathie.Et là, je pense à ceux qui se permettent de te refuser un poste pour s’occuper d’enfants retirés des parents, en te disant que tu n’es pas à l’écoute, que tu n’es pas capable de connaître leur souffrance etc.. en quelques minutes, sans te connaître.. Je dirai que la réceptivité et le côté émotionnel n’est pas toujours bien perçu par l’extérieur.. Cela leur faire peur. Ceux qui n’acceptent pas, du moins ont du mal à accepter le don aussi..le don gratuit pour s’occuper d’une personne malade handicapée.. la personne malade préfère payer quelqu’un car face au don gratuit, elle se dit qu’elle ne pourra pas rendre le service..Il faut encore expliquer que c’est un don du coeur, que l’on agit comme pour nous. Et oui, aussi avec le temps, on finit par prendre de la distance. Pas forcément sauver les autres, mais les aider, en prendre soin. Je n’utilise pas le mot sauver, ni envie d’évangéliser. Mais j’avoue que plus le temps passe avec cette crise et changement, je suis à parler, à expliquer ma vision d’une vie dans le don, le partage, l’énergie gratuite, sans manquer de rien, mais pour cela il faut que les autres d’accord et n’aient pas peur de se retrouver éclairés à la bougie.

Quant à la remarque pour le poisson fuyard : eh il faut accepter qu’il y ait 3 décans donc des poissons différents et qui de plus ont des aspects différents..
Ils y a des poètes, des musiciens, des alcooliques, des drogués aussi..mais tous les poissons n’ont pas ce côté à fuir par ces moyens.. Un poisson qui étudie l’astrologie, s’étudie et étudie les autres… dans une médaille il y a le recto et le verso. Ce qui compte c’est la réalité. Le Grand Océan a une multitude de spécimens dans les poissons. Du poisson clown au requin baleine…
des gentils poissons et des moins gentils Bravo Tristan et merci encore. Je vais garder l’article ( pour ma collection règlements de compte..;-) Parce que dans les éponges, il y a aussi celles qui ont le dos qui gratte, qui décape…

Répondre
renaudon 10 mai 2013 at 16 h 22 min

ça fait du bien de lire du positif poisson ! je connais bien cet animal avec ma maison III + lune angulaire dans ce signe, Neptune en scorpion conjoint Jupiter et NN au MC ! J’ai testé toutes les attitudes de ce signe très sensible mais aussi hypocrite, fuyard pour arriver à me complaire dans un univers personnel et me servir des qualités opportunistes propres au poisson. J’ai fait de l’astrologie pendant une vingtaine d’année en ayant une entreprise de peinture en même temps (on a des points communs). De nombreux malheurs ont débarqués dans ma vie (moi aussi maison XII avec mars conjoint saturne) mais ma foi m’a fait vaincre le cancer, le veuvage… Aujourd’hui, je savoure chaque instant et libère l’énergie débordante d’Uranus en maison VIII lion ! Merci pour votre interprétation de l’astrologie

Répondre
Tristan 11 mai 2013 at 14 h 07 min

Merci à vous de votre témoignage !

Répondre
Stéphane 11 mai 2013 at 16 h 41 min

« Fuyard , hypocrite »
Il vaut mieux compter sur Tristan plus que sur vous pour dire du « positif » sur les Poissons 🙁
Un Poissons ni fuyard, ni hypocrite et normalement sensible. 😉

Répondre
renaudon 11 mai 2013 at 19 h 47 min

il ne faut pas se voiler la face la dualité existe mais on peut composer avec. Si mes propos vous ont offensés c’est qu’ils ont eu une résonance chez vous, tant mieux !

