La Pleine Lune du 5 octobre 2017

pleine-lune-du-5-octobre-2017 Bonjour à toutes et à tous, c'est aujourd'hui la Pleine Lune du 5 octobre 2017, une Pleine Lune qui nous ramène du dynamisme et des frictions. On dirait bien que le climat se met à bouger en plein mois de la Balance.

  1. Notre inclination à rechercher l'harmonie est peut-être un peu bousculée autour de cette Pleine Lune. L'énergie vitale qui nous fait vivre recherche plutôt en ce moment l'harmonie, des idées harmonieuses, le dialogue, l'observation de règles de vie qui permettent à chacun de trouver sa place avec les autres. Elle est peut-être autour de cette Pleine Lune un peu bousculée par des transformations profondes. C'est un peu comme si on avait envie de vivre et d'exprimer une âme d'artiste dans la douceur et l'harmonie, et que l'on se trouvait dans un chantier de construction avec des gravats, des engins qui font du bruit. On peut sentir une forme de dérangement, comme si on n'arrivait pas à harmoniser notre vie avec ce qui se manifeste et qui, en ce moment, poursuit son chemin dans une remise en cause et une transformation lourde des structures. Dans le même temps, on peut aussi rencontrer des manifestations d'émotivités impulsives qui bousculent cette envie d'harmonie et participent un peu au chaos ambiant. Tout cela on peut le vivre en nous ou l'observer au dehors.  Explications
  2. Dans cette ambiance, deux formes de consciences qui traversent les mêmes énergies s'opposent, ce qui augmente l'effet de tension. Il s'agit de la conscience de la légitimité, de la légalité, qui est encore pour quelques jours dans cette recherche de consensus et d'harmonie. Cette conscience s'affirme peu et se trouve dans une opposition avec l'énergie de la liberté, de la libéralisation ou de la révolte. Je vais m'arrêter quelques instants sur le sujet pour le développer au regard de l'actualité. La légalité, la légitimité, c'est aussi le monde des cadres et des lois. Et la conscience de la liberté, qui peut aller de la révolte au libéralisme, c'est aussi l'énergie du libéralisme économique. On voit qu'en ce moment la Loi est conciliante, affable devant une forte volonté de libéralisme qui se manifeste. Cela fait des mois que ces deux formes de consciences sont dans les mêmes énergies, ce qui se traduit en France par les Lois travail, sécurité... qui sont en fait des amoindrissements du cadre légal et de la légitimité devant une volonté de libéralisme forte. Ce qui prend cette forme en France, prend en Espagne la forme d'une volonté d'indépendance et d'émancipation de la Catalogne vis à vis du cadre légal actuel de l'état espagnol. Et en ce moment, ces énergies s'opposent vivement, ce qui crée un climat de tension. Explications
  3. La conscience de l'émancipation reçoit des soutiens plus forts que celle de la justice et de la légalité. La conscience de l'autorité apporte un soutien plus manifeste à celle de la liberté et de l'émancipation qu'à celle de la légitimité et du cadre. En France, l'autorité du chef de l'état soutient l'affaiblissement de certains cadres légaux et en Espagne l'autorité réelle est du côté de la Catalogne. L'autorité de Madrid est contestée de tous côtés alors que l'autorité du peuple à s'autodéterminer est comprise sinon soutenue. Je m'arrête encore un peu là-dessus car ce sont de bons exemples pour comprendre comment on interprète en astrologie. On pourrait se dire qu'en Espagne, l'autorité c'est le roi, et que si on parle de l'autorité dans ce pays, on se réfère forcément au roi. C'est vrai, le roi est l'autorité en place, mais c'est aujourd'hui une forme d'autorité qui ne s'harmonise pas avec le désir d'émancipation. Et comme en ce moment ces énergies d'autorité et de libéralisation ou d'émancipation, fonctionnent ensemble, c'est le roi qui perd de la fluidité, de l'autorité en n'harmonisant pas son énergie avec celle de l'émancipation. Il aurait pu avoir une autre attitude, mais probablement que la peur l'a fait déchoir de sa position d'autorité naturelle que lui conférait son trône. Alors qu'en France, le libéralisme est d'état, donc le chef de l'état est dans la mouvance de l'énergie en place. Ce qui est intéressant, quelle que soit notre position, notre stature, c'est de comprendre les énergies qui circulent et dans quel sens elles s'aident ou se frictionnent pour avancer avec fluidité. Après notre conscience fait le reste. En France, au lieu de s'attaquer au code du travail, à l'ISF et aux libertés fondamentales, on aurait pu profiter de cette configuration pour entreprendre de grandes réformes sur les lourdeurs de notre système administratif, sur le besoin de libéraliser les procédures, sur la création d'une école plus libre pour les enfants un peu sur le modèle finlandais... Cela aurait fonctionné avec la même facilité que de changer ce monument du droit qu'est le code du travail. Le choix est une histoire de conscience personnelle de ce que l'on fait de cette énergie en place. Explications
  4. Il est possible qu'en ce moment on ressente aussi moins de facilité qu'il y a quelques jours à œuvrer à nos tâches. On peut sentir un blocage, une résistance à réaliser concrètement les choses, même si on en a le goût et que l'on sent le désir et la sensibilité prêts à s'unir pour œuvrer concrètement. C'est une difficulté passagère qui se dissipera. Elle va plutôt nous faire réfléchir à ce qui est essentiel dans ce que nous faisons. Qu'est-ce qui est de l'ordre de notre responsabilité profonde ou pas. Nous aurions tendance à vouloir œuvrer de manière peut-être mal guidée ou dirigée par des buts qui ne relèvent pas vraiment de notre responsabilité. Cette résistance du moment peut nous remettre dans le bon  l'axe pour que notre ouvrage soit en phase avec notre réelle et profonde responsabilité individuelle. Explications
  5. L'énergie la plus faible en ce moment est celle du lien, de l'empathie, du ressenti des autres, celle qui crée le sentiment de la reliance. C'est l'énergie la moins forte en ce moment. Cela ne va pas durer, nous allons entrer d'ici quinze jours dans une période où le lien, le ressenti, la passion vont prendre plus d'importance. Mais nous n'y sommes pas encore et nous pouvons ressentir cet aspect un peu froid, détaché des autres qui fait que l'on est moins sensibles à ce que ressentent les gens, que ce soient nos proches ou des personnes éloignées. Explications

