La Pleine Lune et l’équinoxe du 21 mars 2019

C’est la Pleine Lune ce 21 mars 2019. On a pu l’admirer bien ronde hier soir dans le ciel et encore aujourd’hui. Elle est étonnante cette Pleine Lune qui arrive comme cela en plein dans la célébration de l’équinoxe de printemps. Et si cette Pleine Lune nous racontait l’énergie de l’année à venir ? 

pleine-lune-du-21-mars-2019

  1. La Pleine Lune du 21 mars 2019 démarre avec le printemps. Le printemps, c’est le début de l’année zodiacale. Le cycle annuel est marqué par cette période où l’énergie jaillit, où l’impulsion d’exister émerge des flots où elle a incubé. C’est un commencement, une naissance, un nouveau cycle. L’énergie qui s’imprime là vaut peut-être pour la vie entière de ce cycle. Elle marque un départ dans une nouvelle forme d’être qui sera empreinte de cette énergie jusqu’à la fin de ce cycle. Donc on peut extrapoler que cette Pleine Lune, c’est un peu l’ambiance des 365 jours à venir.
    L’astrologie m’a appris à suivre les cycles de la nature et à voir dans l’enchaînement des saisons une forme cyclique qui commence au printemps et se finit en hiver. C’est très enrichissant de voir la vie sous cet ange. Cela nous fait sortir d’une lecture calendaire qui a son énergie propre, mais est un peu trop calée sur des rythmes artificiels. Nous allons essayer, une fois n’est pas coutume, de voir cette lunaison sous cet angle pour en tirer quelque chose de nouveau, peut-être un enseignement pour l’énergie qui se pose dans cette année terrestre.
    Cet exercice est une expérience nouvelle pour moi et je vous invite à beaucoup de discernement dans ce qui sera proposé dans ce texte, et surtout, je vous donne rendez-vous à l’équinoxe de printemps de 2020 pour que nous partagions ensemble un regard critique sur cette expérience.
    Nous allons donc ensemble étudier la révolution solaire de l’humanité pour l’année à venir ! Excitant non ?
  2. La conscience qui domine cette année est celle de la justice, de la légalité, du cadre. Elle se trouve dans une position dominante et traverse un processus qui renforce sa détermination et sa capacité à suivre un axe, une direction forte. Cette conscience de la justice est en tension avec des facteurs majeurs. Elle est en conflit avec l’énergie de vie de cette année, à l’énergie qui reçoit la pulsion de vie et d’être au monde. C’est un peu comme si cette énergie de justice luttait contre des pulsions de vie très fortes.
    Cette conscience du cadre légitime est également, pour cette année, en conflit avec notre monde émotionnel. Nos émotions prendront peut-être de plus le chemin d’une forme d’harmonisation et de conciliation. Ce qui nous meut à l’intérieur sera peut-être plus à l’écoute de l’autre, plus stimulé par la recherche d’un cadre de vie harmonieux, de règles de vie équilibrées qui tiennent à distance les conflits violents que suscitent les pulsions de vie.
    La conscience de la justice se trouve en tension entre ces deux formes d’être. Je vais essayer d’illustrer cette idée avec des formes de vie collective. On pourrait imaginer une justice en conflit avec les formes d’expression des gilets jaunes qui représentent une pulsion de vie forte, autant qu’avec des mouvements qui recherchent un nouveau cadre de vie harmonieux comme celui de l’Affaire du siècle.
    On a affaire à une énergie jupitérienne, qui s’appuie sur la légalité et non en conflit avec les forces de vie pulsionnelles et des émotions collectives qui cherchent un équilibre. C’est le cas aujourd’hui. Cela pourrait aussi être le thème de notre tour de roue du zodiaque sur les 365 prochains jours.
  3. La conscience de la légitimité et du cadre est aussi en conflit avec notre foi humaniste et universelle à laquelle nous sommes collectivement identifiés pour cette année à venir. Notre identité collective est très associée à la foi, à l’humanisme et à une forme de spiritualité. C’est ainsi que nous pourrions être amenés à nous penser cette année. Il y a dans cette configuration l’image du développement d’une conscience spirituelle assez forte qui sera elle aussi en conflit ou en tension avec le cadre légal et la légitimité.