Répondre
Danlang 9 mai 2013 at 22 h 56 min

Bonjour Tristan
Il y a tellement de textes sur votre site que je n’en ai pas fait le tour encore.Et je viens de lire celui-ci sur les Poissons. Je vous félicite pour la justesse et la beauté du texte.C’est d’une grande correspondance aux Poissons qui m’entourent; leur sensibilité si particulière, leur générosité et leur sensibilité. Je connais deux autres astrologues de ce signe , très à l’aise comme vous avec cet univers de symbole.
Et comme vous dites, l’astrologie n’est pas tout, même si c’est un GPS étonnant:-) Je me sens comme un Poisson et je ressens fortement ce lien universel entre toute forme de vie, cherche souvent le consensus et tombe des nues quand je vois la trahison poindre. J’ai un tempérament intérieur, une sensibilité en affinité avec ce que vous décrivez des Poissons et pourtant, je suis gémeaux , ascendant sagittaire. Extérieurement extravertie et introvertie pour tout le reste. Comme divisée en deux…étrange
En tout cas merci pour ces interprétations différentes

Répondre
Tristan 10 mai 2013 at 9 h 22 min

Bonjour Danlang,
Merci pour ce long commentaire. Je suis content que ces textes vous parlent. Si je les publiais dans un livre, est-que cela vous seriez intéressé de les avoir sous cette forme ou est ce que le site vous suffit ? Bonne journée.

Répondre
Danlang 10 mai 2013 at 19 h 10 min

Oui je serais intéressée car chacun des signes est décrit dans une perspective nouvelle et enrichissante. J’ai pû constater l’exactitude des tempéraments de gens qui m’entourent avec ses forces et faiblesses dans plusieurs de vos descriptions , ce que je ne retrouvais pas toujours dans l’astrologie traditionnelle. Et dans certains cas, comme celui des Vierges par exemple , cela m’a aidée à les comprendre d’une façon totalement différente.
C’est vrai que vous abordez l’astrologie autrement.
Si je peux vous faire une suggestion, je publierais également le texte sur la forme et le fond

Répondre
Solveig.l 24 février 2013 at 21 h 56 min

Je suis un poisson ascendant gémeaux, je me retrouve en partie dans la description. Mais j’ai une capacité de prendre du recul par rapport aux émotions des autres et les miennes. Je ne pense pas être indécise, quelquefois prendre du temps pour agir, mais quand j’ai pris une décision, je m’y tiens. Je peux me révéler aussi très obstinée.
Merci d’avance
S.L

Répondre
Tristan 25 février 2013 at 12 h 21 min

Bonjour Solveig,
Le soleil est important mais il n’est pas tout. Nous sommes tous, beaucoup plus que la réduction à un seul facteur de notre thème. Et puis l’astrologie n’est pas tout non plus. Les facteurs sont multiples.
Merci de votre commentaire

Répondre
Valérye 23 février 2013 at 18 h 05 min

Comme bien souvent, encore un texte qui me touche beaucoup. Et très concis, précis…pour un signe des Poissons !!! Je ne suis pas de ce signe et pourtant, j’ai le sentiment parfois de l’être bien plus que mon Asc. dans ma relation aux autres, forcément…(Asc. Vierge avec Mercure en VII dans ce signe). J’ai trouvé une magnifique résonance dans vos propos. Et bien des éclairages…Merci et à bientôt !

Répondre
Tristan 23 février 2013 at 20 h 04 min

Merci Valérye,
On a tous les Poissons quelque part, alors forcément cela résonne avec une part de nous-mêmes. Je suis content que cela vous ai fait plaisir.

Répondre
lili 22 février 2013 at 20 h 58 min

Bonsoir Tristan

Cette présentations des signes me plait beaucoup. Je suis intriguée par quelque chose qui pourtant me concerne. Je vsuis née sous le signe du scorpion, mais la situation sociopolitique de mon lieu de naissance a « différé » le jour de la déclaration de ma naissance au 25 fevrier, ce qui fait que je suis poissons, offiociellement Je me dis que ce n’est pas un hasard. a votre avis, faut il ne pas s’interesser au signe des poissons, pour moi même je veux dire, ou malgrè tout accorder une valeur à ce jour ou je « suis née socialement, ou plutôt légalement »
Evidemment plein de choses changent, et pas seuleument le signe du soleil! Vénus est en verseau au lieu de la balance pour ma naissance physique. J’ai beau me dire que ce qui compte, c’est le jour de ma naissance et non de ma déclaration, mais ce 25 fevrier me semble important.
Mais en numérologie, je reste 4.
Alors, alors Tristan? Dites moi svp ce que vous en pensez…
Merci.

