La Super Pleine Lune du 2 janvier 2018

pleine-lune-du-02-janvier-2018 Nous démarrons l’année avec une Super Pleine Lune ce 2 janvier 2018. Super, parce qu'on la voit plus grosse qu'à l'accoutumée du fait de sa proximité avec la Terre. Alors avant de blablater sur l’état du ciel, juste un petit mot pour vous souhaiter d’abord une excellente année 2018 à tous et à toutes ! Que cette année vous nourrisse de créativité, de confiance, d’abondance et d’ammoouuurrrrr ! Voyons maintenant ce que le ciel nous raconte.

  1. L’énergie avec laquelle nous débutons l’année est un mélange très marqué de deux modes de fonctionnement : la réalisation concrète d’une part et la reliance et le ressenti d’autre part. Ce sont deux formes d’énergie qui sont opposées dans le zodiaque et qui demandent un effort pour être utilisées ensemble. Ce sont aussi les énergies impliquées dans la tension de la Pleine Lune Explications. Cela renforce encore plus l'importance de ces deux énergies dans le moment que nous traversons.  On peut se sentir tiraillé fortement entre, d’un côté, un besoin d’être dans des réalisations qui demandent une application dans des actes concrets dans la matière; et de l’autre côté, un besoin d’être relié aux autres, de sentir le lien qui nous unit, de se sentir protégé par la puissance du lien.
    Il s’agit de deux modes de fonctionnement très différents. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont diamétralement opposés dans le zodiaque. L’un agit dans la densité de la matière, l’autre utilise l’énergie impalpable par laquelle nous créons des réseaux subtils de liens avec les autres. La matière délimite et sépare, tandis que l'énergie de la reliance et des liens entre les humains est invisible, multiple et nous relie à tous et à tout.
    Le fait que ces deux énergies dominent en ce moment peut nous désorienter entre ces deux mondes opposés. D’un côté, nos émotions sont stimulées par des ressentis forts des besoins de se sentir liés, ce qui peut amener des rêves, des impressions, des sensations ... et de l’autre, notre vitalité est tournée vers nos réalisations concrètes qui semblent déconnectées de cet univers de ressentis et d'émotions.
    Dans cette ambiance un peu particulière, pris entre un "faire" et des ressentis, on peut se sentir désorienté, comme si une direction nous manquait ou encore, on peut avoir l'impression de faire sans avoir de plan et de manquer de recul face à ce dans quoi nous sommes impliqués. C'est la mayonnaise "concret" et "émotion", ou Terre et Eau, qui fait que l'on patauge un peu dans la gadoue. Explications
  2. Les directions qui nous manquent sont la conséquence de la faiblesse de la stimulation de la volonté dans l'énergie du moment. Autant, on a été portés par des énergies de volonté fortes qui nous donnaient une capacité à nous diriger facilement, autant, dans l'énergie du moment, la stimulation de ce fonctionnement a considérablement baissé et on peut se sentir un peu "sans axe". Si vous vous sentez un peu comme cela, revenez aux directions que vous avez définies il y a quelque mois et cessez de craindre de vous tromper de direction. Ce n'est pas le moment de changer d'axe et si on ne sent pas la direction, ce n'est pas important, on peut continuer de s'orienter avec les axes définis avant. Explications
  3. Sur le plan émotionnel, on peut se sentir bousculé par une tension autour d'un désir de légitimité dans ce qui nous lie aux autres. Il y a une tension sur ce point dans l'énergie du moment. Le désir de conquérir un territoire se porte sur notre légitimité, ou sur un cadre que l'on aimerait légaliser dans notre relation avec les autres. Il y a un climat passionnel autour de cela qui génère une tension entre, d'un côté notre relation à une forme de vie communautaire dans des groupes (sociaux, professionnels, familiaux...) et d'un autre côté, le fait de rester centré sur nous, notre force ou notre pouvoir de création personnel. On peut sentir que des désirs puissants de conquête d'une légitimité dans le rapport avec les autres mettent en tensions ces deux possibilités : faire corps avec le groupe et la communauté pour obtenir ce sentiment de légitimité ou exprimer sa puissance et son rayonnement individuel. En ce moment, il est préférable de revenir à ce que notre cœur nous dit et de ne pas nécessairement chercher à faire corps avec le groupe et la communauté. Le sens de notre évolution collective demeure de trouver notre centre et de nous y tenir et de ne pas céder au chant des sirènes. N'ayons pas peur que nos prises de position nous écartent d'un collectif. Si nous le faisons avec bienveillance et intégrité, nous ne risquons au pire que de nous éloigner d'un collectif qui ne nous correspond plus et qui reconnaîtra plus tard la légitimité de nos désirs ou positions.  Explications
    1. L'énergie de la responsabilité est maintenant passée dans un processus où elle va affecter nos structures pour presque trois ans. Nous entrons dans une nouvelle ère de la responsabilisation individuelle, de l'autorité et de la gouvernance qui va impliquer un changement profond des poids que nous prenons la responsabilité de porter. Là où nous œuvrons pour élaborer et construire dans nos vies des fondations et des structures fortes, là où nous savons prendre le temps de bâtir et porter sur nos épaules des charges importantes, il va être question dans les années à venir de nous assurer que notre chargement correspond bien à ce que nous voulons porter, sans quoi il risque de tomber à terre. Notre fonctionnement concernant les charges et les poids que nous portons depuis des années, va probablement être bloqué et ne plus fonctionner correctement, tant que nous ne nous alignerons pas sur une responsabilité individuelle beaucoup plus intègre. Voyons quelle forme cela peut prendre.
    2. Prenons l'exemple d'une personne qui prend beaucoup de charges sur le plan du foyer. Dans la période qui arrive, si une part de son fonctionnement consiste à prendre des responsabilités qui ne sont pas les siennes ou avec lesquelles elle n'est plus en accord, elle n'arrivera sans doute plus à porter ces charges. Elle sentira que cela bloque, qu'elle ne peut plus fonctionner comme cela. Soit cela viendra d'elle, soit des autres ou des circonstances de vie qui feront qu'elle ne pourra plus être dans la même prise en charge. Il y va de son intégrité morale et parfois physique.
    3. Une fois qu'elle aura accepté qu'elle ne peut pas avancer contre sa propre intégrité, elle devra abandonner ces charges en disant, par exemple, que dorénavant, chacun lavera ses chaussettes ! Mais pour arriver à ce point, et c'est là que tout le travail est à faire, elle devra aussi abandonner une part de son autorité avec toute la reconnaissance qu'elle lui apportait. Elle ne sera définitivement plus le référent dans le domaine du lavage des chaussettes et ne bénéficiera plus de cette vénération et de ce respect que les autres avaient autrefois pour sa grande autorité dans le domaine du lavage de chaussettes.
    4. Une fois cette acceptation réalisée, elle sera alors de nouveau disponible pour s'orienter vers de nouvelles responsabilités structurelles plus en accord avec elle-même. Il faudra donc qu'elle aille chercher plus profondément quelle est la charge et le poids qui sont alignés avec la responsabilité qu'elle veut exercer au sein de son foyer. Peut-être qu'en lâchant les chaussettes, elle découvrira son autorité naturelle pour porter une organisation plus globale de la vie au foyer où elle met chacun à sa place dans ses propres responsabilités individuelles.
    5. Je viens de décrire ici ce que pourrait traverser, dans les années à venir, une personne pour qui le passage de cette énergie concerne la maison du foyer et des racines. Mais il peut s'agir de n'importe quelle expérience de la vie, le travail, la position sociale, le couple, les projets associatifs... L'important dont il faut se souvenir, c'est que nous allons être éprouvés dans les années à venir sur ce qui touche à notre autorité, à notre reconnaissance concernant ce que nous considérons comme notre activité la plus structurante, là où on porte le plus. Pour évoluer en souplesse, il nous faudra apprendre à perdre une part de notre autorité passée et à réaligner notre fonctionnement avec ce qui représente les structures que nous devons maintenant prendre la responsabilité de porter. Explications

Voilà, il se fait tard et la soupe m'appelle ! Je reviendrai souvent sur le point 4 dans les années à venir. Nous ne tarderons pas à en observer des effets collectifs. Gardez ce post en mémoire quelque part car il restera longtemps d'actualité sur ce point.

Encore une très très très très bonne année 2018 à tous et à très bientôt pour la Nouvelle Lune en Capricorne en 2018 !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Super Pleine Lune du 2 janvier 2018 — 20 commentaires

  1. Bonne année Tristan et merci pour votre façon d’expliquer l’astrologie, grâce à vous je comprends un peu mieux cette science si ardue.
    J’ai adoré la métaphore des chaussettes

  2. Très belle année tou-te-s et Tristan, pleine de responsabilités qui nous vont bien !
    Pas parce qu’on le vaut bien (ce qui ne veut rien dire !) mais pour que responsabilités ne soit justement pas une charge et un poids qui pèse, alourdi, freine, aigrit, mais qu’elle soit nos talents exercés en fluidité et ainsi qu’elle nous rende heureux, créatifs (libres). Qu’un grand ou petit vent d’émancipation souffle sur l’esprit de chacun, un « vent joyeux » et porté par la bienveillance qu’on a tous naturellement les uns envers les autres quand on n’a pas peur et qu’on n’est pas blessé. Pour ma part, j’ai hâte de découvrir les humains moins socialement formatés, donc plus créatifs, exprimant plus librement et simplement leur sensibilité et voix de leurs cœurs.

  3. Merci pour votre analyse qui fait echo a ce que je vis sur le plan affectif et sur le plan familial avec mon fils Je lui laisse la responsabilité de ses actes et je lui fais confiance et me fais confiance D’autant plus ma vie professionnelle va changer au mois de juin et je perdrai ainsi mon autorite acquise depuis 40 ans Je m’y prepare et votre lettre me confirme dans mes choix
    Merci encore pour votre clairevoyance et votre empathie Bonne année a vous A vite vous relire

  4. Merci Tristan de votre analyse qui raisonne en moi. Pour l’image des chaussettes, je vis un changement de fonctionnement avec mon ado, je lâche prise et le laisse face à ses responsabilités….. l’école de la vie lui fera prendre conscience.
    Je dirige mon énergie sur ma recherche d’emploi, base fondamentale pour prendre en charge mon autonomie de chef de famille.
    Je vous souhaite une très belle année 2018 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*