    En fait on peut s’attendre cette année à une importante crise de légitimité. La remise en cause de la légitimité qui revient souvent en ce moment, « Ce n’est pas parce que c’est légal que c’est légitime » peut être un thème conséquent de l’année à venir.
  4. Cette forme de foi humaniste universelle à laquelle nous nous identifions collectivement est aussi un point important de cette année qui est relié à d’autres énergies. Cette foi retrouvée en une nouvelle forme d’humanité en gestation se connecte à un désir de conquérir de nouvelles valeurs et de nouvelles ressources.
    Cette foi humaniste nourrit aussi une transformation importante des structures collectives et de la gouvernance. Il y a une forme de remise en question forte de la conscience de l’autorité qui est remise en question sur ces fondements structurels.
    Peut-être peut-on voir là aussi une énergie qui nous rappelle le mouvement des gilets jaunes qui, retrouvant leur foi en leur humanité, alimentent l’idée de conquérir de nouvelles ressources pour vivre tout en remettant en question l’autorité et la gouvernance.
  5. Cet humanisme universel peut exercer une forme de fascination qui aura besoin d’être expurgée, nettoyée durant l’année. Il y a une face cachée et une forme de fascination voilée derrière cette émergence de foi. C’est un peu comme si, n’ayant pas vu ressurgir l’humanisme depuis tellement longtemps, nous étions fascinés par cela comme des papillons devant une bougie. Il est peut-être important de prendre du recul par rapport à l’effet que peut produire cet éveil de conscience collective, et de récupérer  une part de notre conscience individuelle pour faire le tri entre le bon grain et l’ivraie.
  6. La stabilité de nos ressources collectives pourrait être bouleversée. On pourrait penser à une crise monétaire ou de nos ressources. Collectivement, nous pourrions vivre une année de déstabilisation de nos ressources. Il y a quelque chose de soudain et d’explosif dans cette énergie. Cela pourrait s’accompagner du désir de conquérir des valeurs collectives issues d’une transformation de nos structures et de notre gouvernance.
    J’écoutais ce matin une interview de Nicolas Hulot dans laquelle il insistait sur l’urgence et la nécessité de passer maintenant à l’action. Cela me fait penser à cette énergie. De plus en plus de personnalités remettent en question la gouvernance et nos structures et osent le dire dans un désir de transformer la gestion de nos ressources.
  7. Notre sensibilité collective, ce que nous aurons tendance à apprécier naturellement sera très tournée vers les formes de mouvement progressiste et humanitaire. Il est possible que cela entre en conflit dans cette année qui démarre avec des désirs de conquérir des ressources plus matérielles et plus personnelles. Un  conflit entre la conquête des ressources pour soi et la sensibilité au progrès collectif pourrait apparaître.
  8. La gouvernance et l’autorité sont dans une forme de remise en question profonde qui s’associe en même temps à une résistance forte pour maintenir des structures en pleine déliquescence. C’est aussi, pourrait-on dire, une gouvernance qui se lie ou s’associe à la destruction des structures, provoquant ainsi sa propre perte. Cette énergie me fait penser à celle du pirate d’Astérix et Obélix qui saborde lui-même son navire. Parce que dans le fond il a peur de perdre son bateau avec son trésor dans la cale et de prendre l’eau. A un moment, la certitude que le rafiot ne tiendra pas peut engendrer des comportements d’auto sabotage. Pourquoi ? Parce que plus encore que de perdre ses structures, il y a la peur de perdre le contrôle. L’auto sabotage est un moyen ultime pour l’ego de garder le contrôle.