Répondre
Tristan 23 février 2013 at 12 h 06 min

Il y a plein de forme de vie et d’empreinte sur nous même, ou de condition si vous préférez. La culture, l’histoire, la famille imprime en nous quelque chose. Votre déclaration de naissance est un contexte culturel, historique. Elle vous relie à cette date. Ce qui a son importance.
Du point de vue astrologique, ce qui compte c’est la date et l’heure du premier souffle. Le moment où l’air à pénétrer vos poumons, vous vous êtes rempli de l’empreinte magnétique du système solaire. Alors amoin que vous n’ayez retenu votre respiration trois mois ;-), votre thème est pour moi celui de l’instant de votre naissance.

Répondre
lili 23 février 2013 at 12 h 34 min

Merci! Vous m’avez fait sourire, et en plus immédiatement fait faire une interprétation sur un aspect de mon theme de naissance: un amas planetaire en maison 3, dont le soleil et mercure, en carré à pluton en 12…Si en analogie aux gémeaux, la 3 a à voir avec la respiration.
Merci beaucoup Tistan pour cette interprétation que vous dois!

Répondre
cecile née le 29 6 1966 à Lyon / 21h50 15 juin 2012 at 18 h 08 min

bonjour
pour moi le signe des Poissons est l’ ultime étape d’un chemin : tout au long du zodiaque notre être s’incarne, se structure, exprime ses spécificités, expérimente et élargit sa conscience en utilisant l’ego/personnalité comme « véhicule terrestre/avatar dans la matière »…Le signe des poissons symbolise le lieu/moment où ayant élargi ma conscience « je » reconnais que ma nature essentielle est semblable à la nature du Tout : dans ce processus de toute une vie (plusieurs, même…) mon être ayant achevé sa croissance (c’est à dire ayant atteint le point de réalisation le plus haut de son potentiel) il s’efface par « résonance osmotique » …molécule d’eau jetée dans l’océan « je » me dissous en Lui, « Je/ego » ne meurt ni ne disparaît : il cesse simplement d’exister en tant qu’expérience locale définie dans le temps et l’espace…Pour moi le signe des Poissons est le « lieu »/moment où l’on RÉALISE/RE-INTEGRE notre ESSENCE ( Dieu) , où nous Re-devenons le Cosmos et cessons d’en manifester une singularité créée : dissolution des frontières corporelles et de toutes les structures/formes/certitudes ( mentales et autres) qui ont temporairement définis notre « identité »….Épouser le corps énergétique cosmique : une « perte mineure » ( forme terrestre) doublée d’un gain majeur ! une « petite fin » pour un infini retour au Potentiel Absolu ! Pour moi les Poissons sont « la porte des étoiles » …le plongeon dans la Source ! Évidemment chacun vivra ce processus selon les particularités de son propre thème , les rythmes et les projets singuliers de son incarnation…et la perspective de cette dissolution ultime sera envisagée bien diversement selon chacun…

Merci à vous Tristan pour ce blog limpide ! ( oh ! tellement d’eaux troubles ailleurs ! et de désastres au firmament des Astres !….)