Voilà, j'en étais là quand j'ai appris que ma voisine vient de nous quitter, je n'ai pas envie d'écrire davantage. Peut-être lui rendre un hommage. Elle était une femme dont le rire éclatant et la voix puissante ont  illuminé la rue pendant quelques décennies. Elle était de ces personnes toujours prêtes à faire plaisir, à rendre service, à faire la fête, à donner de leur temps pour les autres. C'est un petit soleil qui vient de s'envoler dans le ciel rejoindre les étoiles. Une pensée pour elle et sa famille.

Très belle quinzaine à toutes et à tous, et à très bientôt pour la Nouvelle Lune en Balance en 2017 !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Pleine Lune du 5 octobre 2017 — 16 commentaires

  1. Bonjour tristan

    Merci encore pour cet éclairage et je m’inscrit au tirage pour le signe de la balance que j’ai en ascendant et c’est avec un très grand plaisir que je lirais ton prochain post

    Merci merci merci

  2. Et si « Le Soleil en Balance et la Lune en Bélier en opposition et carrés à Pluton en Capricorne » nous incitait à bien voir et mesurer le chaos du chantier dans lequel on se trouve, et à avoir, avec une âme d’artiste, du coup, envie de créer l’harmonie…
    Et si on essayait que nos émotivités impulsives soient tempérées, acceptées, entendues en nous même, avec douceur, par cette envie et ce besoin plus fort d’harmonie…
    J’ai inversé les propositions en fait 🙂 Me disant que c’est justement l’occasion de mettre en marche notre Balance créative à nous, à chacun : j’accepte le mouvement, l’émotion, le chantier, (etc) que je peux ressentir comme un chaos, mais / et je l’intègre dans un processus créatif, dans le but (chaleureux et fort) de douceur, d’harmonie.
    Soyons forts

  3. Ça fait quelques mois que je traine ici, sceptique mais curieuse. Je suis,à chaque pleine lune, bien surprise de lire tout ce que tu racontes. Ça fait une sacrée résonnance, c’est bousculant, pas anodin. Ça me pousse à admettre des trucs, ça me permet d’en capter d’autres.
    J’aime aussi voir que tes interprétations ne sont pas dénuées de politique.
    Il s’avère que tu tombes particulièrement bien ce mois-ci,ça m’a donné envie de te remercier. Ça aide d’avoir quelqu’un.e qui sait mettre des mots sur les tourments,quand t’es aphone parce qu’un peu trop de douleur,un peu trop de lassitude.
    Du coup merci, et bon retour de pleine lune à toi depuis le fond du bocage de notre-dame-des-landes…

  4. En tout en lieu, toutes mes condoléances pour, comme tu le dis si joliment, ce rayon de soleil qui s’en est allé rejoindre les étoiles…
    Pour le reste, une fois de plus, pile dans mes énergies du moment! Surtout le 1! Je me sens de plus en plus zen et à la fois je me sens encore plus en décalage avec l’extérieur que je trouve chaotique etc etc… et pourtant j’ai fait le tri, le vide, j’ai élagué à la dernière lune, rangé… mais il faut croire que le vide appelle le vide… le calme appelle le calme…
    Quant au point 4, idem! Alors qu’à la dernière lune tout semblait couler de source, là, c’est l’inverse, tout me semble compliqué, obstrué… un peu peur que cela use mes énergies…
    Merci encore pour tes analyses si justes!
    Séverine

  5. Merci Christian , j’aime vous lire, vos analyses , vos suggestions sont une vraie nourriture pour moi ! Je me réjouis à chaque fois ! Vous créez du lien invisible ……! Que cette jounée soit douce !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*