    La peur à dépasser dans cette période, c’est celle de devoir (re)constituer notre famille humaine pour sauver notre maison : la Terre. Et c’est peut-être là la colonne vertébrale de ce cycle de 4 saisons que nous démarrons.

Voilà, comme je l’ai dit, ce texte est une expérience autour de la Pleine Lune, pour comprendre si un thème d’équinoxe peut nous apporter un éclairage sur une année zodiacale. Ce n’est pas la vérité vraie. Je vais observer le déroulement de cette année pour voir si en effet elle se déroule dans cette énergie et je vous invite à l’observation, pas aux croyances béates.

Une très belle année zodiacale à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Nouvelle Lune d’avril 2019 !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

16 commentaires

Martine 26 mars 2019 at 19 h 23 min

Bonjour Tristan,

Je vous remercie pour tous les développements, suggestions, réflexions et résumés des mouvements astrologiques changeant continuellement (impertinence de la vie). Merci aussi pour tous les articles et autres écrits figurant également sur votre site.

Je souhaite revenir sur les Maisons qui nous indiquent notre vieille chaloupe (en Capricorne) à quitter (si possible) et la nouvelle barque (en Cancer). Comment interpréter un thème qui n’a pas de Maison dans ces signes ?

Merci d’avance pour votre réponse et encore votre générosité de partage.
Bonne soirée!

Répondre
Tristan 29 mars 2019 at 10 h 46 min

Il a des maisons dans ces signes, juste pas le début de la maison qui est la pointe. Interprétez les dans l’espace des maisons.

Répondre
armelle1048 25 mars 2019 at 10 h 34 min

C’est vraiment du renouveau en perspective … il faut absolument être confiant et positiver, voir le beau, soutenir le mouvement, le garder un peu lent, ne pas s’emballer… le temps fera son œuvre..
Merci beaucoup pour cette analyse fine.

Répondre
Tristan 25 mars 2019 at 13 h 40 min

Merci de votre présence 🙂

Répondre
anna 22 mars 2019 at 18 h 12 min

Bonjour Tristan, merci pour cette nouvelle analyse.
Je rebondis sur l’auto-sabotage, qui me semble bien perçu…
N’est-ce pas aussi une peur de l’inconnu ? Qu’en pensez-vous ?
Coeurdialement.
Anna

Répondre
Tristan 24 mars 2019 at 19 h 42 min

Oui certainement, la peur de l’inconnu en ce moment, c’est la peur de devoir faire confiance. Pour les dirigeant, faire confiance au peuple par exemple.

Répondre
IsabelleA 22 mars 2019 at 17 h 03 min

Bonjour Tristan, vos visions sont toujours instructives même si l’histoire s’écrit autrement…. Merci de vos partages, bien à vous.

Répondre
sylvie DELOBEL 22 mars 2019 at 15 h 35 min

Bonjour TRISTAN…
Je trouve que c’est super que d’OSER ! félicitations…
Personnellement j’aurais un petit service à vous demander… sans lien aucun avec la parution de cet article… bien qu’il n’y ait pas de hasard… et quelque chose de très personnel… égoïstement… et qui, dans mon cas, me montre ma non confiance en moi… peut être du coup contrairement à vous !!!
Je suis née le 24 06 1964 à 7 h 15 à 07 VIVIERS SUR RHONE… je ne vous demande aucune interprétation… j’ai bien conscience que cela relève d’une consultation payante, mais est ce que vous accepteriez simplement de m’envoyer le thème de ma révolution solaire SVP ? l’écoute du sommet de l’astrologie m’incite à le regarder…
En vous remerciant par avance…
Bien à vous.
SYLVIE

Répondre
Françoise 22 mars 2019 at 12 h 36 min

Bonjour Tristan,

Intéressant de le prendre sous cet angle. Mais je n’aurais pas interpréter LUNE/SOLEIL en carré de Jupiter, cela m’interpelle Tristan : le carré n’est pas exact et les planètes sont dans des énergies qui se comprennent?

Et si on conservait la Lune et le Soleil comme la pure essence de la terre, son premier mouvement, la pure essence de notre être qui nous demanderait Soleil bélier du jour/action premier pas et Lune Balance/juste milieu? Agir (bélier) mais en tenant compte des autres et leur propre sensibilité (balance), cela s’appelle danser…

Pour ainsi laisser mourir derrière nous les vieilles structures (saturne/pluton capricorne).

Attention effectivement aux désillusions, déceptions, de l’humanisme en cours (neptune) : on voit bien qu’après ce mouvement sans chef, lorsque Mars est passé en Bélier, plusieurs « chefs de file » se sont proclamés, créant des conflits au sein du mouvement.
A chaque fois que les égos sont les moteurs de l’action, la division renaît. Excellent conseil de garder son individuation pour ne pas se perdre de vue dans un groupe.

MERCI!