Répondre
Stéphane 4 juin 2012 at 14 h 49 min

Bonjour Pierre .
Pour l’esprit synthétique je me réfère au sens des dictionnaires .
Prefixe syn- : l’ensemble « Opération qui procède du simple au composé, de l’élément au tout. »
« Qui se rapporte à la synthèse, qui en a les caractères, qui en résulte, par opposition à analytique  » L’analyse , c’est la vierge , la Vierge c’est l’opposée du Poissons .
Quant à synthèse et concentration , en chimie : « réaction chimique au cours de laquelle des atomes, des ions ou des molécules se combinent de manière à former une nouvelle molécule plus grosse.  » et cela s’oppose à la concentration : »Proportion, part et isolement d’une substance dans un mélange »…
Et pour moi le Poissons synthétise tout ce qu’il perçoit ou qu’il reçoit du monde en , une émotion , une impression , un e vision , une création , une intuition ….
Pour le reste , le monde n’est pas le pays des Bisounours …mais ce n’est pas aussi une Vallée de larmes ! D’ailleurs ces deux visions sont les revers d’une même pièce. Le monde est subtile et complexe . J’ai souvent lu que les Poissons sont beaucoup influencés par l’éducation ou la culture dans lesquelles ils ont été élevé . Comme l’idéologie dominante jusqu’à il n’y a pas si longtemps état : le monde est tragique , le paradis (le pays des Bisounours) est ailleurs , je comprend que la définition du Poissons fut tristounette et larmoyante .. Mais comme je l’ai écrit plus haut on admet qu’on a la droit d’être heureux et de s’épanouir sur terre . Autrefois il n’etait valorisé de s’émouvoir que sur le malheur et le sacré. Now la gamme des frissons , des émotions , des sympathies (sympathiser, qui signifie a l’origine ressentir) ne se limite plus a larme à l’oeil .

Répondre
Tristan 5 juin 2012 at 9 h 22 min

En fait mon nom est Tristan et non Pierre ;-).
J’ai longtemps explorer les symboles l’astrologie pour chercher des justifications à mes croyances ou pour essayer de bâtir un système d’explications et d’interprétations justifiables. En fait je me suis rendu compte que c’était illusoire et je me
suis alors concentré sur une perception intuitive. J’ai alors rencontré une autre forme de perception plus complète, plus globale et plus profonde.
Pour moi les mots restent incomplets. La philologie est impuissante à traduire l’astrologie. Elle la réduit à des concepts. C’est mon avis.

Répondre
Stéphane 19 juin 2012 at 23 h 23 min

Bonsoir Pristan 😉
Certes les mots sont incomplets , mais à les malmener , on ne dit plus rien car on les vide de leur sens . Les mots ne font pas les choses mais il faut des mots pour désigner les choses .
Et j’ai une citation :
« Je remercie cette personne de sa sincérité avec elle-même pour m’avoir permis de vivre cette expérience qui renforce encore plus mon désir de synthétiser l’astrologie dans une forme simple et concentrée.  »
Je pense que tu sais qui a écrit cette phrase , et tu l’as écrite dans une rubrique que tu as intitulé ( et ce ne peut être un hasard ! ) »La précision des mots ».
Je n’aurai pas pu rêver de meilleure illustration lorsque j’ai écrit plus haut : »On peut encore aller plus loin que le processus et évoquer le « Paradoxe du Poissons » : plus il voit global et synthétique , plus il voit juste, précis …et concret . »
Parole de Poissons !

Répondre
Stéphane 24 mai 2012 at 3 h 11 min

Salut Tristan ,

Très intéressante approche du signe du Poissons et de tous les autres signes d’ailleurs .
Et c’est une approche typiquement Poissons (je sais de quoi je parle , je suis aussi Poissons :)! )
Là où est le Poissons on voit et on agit de façon global et synthétique et le fait de ne pas avoir fait des signes ces habituelles descriptions caractérielles (toujours fausses) , mais un « processus » illustre bien la capacité du Poissons à synthétiser un sujet .
On peut encore aller plus loin que le processus et évoquer le « Paradoxe du Poissons » : plus il voit global et synthétique , plus il voit juste, précis …et concret .
Paradoxe apparent : plus on voit un sujet de loin, plus on en a une perspective globale , plus on est capable de synthétiser (en voyant les tenant et aboutissant) plus on est capable de comprendre ce qui s’est passé , de pouvoir savoir ce qui se passera , et donc plus on a les moyens d’agir concrètement et efficacement .
Par contre j’ai une réserve de taille (ce n’est que mon point de vue) : arrêtons d’associer le Poissons à la souffrance ou à la douleur : c’est une interprétation historique et sociologiquement datée. (il n’existe pas pas dans le cosmos un lieu ou une planète de la douleur , du bonheur , du succès etc ..c’est de l’anthropomorphisme ).
Ainsi on a associé par exemple le Poissons au christianisme . Parce que le christianisme est la première religion a vocation globale et universelle . Ou avec la compassion et le sacrifice , parce que la compassion était à l’époque la seule forme d’empathie acceptable et universelle avec sa sublimation dans le sacrifice . Or on sait que le sacrifice c’est une forme de perversion égocentrique et que l’empathie ça ne se limite surtout pas a comprendre la douleur des gens mais aussi les joies , les désirs …(aujourd’hui , nous avons du mal a imaginer que la simple idée de bonheur et d’épanouissement n’a que …300 ans. Avant le concept n’existait même pas !).
Pour revenir a ton processus , le Poissons ne se confronte pas à la douleur mais à l’incompréhension . Jusqu’au milieu du XXeme siécle l’incompréhension , dans des sociétés qui restaient profondément agraires et ordonnées, était la plus sure voie vers la souffrance ou la marginalisation avec comme unique issue la religion .
Mais les temps ont changé. Le monde est fluide et mouvant .Qu’enseigne -t-on maintenant partout ? Soyez synthétique , comprenez ce que vous faites , comprenez avant de savoir , soyez global ,croyez à vos rêves , soyez imaginatif , créatif et polyvalent …. à croire qu’on pousse tout le monde à développer ce qu’il y a de Poissons en eux .
C’est bien beau sur le plan collectif mais au plan individuel qu’en est-il ? Et bien là où vous êtes Poissons , plus vous êtes Poissons , plus vous êtes en phase avec le Monde et avec chaque individu : plus vous êtes une source d’inspiration pour vous même , plus vous êtes une source d’inspiration pour les autres . L’intendance suivra …

Répondre
Tristan 30 mai 2012 at 9 h 20 min

Les mots sont toujours traître. Il est préférable de définir la compréhension qu’on en a pour bien se comprendre. Dans ma compréhension, les Poissons ne développe pas une vision synthétique. Globale oui, mais pas synthétique. La synthèse est une forme de concentration est l’energie des poissons est une énergie qui se dilate plus qu’elle ne se concentre.
En ce qui concerne les poissons et la souffrance, je pense surtout que c’est la capacité de ressentir qui fait que les poissons souffrent. Si on vivait dans un monde de bizounours, les Poissons ne souffriraient pas. Mais dans un monde dur et brutal, leur sensibilité les expose souvent à une souffrance qu’ils ressentent plus qu’un autre signe.

Répondre
christy 13 septembre 2015 at 21 h 21 min

BONSOIR
Oui les poissons ont un ressenti global, immédiat…. ILS SONT EMPATHIQUES… sans pour autant pouvoir formuler leur ressenti, ils baignent dans l’universel, ils ne peuvent juger l’être dans son essence profonde.Neptune est en début poissons, qu’entendons nous sur tous les réseaux sociaux « émotion ».
les poissons ont besoin de se relier à URANUS, la planète de la synthèse…
CORDIALEMENT
CHRISTY

Répondre
Patrick 15 septembre 2018 at 2 h 38 min

Bonjour Tristan et bonjour a tous les poissons dont je fais parti..
Ascendant Capricorne., une lune en bélier qui m a joué bien des tours…
Merci pour cette belle analyse que tetards alevins et autres bébés poissons feraient bien de mediter. En effet notre particularité et notre force est de pouvoir se dilater à l infini et de voir de haut la problematique de nos existence.Cela engendre beaucoup de compassion envers nos prochains,les animaux puis les plantes et puis les cailloux pourquoi pas…C est egalement notre point faible car nous oublions surtout dans les jeunes années de nous recentrer, que ce soit dans le temps ou l espace, Perdus que nous sommes dans notre quête d’absolu. Et tandis que nos individuels de voisins béliers taureaux et autre poilus concretiseront des objectifs précis nous nous investiront dans des causes universelles bien loin souvent de la réalité de notre monde. Je suis un poisson mûr et j ai trouvé l équilibre que décrit Tristan tardivement en méditant par exemple sur le recentrement qui nous fait tant defaut. Création mentale d une île qui sert de pivot quand le mental se dilate. A part cela nous sommes sûrement les guides les plus attentionné s et les plus capables de désintéressement sur cette planète. Et cela c est pas mal quand on y pense sérieusement..

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement