L’Astrologie et la Science

Tristan

L’Astrologie et la Science se font la tête depuis des siècles. Depuis que Colbert à soustrait l’enseignement de l’Astrologie de la faculté, l’Astrologie est devenue une connaissance persona non grata dans le domaine de la connaissance, du savoir que l’on officialise sous l’appellation de science. Il ne faut plus appeler l’Astrologie une « science » si on on veut éviter le bûcher de la raison.

Les grands astronomes de l’histoire ont aussi été des astrologues. C’est le cas notamment de Johannes Kepler. Il fallait un niveau de science élevé pour établir un thème sans ordinateur ni calculette. Les voyantes à roulotte n’ont jamais fait d’astrologie au temps jadis. Il s’agissait obligatoirement d’esprit érudits, et savants qui avaient une parfaite maîtrise de l’astronomie. L’histoire moderne fait l’impasse sur ces faits parce que cela dérange les esprits « scientifiques » de trouver dans leurs racines des branches qui les relient à l’astrologie parmis leurs ancêtres les plus illustres. L’Astrologie et la science ont donc été solidaires et unis avant que l’esprit des Lumières assombrisse leur union.

Au 20ème siècle et encore maintenant, l’Astrologie et la Science ce sont opposées vigoureusement, particulièrement autour de l’affaire de l’Effet Mars découvert par Michel Gauquelin qui en a tellement souffert qu’il en est mort. L’Astrologie a cherché à rejoindre la science par la statistique au prix d’une lutte avec le monde de la science moderne qui poussa le grand scientifique Edmond Rostand à une déclaration étrangement irrationnelle  « Si la statistique se met à prouver l’astrologie, alors, je ne crois plus à la statistique (Nouvelles littéraires, 27 novembre 1969) ».

Bref il y a beaucoup de passion dans tout cela, beaucoup d’irrationnel dans la science parfois. Certains astrologues, notamment les humanistes, se sont placés dans un champs artistico-poétique dans lequel l’astre n’avait plus d’effet sur l’être mais était un signe dans le ciel. C’est ainsi que Dane Rudhyar évacuait la question de la science pour pratiquer sans contrainte l’astrologie.

D’autres comme les psycho-astrologues, des astrologues karmiques, des astrologues conditionnalistes et d’autres courant se sont définit par eux-mêmes ou en se soumettant à une discipline admises pour exister. Elisabeth Tessier fit sa thèse à la Sorbonne en sciences humaines pour entrer dans l’Université par une approche qui ne chatouillait pas les sciences matérialistes. Bref tout le monde a la trouille de se positionner par rapport à cette question « L’astrologie a-t-elle un effet oui ou non? »

Ma réponse est oui. Clairement oui. Si je ne l’avais pas constaté à répétition, j’aurais arrêté l’Astrologie depuis longtemps. Est-ce que je sais comment cela marche ? Non. J’explore. Je constate un phénomène et j’explore les causes possibles. Mais je ne suis pas scientifique, donc il m’étonnerait qu’un jour j’en explique la cause.

Je pense que l’astrologie ne peut pas vivre sans la science. Elle n’a pas de sens si elle ne peut pas se rapprocher un tant soit peu de la science et d’une explication du monde qui nous entoure. Les phénomènes du monde matériel sont très loin d’être tous expliqués, et probablement tous explicables. Il n’est pas interdit d’élaborer des théories.

Je suis très loin d’avoir la rigueur d’un scientifique. J’associe dans cette rubrique quelques articles et remarques sur les phénomènes et leurs rapprochement avec les thèses de l’astrologie. Et j’y ajoute des ouvertures vers des approches scientifiques quantiques qui sont pour moi des recherches qui rejoignent l’astrologie.

Bonne lecture, bonne écoute !

L'Astrologie Autrement