Répondre
Lamarque 22 mars 2019 at 11 h 52 min

Merci pour la proposition et ton cadeau reçu l’année dernière. Une nouvelle année pour observer, agir, sentir, aimer tous les bouleversements, alignements, diamants. Je suis concernée puisque née un 21-3-60 alors en ces jours anniversaire, je contemple azimut et directions. Bon printemps à toi.

Répondre
Claire 22 mars 2019 at 10 h 04 min

Merci Tristan pour cette vision planétaire annuelle! Je ressens aussi que ces aspects , transits et autres peuvent se lire au niveau individuel, sur le plan du changement de fonctionnement interne et de la manière de vivre nos relations. Pour nous tous et chacun en particulier de belles transformations à venir et à accepter

Répondre
Claire-Lise 22 mars 2019 at 9 h 16 min

Merci Tristan pour cette proposition d’expérience qui résonne à mes cellules. Ces derniers jours, j’ai eu cette sensation que quelque chose de plus fort se mettait en place avec ce printemps et cette lune, d’énorme même. Avec tout ce qui émerge en ce moment, avec toutes les manipulations qui sont mises à jour, avec ces besoins de l’humain d’aller toujours plus vite et toujours plus loin (5G qui m’hérisse), ta proposition d’avoir un œil ouvert autrement sur cette année nouvellement lancée me semble bien à propos pour aussi remettre le lien là où il a disparu. Et personnellement, la phrase avec l’auto-sabotage m’a apporté une pièce de puzzle qui me manquait suite à une rencontre avec la saboteuse 😉 Merci pour tout et bonne suite.

Répondre
Navarro 22 mars 2019 at 3 h 34 min

Très joli lapsus
« Voir la vie sous cet ange »
Je l inscris dans mon carnet du bonheur …
Magnifique.
Merci

Répondre
Nadine G 22 mars 2019 at 2 h 04 min

Assez proche de Muriel.
Mais pour alléger tout ça, je ne relèverai que ce joli lapsus : « C’est très enrichissant de voir la vie sous cet ange.’

Répondre
LUZ 22 mars 2019 at 0 h 37 min

Bonsoir, un travail remarquable et surtout une ouverture vers la perspective de s’améliorer pour affiner sa compréhension de l’autre.
Effectivement il est nécessaire de prendre conscience de notre famille et maison commune et de notre DESTIN commun qui peut aller vers la VIE si tous nous nous « réformons » nous aussi, pas à pas, en intégrant l’Autre comme la priorité de notre chemin de Vie.
L’ Autre ne permet il pas la rencontre ?
Si nous prenons un thème et le faisons progresser sur la roue zodiacale, nous réalisons que dans ce « voyage » nous avons tous incarné cet  » Autre » qui est un point de passage de notre devenir, personnel et peut-être aussi commun.

Répondre
Muriel 22 mars 2019 at 0 h 34 min

Wow, super intéressant! Merci Tristan! J’entendais à la radio hier l’ancien numéro 2 de la bourse de New York affirmer qu’une nouvelle crise financière mondiale, de grande ampleur, était à prévoir d’ici la fin de l’année en cours. En cause, plusieurs choses, la première d’entre elles étant que multinationales et traders n’ont retenu aucune leçon des crises précédentes, voire font pire encore, alors forcément… Cela corroborerait assez bien le point 6 ici en tout cas. On verra bien de toute façon, mais c’est vrai que tout semble tendu et sur le point de craquer quelque part (ou de toutes parts, je ne sais pas…). Personnellement je sens deux grandes tendances autour de moi : une vague d’humanisme et de solidarité, dans un élan assez joyeux au fond, qui s’exprime nettement chez certains, mais aussi beaucoup de racisme, de haine, de négation de l’autre au point de vouloir sa mort ou de se réjouir de sa souffrance. Et sur le plan intérieur, d’un côté, je ressens une certaine allégresse en voyant que les vieilles structures pourries-moisies se disloquent (mouvement #metoo, scandales pédophiles enfin mis au jour, gilets jaunes…), car on étouffe dans le carcan de plus en plus illégitime des pouvoirs officiels actuels (en France ou ailleurs), et de l’autre je redoute que haine et colère sèment le malheur sur fond de chaos généralisé. C’est troublant comme ambiance.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement